japon-anti-chrétien-1-mpi

 Japon – Un musée s’ouvrira à Nagasaki afin de rappeler les persécutions subies par les catholiques au pays du Soleil levant.

L’archidiocèse de Nagasaki a signé un accord pour inaugurer en janvier 2015 un musée en l’honneur des chrétiens japonais persécutés suite à l’interdiction du christianisme par le shogun Tokugawa en 1603.

« Beaucoup de catholiques ont été tués pendant les bombardements et cela a créé une dispersion de la mémoire du Kakure Kirishitan », explique Chiyoko Iwanami , promoteur de l’initiative se référant à la bombe atomique larguée sur Nagasaki en 1945 , l’une des villes japonaises à plus forte population chrétienne.
« Nous voulons montrer aux gens combien il peut être difficile de protéger leur foi », a déclaré l’homme d’affaires de 66 ans qui a offert une partie d’un bâtiment pour abriter ce musée . Les Archidiocèses fournissent des pièces historiques à afficher .

Japon-anti-chrétien-2-mpi

L’ouverture du musée aura lieu en janvier 2015, année de célébration du 150e anniversaire de la découverte de la communauté chrétienne clandestine et la reprise de la liberté religieuse accordée aux catholiques. Ce musée sera situé près de la cathédrale Urakami et du Musée du Bombardement.

L’art chrétien qui s’est maintenu durant la persécution japonaise possède des caractéristiques uniques. Des images du Christ et de la Vierge étaient dissimulées sous des motifs bouddhistes. Des prières, transformées en chants traditionnels ont préservé discrètement des mots latins, portugais et espagnols. Certains des éléments qui pourront être vus dans le musée sont pour l’instant au Musée national de Tokyo : sculptures, médailles et icônes .
Les catholiques japonais ont vécu leur foi en cachette après l’expulsion des missionnaires et l’interdiction de la foi catholique par le shogun Tokugawa en 1603 . Toute pratique chrétienne a été interdite et la désobéissance à cette règle était passible de mort,  ce qui a conduit au martyre de milliers de catholiques.
Le seul sacrement qui s’est transmis de génération en génération était le baptême.

Japon-martyrs-mpi

Une communauté d’environ 30 000 croyants a réussi à maintenir la foi catholique dans des conditions aussi difficiles, et a pu rendre sa foi publique à la seconde moitié du XIXe siècle lorsque les missionnaires français ont été autorisés à construire une église à Oura .
Le 17 Mars 1865, le Père Petitjean priait dans le temple lorsque les villageois sont venus pour « saluer Jésus et Marie . La surprise du missionnaire fut immense parce qu’il croyait impossible de trouver une communauté de foi après plus de deux siècles et demi sans présence de prêtres. 

 japon-martyrs-Nagasaki-mpi

japon-martyrs-S.Maddalena-mpi

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Pingback: Le Japon inaugurera un musée dédi...

  2. Lasnavasdetolosa says:

    Une très bonne nouvelle !
    Pour ceux que le sujet intéresse, lire aussi le livre du docteur Takashi Nagaï « Les cloches de Nagasaki », le journal d’une victime chrétienne de la ville aprés l’explosion de la bombe et « Requiem pour Nagasaki » de Paul Glynn.
    J’attends avec une certaine impatience la béatification du docteur par l’Eglise…serait une juste reconnaissance.

  3. Pingback: Le Japon inaugurera un musée dédi...

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com