obama-apporte les preuves


La compagne de Boris Nemtsov témoigne à la TV… par lemondefr

Dans quel pays le témoin majeur d’un meurtre ne serait-il pas interrogé ? Malgré cela cette femme, Аnna Douritskaya, a pu se plaindre à une chaine de TV russe… Pour une dictature c’est plutôt décontracté, ne trouvez-vous pas ? 

Rien ne prouve en effet que cette personne n’ait pas été complice de ce meurtre, voici ce qu’en dit Jacques Sapir:

On peut certes comprendre que les assassins ne tirent pas sur Nemtsov à sa sortie du restaurant. C’est un lieu où il y a toujours du monde et qui est très surveillé. Mais, le modus operandi soulève lui aussi plusieurs questions.

  1. Comment les assassins pouvaient-ils être sûrs du trajet qu’allaient suivre Nemtsov et sa compagne ? Si un fort degré de certitude existait, cela pouvait permettre aux tueurs effectivement d’intervenir sur le pont au moment voulu. Mais, si aucune certitude n’existait, comment pouvaient-ils être sûrs que Nemtsov serait, au moment voulu, sur le pont. On voit que cela impliquait un niveau d’organisation important.
  2. La voiture, une Lada blanche, ne pouvait en effet circuler sur la Place Rouge. Nemtsov n’a donc pas pu être suivi par les tueurs de sa sortie du restaurant jusqu’au moment ou il rejoint la voie routière. Pendant plusieurs centaines de mètres la voiture ne peut suivre ni précéder Nemtsov. Elle a donc dûintercepter la trajectoire du couple. Cela vaut que l’on soit dans le cas d’un tireur DEPUIS la voiture ou d’un tireur montant après avoir fait feu et cela implique très probablement un ou plusieurs complices qui suivent Nemtsov et qui indiquent (par téléphone mobile ?) aux futurs tueurs la situation de Nemtsov et de sa compagne. Mais, on peut aussi penser à une autre hypothèse, qui est techniquement possible. Ainsi, une balise aurait pu être emportée à son insu (ou volontairement ?) par Nemtsov ou la jeune femme, qui aurait donné à la voiture des tueurs la position et le déplacement exact du couple.
  3. La différence de vitesse entre des piétons et une voiture implique de plus une synchronisation parfaite pour que la voiture vienne à la hauteur de Nemtsov quand ce dernier est sur le pont. Ici encore, ceci est compatible tant avec l’hypothèse de complices qu’avec celle d’une balise.

On le voit, sauf si pour une raison ou une autre les tueurs savaient parfaitement quelle était la destination de Nemtsov et de la jeune femme, le meurtre impliquait une organisation sophistiquée, impliquant soit des complices (certainement un pour indiquer le moment de sortie du restaurant et un autre pour indiquer le moment où Nemtsov et sa compagne se sont engagés sur le pont) soit des moyens électroniques de surveillance et de localisation (une balise). Ceci explique pourquoi la justice russe a tout de suite privilégié l’hypothèse d’un meurtre organisé.

Rien ne prouve donc que cette femme n’ait pas été complice des tueurs, même si rien ne prouve qu’elle l’ait été non plus.

Quand on voit l’hystérie anti-Poutine qui s’est emparée des médias occidentaux pour l’accuser dés l’annonce du meurtre, on ne peut s’empêcher d’y voir quelque chose de très louche derrière lequel se dissimuleraient des services spéciaux occidentaux. Plus c’est gros mieux ça passe! Nemtsov assassiné sous les fenêtres du Kremlin? C’est Vladimir Poutine qui l’a sans doute visé lui-même de la fenêtre de son bureau! 

Big Brother, toujours courageux, tire dans le dos de la Russie

Ayant perdu sur le terrain à travers leur marionnette qu’est l’armée ukrainienne, les USA comptent l’emporter en tirant dans le dos de la Russie.

Il est quand même curieux de constater que cet assassinat a eu lieu quelques mois après la nomination d’un nouvel ambassadeur US à Moscou, John Thefft, auparavant en poste… à Kiev, au moment où éclatait le coup d’Etat du Maïdan, financé et soutenu par les USA. Il est tout aussi curieux de constater que, partout où Thefft a été en poste, des révolutions « fleuries » ou de « couleurs » se sont imposées.

