Le 18 février dernier, le père vénézuélien Arturo Sosa Abascal, le nouveau Supérieur général de la Compagnie de Jésus et grand ami de l’actuel pape François, jésuite et sud-américain lui-aussi, a accordé un entretien au vaticaniste suisse Giuseppe Rusconi pour le blog Rossoporpora .

Cette longue entrevue, qui expose une doctrine nouvelle concernant l’indissolubilité du mariage et les paroles de Jésus sur la question, fait parler d‘elle particulièrement aujourd’hui : un prêtre italien, don Bertacchini, bibliste renommé et archevêque émérite de Lanciano-Ortona, a courageusement pris sa plume et rédigé un « promemoria » contre le pape noir des Jésuites adressé au pape François et dans lequel il réfute les thèses erronées du père Abascal.

Celles-ci s’appuient sur une réinterprétation de la parole de Jésus dans les Évangiles, plus spécialement sur une réfutation des écrits du Nouveau Testament, ainsi que sur le discernement personnel établi arbitrairement comme supérieur à la doctrine. Afin de faire accepter les nouvelles normes révolutionnaires concernant l’accès au sacrement pour les divorcés remariés civilement contenues dans le paragraphe VIII d’Amoris Laetitia, le père Abascal ne se gène pas pour mettre en doute les évangélistes et par voie de conséquence l’enseignement même du Christ rapporté depuis 2000 ans ni à relativiser l’importance de la doctrine par rapport au jugement personnel procédant de la conscience individuelle. Voici ci-dessous les passages marquants de cet entretien concernant l’exhortation sur la famille qui s’inscrit dans la ligne révolutionnaire bergoglienne « de transformation de l’Église en un chantier ouvert, de bouleversement de la signalétique et de démolition les barrières» comme l’écrit justement le journaliste Giuseppe Rusconi en introduction.

« Giuseppe Rusconi : Le Cardinal Gerhard L. Müller, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, a dit au sujet du mariage que  « aucun pouvoir dans le ciel et sur la terre, pas un ange, ni le pape, ni un conseil ou une loi des évêques, a le pouvoir de le changer« , que « les paroles de Jésus sont très claires et leur interprétation n’est pas une interprétation académique mais est la Parole de Dieu ». « Fondamentalisme catholique » aussi chez Müller ?

Père Abascal : Tout d’ abord, il serait nécessaire de commencer une vraie réflexion sur ce que Jésus a vraiment dit… A son époque, personne n’avait un magnétophone pour enregistrer ses paroles. On sait que les paroles de Jésus doivent être replacées dans leur contexte, elles sont exprimées dans une langue, dans un environnement spécifique, elles sont adressées à une personne en particulier…

Q. : Mais alors, si nous devons examiner toutes les paroles de Jésus et les replacer dans leur contexte historique, cela signifie qu’elles n’ont pas une valeur absolue…

Père Abascal : Au cours du dernier siècle, il y a eu de nombreuses études dans l’Église qui ont essayé de comprendre exactement ce que Jésus voulait dire… Ce n’est pas du relativisme, mais cela démontre que la parole est relative, l’Évangile est écrit par des hommes, est accepté par l’Église qui, à son tour, est faite d’êtres humains… Donc, il est vrai que personne ne peut changer la Parole de Jésus, mais  il est nécessaire de savoir quelle a été cette Parole !

Q. : Alors l’affirmation «Que l’homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni! » (cf, Matthieu 19, 3-6) est discutable ?

Père Abascal : Je m’identifie avec ce que dit le Pape François : on n’émet aucun doute, on soumet au discernement…

Q. : Mais alors on met en doute puisque le discernement est une appréciation, un choix entre différentes options. Il n’est donc plus obligatoire de suivre une interprétation unique …

Père Abascal : Non, l’obligation existe toujours, c’est de suivre les résultats du discernement. Ce n’est pas n’importe quelle appréciation.

Q. : Mais la décision finale est basée sur un jugement par rapport à différentes hypothèses. Il prend en considération également l’hypothèse selon laquelle l’expression «Que l’homme ne sépare donc pas… » n’est pas exactement ce qu’il paraît… En bref, il remet en question la parole de Jésus .

