La normalisation de la pédophilie aurait-elle dorénavant le soutien du Vatican ? Question osée mais question qu’il faut cependant avoir l’honnêteté de se poser après la visite du pape François à la tombe de Don Milani « prieur de Barbiana à partir de 1954» où il est enterré.

Le 20 juin dernier, les grands quotidiens italiens, laïcistes, athées, agnostiques, gauchistes, radical-chic, anticléricaux, etc., ont salué, applaudi, célébré, à grands renforts de gros titres et articles louangeurs, cette visite pontificale à la tonalité particulière. Le pontife argentin a fait l‘éloge de ce prêtre toscan, en affirmant que « l’Église reconnaît en cette vie une façon exemplaire de servir l’Évangile, les pauvres et l’Église elle-même. » Par Église il vaut mieux entendre Jorge Maria Bergoglio uniquement tellement la figure de Don Milani est controversée, ombre ténébreuse qui a plané sur l’innocence des enfants !

Don Milani, juif converti au catholicisme, « intellectuel inquiet, utopiste et intempérant » ne fut pas en effet seulement un prêtre révolutionnaire, anarchiste, rebelle envers l’autorité, et dont l’œuvre « Expériences pastorales » fut retirée de la vente en 1958 après sa mise à l’index par le Saint-Office. Il fut aussi un éducateur à la pédagogie bien particulière dans l’école de Barbiana qu’il fonda dans les années 50. « Audacieux et désinhibé ce qu’il faut, écrit Elisabetta Frezza sur Riscossa Cristiana, pour incarner l’éducateur parfait du monde nouveau. »

En Italie, n’est-il pas d’ailleurs considéré par les gauches progressistes au pouvoir un modèle d’éducateur ? « Théoricien de l’école égalitaire », maître à penser « des enseignants jacobins », apôtre de la Révolution française, il est la figure idéale pour asseoir le nouveau modèle culturel mondialiste, déstructurant, déconstructeur et destructeur de toute morale. Le pape François avait bien fait remarquer dans un message vidéo retransmis en avril dernier à l’occasion de la réédition de l’Opera Omnia du prêtre, retirée de l’index :

« Comme éducateur et enseignant il a indubitablement pratiqué des parcours originaux, parfois, peut-être, trop avancés et donc, difficiles à comprendre et à accepter dans l’immédiat. »

Pour appuyer son portrait d’un don Milani chouchou de l’intelligentzia actuelle, Elisabetta Frezza cite des passages d’un article paru dans la Reppublica, journal bien-pensant italien s’il en faut, à la pointe de toutes les révolutions culturelles post-soixante-huitardes :  la journaliste Silvia Ronchey n’hésite pas à décrire le prêtre comme

« un héritier de la haute bourgeoisie juive d’ancien lignage, aux positions libérales enracinées, et aux traditions culturelles raffinées… qui se fait traître à son milieu, et aux camps autoritaires de sa propre église, si ce n’est, ensuite, à ceux des partis… un juif non-pratiquant qui fait indigestion du Christ. »

Et plus loin, la description se fait plus précise :

« Fasciné par la littérature, par la poésie, par la peinture dès l’adolescence, artiste bohème à l’homosexualité non dissimulée dans la Florence des années 30, sa première rencontre avec le missel romain a quelque chose de dandystique. »

L’allusion à l’homosexualité du futur don Milani par  Silvia Ronchey n’est pas même voilée ! 

Et voici maintenant quelques passage de l’œuvre republiée de Don Milani qui dévoile sa pédérastie :

«Et je sais que si je cours un risque pour mon âme ce n’est certainement pas d’avoir peu aimé, plutôt d’aimer trop (c’est-à-dire de me les porter aussi au lit!) ».

Dans une lettre à un journaliste qui deviendra son biographe il écrivait encore :

« Et qui pourrait aimer les enfants jusqu’à l’os sans terminer par le leur mettre aussi dans le derrière, si ce n’est un maître qui aime aussi Dieu et craint l’enfer. »

Et c’est ce prêtre aux tendances pédophiles que El pape argentin loue et donne en exemple :

«J’aimerais que nous nous souvenions de lui surtout comme d’un croyant, amoureux de l’Église même si blessé, et éducateur passionné avec une vision de l’école qui me semble une réponse aux exigences du cœur et de l’intelligence envers nos jeunes et nos enfants. »

Le pape François, qui veut redorer le blason de don Milani, oublie

« le récent scandale pédophile du Forteto, où les disciples des méthodes éducatives du prêtre juif homosexuel, écrit Maurizio Blondet sur son blog, effectivement « le mettaient dans le derrière » des enfants et pas par métaphore. »

