Quel remède est venu apporté en Birmanie le pape François pour résoudre le problème des réfugiés, des Rohingyas, des conflits ethniques, des crises sociales, pour dispenser de la compassion aux souffrances humaines… ? Le Christ et sa loi, sources de paix ? Oh que non ! Si de nombreux médias bien corrects se sont scandalisés que le pontife romain ait soigneusement évité de prononcer le mot « Rohingyas », aucun n’a été choqué par le fait que le nom du Christ ait été lui-aussi consciencieusement éludé par François dans les différentes rencontres inter-religieuses et diplomatiques. Ce qui ne fut pas la cas pour… Bouddha !

Le Christ est vraiment toujours le grand absent de ces visites pontificales hyper-médiatisées à la différence du thème de l’unité dans la diversité ! C’est la recette magique ” que le pape argentin a décliné sous tous les tons, tant devant les autorités politiques comme Aung San Suu Kyi et les militaires du pays, que devant les moines bouddhistes, les religieux musulmans et les pauvres fidèles catholiques.

« Ce voyage peut être résumé par le mot unité, unité dans la diversité comme le Pape l’a dit lors de la rencontre avec les leaders religieux »

a expliqué le directeur de la salle de presse du Vatican Greg Burke.

Le site officiel de la communication du Vatican  News Va continue ainsi son compte-rendu du voyage pontifical :

« Cette unité dans le travail pour les autres et le bien du pays a aussi été évoquée lors de la première messe du Saint-Père le matin même, et aussi pendant l’échange avec les évêques birmans quelques heures après. « Un jour très important, historique même pour l’Église de Birmanie », a-t-il souligné [Greg Burke]. L’unité dans le travail commun, pour la paix et les droits de l’homme, était aussi au cœur du discours aux moines bouddhistes a ajouté le directeur de la salle de presse du Saint-Siège. »

Mercredi 29 novembre, le pape François a rencontré dans l’après-midi le Conseil Suprême Sangha Maha Nayaka des moines bouddhistes du pays au Centre bouddhique Kaba Aye, dans une salle où trônait un autel surmonté d’un immense bouddha. Avant d‘entrer dans le centre le pape s’était déchaussé selon la tradition bouddhiste précise bien le média vaticanesque.

Il a pontifié sur cette fameuse unité dans la diversité en préconisant un engagement commun pour les valeurs de « justice, de paix et de respect de la dignité fondamentale de chaque être humain », car a-t-il affirmé

« quand nous parlons d’une seule voix en affirmant la valeur pérenne de la justice, de la paix et de la dignité fondamentale de chaque être humain, nous offrons une parole d’espérance. Nous aidons les bouddhistes, les catholiques et toutes les personnes à lutter pour une plus grande harmonie dans leurs communautés. »

Il a continué en témoignant de son

« estime à tous ceux qui au Myanmar vivent selon les traditions religieuses du Bouddhisme. A travers les enseignements du Bouddha, et le témoignage zélé de si nombreux moines et moniales, les gens de cette terre ont été formés aux valeurs de la patience, de la tolérance et du respect de la vie, ainsi qu’à une spiritualité attentive à notre environnement naturel et profondément respectueuse de celui-ci ».

Et a poursuivi sur cette lancée en précisant que « ces valeurs » « dans une véritable culture de la rencontre » « peuvent renforcer nos communautés et aider à répandre la lumière si nécessaire à l’ensemble de la société ».

Mais cette Lumière qui fait sortir l’humanité des ténèbres n’est-ce pas ce Christ Jésus que son Vicaire infidèle prend bien garde de nommer…

Mais Jorge Maria Bergoglio croit en l’union de l’humanité avec tous les faux dieux et sans Dieu véritable. Et pour l’atteindre, « il est nécessaire, déclare-t-il, de dépasser toutes les formes d’incompréhension, d’intolérance, de préjugé et de haine. » Se posant et posant à son auditoire la question : « Comment pouvons-nous le faire ? », il donne une réponse dans laquelle se situe le summum de cette prose scandaleuse et à saveur gnostique. C’est Bouddha qu’il mentionne comme référence de « Sagesse » :

« Les paroles du Bouddha offrent à chacun de nous un guide : « Élimine la colère avec l’absence de colère, vaincs le méchant avec la bonté, défais l’avare avec la générosité, vaincs le menteur avec la vérité » (Dhammapada, XVII, 223). »

Bouddha le guide du pape François ?

Quand certains esprits envoûtés prétendent que le pape François a le soucis des âmes de tels prêches apostats devraient être suffisants pour les sortir de leur aveuglement mondain… En préconisant cette diablerie de l’unité dans la diversité, en considérant Bouddha, une des nombreuses figures du diable, comme guide spirituel, etc., c’est en enfer que ce pape conduit les âmes ignorantes et fragiles !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

9 commentaires

  1. Il ne suffit pas de croire. Loin de là.
    Bien des Bouddhistes seront peut-être au Paradis… et de Chrétiens n’y seront pas.
    « Oui vous avez su… et pourtant vous avez péché ! ».
     