Père Abascal : Non pas la parole de Jésus, mais la parole de Jésus telle que nous l’avons interprétée. Le discernement ne choisit pas entre différentes hypothèses mais il se met à l’écoute du Saint-Esprit qui, comme Jésus l’a promis, nous aide à comprendre les signes de la présence de Dieu dans l’histoire humaine.

(…)

Q. : Cependant il n’est pas facile de traduire le Christ dans la réalité convulsive et contradictoire d’aujourd’hui. Comment discerner ?

Père Abascal : Le discernement nous devons le faire ensemble. (…) Le pape François discerne en suivant saint Ignace, comme toute la Compagnie de Jésus : nous devons chercher et trouver la volonté de Dieu, disait saint Ignace. Ce n’est pas une recherche légère. Le discernement débouche sur une décision : il ne faut pas seulement évaluer, il faut aussi décider.

Q. : Et qui doit décider?

Père Abascal : L’Église a toujours confirmé la priorité de la conscience individuelle.

Q. : Ai-je bien compris : si la conscience, après le discernement dans un cas, me dit que je peux accomplir une certaine action, je peux la faire sans me sentir coupable et avec l’approbation de la communauté… je peux par exemple recevoir la communion même si la norme ne le prévoit pas …

Père Abascal : L’Église s’est développée au cours des siècles, ce n’est pas un morceau de béton. Elle est née, elle a appris, elle a changé…  C’est pour cela que l’on fait des conciles œcuméniques, pour essayer de se concentrer sur le développement de la doctrine. Doctrine est une parole que je n’aime pas beaucoup, elle donne l’image de la dureté de la pierre. Au contraire, la réalité humaine est beaucoup plus nuancée, ce n’est jamais noir ou blanc, c’est dans un développement continu.

Q. : Il me semble comprendre que  pour vous la pratique du discernement a préséance sur la doctrine .

Père Abascal : Oui, mais la doctrine fait partie du discernement. Un vrai discernement ne peut pas ignorer la doctrine.

Q. : Mais  il peut arriver à des conclusions différentes de la doctrine.

Père Abascal : Cela oui, parce que la doctrine ne remplace pas le discernement et ni le Saint-Esprit. »

Question : le pape noir des Jésuites est-il catholique ou protestant ?

Réponse : à lire sa remise en cause du dogme catholique sur la Sainte Écriture, le mariage et l’accès aux sacrements, et après avoir procédé, selon les instructions du père Abascal, à un discernement éclairé par la doctrine et à l’écoute du Saint Esprit, notre conscience individuelle émet un jugement par rapport à ces deux hypothèses et, sur la base de ce jugement, décide que le père Abascal, supérieur général des Jésuites, est protestant donc hérétique… « Et puisque l’Église a toujours confirmé la priorité de la conscience individuelle » nous dit-il, alors nous pouvons en décider ainsi sans nous sentir coupables et avec l’approbation de la communauté… la sienne comprise !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

28 commentaires

  1. Gauvain says:

    L’Antéchrist décrit par saint Pie X :

    Si grande est l’audace et si grande la rage avec lesquelles on se rue partout à l’attaque de la religion, on bat en brèche les dogmes de la foi, on tend d’un effort obstiné à anéantir tout rapport de l’homme avec la Divinité ! En revanche, et c’est là, au dire du même apôtre, le caractère propre de l’Antéchrist, l’homme, avec une témérité sans nom, a usurpé la place du Créateur en s’élevant au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu.
    C’est à tel point que, impuissant à éteindre complètement en soi la notion, de Dieu, il secoue cependant le joug de sa majesté, et se dédie à lui-même le monde visible en guise de temple, où il prétend recevoir les adorations de ses semblables. Il siège dans le temple de Dieu, où il se montre comme s’il était Dieu lui-même.

