Rebondissement dans l’affaire du petit Charlie Gard.

In extremis, ce bébé de 10 mois, affecté d’une pathologie rare et incurable selon les spécialistes, n’a pas encore été euthanasié comme les médecins et différentes cours de justice, dont celle européenne des droit de l’homme de Strasbourg, le souhaitaient. La sentence de mort a été différée afin de laisser quelques jours de plus aux parents pour dire au revoir à leur enfant.

Ce répit aura été bénéfique car il a permis aux mouvements pro-vie et à des journalistes d’amplifier la campagne de sensibilisation lancée sur les réseaux sociaux depuis des mois afin que soit respectée la volonté des parents de Charlie qui souhaitent l’emmener aux États-Unis afin qu’il puisse bénéficier de nouveaux traitements.

Un fait choquait particulièrement les soutiens des parents de Charlie dans le monde : le silence du pape et de la hiérarchie catholique sur cette triste histoire, le manque d’intervention du Vatican pour venir au secours de la vie de l’enfant. Il semblerait que le pape ait entendu ces critiques de réprobation car il est enfin sorti de son mutisme. Le directeur de la Salle de Presse du Vatican, Greg Burke, a annoncé hier que

« le Saint Père suit avec affection et émotion l’affaire du petit et il tient à exprimer sa sympathie envers les parents. » « Il prie pour eux, souhaitant que l’on ne néglige pas leur désir d’accompagner et de soigner leur enfant jusqu’au bout ».  »

« Défendre la vie humaine, surtout quand elle est blessée par la maladie est un devoir d’amour que Dieu confie à chaque homme »

a tweeté le même jour le pape François. Ce mot semble faire référence au cas de Charlie Gard.

L’hôpital pédiatrique du Vatican, l’Enfant-Jésus, s’est dit de son côté, dans un communiqué de sa présidente, Mariella Enoc, disponible pour accueillir Charlie Gard à Rome, si ses parents le souhaitent et si son état le permet.

« Les paroles du Saint-Père, en référence au petit Charlie, résument bien la mission de l’hôpital Bambino Gesù. C’est pourquoi j’ai demandé au directeur sanitaire de vérifier avec le Great Ormond Street Hospital de Londres, où le nouveau-né est hospitalisé, si les conditions sanitaires sont réunies pour un éventuel transfert de Charlie dans notre hôpital. Nous savons que le cas est désespéré et qu’il n’existe pas, apparemment, de thérapies efficaces. »

Mme Enoc exprime aux parents sa proximité en disant:

« Nous sommes proches des parents par la prière et, si c’est leur désir, nous sommes disponibles pour accueillir leur enfant chez nous, pour le temps qu’il lui reste à vivre. »

La vie de Charlie reste cependant pour l’instant suspendu au bon vouloir des médecins du Great Ormond Street Hospital de Londres, dont la décision de débrancher l’enfant a été approuvée par la Cour Européenne des Droits de l’homme et les juges britanniques. Le combat qui n’est donc pas encore terminé pour les malheureux parents.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. balaninu says:

    Deo Gratias ! les chapelets auront de toute façon été écoutés par Notre Mère du Ciel !!!

  2. Sancenay says:

    Eh ben il était plus que temps ! Il faut espérer que la démarche bien que tardive soit sincère et qu’elle ne s’arrête pas à un effet d’annonce.A suivre sans concession.
    Mais voyons ce qu’il est est de notre inestimable CEF ( càd Comédie des évêques francais ?) . Je me rends sur leur site, que vois-je à la une ? l’affaire du petit Charlie ? hélas non, l’organisation de la « marche funèbre pour tante Simone ? pas encore ! Mais simplement, très peuple – je n’ai pas dit populiste , c’est un gros mot ! – :Angels Music , Music Inspired ! ouaouwh! ça vous pose sa mitre moisie , ça décoiffe !
    Bref to be int he wind and of the World , that is the que question at the FEC !

  3. Etienne says:

    « Il faut espérer que la démarche bien que tardive soit sincère et qu’elle ne s’arrête pas à un effet d’annonce. »
    Félicitations : vous avez les voeux… pieux.

  4. Luxettenebrae says:

    Est-ce que je suis la seule à me dire que comme l’Angleterre n’est pas le centre du monde (chrétiens massacrés en Orient dès leur plus jeune âge, Eglise oppressée en Asie, prières pour ne multiples sujets, déplacements, juridictions etc…), il est tout simplement possible que le Pape (pour les évêques c’est différent évidemment) n’ait pas entendu parler de cette affaire jusqu’à récemment (je n’ai moi-même appris la nouvelle qu’il y a quelque jour).
    Tout le monde ne va pas sur Internet cinq fois par jour pour suivre l’actualité…

  5. Lionel says:

    I AM CHARLIE FOR ONCE!

  6. Jean-Pierre Dickes says:

    Bonne nouvelle Trump a décidé d’aider les parents et veut bien faire prendre en charge les soins de l’enfant aux Etats-Unis.

  7. Vous titrez « L’empire des ténèbres a gagné! Le petit Charlie a été euthanasié ». Alors qu’en est-il?? Ce serait dé-gueu-lasse de lui avoir ôté la vie, ABJECT!! Comme le dit Lionel ci-dessus « I’m Charlie for once »!!
    Décidément nous sommes tombés bien bas si nous estimons que nous sommes désormais en droit de décider de la vie et de la mort!! Et longue vie à ce petit.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com