pape-irak-mpi

De retour de Corée du sud le 18 août 2014, où il a fortement plaidé pour la réunification de l’archipel coréenne, le pape François a créé la surprise en annonçant dans son avion un possible voyage en Irak. Et il y a fort à parier vu le tempérament indépendant et libre que montre le pape Bergoglio, qu’une telle déclaration ne soit pas un coup de communication anodin et il n’est pas impossible que les services de sécurité du Vatican soient d’ici peu chaudement mis à contribution.

Toutefois le pape a assuré qu’une telle initiative n’était pas la solution la plus adéquate aujourd’hui, de quoi temporiser.

Le pape s’est également déclaré « effaré » de ce qui se passe en Irak, situation pourtant prévisible et que connaissent ailleurs d’autres chrétiens dans d’autres pays musulmans.

« Les informations arrivant d’Irak nous laissent incrédules et effarés: des milliers de personnes, dont beaucoup de chrétiens, chassées de leur maison de façon brutale, des enfants morts de faim et soif pendant la fuite, des femmes séquestrées, des violences de tout type. »

La violence de l’EIIL semble ne laisser personne indifférent, sauf peut-être, encore et toujours, les « responsables » musulmans du monde entier bruyamment silencieux et qui ne se sont exprimés, non pour condamner les persécutions infligées au nom de l’Islam, mais pour dire leur refus de reconnaître l’autorité du nouveau calife autoproclamé Abou Bakr Al-Baghdadi.

Face à ces crimes, le pape se refuse toutefois à vouloir la guerre, laissant croire que toute guerre serait injuste :

« Dans le cas où il y a une agression injuste, il est licite de stopper l’agresseur injuste. Je souligne le verbe : stopper, je ne dis pas bombarder ni faire la guerre, l’arrêter. Les moyens avec lesquels on peut arrêter l’agression injuste doivent être évalués. »

Il est temps que le Vatican post Vatican II sorte de son monde de bisounours : on n’arrête pas la folie meurtrière de l’EIIL autrement que par la guerre. De quoi rappeler que cette agression de l’islam n’est pas la première et les croisades en d’autres temps ne trouvèrent pas ailleurs leur justification.

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Pourquoi ne pas envisager d’arrêter une guerre en arrêtant de fournir des armes où de l’argent ?

  2. Courivaud says:

    Je ne sais pas si le Vatican est « bisounours », mais en tout cas, si le pape se rendait à Mossoul, ce serait une bonne chose, permettant ainsi de corriger le silence de son prédécesseur Jean-Paul II, un peu trop soucieux de sa personne en publicité.
    La seule chose qu’il faut souhaiter, c’est que cela ne se résume pas à un « coup de communication », ; il faut donc, au terme de ce voyage, une suite concrète à l’avantage – enfin – de ces chrétiens persécutés aujourd’hui et souffrants depuis l’embargo américain de 1991.

    Du même coup, l’initiative que le pape François 1er avait prise l’an dernier en faveur de la Syrie souffrante (et parmi les Syriens souffrants, les chrétiens) ne prendrait que plus que de relief : il ne faut pas avoir peur, en certaines circonstances de se substituer aux « politiques » particulièrement défaillants en ce moment. Et puis ce serait l’occasion, au-delà des interrogations sur le « dialogue interreligieux » (elle devront avoir lieu, c’est urgent), de retrouver, chez les chrétiens, un peu plus de conscience politique, une qualité bien défaillante depuis ces dernières années (en France par exemple, lors de l’adoption du « mariage pour tous » – la manif pour tous n’est qu’un pétard mouillé, qu’on se le dise ! -).

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com