    Saint Pie X – E supremi apostolatus (1903)

    • Fatilasa says:

      Cher Gauvain,
      Si je peux me permettre d’accentuer votre commentaire percutant.
      Déjà en 1903, Saint Pie X fait allusion à 2 Th 2:3-4 : « Que personne ne vous abuse d’aucune manière. Auparavant doit venir l’apostasie et se révéler l’Homme impie, l’Etre perdu, l’Adversaire, celui qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu. »
      Comment ne pas reconnaître en Jorge Bergoglio l’homme qui « se produit lui-même comme Dieu » puisqu’il décide, à la place de Dieu, de ce qui est encore vérité et de ce qui ne l’est plus ? Même si ses prédécesseurs ont déjà commis des erreurs, ce n’en était quand même pas à ce point là.
      Le sanctuaire de Dieu, ce n’est évidemment pas que le Vatican, c’est d’abord le peuple des baptisés.
      Saint Pie X croyait à la prophétie des papes de Saint-Malachie.
      Faut-il encore, pour proclamer la vérité, attendre que ceux qu’elles dérangent nous y autorisent ?
      C’est évidement déjà trop tard sauf pour confirmer dans leur foi ceux qui ont accueilli la vérité.

  2. Fatilasa says:

    Merci, chère Madame de Villasmundo, ceux qui comprennent ne sauraient cesser de vous le redire. Il est seulement désolant qu’apparemment, ils ne sont pas légion.
    Bientôt : « Puis j’entendis une autre voix qui disait, du ciel :  » Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies ! »
    Les arguments employés par ce Monsieur Abascal sont pleins de fourberies, de subtilités et de malhonnêtetés intellectuelles, de relativisme quoi qu’il en dise, d’intentions de manipuler les esprits.
    Ce sont les mêmes arguments qu’emploient depuis des dizaines d’années les pires ennemis de l’Eglise catholique pour tourner l’Evangile en dérision et, de la sorte, tout le christianisme
    Qu’est-il donc de plus hallucinant ? Prétendre qu’on est en pleine phase terminale de l’actualisation de l’Apocalypse ou prétendre qu’on y est pas du tout ?
    « Tout va très bien, Madame, la Marquise, tout va très bien, tout va très bien ……… »

  3. Belin says:

    POISSON D’AVRIL n’oubliez pas la date de ce jour…

    • Paul-Emic says:

      Dans le contexte actuel ce serait malvenu.

  4. Anastasia says:

    Toute la doctrine de Luther est résumé dans ces déclarations libérales trompeuses et hérétiques. J’encourage ceux qui connaissent peu ou mal le protestantisme, de commander ce numero spéciale qui apporte un éclairage historique saisissant de cet abomination.
    http://www.seldelaterre.fr/A-204446-n-99-hiver-2016-2017-1517-2017-500-ans-de-subversion-protestante.aspx

    ainsi que ce numero « Le protestantisme assassin » qui décrit la terreur, les destructions en masse et les meurtres crapuleux et abominables dignes des pires djiadistes, que faisait régner cette secte en France.
    http://www.chire.fr/A-106148-le-protestantisme-assassin-au-xvie-siecle-en-france.aspx

    Le corps de la nouvelle morale de l’ennemi, de substance libérale et marxiste à la fois, qui accouche d’un monstre pour livrer une bataille féroce contre l’église traditionnelle.

    • Soupape says:

      Les protestants sont tout simplement l’origine des francs-maçons .°.
      lesquels y ont attiré quelques corps de métiers,
      pour brouiller les pistes, et aussi pour justifier la pratique du secret …

      C’est ce que comprit Louis XIV qui,
      après avoir consenti à l’Edit de Nantes, se résolut à le révoquer,
      lorsqu’il s’aperçut que les protestants voulaient s’en prendre à son Royaume,
      via des « bourgeois gentilshommes » (avec professeur de philosophie !)
      déjà épinglés par Molière.

  5. Sanfard says:

    L’ORGUEIL de ces clercs « pape noir » ou prétendu « pape François » est la spécificité de Satan…..
    Merci Fatilasa.