De même, il tout aussi étrange de s’apercevoir que cet assassinat a eu lieu pratiquement au lendemain de l’annonce, par Washington, du licenciement du personnel russe travaillant à l’ambassade US à Moscou, qui sera remplacé «par des personnels US ayant un niveau de sécurité élevé.» (Source)

Аnna Douritskaya, maîtresse du commandant d’un bataillon punitif ukrainien

Il est intéressant d’apprendre qu’Аnna Douritskaya (photo ci-dessus), la femme de 23 ans qui accompagnait à pieds, Boris Nemtsov lors de l’assassinat, sous une pluie battante en plein hiver(!), a perdu la mémoire. Elle fut la maîtresse d’un député de la Verkhovna Rada, commandant du « bataillon » répressif ukrainien «Dnepr-1» Yuri Bereza (photo ci-dessus), une unité paramilitaire financée par Ihor Kolomoïsky, un oligarque véreux israélo-chypriote, ennemi juré de Vladimir Poutine  (source

Le « Témoin principal, Anna Douritskaya, ne pouvait vraiment rien expliquer aux enquêteurs, invoquant une perte de mémoire due au choc. Beaucoup de médias ont rapporté que Douritskaya est un mannequin ukrainien connu, mais les journalistes de Moskovski Komsomolets ont découvert qu’elle n’a jamais eu de  carrière de mannequin, » suivant la même source.

Pendant ce temps un responsable politique défenestré est enterré en silence en Ukraine

Pendant ce temps deux suicides très suspects de responsables politiques ukrainiens passent dans le silence et l’indifférence générale: 

Mikhaïl Tchetchetov, l’un des représentants les plus connus de l’ancien Parti des régions en Ukraine, a été enterré hier à Kiev, écrit mardi le quotidien Novye Izvestia. Il a mis fin à ses jours en sautant par la fenêtre de son appartement. Avec sa mort disparaît également la possibilité d’enquêter ou de revoir les résultats de la privatisation de nombreuses entreprises d’Ukraine. »

« Une coïncidence étrange remet pourtant en question la version du suicide: il s’agit du second ex-président du Fonds des biens publics à se donner la mort en six mois. En août dernier, Valentina Semeniouk-Samsonenko s’était tuée par balle. Les deux défunts étaient liés à une époque aux transactions de privatisation très controversées. » (Source)

Coïncidences vraiment très troublantes quand on sait que le fils du secrétaire d’Etat américain, Joe biden, est l’un des principaux bénéficiaires de ces privatisations effectuées au détriment de l’Etat ukrainien.

Quoi de mieux pour étouffer des suicides forcés que de les ensevelir sous un meurtre accompli sous les fenêtres du Kremlin ? Pendant que les regards sont tournés vers le Kremlin, fiston et ses amis oligarques d’Ukraine peuvent poursuivre leurs petites affaires en toute tranquillité, tout en tentant de déstabiliser la Russie dont la côte de popularité de Poutine dérange (+ de 80%). Et en déstabilisant la Russie, il s’agit aussi de saboter la paix en Novorossiya.

Youri Bereza, l’ ex-petit ami d’ Аnna Douritskaya, filmé fuyant Debaltsevo

En prime et pour le fun, Youri Bereza qui avait promis d’aller « boire une bière sur les ruines du Kremlin à Moscou », est filmé en train de fuir à vive allure le Chaudron de Debaltsevo sous les obus, hurlant: « laissez passer, laissez passer! » Pendant que ses compagnons abandonnés meurent:

En outre, selon certaines sources, le commandant du bataillon, « Dniepr-1 », l’ ex-petit ami d’ Аnna Douritskaya -qui accompagnait Nemtsov à Moscou-, pourrait être impliqué dans le crash du Boeing 777 de Malaysian Airlines dans la région de Donetsk.

En Août, les hackers de « cyber-berkut » ont publié une conversation privée interceptée sur le réseau facebook de Bereza discutant avec le gouverneur adjoint de la région de Dniepropetrovsk Sviatoslav Oleynik, où il était question que l’avion ait été abattu par un missile ‘air-air’ de l’aviation ukrainienne. (Source voenkor )

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. pamino says:

    « Rien ne prouve donc que cette femme n’ait pas été complice des tueurs, même si rien ne prouve qu’elle l’ait été non plus. »

    « Rien ne prouve que cette femme ait été complice des tueurs et rien ne prouve qu’elle ne l’ait pas été. »

    Vous n’avez pas choisi la formulation neutre. Pourquoi ? à cause de sa banalité ?

    • RS87 says:

      Si vous lisez bien l’extrait de Jacques Sapir, sa complicité hypothétique expliquerait bien des choses.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com