Le blocus  économique  qui isole l’économie de la Nouvelle-Russie (Donbass) du monde occidental donne une idée de la férocité qui guide les intérêts américains. Une férocité maquillée sous de bons sentiments.

A la suite du partage du monde de Yalta, à l’issue de la Seconde guerre mondiale, s’en est suivie la guerre froide qui mettait en confrontation deux ambitions hégémoniques contradictoires. Durant la guerre froide, les oligarques mondialistes des USA avaient peu à peu isolé l’URSS dans un blocus économique qui avait amené ses dirigeants à son démantèlement, L’URSS faisant reposer l’essentiel de son économie sur ses ressources énergétiques. Suite à sa ruine par le blocus économique, l’URSS était placée, à la fin des années 80, devant le choix cornélien d’une guerre nucléaire mondiale ou bien de sa propre auto-destruction. Croyant avoir obtenu des garanties de la part des oligarques occidentaux pour sa survie en s’intégrant dans le marché économique prétendument « libre » occidental, l’URSS en la personne de Gorbatchev a choisi le démantèlement. Le système soviétique communiste étant de toute façon honni par ses propres populations, la propagande occidentale pouvait s’appuyer sur un socle idéologique solide.

Les banksters qui dirigent en sous-main l’empire hégémonique des USA sont en train de reproduire le même schéma aujourd’hui mais dans des conditions différentes, la Russie ayant survécu à l’effondrement de l’empire soviétique.

L’exemple de ce qui se passe dans le Donbass donne un éclairage intéressant de cette guerre des deux blocs aujourd’hui, -alors que le système communiste n’existe plus, et alors que l’économie européenne est en perte de vitesse et que seule son alliance économique avec la Russie pourrait la tirer d’affaire, ce que les USA veulent à tout prix empêcher. C’est l’ultime tentative pour sauver de la ruine l’économie imaginée par Big brother au profit des USA, à la tête de laquelle se trouvent toujours les banquiers mondialistes.

La Russie veut la guerre, voyez ils ont placé leur pays tout près des bases américaines

La propagande idéologique de séduction des mondialoligarques est, aujourd’hui, beaucoup moins crédible puisqu’elle s’appuie sur la politique de mort, les déviations sexuelles et la peur de l’impérialisme russe alors que c’est l’OTAN qui encercle la Russie et a pris l’initiative unilatérale de pointer ses armes sur elle. Le modèle économique américain est, de plus, beaucoup moins attractif ou déstabilisant (du point-de-vue européen & russe)  alors que l’Occident est passé du baby boom au papy boom et au modèle immigrationniste invasif.

Le choix est toujours aussi cornélien entre une IIIe guerre nucléaire mondiale et une bataille sur le terrain économique et par supplétifs interposés dans des guerres régionales, comme c »‘est le cas pour le moment au Moyen-Orient ou en Ukraine). Des conflits régionaux dont l’initiative est systématiquement à la charge des oligarques mondialistes occidentaux, même s’il dissimulent leurs responsabilités. 

L’aspect très concret de la crise économique suite au coup d’Etat du Maïdan en Novorossiya, donne un exemple d’une déstabilisation d’un pays par les oligarques américains, à leur profit, dans le seul but de réduire la puissance russe.

L’Analyse très pertinente de  Rostislav Ischenko aide à comprendre ce mécanisme en place à l’échelle locale de l’Ukraine. Rostislav Ischenko est un politologue ukrainien, ex-conseiller ukrainien, Président du Centre d’analyse systémique et de prévisions, qui vit en Russie depuis la coup d’Etat du Maïdan de 2014.


A noter que si la Russie éprouve du mal à compenser les spoliations de Kiev contre les retraités du Donbass, les Américains qui sont à l’origine du coup d’Etat de Kiev qui a conduit à la scission de l’Ukraine, et qui cornaquent le pouvoir fantoche de Kiev, ne sont pas disposés à financer l’Ukraine dont la facture de chauffage de l’année dernière et celle de cette année (du moins en partie) a été prise en charge par l’Union européenne. Il s’agissait pour les Américains de contrôler le pays, ce qu’ils ont fait (du moins la partie qui n’est pas en état de scission), non de le tirer de sa misère. Bien au contraire, les problèmes économiques en Ukraine Kievienne se sont nettement accentués depuis qu’ils s’en sont mêlés.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com