    • fatilasa says:

      Merci, cher Sanfard, pour votre accompagnement réconfortant et consolant.
      Le combat devient tellement âpre qu’il donne envie de s’enfuir.
      Quittons vite le navire avant qu’il ne chavire !
      Le grand nombre des baptisés (et bien sûr des sept milliards) se refuse de considérer ce qui est pourtant évident :
      1. l’apocalypse n’est pas un roman de science fiction, mais la vision anticipée de la réalité des œuvres quotidiennes des hommes, des résultats de ces œuvres et de l’évolution de ces résultats.
      2. ce n’est pas Dieu qui provoque la fin des temps, ce sont les hommes qui la génèrent eux-mêmes par leur rejet du Christ, leur rejet de la vérité, de la réalité de la vie, de l’amour et de l’espérance. Ils préfèrent l’illusion et le mensonge.
      3. la perfection de l’amour, c’est l’unité. Le rejet de l’amour ne peut qu’engendrer la division, la haine, la destruction. C’est l’œuvre de Satan de briser l’unité par l’illusion et le mensonge, de diviser, de fractionner, d’émietter, de pulvériser l’unité, de détruire l’œuvre et les desseins de Dieu tout puissant Créateur. Et cela se voit considérablement dans les familles, dans les communautés, dans les nations,
      4. la division entre les personnes suscite inexorablement d’innombrables troubles et dérives sans pour autant compromettre la sécurité de toutes les personnes. Mais lorsqu’il s’agit de division entre les nations, cela peut générer de graves conflits et susciter le recours à la puissance des forces armées en générant des guerres horribles comme on l’a vu à deux reprises sur une trentaine d’années au siècle dernier. Et depuis la dernière guerre mondiale, les armes de destruction massive ont été considérablement développées au point de pouvoir détruire toute la planète en quelques heures.
      5. Au fur et à mesure de l’expansion du christianisme s’est aussi générée depuis des siècles la l’apostasie, le rejet du Sauveur (islam – schismes – protestantisme – communisme – néolibéralisme). Aujourd’hui, on peut aisément démontrer que l’apostasie s’est étendue et domine le monde entier. Et, avec elle, ses conséquences inéluctables : la division, la dérision, l’oppression, la domination, la corruption, la compromission, la rébellion, la destruction. Forcément, il n’y a pas besoin d’être prophète pour présumer d’un proche embrasement mondial dont d’ailleurs on nous avertit de plus en plus.
      6. Si Dieu n’intervenait pas pour encore une fois sauver le monde et instaurer son règne universel, les êtres humains feraient tout simplement la fin du monde. « Ainsi en était-il au temps de Noé … ». Encore un peu de temps, … moins de trente mois ….
      Bien à vous.
      http://www.msn.com/fr-be/actualite/monde/la-russie-pr%c3%a9voit-d%e2%80%99organiser-des-exercices-militaires-d%e2%80%99une-ampleur-in%c3%a9dite-%c3%a0-proximit%c3%a9-des-pays-baltes/ar-BBz1AXJ?li=BBqiQ9T
      http://www.msn.com/fr-be/actualite/monde/si-proche-dune-troisi%c3%a8me-guerre-mondiale/ar-AAmVy21?li=BBqiQ9T

      • pamino says:

        Poutine agit selon la maxime ‹ si vis pacem, para bellum ›. Cette maxime ne dit pas que celui qui se prépare pour la guerre en veut une, mais le contraire !

    • fatilasa says:

      Cher Sanfard, merci pour votre accompagnement consolant et réconfortant ;
      Le combat devient si âpre qu’il donne envie de fuir.
      Quittons vite le navire avant qu’il ne chavire !
      Le grand nombre des baptisés (et bien sûr des sept milliards) se refuse de considérer ce qui est pourtant évident :
      1. l’apocalypse n’est pas un roman de science fiction, mais la vision anticipée de la réalité des œuvres quotidiennes des hommes, des résultats de ces œuvres et de l’évolution de ces résultats.
      2. ce n’est pas Dieu qui provoque la fin des temps, ce sont les hommes qui la génèrent eux-mêmes par leur rejet du Christ, leur rejet de la vérité, de la réalité de la vie, de l’amour et de l’espérance. Ils préfèrent l’illusion et le mensonge.
      3. la perfection de l’amour, c’est l’unité. Le rejet de l’amour ne peut qu’engendrer la division, la haine, la destruction. C’est l’œuvre de Satan de briser l’unité par l’illusion et le mensonge, de diviser, de fractionner, d’émietter, de pulvériser l’unité, de détruire l’œuvre et les desseins de Dieu tout puissant Créateur. Et cela se voit considérablement dans les familles, dans les communautés, dans les nations,
      4. la division entre les personnes suscite inexorablement d’innombrables troubles et dérives sans pour autant compromettre la sécurité de toutes les personnes. Mais lorsqu’il s’agit de division entre les nations, cela peut générer de graves conflits et susciter le recours à la puissance des forces armées en générant des guerres horribles comme on l’a vu à deux reprises sur une trentaine d’années au siècle dernier. Et depuis la dernière guerre mondiale, les armes de destruction massive ont été considérablement développées au point de pouvoir détruire toute la planète en quelques heures.
      5. Au fur et à mesure de l’expansion du christianisme s’est aussi générée depuis des siècles la l’apostasie, le rejet du Sauveur (islam – schismes – protestantisme – communisme – néolibéralisme). Aujourd’hui, on peut aisément démontrer que l’apostasie s’est étendue et domine le monde entier. Et, avec elle, ses conséquences inéluctables : la division, la dérision, l’oppression, la domination, la corruption, la compromission, la rébellion, la destruction. Forcément, il n’y a pas besoin d’être prophète pour présumer d’un proche embrasement mondial dont d’ailleurs on nous avertit de plus en plus.
      6. Si Dieu n’intervenait pas pour encore une fois sauver le monde et instaurer son règne universel, les êtres humains feraient tout simplement la fin du monde. « Ainsi en était-il au temps de Noé … »
      Bien à vous

        • Anastasia says:

          Vous seriez gentil de ne pas arroser ce merveilleux site de sources de propagande pro américaine car les articles en question sont empreint par un fort esprit anti russe qui est loin de refléter la vérité sur le terrain. Merci pour votre compréhension

          • fatilasa says:

            Mr ou Mme Anastasia,
            Il faudrait savoir ce que vous préférez : la réalité ou l’illusion, l’instruction ou l’ignorance, la conscience ou l’inconscience, la vraie foi au Christ ou la fausse foi, la vraie espérance du Ciel ou la fausse espérance marxiste.
            C’est un peu fort de prétendre que j’arrose MPI de sources de propagande pro américaines alors que je n’ai fait que citer deux articles qui proviennent de MSN que tout le monde peut avoir sous les yeux dès qu’on se connecte à Internet. Et cela, uniquement dans le but d’appuyer les propos que j’avais étalés auparavant. Apparemment, vous n’y avez rien compris du tout et vous arrivez sur la scène comme les carabiniers d’Offenbach !
            Puisque vous proposez de nous instruire « de la substance libérale et marxiste à la fois, qui accouche d’un monstre pour livrer une bataille féroce contre l’Eglise traditionnelle », je vous suggère vivement de vous instruire aussi du sujet afférent à la conversion de la Russie.
            Bien à vous

          • pamino says:

            Je suis tout à fait d’accord avec Anastasia. Je viens de l˚écrire de ma façon, mais après un temps du cercle qui tourne il y eut le message « something has gone wrong ». Je disais 1) que Poutine se comporte selon la maxime « si vis pacem, para bellum » et 2) que celle-ci ne veut pas dire qu’on veut la guerre, mais tout à fait le contraire. Poutine est catholique orthodoxe pratiquant (2 1/2 mots grecs + 1/2 mot latin), Trump n’est pas anti-catholique, et les capitalistes guerriers n’aiment ni l’un ni l’autre.

