Nous avons eu l’humanisme, puis le féminisme. Nous voilà dans la post-féminité. Et, en tant qu’homme, je dois dire que ce n’est pas joli, joli. Jugez plutôt.

La post-féminité, en premier lieu, ça donne ça : les immondices du transformisme sociétaliste, ou Femen, financées par le contribuable français, ou à défaut par Georges Soros, ou d’autres milliardaires gavés. Et, oui, elles ont encore « frappé », quoiqu’à mon avis ce soit plutôt elles, qui sont « frappées », et « frappées » grââve. Après leurs séances de pipi-caca, devant l’ambassade d’Ukraine à Paris, leurs agressions et exhibitions diverses en toute impunité, dans les églises ou sur la place publique, l’une de ces frappadingues du transformisme sociétaliste a rapté la statuette du petit Jésus dans la crèche installée au Vatican, ce Noël 2014.

Un commentaire, Mesdames, sur ce monument de laideur et de bêtise ?
Un commentaire, Mesdames, sur ce monument de laideur et de bêtise ?

MPI - 22 - 02 - Femen Vatican -

Avant ça, nous avons eu droit à Conchita Saucisse, le machin transgender qui chante, qui gagne l’eurovision et qui est reçu au Parlement Européen.

Ceci est un homme !
Ceci est un homme !

On comprend que le reste du monde soit inquiet sur la santé mentale de la civilisation dite « occidentale ». L’Occident, rappelons-le, est l’endroit crépusculaire, où le soleil se couche, opposé à l’Orient, où il se lève.

Avant les Femen et Conchita Saucisse, il y avait aussi Amélie Mauresmo, candidate au poste de capitaine de l’équipe de tennis pour la Coupe Davis (ne pas confondre avec la Coupe des Vices…).

Ceci est une femme !
Ceci est une femme !

Aaah, ya bon la testostérone, les chaussettes et la sueur de vestiaire…

Et pour finir en beauté, ce petit panorama de la post-féminité, du lourd, du très lourd, un zeste d’art contemporain façon Kebab LGBTE.

Ceci est du L'ardt contemporain !
Ceci est du L’ardt contemporain !

Sur ce, bon appétit ! Il faut se donner du courage pour les fêtes, avant de se mettre au régime pour rentrer dans son maillot de bain cet été.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. A part les femen, je nevois qu’une grosse femme, un homme pas vraiment homme : ilne faudrait pas oublier que ces derniéères vingts années au moins, on nous a vendu une image du beau fémininet lasculin à tour de bras ds les magazines bien lisses. Conclusion on a des individus complexés et malheureux sui ne se sontjamais identifiés à ces images rêves. Alors qu’ils veuillent exister maintenant n’est pas étonnant. L’excès répond à l’excès.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com