« Et le pape, s’exclame un Blondet que l’on sent scandalisé, a choisi ce moment-même, l’avancée du totalitarisme sodomite, pour le glorifier. »

D’ailleurs continue-t-il

« tout de suite la Fedeli [ministre actuelle de l’Éducation nationale en Italie, ndlr], cette ministre ignorante qui est à la tête de l’école dans le seul but d’imposer la théorie du genre a « recueilli avec satisfaction « l’invitation du pape Bergoglio : nous nous souviendrons de don Milani et nous le rendrons protagoniste d’une mémoire active », en le prenant comme modèle du « vrai éducateur passionné par une école ouverte et inclusive. »

Les mondialistes homosexualistes, environnementistes, immigrationnistes de tout poils, les Georges Soros, Jacques Attali, Pierre Berger, qui veulent imposer à la terre entière leur gouvernance mondiale en tous les domaines avec comme corolaire la libéralisation de toutes les perversions sexuelles auraient-ils trouvé en Jorge Maria Bergoglio un allié de poids ? Difficile de répondre par la négative quand on le voit se recueillir devant la tombe du controversé don Milani, aimé des bien-pensants genderophiles

La Gaystapo, un des éléments fondateur du Nouvel Ordre Mondial, a encore de beau jour devant elle pour semer son désordre apocalyptique….

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

43 commentaires

  1. daflon says:

    En effet, quel bel exemple de pretre catholique à recommander aux chrétiens et à la jeunesse!
    Décidemment le Pape aime les pédérastes!

    • patate says:

      oui un point de plus pour François qui devrait – s’il en était encore nécessaire – faire réfléchir – que dis-je? faire vomir – tous ceux qui à Mentzingen n’ont d’yeux que pour cette Rome pourrie, sans Foi et sans honte……………

  2. lieber tass says:

    Les merdeux d’extrême-droite, homophobes patentés, confondent homosexualité et pédophilie !!! Bande de cons !!!!!!!!!!!!!

    • Jean-Pierre Dickes says:

      « Pédophile » et « pédéraste » ont la même base orthographique qui est en grec pedos qui signifie « enfant » et que l’on retrouve dans le mot de pédiatre. C’est sans doute un hasard…

      • pamino says:

        Cher docteur, vous avez essentiellement raison mais vous errez sur les formes :
        1. Une forme *πέδος n’existe pas en grec, et le substantif neutre πέδον, de ποῦς, gen. ποδός, m., ‘pied’, signifie ‘sol’, ‘terre’. Ce dernier mot grec se serait retrouvé dans un mot français *‹podiatre›, si l’on n’avait pas atypiquement choisi ‹podologue› (cf. psychiatre/psychologue).
        2. La forme que vous cherchez est παῖς, gén. παιδός, m., donc à base παιδ-, qui se transcrit en lettres latines ‹pæd-›, cette dernière devenant en français le ‹péd-› de votre ‹pédiatre›.
        3. Le substantif παῖς signifie ‘enfant’, particulièrement ‘petit garçon’, mais aussi ‘esclave’; cf. l’emploi (avant l’époque de la correction politique) de ‹boy› dans ce sens dans les États du Sud-Est des États-Unis.
        4. Le mot ‹pédant› est dérivé, à travers l‘italien, du verbe grec παιδεύω, littéralement *‘j’enfante’, mais dans le sens (qui, bien entendu, malgré les substantifs ‹pédagogue› et ‹pédagogie›, n’existe pas pour ce verbe en français) de ‘je fais l’instituteur’, ‘j’enseigne’.
        5. ‹pédéraste› et ‹pédophile› sont les héritiers français, à travers les transcriptions latines ‹pæderastes› et ‹pædophilus -a›, des originaux grecs παιδεραστής/παιδοφίλης et παιδόφιλος. Les deux premiers de ces trois mots sont synonymes dans le sens moderne de ‘seducteurs de petits garçons’, mais le troisième, un des épithètes de Δημήτηρ, die Terre-Mère (Γῆ ‘Erde’ se dit dans la dialecte dorique Δᾶ), lat. Ceres, ne signifie que ‘qui aime bien les enfants’. Аlors : ‹pédéraste› toujours mauvais, ‹pédophile› quelquefois mauvais, quelquefois bon.

    • Paul-Emic says:

      Ben voyons comme disait Frédéric Mitterrand « après 15 ans c’est dégueulasse »

      • Etienne says:

        De mémoire, ça doit être Voltaire qui aurait dit ou écrit qu’il n’y a pas de plaisir plus subtil que de se faire enseigner par un moins compétent que soi.
        Il était assez cultivé et méchant pour observer et formuler la chose.

