pape-francois-malade_1-mpiDans quelques jours, adviendra le 3e anniversaire de l’élection de Jorge Mario Bergoglio à la Chaire de Saint-Pierre. Trois années d’un pontificat marqué par « une volonté de fer de renverser tout ce qui a toujours été cru et enseigné par l’Église en faisant passer cet esprit révolutionnaire pour de la charité et pour une capacité à écouter le peuple des croyants et ses exigences » pour reprendre l’analyse parue dans le Courrier de Rome de novembre 2015 sous la plume du professeur de philosophie Matteo D’Amico.

Trois années de pontificat d’un pur produit du Concile Vatican II, Bergoglio en étant « l’expression la plus accomplie, l’issue finale et nihiliste. » (idem) Sa révolution consiste à porter à son terme la destruction du dogme et la modification de la doctrine catholique au nom d’une pastorale toujours en mouvement, évolutive, qui veut adapter le dogme et la doctrine aux us et coutumes modernes des peuples d’aujourd’hui et non pas rappeler une morale et un dogme immuables, une unique Vérité de foi, transcendant toute vie de toute époque. C’est l’affirmation bergoglienne « qu’on n’est pas chrétien de la même façon dans l’Argentine d’aujourd’hui et dans l’Argentine d’il y a cent ans ». C’est l’abandon de la Vérité enseignée par l’Église pour un doute permanent  car pour le pape François « Chez un chrétien il y a quelque chose de suspect lorsqu’il cesse d’admettre le besoin d’être critiqué par d’autres interlocuteurs » puisque, avait-il déjà affirmé de façon ô combien erronée, « la doctrine n’est pas un système fermé et qui ne doit pas soulever de questions et de doutes. »

Trois années d’un enseignement personnel, hétérodoxe, erroné, fantasmagorique, propagateur d’hérésie, où la foi, pour François, « est une foi fiducielle, c’est-à-dire qu’elle doit être réduite à un abandon sentimental à l’amour de Dieu pour nous, à son pardon ; elle est tuée, d’après lui, par tout raidissement dans des formules ou définitions dogmatiques, qui risquent d’éloigner les fidèles, de freiner leur élan vers Dieu » explique le professeur D’Amico. Une foi à saveur protestante bien plus que catholique, une foi sentimentale, subjective et au goût de chacun !

Trois années de protestantisation toujours plus visible de l’Église issue du concile Vatican II, pour la plus grande joie des mondialistes messianiques, des maçons, et autres idéologues qui rêvent et œuvrent à l’avènement d’une grande religion mondiale, fourre-tout de toutes les traditions religieuses, au nom d’une paix et d’une fraternité humaine fondées sur la trilogie révolutionnaire, liberté, égalité, fraternité. Avec à sa tête un homme en blanc pour donner plus de relief et d’impact sur les foules manipulables, ce serait le top pour ces sectateurs, inspirés du Diable.

Trois années qui ont été commentées par le Père Lombardi dans une longue interview à Radio Vatican. Parfait témoignage d’un des proches d’entre les proches du pape argentin de cette orientation mondialiste et messianique qu’impose François au monde catholique. « J’ai l’impression, explique le Père Lombardi, que croit l’influence du pape comme maître de l’humanité, de l’Église et de l’humanité, dans une prospective globale. (…) Il est présent sur un horizon global et il traite avec autorité les questions de l’humanité et de l’Église d’aujourd’hui. (…) L’humanité regarde le pape François comme une personne qui l’aide à trouver l’orientation, à trouver des messages de référence dans une situation qui est très incertaine. C’est donc un leader crédible, un maître crédible…pour penser au chemin de l’humanité vers le lendemain »

Une Église bergoglienne en chemin, évolutive, en mutation, vers des lendemains toujours meilleurs ! 

« Le pape,continue le père Lombardi,  en particulier, en venant de la fin du monde, c’est-à-dire d’une prospective nouvelle, a aussi la capacité particulière de voir et de cueillir les attentes de renouvellement de l’Église et de ses structures de gouvernement en fonction de la mission universelle et d’aller à la rencontre des exigences de l’Église dans les différentes parties du monde. (…) Lui-même avoue plusieurs fois que mettre en chemin l’Église ne veut pas dire qu’il sache avec clarté quel est le point d’arrivée ou quel dessein complexe va être rejoint. Non, lui il sait qu’il faut se mettre en chemin, mais souvent sans savoir exactement pour où. »

Quel aveu ! Où va l’Église conciliaire avec à sa tête Jorge Bergoglio, ces principaux propagandistes ne le savent même pas ! Ces théologiens modernistes, avec Bergoglio à leur tête, leader mondial, fous de leur idéologie relativiste pernicieuse, ont abandonné la Vérité pour les affres tyranniques de l’ambiguïté, de l’indétermination, de la défiance et déviance envers la doctrine millénaire de l’Église catholique. Et ils entraînent les restes du pauvre troupeau catholique, conciliaire par ignorance, habitude, conformisme, paresse, vers des horizons incertains et une éternité douteuse, et ne s’en cachent même pas. « Ils enseignent autre chose, ils entraînent l’Église dans autre chose que l’Église catholique  » disait fort justement feu l’évêque traditionaliste Mgr Lefebvre. 

Avec eux, avec François, c’est l’Église conciliaire, secte infiltrée au sein de l’Église catholique pour la ruiner et la détruire, qui est en chemin vers la tour de Babel ! 

