Conference-de-paris-irak

Photo de famille de la conférence de Paris contre l’EI: On remarque Sergeï Lavrov, ambassadeur de Russie, à l’extrême gauche

Depuis la conférence de Paris sur la coalition contre l’Etat Islamique, une nouvelle appellation de ce califat est apparue qui se répand dans tous les médias: Daech. Renseignement pris, il s’agirait de la traduction phonétique d’EI (Etat Islamique). Ce qui démontre si besoin était que ces gros médias du système répondent comme un seul homme aux consignes qui leur sont données en coulisses.   Assistaient à cette conférence, outre les cinq membres permanents de l’ONU, notamment les Emirats du golfe et la Turquie, les grands pays du sunnisme, fers de lance de l’expansion islamiste dans le monde.

Ils se sont donc apparemment entendu avec les pays occidentaux présents pour que le terme islamiste n’apparaisse plus concernant… l’Etat Islamique. Belle tartufferie qui arrange tout le monde. En effet Obama n’a-t-il pas déclaré suite à la décapitation du journaliste américain James Folley que « L’EI ne parle au nom d’aucune religion. Aucune religion ne dit de massacrer des innocents. Leur idéologie est creuse ». Or pour le Coran, seuls les musulmans sont innocents.

C’est ainsi que ceux qui massacrent les populations chrétiennes au nom d’Allah, en application du Coran et suivant une longue tradition qui remonte tout au long des siècles jusqu’à Mahomet sont rangés, non pas dans le rang de quelconques sectes, comme ce fut la cas récemment pour Boko Haram, mais mieux, au nombre de simples idéologues politiques. Des sortes de Lénine, en somme!

Les horreurs perpétrées contre les chrétiens remontent bien avant la série de trois décapitations de journalistes anglo-saxons. Mais du moins ceux-ci ont-ils été suppliciés au nom de leur origine et non particulièrement au nom de leur foi chrétienne, ce qui pour Obama et les Occidentaux en général, devenait d’un seul coup beaucoup plus avouable comme motif de guerre vis-à-vis de leurs ressortissants musulmans et de leurs alliés du Golfe. Ceux-ci pouvaient ainsi une nouvelle fois l’Occident et spécialement la France avec sa base d’Abu Dabi,   à mener la guerre pour eux contre ce califat concurrent d’Al Qaïda, qu’ils ne contrôlent pas.

La confluence d’intérêts bien compris entre les membres de cette conférence a accouché entre autre d’un changement de dénomination de l’Etat Islamique, en Daech…   On remarquera la photo de famille prise à l’issue de la conférence dans laquelle l’ambassadeur russe, Sergeï Lavrov figure isolé à l’extrémité de la photo…

Pourquoi cette volonté des mondialistes de vouloir unifier l’Islam sous l’unique bannière des sunnites et de sunnites unifiés ? Telle est la question qu’il conviendrait de creuser.

C ‘est que pour la première fois, les sunnites, la composante la plus forte du monde islamique, sont divisés entre eux. L’EI comme Al Qaïda sont tous les deux des mouvements sunnites. Et c’est bien là que le bât blesse en Irak, et en Syrie où ces deux pays comptent de fortes minorités chiites très proches du pays des ayatollahs. L’Iran est la grande puissance chiite qui monopolise la haine de tous les autres états du proche Orient et plus particulièrement de l’Arabie saoudite et du Qatar, temples du sunnisme et grands alliés de l’Occident en général et de la France et des USA en particulier.

Dans ce cas comment comprendre que les pays musulmans déstabilisés par les Occidentaux soient comme par hasard les pays dont les régimes n’ont obtenu la paix social entre chiites et sunnites, qu’en passant par-dessus ces différences ? Les USA se sont d’abord servi de l’Irak de Saddam Hussein dans leur guerre contre l’Iran, qu’ils n’ont pas osé affronter directement. Pui, la guerre ayant été gagnée par l’Iran, ils se sont servis des attentats contre le World Trade Center à New York pour agresser l’Irak et en faire leur base opérationnelle au Proche-Orient. Comme on sait, là encore, les choses ne sont pas allées d’elles-mêmes, l’EI, ne serait-il donc pas le second prétexte pour revenir en Irak achever le travail entrepris en 2003 ? Mais cette fois-ci, contrairement à 2003, avec l’appui de la France qui a commencé les frappes contre l’Etat Islamique-Daech sans tarder… D’ailleurs on se demande si la France sera seule à intervenir pour obtenir le susucre d’Obama, et peut-être aussi pour tenter de faire détourner les yeux des Français du désastre intérieur de la présidence de Hollande ?