    • Le Sommelier says:

      Faut pas confondre pédophilie avec pédomanie . N’ ayons pas peur des mots . Arrachons leur le masque que les hypocrites leur font porter pour mieux nous enfumer .

      • pamino says:

        Bien sûr, n’ayons pas peur des mots, mais étudions plutôt leur utilisation par leurs constructeurs pour être sûr d’avoir quelque chose qui reste après avoir arraché ce qu’on a pris pour un masque. Παιδομανία n’est attesté qu’une seule fois, et ce chez Plutarque, ce qui ne permet pas de faire une distinction si fine que celle que vous paraissez vouloir faire, d’ailleurs sans dire exactement en quoi elle consiste.

        • Le Sommelier says:

          Mon commentaire était pour lieber ta chiasse , qui confond pédophilie et pédomanie .
          Il existe des amours ordonnés et des amours désordonnés , ou des désamours .
          N’ ayant pas fait d’ études, je ne comprends pas plus les hiéroglyphes micmacs que les alphabets cyrilliques et leurs ancêtres …
          De nos jours , un haltérophile peut très bien être altérophobe à condition que cet autre , alter ou hétéro, soit lui même un hétérosexuel !
          On n’ arrêt pas le progrès …de la maladie .
          Mais comme l’ a dit La Chiasse Libérée plus haut , si cette altérophobie vise un homo sapiens désordonné, la loi de la République doit sévir sévèrement, d’ où le nom de  » Liber tasse « , égali tasse, Fraterni tasse et l’ expression  » In vino véri tasse  » .
          Autrefois, quand un haltérophile se foutait une haltère dans le trou de balle, il était affublé de l’ appellation  » haltéromane « . C’ était une distinction fine pour des sujets si scabreux mais qui sont devenus aujourd’hui fondamentaux, au sens du fondement de celui qui reçoit le coup de pied au cul….ou de tonfa .
          Puisque la loi civile est aujourd’hui au dessus de la loi morale le kleptomane pourra exiger de se faire appeler respectueusement kleptophile , l’ opiomane opiomphile, et l’ adepte du vélo sans selle homosexuel .

          • MA Guillermont says:

            Époustouflant et costaud
            Liber tass va t’il faire appel ?
            J’en ris encore …
            Merci a vous Le Sommelier pour cette prosopopée …

    • Anne de kiev says:

      Mais , , nous ne les confondons pas du tout . Seulement , il se trouve que les pédérastes , qu’on appelle à tort « pédophiles » , sont le plus souvent homosexuels , càd que ces gens là , des hommes pervers , aiment tripoter les petits garçons . Ce qui démolit gravement leur affectivité et leur développement psychique , souvent pour la vie entière . Comme le viol , et pour les mêmes raisons , ces actes sont des crimes , et ceux qui , comme toi , , les justifient , , des criminels .

      • Ce qui est vraiment grave et pervers, en plus de ton ignorance – la pederastie est une pratique antique depuis longtemps disparue – c’est ton homophobie. L’homosexualité et la pedophilie n’ont rien à voir et prétendre le contraire c’est de la violente diffamation . Poste encore un commentaire comme celui-là et ça deviendra un com’ à taire – à signaler aux autorités.

        • Toujours vos incessantes menaces !
          On se croirait au pays des Soviets !

        • Encore vos sempiternelles menaces ! Vous devez vous réjouir de l’avènement de la prochaine dictature !

    • patate says:

      C’est qu’au FN y’en a des merdeux comme vous dites…Lieber le haineux

  3. Jean-Pierre Dickes says:

    C’est quand même curieux cette affection du pape pour les homosexuels. Il avait tout de suite commencé après son élection à recevoir le prêtre Don Paoli, homosexuel actif, créateur d’une association et d’un blog homo. Il l’avait invité à sa table et même concélébré avec lui ce qui est un sacrilège. Il a reçu un couple d’homo espagnols, des transgenres ; il a nommé à l’Académie de la vie un prêtre partisan de l’homosexualité. La liste est longue et j’en oublie. Pour moi le pape se positionne contre la Bible et ce qu’elle dit sur la question. On va finir par dire qu’il faut mettre la Bible à la poubelle comme l’a expliqué le supérieur des Jésuites. Un texte écrit dans un autre temps pour des gens d’une autre temps. Cette sympathie du pape me semble inquiétante voire suspecte.

