Andria, petite cité médiévale de l’Italie du Sud, proche de Bari, a l’immense privilège de conserver, depuis le XIVe siècle, dans la cathédrale, une relique précieuse de la Passion du Christ : une épine de la Sainte Couronne d’épines qui fut enfoncée sur la tête du Sauveur le Vendredi Saint.

Cette épine sacrée et vénérée a une particularité miraculeuse : les traces de sang visibles sur la superficie, de diverses grandeurs, rougissent et deviennent vives lorsque la fête de l’Annonciation, le 25 mars, coïncide avec le Vendredi Saint.  Ce prodige eut bien lieu le 25 mars 2005, jour du Vendredi Saint. Cette année, l’annonce de l’Incarnation du Seigneur et la mort de Jésus en croix étant commémorées le même jour, l’attente de ce prodige n’a pas été vaine.

Le SIR (Service Information Religieuse) a confirmé, samedi 26 mars 2016, que le miracle a été constaté en présence d’un notaire :

« A 19h hier soir, la Commission Spéciale de la Sainte Épine s’est réunie dans la Salle du Chapitre de la cathédrale de Andria. C’est ce que mentionne une note du diocèse – diffusée hier soir – par laquelle on informe que, en présence du notaire Paolo Porziotta,a été établi un procès-verbal d’où il ressort que : « vers 16h10, a été constaté la présence d’un léger gonflement de couleur blanche de forme sphérique, comme un bourgeon, distant d’environ 3 mm de la pointe, côté droit de l’Épine, plus précisément sur le bord de l’entaille du sommet.

  

 

Successivement, vers 17h10, se sont révélés à l’œil nu, un second bourgeon, sur le sommet de l’Épine, et un troisième bourgeon, sis à 4/5 mm sous le premier ; encore plus bas vers la base de l’Épine, le résidu du précédent prodige de l’année 2005 a semblé refleurir. Tout ceci a été constaté directement , outre par la Commission Spéciale, aussi par Monseigneur Raffaele Calabro, lequel, à 17h40, durant l’homélie de la célébration liturgique du Vendredi Saint a annoncé aux fidèles : « Dans ces circonstances j’ai le plaisir de vous annoncer de manière solennelle que le miracle a commencé. »

« Un signe par lequel le Seigneur veut nous rappeler le sens de sa passion et de sa mort pour nous faire participer à sa Résurrection. »

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. C’est le mystère de Pâques : la Vie surgit de la Passion et de la mort.
    L’ange Gabriel l’avait annoncé à Marie : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin.… » (Luc I, 32-33)

  2. Guy de la Croix says:

    Puisse ce miracle merveilleux réveiller la Foi Catholique dans le coeur affadi des hommes du monde entier et spécialement des baptisés qui ont perdu la Foi Catholique.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com