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. Gauthier says:

    Le Souverain potiche du Nouvel Âge

    Un Pape ventriloque, affublée de la dépouille de Saint-François d’Assise, capte l’attention des prompteurs médiatiques par les temps qui courent. Le Pape François n’a de cesse de faire «notre» mea culpa à propos des dérives d’un occident responsable de tout et de rien. Véritable parangon de vertu républicaine, le Souverain potiche prône un monde sans frontières où les moutons de panurge iront brouter où bon leur semble, sans se soucier d’appartenir à un troupeau en particulier. Rome s’occupera de mener le cheptel à destination, en invoquant les «droits de l’homme» et l’«amour» d’un Christ dépouillé de toute «sa substantifique moelle».

    http://www.dedefensa.org/article/le-souverain-potiche-du-nouvel-age

  2. gigibobo says:

    Religion « du chien crevé au fil de l’eau » au lieu d’être un roc solide au milieu du courant.

  3. Efgy says:

    La barque de Pierre est en pleine dérive « sans savoir exactement pour où »… « Seigneur, sauve-nous, nous périssons ! » (Matth. 8, 25)

  4. Michael says:

    C est un suppôt de satan, à quand le prochan schisme de l eglise ? Au vu de cet  » évangile » pro muz en ce qui me concerne je demande le divorce .

  5. fatigara says:

    JOrge BErgoglio n’est pas venu à l’improviste ni par inadvertance mais parce que l’Église en pleine apostasie était prête pour l’accueillir et vivre avec lui sa grande mutation. Fin 2017, il sera parti en laissant derrière lui les vestiges d’un christianisme impossible à restaurer par de simples moyens humains, il suffit d’essayer pour le comprendre. Alors, il faudra bien que quelqu’un d’autre s’en charge.

  6. hélène says:

    Voilà où l’on en arrive avec un jésuite ! Le vrai Pape, toujours de ce monde, a été prié de démissionner pour mettre à sa place ce jésuite ! Pauvre église, qu’as tu fait de ta mission !

  7. Guy de la Croix says:

    Oui oui … Veni Jesu Domine et le plus vite possible

  8. N’ importe quoi ,priez surtout pour le Pape et l’ Eglise avec l’ amour de jesus, au jour de l’ avertissement ou l’ illumination des consciences vous serez jugé sur votre vie .

  9. Merci pour votre article qui, je l’espère, saura aider au regroupement de ceux qui restent fidèles au Christ ; le petit reste.

    Faites-moi plaisir, et citez les Paroles du Christ, au lieu de vous référer aux traditions de l’église.

  10. La situation de l’Eglise de France et d’autres pays n’est pas brillante,mais il nous faut nous poser la question de savoir ce que le Seigneur veut nous enseigner à travers tout cela.
    Il nous faut conserver la foi catholique de toujours bien certainement,mais ne pas nous enfermer dans nos chapelles,malgré tout le Pape François est successeur de St-Pierre,notre fidélité est mise à l’épreuve par le Seigneur,suis- je de l’Eglise de Pie XII,de Jean-paul II,de François ou bien de Notre-Seigneur Jésus-Christ?

    • De Notre-Seigneur Jésus-Christ

      Je suis d’accord avec vous pour une cure minceur; que ceux qui veulent demeurer fidèles demeurent et les autres ….

    • De Notre-Seigneur Jésus-Christ! Tout à fait d’accord avec vous.

      La sainte Vierge l’a dit à Fatima : chacun doit maintenant s’occuper de son propre salut.
      « le Message de la Sainte Vierge à Fatima suppose de la part des simples fidèles un attachement inaltérable à l’Église catholique romaine. Sœur Lucie, en plus de son exemple, s’exprimera clairement à ce sujet  : «  Il n’existe rien en ce monde qui puisse justifier que l’on rompe avec le principal à cause du secondaire… Pierre a glissé et est tombé, le Christ n’a pas cessé pour autant de lui confier le gouvernement suprême de son Église.  » Cet attachement à l’Église doit n’avoir d’égal que l’attachement à la foi catholique garantie par le magistère infaillible, ordinaire ou extraordinaire. Autrement dit ni schisme, ni hérésie. Leçon que Sœur Lucie répète à plusieurs reprises dans son ouvrage « Les Appels du message de Fatima ».
      Fils de l’Église, prions, faisons pénitence, consacrons‑nous et dévouons-nous à la Vierge Immaculée. Et si nous sommes dans la peine, pensons aux petits voyants de Fatima  ! (…)
      (Extraits de Fatima, joie intime, événement mondial,
      de Toute la vérité sur Fatima tome 2 et de la Lettre à mes Amis n° 247)
      http://crc-resurrection.org/toute-notre-doctrine/contre-reforme-catholique/message-de-fatima/le-vrai-message-de-notre-dame-de-fatima/

  11. Jean-Baptiste says:

    Campallier, le blog « le grand réveil » écrit des choses qui contredisent la doctrine catholique. Son interprétation de la prophétie de St. Malachie est ridicule.

    Voici la vraie interprétation :
    http://www.lasurviedupapepaulvi.com/2015/11/rectificatif.html

    Aucune autre interprétation des dernières devises n’est cohérente comparée à celle-ci. Tous ont avancé des théories plus ridicules les unes que les autres.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com