            • fatilasa says:

              Pamino,
              C’est effectivement ce qu’on nous fait croire. Mais n’est-il pas plus prudent d’envisager à la fois l’envers et l’endroit ? « Le loup change de poil, mais pas d’habitude ! ». Il faudrait s’intéresser en profondeur et réalité à la conversion des dirigeants russes qui ont d’abord compris qu’il ne servait à rien de combattre la religion mais que c’était beaucoup mieux de s’en faire un moyen de resserrer les rangs autour d’un idéal nationaliste. En apparence, … En réalité, … Je ne crois pas que c’est Vladimir qui va nous tirer d’affaires plus que Donald ou que Trusk. Il me semble que dans une alliance avec la Chine toujours communiste et l’Iran islamiste, la catholicité passe au second plan déjà.
              Avec certitude, il ne faudra plus vingt quatre mois avant de savoir qui avait raison, qui avait tort.
              Bien à vous

              • Anastasia says:

                Mr ou Mme fatilasa

                Au risque de vous avoir déplu je risque ici de vous être franchement désagréable. Vous vous revendiquez en porte étendard de la vérité en citant une source qui arbore le projet mondialiste avec arrogance. Cela crédibilise malheureusement vos arguments.

                Prétendre instruire vos propos en les étayant par 1 source qui repose sur des mensonges, c’est faire preuve d’une grande naïveté de votre part ou d’une grande ignorance. Je vous encourage vivement a renouveler vos sources afin d’éviter d’égarer les lecteurs.

                Me faire tenir des propos que je n’ai jamais tenu sur la Russie, c’est un procédé malhonnête. Il fut un temps ou sur MPI ( mais il y a quelques années déjà ) les commentaires restaient circonstanciés à la foi et respectueux des enseignements de la tradition, et je constate aujourd’hui que ce n’est plus le cas dans les échanges !!

                « de la substance libérale et marxiste à la fois, qui accouche d’un monstre pour livrer une bataille féroce contre l’Eglise traditionnelle »

                Je suis désolé que vous n’ayez pas compris ma phrase qui fait référence à l’article que nous sommes censé commenter !

                ma phrase fait référence a l’église vatican 2 dont la « substance libérale parce que protestante et marxiste ( l’idéologie du pape) qui accouche d’un monstre  » elle ne peut plus être l’église car elle devenue hérétique, le protestantisme à été condamné comme hérétique au concile de trente,

                « pour livrer une bataille féroce contre l’Eglise traditionnelle » L’église traditionnelle devient de facto l’ennemi a abattre ou a absorber ( cas de la fraternité sainte PIE X )

                est ce plus clair ?

                Les erreurs de la Russie ( le marxisme ) se sont bien répandu dans le monde comme la vierge de Fatima l’a prophétisé. nos médias, nos hommes politiques tout bord confondu, une majorité de citoyens, l’Europe de Bruxelles , les démocrates aux USA sont totalement infecté d’idées et de projets marxistes.

                Ne l’avez vous pas remarqué ?

                Ceci est la preuve que La Russie n’a pas été consacré au cœur immaculé de Marie contrairement a ce que suggère TOUS les modernistes dont vous faites parti ! Raison pour laquelle les Catholiques traditionnelles continuent de prier régulièrement le chapelet en vue de la consécration de la Russie au cœur immaculé de Marie par le pape avec les évêques du monde entier pour sa conversion au CATHOLICISME.

                La Russie est elle catholique ?

                • fatilasa says:

                  réponse à anastasia : en fin de commentaires – retour à la marge (quatre parties)

  6. GUY DE LA CROIX says:

    Les juifs ont envahi le Vatican en 1963…et y sont plus que jamais…

    rassurez vous … Dieu va intervenir à un moment ou nous ne l’attendons pas… mais ça va faire très mal…

    • pamino says:

      Ils l’ont fait en 1944 aussi.

    • Paul-Emic says:

      on ne peut que le souhaiter, mais les Catholiques s’en remettent un peu trop à la providence divine.

  7. fatilasa says:

    Monsieur/Madame anastasia,
    Au risque d’encore plus vous déplaire, et bien que j’ai décidé de ne plus rien commenter vu l’illusion collective universelle irréversible, je me dois de vous répondre afin de ne pas laisser dire n’importe quoi.
    Ceux qui me connaissent, mais apparemment vous n’en n’êtes pas, savent très bien que je me débats sur ce site depuis des mois pour faire valoir toute la réalité des deux grandes manifestations mariales de La Salette et Fatima, lesquelles tout simplement nous ont avertis que nous générons la fin des temps. C’est ce que le commentaire que j’ai déposé tentait de démontrer très brièvement. Mais je l’ai déjà fait bien plus amplement auparavant, à longueur de pages, en rencontrant beaucoup d’opposition. Et comme je vous vois venir, vous allez certainement tout autant dénier cette évidence. J’ai donc ainsi pu témoigner que mes intentions sont tout à fait à l’opposé du projet mondialiste autrement dénommé Nouvel Ordre Mondial. Encore une fois, je vous dis que vous arrivez sur la scène comme un carabinier d’Offenbach. Et il n’y a que la vérité qui blesse ! Dans une totale ignorance de ce que j’ai tenté de faire, vous focalisez toute votre attention sur deux articles que j’ai – à votre avis – malencontreusement cités pour faire comprendre que nous sommes bien à la fin des temps. Ce n’était certainement pas dans le but de soutenir le « projet mondialiste » Vous devriez comprendre que, dans ce cas, ce n’est pas la cause que je considère mais le résultat. Projet mondialiste ou pas, d’accord ou pas, le résultat s’avère dramatique. Vous n’avez regardé que le doigt qui montre la lune.

    Ceux qui me connaissent savent que je n’ai cessé de montré Jorge Maria Bergoglio comme étant « Petrus romanus » – « Caput Nigrum » – le faux prophète décrit par l’Apocalypse et les Ecritures, animateur de « l’image animée en l’honneur de la Bête ». Je ne vais pas passer mon temps à vous renvoyer aux nombreux commentaires que j’ai déposés sur cette plateforme de dialogue et qui y restent apparents pour longtemps, du moins jusqu’à la proche fin des temps. Et vous trouvez que je soutiens le projet mondialiste alors que je soutiens le seul projet de Dieu ? Et vous trouvez que j’égare les lecteurs ? Alors à vous, beau sire, ou belle cire, de me démontrer, de leur démontrer qu’il n’y a aucune menace de conflit militaire en Europe et dans le monde ! En réalité, il y a dans le monde plus de dix germes de conflits militaires à l’échelle d’une guerre mondiale. Et de nombreuses banques sont au bord de la faillite.
    (trois suites)

  8. fatilasa says:

    (Suite 1 à anastasia – 04.04.2017)
    Dans votre dernier paragraphe vous expliquer que la Russie n’a pas été consacrée et donc normalement n’est pas convertie. N’est-ce pas cela que j’ai aussi exprimé d’une autre façon ? Je peux vous citez plusieurs liens qui traitent du sujet et que j’ai visualisés. Alors m’avez-vous bien lu ? M’avez –vous bien compris ? Vous êtes-vous bien compris vous-même ? Et vous me traitez de moderniste ! J’ai suivi pendant dix ans le Mouvement Sacerdotal Marial. Mais sans doute ne savez-vous ce que c’est ! Je vous assure. Monsieur/Madame, que le Ciel est témoin de ce que vous dites et de ce que je fais. Les faux prophètes ne sont pas seulement ceux qui répandent de fausses prophéties mais aussi ceux qui détournent des vraies prophéties, des authentiques manifestations de la TSV Marie et de leurs objectifs.

    Vous m’accusez de vous prêter malhonnêtement des propos à l’encontre de la Russie. Dans votre commentaire qui répondait très subjectivement et tout à fait incomplètement au mien, vous m’accusez de citer des articles empreints « par un fort esprit anti russe qui est loin de refléter la réalité sur le terrain ». N’importe qui en déduirait que vous contestez l’article en vous positionnant en faveur de la Russie. Et je n’ai fait que répondre qu’il fallait garder une certaine prudence envers la Russie. C’est vous qui avez ainsi suscité la confusion par défaut de vous être expliqué plus complètement à cause de votre suffisance qui prend les autres de haut au lieu de les corriger après avoir lu et tenté de comprendre ce qu’ils exprimaient. Car je ne discerne dans votre réponse aucun commentaire en rapport et en réponse aux miens. Et j’affirme avec force que vous ne m’avez pas bien lu, que vous n’avez retenu que ce qui vous dérange, que vous n’avez cherché qu’à invalider tout ce que j’ai écrit. Et je devrais croire que vous êtes intellectuellement honnête et catholique traditionnel ? Vos propos bien incomplets vous trahissent Monsieur/Madame ! Ce qui est incomplet est toujours faux dans ce qui lui manque.

