journalistes-francs-maçons-couverture-medias

Nos amis du Mouvement Tradition Québec nous communiquent une intéressante analyse au sujet de l’infiltration maçonnique au sein du Journal de Montréal.

Extrait de la chronique Le Tocsin de la revue Le Carillon – No.10 – Le libéralisme

« Leur grand intérêt étant de ne pas paraître ce qu’ils sont, ils jouent le personnage d’amis des lettres ou de philosophes réunis ensemble pour cultiver la science »

– Léon XIII, Humanum Genus
***

Dans un article du 27 avril 2016 signé par Caroline Lévesque, le Journal de Montréal proposait à ses lecteurs le récit d’un journaliste, présent à l’événement « porte ouverte » de la Grande Loge du Québec, « qui a découvert une organisation transparente, trouvant absurdes les théories du complot à son sujet. »

Étaient interrogés Geneviève Guay, l’adjointe administrative de la Grande Loge du Québec, et le grand secrétaire des francs-maçons du Québec, Pierre Phaneuf.

Ces derniers ont bien roulé le journaliste, qui a finalement servi à ses lecteurs un ramassis de balivernes concernant la secte. Sans donner du crédit aux médias de masse, bien au contraire, nous profitons de l’occasion pour réfuter, en citant quelques documents, les idées que veulent répandre les représentants de la secte avec l’aide du mauvais journal.

***
– 1ère contre-vérité :
« Ce halo de secret qui n’en est pas attire les gens croyants qu’il y a un complot maçonnique. C’est une invention de toutes pièces. Il ne faudrait pas nourrir la paranoïa. » – Pierre Phaneuf
Enseignement des papes :
« En premier lieu, arrachez à la franc-maçonnerie le masque dont elle se couvre et faites la voir telle
qu’elle est. »
(Encyclique Humanum Genus, 20 avril 1884, Léon XIII)
– 2ème contre-vérité :
« Deux sujets sont proscrits pendant une réunion : la politique et la religion. “ On a trouvé par expérience que ce sont deux sujets qui divisent ”, ajoute le grand secrétaire. Lectures philosophiques et discussions sur des questions liées à la morale font partie des rencontres. »
Enseignement des papes:
« Il s’agit pour les francs-maçons, et tous leurs efforts tendent à ce but, il s’agit de détruire de fond encomble toute la discipline religieuse et sociale qui est née des institutions chrétiennes et de lui en substituer une nouvelle façonnée à leurs idées et dont les principes fondamentaux et les lois sont empruntées au naturalisme. » (Encyclique Humanum Genus, 1884, Léon XIII)
– 3ème contre-vérité :
« Il y a eu des chicanes et des conflits, relate Pierre Phaneuf. La religion catholique s’est sentie brimée,car elle ne pouvait pas savoir ce qui se passait dans l’organisation, alors c’était méchant, mauvais, et en conséquence, ça a été condamné. »
Documents maçonniques:
« Le triomphe du Galiléen a duré 20 siècles. Il se meurt à son tour, Dieu trompeur, Dieu menteur. Franc-maçon, il nous plaît de constater que nous ne sommes pas étrangers à la ruine des faux prophètes. […] L’Église romaine fondée sur le mythe galiléen a commencé à déchoir le jour où s’est constituée l’Association maçonnique. » (Souverain Grand Inspecteur Général, Delpech, membre du Conseil de l’Ordre, Compte rendu du Convent du G O de 1902).
Enseignement des papes :
« La seconde (cause de la condamnation de la franc-maçonnerie) est le pacte étroit et impénétrable du secret, en vertu duquel se cache tout ce qui se fait dans ces conventicules, auxquels on peut avec raison appliquer cette sentence de Cæcilius Natalis rapportée dans Minucius Felix, dans une cause bien différente : Les bonnes choses aiment toujours la publicité, les crimes se couvrent du secret. La troisième est le serment qu’ils font de garder inviolablement ce secret, comme s’il était permis à quelqu’un de s’appuyer sur le prétexte d’une promesse ou d’un serment, pour ne pas être tenu, s’il est interrogé par la puissance légitime, d’avouer tout ce qu’on lui demande afin de connaître s’il ne se fait rien dans ces conventicules qui soit contre l’État et les lois de la religion ou du gouvernement. » (Bulle Providas romanorum, 16 mars 1751, Benoît XIV)
***
Évidemment, notre sélection de documents aurait pu s’éterniser. Contrairement à ce qu’avance le FF Phaneuf sur l’ignorance de l’Église face à la maçonnerie, cette dernière est hors de tout doute la plus documentée sur le problème maçonnique depuis la naissance de la secte.
Les ouvrages comme celui que nous avons utilisé sont nombreux, et les documents secrets de la maçonnerie recueillis par les experts catholiques depuis des siècles fourmillent de citations plus incriminantes les unes que les autres.
Ce que les représentants de la Grande Loge nous prouvent finalement, c’est que le Journal de Montréal est un bien bel outil dans les mains de la conjuration antichrétienne.
 
-Kenny Piché
 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Le problème n’est pas tant le journal de Montréal vs fm que le système d’éducation vs fm. Cette journaliste est un pur produit de notre système d’éducation; beaucoup de diplômes peu de discernements et de raisonnements. Elle aurait été dans un café de mafiosi reconnu comme tel et aurait posé une question type; Est-ce vrai que vous êtes vous blanchissez de l’argent ici? et lui de lui répondre « mais mon ici regarde on joue au bridge, c’est vrai des fois que mon cousin Tony, après deux ou trois café corsé mise un peu trop fort et que sa bonne femme est pas contente mais à part ça ici y ce passe pas grand chose, c’est un petit café ben tranquille.  » et elle de repartir satisfaite de la réponse, avec des petits coeurs dans la marge de son carnet pour allez rédiger son article au plus vite afin de pouvoir aller facebooker avec sa tribu.Des générations diplômées, mais vides, sans saveurs, sans passions qui passe à travers la vie en attente de la retraite! C’est comme ça que l’on éduque au Québec et ce depuis au moins les années 60 et ça c’est on le doit à la franc maçonnerie.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com