deni alvesDepuis quelques jours, on ne parle plus que du manger de banane. L’incident s’est passé dimanche quand lors du match Villareal-FC Barcelone, un supporter peu inspiré a jeté une banane en direction du joueur brésilien Dani Alves, qui s’apprêtait à tirer un corner. Le joueur, sans sourciller, s’est baissé pour ramasser la banane avant de tirer son corner.

Les indignations se sont levées de tout côté, saluant le geste du joueur brésilien qui a su garder son calme et faire preuve d’humour. C’est ainsi qu’à  la suite de Neymar, autre joueur barcelonnais brésilien, on a vu des joueurs poster des selfies sur leurs réseaux sociaux avec une banane en main pour dire non au racisme. C’est désormais devenu une mode au point que le député socialiste Rihan Cypel s’y est mis aussi. Tout le monde présente ça comme un geste spontané magnifique et ludique dans la lutte contre le racisme. Le « manger de banane » est devenu un symbole. Cependant, certains ont vite déchanté.

On n’a pas tardé à apprendre que ce geste n’aurait pas été si spontané que ça. La presse brésilienne a révélé que cette fameuse campagne « nous sommes tous des singes » était le fruit d’une agence de publicité du joueur Neymar.  Guga Ketzer, vice-président de l’agence en question, s’en est expliqué : « L’idée était de faire quelque chose de léger, et même d’amusant. Nous attendions le meilleur moment pour le divulguer, et ç’a été après ce qui s’est passé ce dimanche avec Daniel. » C’est peu après la fin du match que Neymar lançait le hashtag #somostodosmacacos, suivi du deuxième message, avec la photo de lui et son fils. La vidéo était lancée au même moment. Dani Alves a reconnu qu’il était au courant des préparatifs de cette campagne mais a aussi assuré que son geste était spontané.

Voilà que la trame de la belle histoire n’est plus aussi magique mais bien ternie, ce qui n’a pas manqué d’exaspérer certains. Quant au supporter, il ne pourra jamais sans doute s’expliquer sur son geste : véritable racisme, volonté de déstabiliser l’adversaire ? Il a été identifié en moins de 24h et interdit de stade à vie et licencié de son poste d’éducateur d’une équipe de cadets.  Il a commis le crime suprême de notre société. Il n’a donc aucune excuse ni circonstance atténuante !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Est-on certain que le véritable lanceur de la banane n’est pas un grouillot de l’agence de publicité en question ? car attendre « le meilleur moment pour le divulguer, et ç’a été après ce qui s’est passé ce dimanche avec Daniel », ça pouvait durer longtemps, un moment où un Noir, face caméra, pouvait se baisser, ramasser une banane, etc. [On pourrait aussi vérifier la validité du corner.]

    Donc, ceux qui lancent des banderoles, des fumigènes – voire des quenelles… –, il risquent la radiation jusques à la fin de leur mort aussi ?…

    Bon, je m’astreignais à bôfi une banane par jour pour mon hypertension : je vais devoir m’en accommoder, si je veux rester raciste…

    R. Budelberger, quelque peu complotiste, mais comme le dit l’adage : « Même les paranoïaques ont des ennemis. ».

  2. Exquisiteur says:

    A condition d’accepter la définition scientifique de l’homme moderne, nous serions de la famille des hominidés, donc une espèce de singe mais qui sait qu’il sait (sapiens sapiens).
    Donc la personne exclue des stades n’a t elle pas fait que rendre publique dans un stade une « vérité » scientifique que jamais les spectateurs n’auraient jamais connue?

    Encore un GALILEE qui s’ignore.

    Le racisme ne serait il pas un réflexe conditionné dans chaque individu pour sa survie ou permettre sa colère concurrentielle ?
    bref au nom de l’Egalité, le RACISME POUR TOUS est donc universel quelque soit la profession de foi et les dénégations.

    Pour le faire disparaitre (le racisme) , faut-il faire disparaitre l’homme moderne sapiens sapiens qui sait qu’il est raciste en le niant ?????

    La manipulation des offres d’un diable culturel servent bien le commerce. Ploutocratie mondiale mercantile.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com