On comprendra qu’après toutes ces volte-face, l’Iran ait décliné avec méfiance les offres de Washington de l’impliquer dans la coalition qu’elle dirige en Irak, malgré son implication sur le terrain. Sans doute l’Iran est-elle peu tentée, contrairement à la France, de servir de supplétif à l’armée américaine, qui de toute facvon, se retrournera, tôt ou tard contre elle. D’autant plus qu’Obama vinet d’annoncer qu’il allait armer l’opposition à Bachar el Assad, en Syrie, pour lutter contre l’Etat Islamique… Cette fameuse opposition modérée déjà armée depuis le début de la guerre civile par l’Occident et notamment part la France… On se demande où se trouve cette opposition modérée que personne ne voit agir sur le terrain, dont personne ne connaît ou n’emploie le nom, et où sont passées les armes déjà fournies… Sinon dans les mains de leurs alliés djihaddistes traditionnel qui n’ont cessé d’exercer leur cruauté envers les chrétiens partout ?

D’ailleurs Le représentant de la Russie à l’ONU, Vitali Tchourkine, dans le langage très soft de la diplomatie, a déclaré que Moscou considérait l’armement de l’opposition syrienne, souhaitée par Obama, pour la lutte contre le groupe terroriste Etat islamique comme « un geste risqué ».

D’autant plus risqué que l’intervention des Américains en Syrie va se faire contre le régime de Bachar el Assad, le seul qui depuis l’origine combat le djihaddisme qui a été importé et alimenté dans son pays avec la complicité de la Turquie, par l’Arabie saoudite, le Qatar et leurs alliés occidentaux..

Il est de parfaitement clair que le sort des chrétiens n’est pas et n’a jamais été le moteur de la politique mondialiste, dont le but est clairement d’imposer un islam sunnite dominant dans la région. Il est également clair qu’un profond mouvement qui va du printemps arabe, en passant par l’indépendance du Kosovo, la guerre d’Afghanistan, l’agression de l’Irak en 2003, suivi des agressions contre les régimes de Lybie et de Syrie, semblent suivre une même finalité: l’unification du monde musulman sous une même bannière, dans quel but ? Telle est la question.

Emilie Defresne

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Marc 13
    14Lorsque vous verrez l’abomination de la désolation établie là où elle ne doit pas être, -que celui qui lit fasse attention, -alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes;
    http://saintebible.com/mark/13-14.htm

  2. Et dire que les medias aux ordres parlant des criminels du califat qu’ils ont soutenus nous parlent de « diables échappés à leurs sponsors »( neo-cons sionistes). La bonne blague !

    Il est évident que Leur complot contre Bachar ainsi que Leur intervention (suite »au gaz utilisé- disaient-ils- par Bachar ») ayant échoué la première fois grace à l’opposition des peuples, ils n’allaient pas s’en tenir à cet échec et que Leurs « échappés »,armés et financés par Eux, allaient reprendre sous Leur houlette le complot contre Bachar autrement . Et c’est cet « autrement  » que nous voyons mis en route aujourd’hui. Hier comme aujourd’hui Leurs serial-killers opèrent sous Leur houlette contre Bachar et nul autre .

    N’oublions jamais que si l’on parle de Poutine comme d’un stratège aguerri par les jeux d’échec, du coté de l’Empire neocon-sioniste, (CIA , Rand Corporation..) Ils engagent pour mener leurs guerres les mathématiciens plus brillants de la branche mathématique intitulée « Mathématique des Jeux  » chargés de calculer à l’avance toutes les stratégies et les tactiques à mettre en oeuvre pour éliminer l’adversaire avec le moins de perte pour les USA . Dans Leur « jeux » au Moyen-Orient les chrétiens, leur martyre , leur disparition ne sont qu’une variable mathématique dont ils se servent pour arriver à leur fin : l’élimination de Bachar. Et avec la nouvelle doctrine U.S. du « Stay Behind  » il s’agit d’ envoyer les citoyens de leurs caniches style Hollande en tant que chair à canon pendant qu’Ils se contentent d’occuper le ciel avec leurs avions et leurs drones: c’est tout profit pour eux.

    Quand en finirons-nous avec toute cette canaille mortifère ?