    • Sanfard says:

      Cher Docteur, si vous n’êtes pas allergique aux révélations privées, prenez connaissance des messages reçus par une femme hollandaise Hille Kok, révélations qui dévoilent le véritable personnage qu’est François (son Nom n’est pas prononcé, mais toujours sous-entendu).
      Le premier message à lire est celui du 22 Mars 2013 (édité le 3 Avril 2013) soit 9 jours après l’élection de François. Si vous avez le temps lisez tous les messages depuis cette date. La vérité y est dévoilée.
      http://www.volendam-hillekok.nl/marie_de_l_eau/les-messages.html
      Il est aussi beaucoup question des Sacrements avec des appels aux prêtres déviants.
      Ne vous arrêtez pas à la présentation des messages qui est assez originale ! mais imprimez-les ce sera plus clair.

    • MCF68 says:

      Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés.

  4. Paul-Emic says:

    Sodome s’impose

  5. MCF68 says:

    Juste pour savoir cette personne a été condamnée ? jugée ? inculpée ? Ou est t’elle vouée aux gémonies sur la foi d’un simple soupçon. Ou pour une autre raison ?

    • Etienne says:

      Peut-être pour des aveux spontanés dont celui cités ci-dessus.

      • MCF68 says:

        Aveux spontanés et pas de condamnation ? Curieux. Mais il est établi que dans certains cas les gens avouent des crimes qu’ils n’ont pas commis.

    • Etienne says:

      Merci de lire « cité ».

    • pamino says:

      Silence, les jurés sont en train de délibérér. Huissier, expulsez cet homme.

    • pamino says:

      Comment se fait-il que vous n’ayez pas encore appris qu’écrire ‹est t’elle›, c’est dorer le lys ? cette faute est chronique chez vous, ce qui ne conforme pas très favorablement au zèle observatoire de scientifique naturel que vous affichez. Sed cur times flavum Tiberim tangere ? Comme pénitence, descendez les gémonies et lavez-vous dedans.

    • Sanfard says:

      @MCF68
      pas seulement simple soupçon
      Ne manquez pas cet article (à lire en entier ainsi que les renvois dans paragraphes en rouge) :
      http://benoit-et-moi.fr/2017/actualite/franois-aime-les-mauvais-pretres.html

      • MCF68 says:

        J’ai vu, j’ai lu mais je n’est pas été convaincu.Pour l’instant mes recherches (je peux me tromper) montrent que cette personne :

        1- n’a jamais été condamné.
        2- n’a jamais été inculpé.
        3- aucune plainte n’a été déposée contre elle.

        • Gabrielle says:

          bonjour, en ces années -là, les enfants qui se plaignaient n’étaient pas cru par les parents, car c’était un temps qui n’existe plus, où les parents, très catholiques, ne pouvaient pas avoir l’esprit de ces ordures, d’ailleurs, à l’époque, les enfants étaient très timides, et ne savaient pas, on ne peut comparer 154 et maintenant, ou dès 1968, de toutes les façons c’est prêtres sont en enfer, Notre Seigneur n’a-t-il pas dit,Malheur à qui scandalise un de ces petits enfants il aurait mieux valu qu’ils ne fussent pas nés, il vaudrait mieux leur attacher une pierre et les jeter dans un puits.

  6. Avant de mettre la Bible à la poubelle , pauvres cons, devant tous ces faits si explicites, ne devriez-vous pas mettre ce clown à la poubelle, puisqu’il n’est pas plus pape que je suis cardinal.
    Malheur à ceux qui dorment quand le voleur est dans la maison…
    Cécilien

    • pamino says:

      Patience, les quatre cardinaux s’en occupent. Softly, softly, catchee monkey.

  7. Horace says:

    La décadence des sociétés et des civilisations commence par le cul. Sodome et Gomorrhe en sont un exemple, La société grecque et romaine un autre. Et aujourd’hui ? L’Eglise fait son Mai 68….. On verra bientôt les curés fumer des pétards ou leurs moquettes. Bravo !

    • Sodome et Gomorrhe n’ont jamais existé, et tu je ne trouveras jamais dans un bouquin d’histoire qu’une civilisation a disparu parce qu’elle était plus libre sexuellement. La décadence si elle existe vient de comportement haineux comme l’homiphobie.

    • Le Sommelier says:

      L’ Eglise est Une, Sainte, Catholique et Apostolique … Tous cette hiérarchie de clowns déguisés est un ramassis d’ imposteurs . Bergog et magoglio n’ est même pas prêtre catholique puisque ordonné dans le rite invalide de la Secte conciliaire .Son prédécesseur Benoit XVI, le Serpent, comme l’ appelait Mgr Lefebvre, n’ ést pas évêque, puisque consacré dans le rite invalide .
      http://wordpress.catholicapedia.net/de-linvalidite-des-eveques-et-des-cardinaux-conciliaires/#comments

      • MCF68 says:

        Mgr Lefebvre, le gars qui a validé Vatican II. A l’insu de son plein gré.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com