Le maire de Béziers, Robert Ménard, condamne Jean-Marie Le Pen et appelle de ses voeux son exclusion du Front National. Le fondateur de Reporters sans Frontières a pourtant défendu la liberté d’expression absolue…celle-ci semble avoir une fois de plus atteint ses limites face à la pensée unique ! 

Il n’y a pas d’esprit « charlie » pour Jean-Marie Le Pen…Traiter le pape de pédophile, c’est la liberté d’expression, refuser de dire que le Maréchal Pétain est un traître est un crime moralement réprouvé par la meute.

Marine Le Pen affirme de son coté «Je lui ai fait part de mon incompréhension face à la multiplication récidiviste de ses provocations qui, évidemment, nuisent au Front national. Je lui ai dit aussi que je ne soutiendrai pas sa candidature aux régionales en Paca.»

Concernant l’utilité politique de tels propos, elle n’a pas tout à fait tord et la situation dans laquelle elle se retrouve est forcément douloureuse.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. PhB46 says:

    chassez le naturel et il revient au galop !
    Ménard retrouve ses origines gauchardes et se donne la honte de tirzer sur l’ambulance. et dire que certains le voient en défenseur de la liberté ! Il s’applatit comme les autres.
    quant à dire que JMLP est « une gêne » pour le FN, il faut oser
    il en est le fondateur, le patron pendant 40 ans, celui qui a maintenu le cap, avant de faire la bêtise de le confier à sa renégate et indigne fille, dont la seule motivation est la course au pouvoir. que les catholiques qui animent ce site cessent enfin de se faire abuser et cessent de soutenir uin neo-FN, homosexualiste et franc-maçon !

  2. Gillic says:

    Les tenants de la pensée unique, je veux dire l’umps et leurs « micro partis alliés ont gagné » encore une fois ! Qu’a t il dit de mal Jean Marie ? La vérité tout simplement en 40, les élus de la nation ( socialistes en tête) ont porté Pétain au pouvoir pour mieux aller se planquer ! Alors, le vieux Maréchal Pétain a fait ce qu’il a pu et quand on dirige un pays antimilitariste et qui plus est vaincu militairement , on ne peut pas grand chose !!
    Ah, c’est vrai, le front populaire était passé par là ..
    Je n’ai pas vécu cette période, mais l’histoire, la vraie, nous l’apprend sans difficulté…………

    • Exactement..!!! quand on creuse un peu les archives et les bibliothèques on peut lire les discours des socialos et des cocos de l’époque (alliés des socialos l’histoire se répète) pas de budget pour les armées les vacances pour tous, et même jusqu’en 1941, les Nazis étaient les copains de Staline donc très très peu de cocos dans la résistance…mais chuuuuuuuuuuut faut pas le dire….

  3. ALONSO says:

    Ménard déraille car il n’y arien dans les propos de JMLP qui soit « accablant », injurieux voire « immoral », sinon qu’ils ne plaisent pas à Arno Karsfeld!

  4. Désolé M. Ménard, pour une fois pas d’accord avec vous: JM.LE PEN ne parle pas au nom du FN mais il a eu l’outrecuidance d’exprimer (librement croyait-il) ses opinions et ses idées. Donc  » pas d’amalgame »..Le PEN ce n’est pas le FN…et le FN ce n’est pas LE PEN.

  5. Christiane says:

    Il est regrettable de voir que le seul qui ait eu une attitude digne dans ce conflit, c’est Bruno Gollnish; il remet à leur place tous les médias du système qui prétendent défendre la liberté d’expression mais la condamnent quand elle leur permet d’écraser un parti dont la montée inquiète tous les mondialistes.

  6. C’est regrettable que M. Ménard n’ait pas pris un minimum de temps avant de s’exprimer, lui qui se dit si respectueux de la liberté d’expression et du travail bien fait de journaliste, car même si ce qu’a dit J. M. Lepen peut en gêner certains, notamment de la façon dont il exprime les choses, il dit pourtant des choses non inexactes, et l’on ne peut pas construire un avenir ensemble sans éternellement se refuser à analyser les faits historiques d’une manière factuelle et non pas exclusivement émotionnelle et anachronique pour masquer d’autres réalités qui dérangent ceux qui ont le pouvoir depuis l’après guerre. Mais l’adage « toute vérité n’est pas bonne à dire » se révèle encore une fois.
    Par ailleurs, en ce qui concerne le programme économique, celui de JM Le Pen est bien plus cohérent que la ligne officielle du Front.
    En tout cas, cette affaire sert parfaitement les ennemis intérieurs et extérieurs de la France et l’UMPS qui craignent, plus que tout, l’arrivée du FN au pouvoir.
    A qui profite le « crime », en dehors des erreurs des uns et des autres au sein du FN?
    Pauvre France et pauvres de nous, Français…

    • Oh que c’est bien dit.Je partage à 100% votre opinion. Que la sagesse, la tempérence et surtout la véracité des faits historiques incriminés soit prise en considération pour ne pas sanctionner quelqu’un au nom du politiquement correct que l’on combat depuis 30 ans voire plus….

  7. Robert Ménard déraille complètement. Il soutient Denoix de Saint-Marc et il condamne le spropos de Le Pen ? Où est la cohérence ? A mon avis il n’a pas lu l’interview et il soutient par habitude les jeunes loups aux dents longues qui hurlent au FN pour dévorer celui qui les a fait roi… Comme lui d’ailleurs aussi!

    Mais en voilà encore un qui est de gauche! D’ailleurs sans ça aurait-il pu prendre Béziers qui était tenu par le PC ? Ce n’est pas sûr du tout!
    Il faut de tout pour gagner mais il a d’abord fallu Jean-Marie Le Pen, et voilà qu’ils veulent le bâillonner et le renvoyer comme un militant de base…

    Il déconne!

  8. Richard says:

    Conduite désolante de Robert Ménard.
    Le voila normalisé, cela n’a pas pris trop longtemps.
    Avez-t-il vraiment besoin de donner des gages au mainstream, comme un mouton ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com