  3. Struyven says:

    Mais bon sang ! Ouvrez les yeux et les oreilles, voulez-vous d’un monde où vous n’aurez plus le droit à RIEN ?

  4. Simplement que le RIEN c’est EUX qui l’instaurent : EUX qui ont anéanti l’Irak ou les chrétiens ne peuvent plus vivre , eux qui ont anéanti la Libye et détruit le pays , eux qui entamment la destruction de la Syrie en éliminant avant tout les chrétiens , eux qui revent d’anéantir la Russie depuis qu’elle retrouve le chemin de la Foi Chrétienne .

    A ce sujet voilà le compte rendu d’un entretien entre l’ancien président du Liban Souleimane Frangié et Kissinger , relaté par sa fille, Sonia Frangié . Avec cela on comprend tout :

    « Mme Sonia Frangié, la fille de l’ancien président de la république libanaise le défunt Souleimane Frangié, (Chrétien) confirme ces propos prononcés par Kissinger, et ajoute que ce dernier avait déclaré à son père que « le Liban est une erreur dans l’histoire et non pas une nation » …
    Dans une interview accordée à Radio Nour, Mme Frangié se souvient du dialogue qui a eu lieu entre l’architecte de la politique étrangère américaine Henry Kissinger et feu le président Frangié.
    Elle raconte: » Il y a la période pré-Kissinger et la période post-Kissinger ! Avant Kissinger les États-Unis étaient à la recherche d’amis au Moyen-Orient. Puis vint Kissinger, qui a commencé une politique, celle de » qui donne plus aux Etats-Unis? Je ne veux plus d’amis dans la région, mais des agents « … et il a dit au président Frangié:« Le Liban est une erreur de l’histoire.. Vous n’êtes pas une nation ! Bien sûr, le président Frangié s’est révolté et lui a demandé: » Que voulez-vous? » ; Kissinger a répondu:« Je vous le dis, nous avons décidé de soulager Israël en chassant les chrétiens du Liban, et en y implantant les Palestiniens » … C’est tout ce que voulait Kissinger ! Implanter les Palestiniens … et Kissinger a poursuivi en disant: « on implante les Palestiniens au Liban et comme cela les chiites seront en nombre égal avec les sunnites, il y aura un équilibre entre eux. Et vous les chrétiens nous vous accueillerons dans les ambassades des États-Unis, le Canada et le Venezuela … Il vous suffira d’aller dans ces pays quand vous le voulez et que vous le vouliez ou non « … et effectivement ces ambassades nous étaient ouvertes tous le temps … le président Frangié avait bien compris et il avait l’air effrayé. C’était la première fois dans sa vie qu’il avait tellement peur au point de me dire : » j’ai vu Satan « .
    Mme Sonia Frangié assure que les crises dans la région sont fabriquées par les États-Unis. Et de poursuivre: » Kissinger était en colère ,il n’était pas content du tout Et depuis ce jour-là il a commencé la guerre contre le Liban, celle que nous avons vécu hélas !, sous toutes les formes… les Palestiniens contre les Chrétiens , les Chrétiens contre les Chrétiens, les Sunnites contre les Chiites… Ce sont des guerres fabriquées par les Etats-Unis pour qu’ Israël reste le seul Etat raciste au Moyen-Orient , puissant et capable de dicter sa volonté à tous les pays arabes. Malheureusement, certains pays arabes ont eu peur et ont essayé de se couvrir la tête en espérant que la vague ira ailleurs …
    http://www.almanar.com.lb

  5. Pingback: Menaces de l’Etat Islamique: « Nous conquerrons votre Rome, nous briserons vos croix et nous réduirons vos femmes en esclavage. »

  6. Pingback: Les Américains formeraient des opposants syriens avec des « citoyens de tous les pays », selon l’ambassadeur de Géorgie aux USA

  7. Pingback: Si c'est vrai, la manoeuvre est bien celle que ce que l'on imaginait !

  8. de la Croix says:

    Enfin , je constate qu’on commenc tout doucement à comprendre que toute cette inflammation dans les pays arabes est fomentés par les quelques initiéss amerloc judéo maçonniques ( Kissinger et le petit groupe,qui tire les ficelles … ) qui foutent la merde dans ces pays en poussant (et armant ) les musulmans les uns contre les autres …

    Il faut quand même arrêter ces amerlocs qui bombardent les djiadistes d’un côté en Irak et bombardent ceux qui les combattent en Syrie…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com