defense 3

Les autorités militaires suédoises avaient annoncé, en 2014, l’incursion de sous-marins russes dans les eaux de l’État scandinave. Son ministre de la Défense vient de dévoiler qu’il s’agissait de sous-marins suédois et allemands !

L’affaire des sous-marins met le Premier ministre suédois Stefan Löfven sous pression. Le ministre de la Défense Peter Hultqvist vient de démentir l’information diffusée en 2014 selon laquelle un sous-marin russe aurait pénétré dans les eaux suédoises. Il a déclaré sur les ondes de Sverige Radio1 qu’il s’agissait en réalité d’un submersible suédois.

Cette conclusion résulterait de l’analyse de signaux réalisée ultérieurement. Hultqvist fait porter la responsabilité exclusive de la fausse information sur les renseignements militaires suédois. Car le gouvernement s’en serait tenu à leurs informations.

Relevons que les preuves présumant l’incursion des sous-marins russes avaient été invalidées par les militaires suédois dès septembre 20152. Pourtant, gouvernement et autorités militaires se sont accordés pour passer sous silence ces nouveaux éléments pour ne pas perdre la face.

La présence d‘un sous-marin non identifié avait été signalée près du port de Stockholm en octobre 20143. La marine suédoise, mise en état d’alerte, commença des recherches en mer Baltique. Des signaux radio venant de Kaliningrad auraient été enregistrés auparavant. La Russie démentait, de son côté, toute implication dans cette affaire.

Alors qu’elle effectuait des manœuvres au large de Vindbaden, la Marine suédoise avait également annoncé qu’un sous-marin étranger avait été aperçu. Et les soupçons se portèrent une nouvelle fois sur la Russie. Quelque temps plus tard, on apprenait par le Göteborgs Posten4 qu’il y avait de fortes probabilités que ce fut un submersible allemand. Incident également soumis au secret.

Le 25 mai 2016, l’OTAN a poussé la Suède dans la nouvelle guerre froide contre la Russie. En signant un accord de partenariat avec l’Alliance atlantique, l’État scandinave s’est engagé à soutenir ses forces armées sur les plans civil et militaire, notamment sur l’île de Gotland. L’OTAN pourra stationner ses troupes et mener des exercices sur le territoire suédois. Pour autant, la Suède n’en devient pas membre. Le gouvernement suédois a ainsi adressé un signal contre la Russie, et sonne la fin d’une tradition de neutralité vieille de deux cents ans. Hultqvist justifia cette décision en expliquant que la politique de sécurité « devait s’adapter à l’époque »5. « L’agression russe contre l’Ukraine rompt les lois du droit international et menace la sécurité en Europe », a-t-il précisé. Il a aussi parlé d’espionnage grandissant dans les régions de la Baltique, évoqué une « rhétorique nucléaire » et la violation de l’espace aérien suédois par des avions russes.6

Source : http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2016/06/22/minister-raeumt-ein-es-gab-nie-ein-russisches-u-boot-vor-schweden/

1 http://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=6451552

2 http://sverigesradio.se/sida/artikel.aspx?programid=83&artikel=6451214

3 http://deutsche-wirtschafts-nachrichten.de/2014/10/19/schweden-nervoes-unbekanntes-u-boot-im-hafen-von-stockholm-aufgetaucht/

4 https://www.gp.se/nyheter/debatt/hemlighetsmakeriet-om-ub%C3%A5tsjakten-skadar-sverige-1.2764861

5 https://euobserver.com/nordic/133563

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Raiford says:

    On en a assez des mensonges de l’OTAN qui fait tout pour créer un conflit avec la Russie.

    Depuis la fin de l’URSS, l’OTAN n’a plus de raison d’exister.
    Cette institution n’est plus qu’un instrument de vassalisation de l’Europe, au service des USA.

  2. MCF68 says:

    Il faut le dire aux pays de l’ancien bloc soviétique. Qui pour le moment n’envisagent pas de quitter l’Otan.

    • Tchetnik says:

      Les dirigeants n’envisagent pas.

      les peuples, si.

      Et bien des pays de l' »ancien bloc soviétique » sont toujours alliés de la Russie.

      • MCF68 says:

        Pour éviter des incompréhensions, je parle bien évidemment des pays qui en sont membres actuellement.
        Ils ne doivent pas l’envisager très fort parce que çà n’est pas à l’ordre du jour de leurs agendas politique.
        En 2016 il y a 28 pays membres. Concernant les états non membres c’est vrai qu’il manque (pour le moment ?)
        Bosnie, Serbie Monténégro, Macédoine

  3. Tchetnik says:

    « Ils ne doivent pas l’envisager très fort parce que çà n’est pas à l’ordre du jour de leurs agendas politique. »

    -Toujours ce même divorce entre les peuples réels et les politiciens qui prétendent les représenter, justement.

    A ne pas – volontairement – confondre.

    • MCF68 says:

      Je ne les confonds pas.
      D’un autre coté ces mêmes politiciens ne sont pas venus prendre le pouvoir les armes à la main. Ils ont été élus.
      Maintenant quand je regarde les résultats des dernières élections, les tenants du « on reste dans l’Otan » n’ont pas été désavoué par le peuple réel.

  4. Tchetnik says:

    « D’un autre coté ces mêmes politiciens ne sont pas venus prendre le pouvoir les armes à la main. Ils ont été élus. »

    -On sait à quoi s’en tenir vis à élections qui ne sont pas faites par les peuples mais par les sponsors.

    « Maintenant quand je regarde les résultats des dernières élections, les tenants du « on reste dans l’Otan » n’ont pas été désavoué par le peuple réel »

    -Outre que ce n’est pas le cas au Monténégro, les élections ne prouvent rien.

    • MCF68 says:

      « La démocratie est le pire des régimes – à l’exception de tous les autres déjà essayés dans le passé. » Winston Churchill

      -Outre que ce n’est pas le cas au Monténégro => Le Monténégro (comme d’autres) ne fait pas partie de l’Otan.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com