A ce stade, nul doute que le personnage qui se cache derrière ce compte Twitter est atteint d’une pathologie qui relève de la psychiatrie.

L’individu semble vouer une admiration sans borne à la virago Eloïse Bouton, militante extrémiste des FEMEN.

Il assume clairement être l’auteur de différentes actions de vandalisme contre l’Eglise Saint Nicolas du Chardonnet.

Gageons que la police devrait facilement être en mesure d’identifier le désaxé.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. jacqueline says:

    LA FRANCE DES POLITIQUES ACTUELLES ME FAIS VOMIR……….
    POUR AVOIR UNE DIGNITÉ PATRIOTIQUE DE NOTRE CULTURE CATHOLIQUE ……. IL VA FALLOIR FAIRE COMME GERARD DEPARDIEU …S’EXILER EN RUSSIE.
    EN FRANCE ON NE SENT PLUS CHEZ SOI MAIS EN ISRAEL OU AU MAGREB..LA FRANCE SE FAIT ENVAHIR…
    BIENTOT VOUS NE BOIREZ PLUS DE VIN MAIS DU THÉ AVEC LA BOUFFE ALLAL ET CACHER …

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com