    Vous savez quel est le problème dans le Catholicisme ?
    C’est qu’il pardonne le péché (sans rachat réel dans les actes et les faits), ce qui a tendance à banaliser le péché. A le rendre même attractif… et super-cool.
    Mais enfin l’adultère fait rire ! Un(e) cocu(e) fait rire ! On rit du péché ! On en fait même des films et des sketchs pour le grand bonheur de tous. Et vous savez le pire ? ils sont classés « Comédie » et non pas « Drame ».
    Le pardon (sans rachat) encouragerait-il alors le péché et le rendre sympathique ?
    Non, il ne suffit pas simplement de psalmodier « Jésus… Jésus » après chaque nouvelle incartade.
    « Je Vous salue Marie, pleine de grâces…  » Bla-bla-bla… Bla-bla-bla.

    • DUFIT THIERRY says:

      M Drago vous devriez savoir qu’il n’y pas de Salut en dehors de Notre Seigneur Jésus Christ et de la Sainte Eglise : « celui qui croira sera sauvé celui qui ne croira pas sera condamné ».
      « Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix. » « Nul ne va au père que par moi ». Notre Seigneur n’était pas œcuménique. Notre Seigneur n’ pas dit « croyez en toutes les religions » C’est dire combien sont abominables les propos du pape qui fait l’apologie de Bouddha. C’est le chemin de l’Enfer.

  2. Cadoudal says:

    Mgr Frayssinous, aumônier de Charles X.
    conférences sur la religion
    chez le Clere Paris 1825.

    T3- p 237 et sq

    « En paraissant sur terre , le christianisme fit hautement profession »
    « d’ enseigner qu’il possédait seul la vérité; il ne vit dans le judaïsme  »
    « que des figures qu’il venait réaliser, et dans le paganisme que des superstitions « qu’il venait détruire. »

    « Ses disciples furent animés d’un zèle ardent pour établir son empire; »
    « pour combattre, non par les armes, mais par la persuasion , »
    « les erreurs et les vices universellement répandus  »
    « et former, en tous lieux au Dieu véritable un peuple d’ adorateurs  »
    « en esprit et en vérité. »

    « Ennemie inflexible de l ‘erreur , la religion chrétienne ne saurait s’ allier  »
    « à aucune autre ; »

    « sous ce rapport , elle est exclusive, on peut l’ appeler intolérante. »
    « mais son intolérance ne tombe que sur les mauvaises doctrines; »

    « en même temps , son caractère distinctif est l’ amour de tous les hommes »
    « même des ennemis…. »
    « elle enseigne que la charité a fait tomber le mur de division qui pouvait  »
    « les tenir séparés; »
     » sous ce rapport la religion chrétienne est de toutes la plus indulgente  »
    « on peut l’ appeler tolérante; »
    « mais cette tolérance ne regarde que les personnes: tel est donc son double esprit »

    « chez elle , le zèle contre les erreurs et les vices s’ allie avec l’ amour de tous  »
    « c’est ce qu’il faut savoir distinguer et ne pas confondre. »

    « Fille du ciel, la religion chrétienne a dû produire les titres de sa céleste origine. »
    avant d’ exiger des hommes leur soumission et leurs hommages. »
    « que si elle vient de Dieu, si Jésus Christ , son auteur, a eu véritablement le droit de dire à la terre Ego sum veritas, »
    « il faut bien que l’ Église chrétienne , par une conséquence inévitable  »
    « soit jalouse de se conserver pure dans la doctrine qu’elle a reçue du ciel même; »
    « que gardienne du dépôt sacré , elle repousse les erreurs qui le combattent  »
    « comme les vices qui le déshonorent, et que , toujours vigilante »
    « elle signale à ses enfants , les funestes nouveautés qui pourraient les surprendre. »

    « La vérité , dont elle se croit seule en possession, ne peut pas plus s’ allier
    « avec le mensonge que la lumière avec les ténèbres, »
    « le vice avec la vertu, la loi avec l’ anarchie, l’autorité »
    « avec la révolte, »

    « La vérité est une , et, si elle se trouve dans la religion chrétienne »
    « il faut bien que le mensonge infecte plus ou moins toutes les autres. »

    « Que si la société fondée par Jésus Christ ne gardait pas avec une »
    « courageuse fidélité les vérités saintes qui lui sont confiées »
    « elle serait mise en lambeaux , et bientôt, elle ne serait que l’ assemblage  »
     » impur de toutes les erreurs . »
    « Loin de lui reprocher son zèle, reconnaissons plutôt que c’est »
    « cela qui fait sa force et sa gloire. »
    « Toute religion qui serait indifférente aux opinions qui la combattent  »
    « porterait sur le front le cachet du mensonge et même un signe manifeste  »
    « de ruine et de destruction , comme les gouvernements  »
    « qui seraient indifférents aux complots des factieux, aux révoltes  »
    « populaires , laisseraient voir les symptômes effrayants de décadence »
    « et de dissolution. »

  3.  » c’est en enfer que ce pape conduit les âmes ignorantes et fragiles !  »
    Ignorantes, probablement pas, pour celles qui savent probablement oui
    En enfer, ils entreprennent de grands travaux d’agrandissement. Le promoteur s’appelle LuciferTrust, celui qui promet le paradis sur terre, le menteur, l’homicide. Ses partisans sont de plus en plus nombreux.
    Quand le bâtiment va, tout va.

  4. Cadoudal says:

    Imbroglio, disciple de Nietzsche ?

    Frédéric Nietzsche
    l’ antéchrist §33

    « dans toute la psychologie de l ‘Évangile , la notion de faute et de châtiment est
    absente;
    de même celle de rétribution .
    le péché , comme tout sentiment de distance dans les relations entre l ‘homme et
    Dieu est aboli, et-, la bonne nouvelle c’est précisément cela.

    La béatitude n’est pas promise , elle n’est soumise à aucune condition:
    elle est la seule réalité-le reste n’est qu’un signe permettant d’ en parler.

    La conséquence d’un tel état se projette dans une nouvelle pratique ,
    la pratique proprement évangélique.

    Ce n’est pas une croyance qui distingue le chrétien:
    le chrétien agit , il se distingue par une autre manière d’ agir .

    Il se distingue en n’offrant , ni en paroles, ni dans son cœur,
    aucune résistance à celui qui agit mal envers lui.

    en ne faisant pas de distinction entre l ‘indigène et l’ étranger,
    entre le juif et le non juif
    ( le prochain, à proprement parler, c’est le coreligionnaire, le juif.)

    En ne s’irritant contre personne , en ne méprisant personne.

    En ne se présentant pas devant les tribunaux et en ne s’y laissant pas citer.
    (tu ne prêteras pas serment).

    En ne répudiant pas sa femme sous aucun prétexte, même dans le cas
    d’une infidélité prouvée.

    Tout cela relève au fond d’un même principe , tout cela n’est que la conséquence
    d’un même instinct.

    La vie du Rédempteur ne fut rien d’ autre que cette pratique , et sa mort ne fut rien d’ autre.

    Il n’ avait plus besoin de formules , de rites, pour son commerce avec Dieu.

    et pas même de la prière.
    Il a rompu avec toute la doctrine juive de la pénitence et de la propitiation.
    Il sait que c’est seulement dans la pratique de la vie que l ‘on se sent « divin », » bienheureux »
    , » évangélique »,et, à chaque instant, « enfant de Dieu »;
    Ce n’est pas la pénitence ,
    ce n’est pas l ‘acte de contrition
    qui sont les voies menant à Dieu.
    seule la pratique évangélique mène à Dieu , c’est elle qui est Dieu.
    ce qui fut aboli par le christianisme , c’est qu’il y avait de juif
    dans les notions de « péché », et de « rémission des péchés »
    de ‘foi », de « salut par la foi »
    toute la doctrine de l ‘Église juive était niée dans la « Bonne nouvelle »

    le profond instinct de la manière dont on doit vivre pour se sentir « au ciel »
    pour se sentir « éternel »
    alors que , par tout autre comportement , on ne se sent pas du tout
    « au ciel » , c’est cela , et c’est cela seulement qui est la réalité psychologique
    de la rédemption:
    un nouveau mode de vie
    et non pas une nouvelle croyance. »

  5. Au lieu de faire les dépotoirs, célébrons l’amour de Dieu en Jésus, la louange de l’Esprit Saint en bouche.

  6. À écouter François on dirait que c’est un cacique du parti socialiste et franc-maçon qui parle,c’est frappant.La aussi il ne peut pas parler de tout le monde son temps de parole est limité et son auditoire aussi.Faite le tri !

    • Cadoudal says:

      lettre de Nubius à Volpe ( 3 avril 1824), citée par Mgr Delassus :

      « nous devons arriver par de petits moyens bien gradués , quoique assez mal définis,
      au triomphe de l’ idée révolutionnaire par un pape .
      ce projet m’ a toujours paru d’un calcul surhumain. »

      Delassus :

      l ‘important et le difficile était de faire croire que les maçons pourraient
      arriver à s’ emparer du levier qu’est le Pape et de s’ en servir au profit
      du but final de la Secte , celui de Voltaire et de la Révolution, l’ anéantissement
      à tout jamais du catholicisme et même de l ‘idée chrétienne.

      **
      c’est chose faite avec les papes de Vatican II – Assise.

    • Un lecteur anonyme says:

      A son » élection  » , des 4 coins du monde , ont surgi les félicitations des diverses Loges maçonniques !
      Si vous n’êtes pas au courant , sachez que Bergoglio est un membre du Rotary Club de Buenos-aires .
      Sans oublier le florilège de poignées de main maçonniques de l’homme qui ne croit pas en un Dieu Catholique , qui fait la guerre à la Messe traditionnelle , et qui harcèle les prêtres qui portent la soutane …liste interminable d’un type qui fait le jeu de la maçonnerie .

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com