  9. fatilasa says:

    (suite 2 à anastasia – 04.04.2017)
    Daignez accepter que je vous renvoie votre propos : « Je suis désolé que vous n’ayez pas compris ma phrase qui fait référence à l’article que nous sommes censés commenter ». N’en est-il pas de même de votre part à mon égard ? Les propos que j’ai alignés seraient donc contraires à cet article ? Ah oui, les références que j’ai citées ? J’attends que vous démontriez qu’elles sont tout à fait erronées et mensongères et tout à fait contraires au sujet traité ! Allez-vous croire que je n’ai pas compris que c’est l’Eglise traditionnelle, la vraie foi au vrai Christ et à sa vraie Eglise, qui est « l’ennemi à abattre ou à absorber » ? La substance « marxiste » ne vient que de Karl Marx qui appartient bien à l’histoire de la Russie depuis la révolution d’octobre 1917, laquelle a fait l’objet d’une attention toute particulière de la TSV Marie à Fatima.
    Le comble, c’est que vous le reconnaissez vous-même en stipulant : « Les erreurs de la Russie (le marxisme) se sont bien répandues dans le monde comme la vierge de Fatima l’a prophétisé. »
    Et vous avez en plus le culot de me poser la question de savoir si « La Russie est-elle catholique ? ». Et bien, Monsieur/Madame, vérifiez si je suis ignorant ou pas ! La Russie n’est pas du tout catholique ! En bref, les catholiques minoritaires présents en Russie y sont accusés de faire du prosélytisme, n’y sont pas très bien vus et subissent parfois des pressions dans leur profession ou dans la construction d’édifices religieux.
    La Russie n’ayant pas été validement consacrée, ses erreurs continuent de se répandre et se sont infiltrées dans la Sainte Eglise catholique » jusqu’au plus haut sommet ». Vous pensez donc que je suis naïf au point d’ignorer tout cela ? Ce sont les conséquences tragiques de ce phénomène que je me suis efforcé de mettre en évidence. Et vous risquez bien d’être pris au dépourvu face à ces conséquences. C’est une erreur de faire la confusion entre l’apparente ferveur orthodoxe et celle de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, tout comme de déprécier cette Fraternité par élitisme et intégrisme, tout comme de ramener la vraie espérance en Jésus-Christ à une cause de nationalisme. C’est aussi une erreur de ramener le proche avenir du monde entier (7 milliards de personnes) à la destinée de la seule FSSPX.

  10. fatilasa says:

    (suite 3 à anastasia – 04.04.2017)
    Au fait : croyez vous que nous sommes en phase terminale de l’actualisation de la vision apocalyptique de St Jean ou bien n’y croyez-vous pas du tout ? Allez-vous avoir autant d’audace pour répondre à cette question ? Là, j’attends de voir vos opinions ou convictions réelles et vos connaissances. Car comprendre l’apocalypse et discerner les signes des temps relève vraiment de ce que vous appelez « les enseignements de la tradition », surtout en nos temps. Daignez réaliser que même votre silence serait une réponse bien explicite.
    Vous m’auriez été très utile, dans ce que vous penser être une honnête ( ?) et fraternelle ( ?) correction, si vous m’aviez cité d’autres article, à votre convenance, mais qui prouvaient tout autant que beaucoup d’éléments et d’événements laissent présumer qu’une immense guère se prépare et qu’il convient de prier ardemment pour que Dieu intervienne auparavant. Avez-vous connaissance que des groupes obscurs projettent de réduire le nombre des humains de 7 milliards à un milliard par n’importe quels moyens ? Ah bien sûr ! Pourquoi pas m’accuser d’être « complotiste » ou schizophrène, c’est tellement plus facile !

    Je ne me réclame pas d’être « le porte étendard » de la vérité. Ca, c’est vous qui le dites ! Je me réclame de traiter d’un sujet immensément grave tout simplement en considérant la réalité que n’importe qui peut vérifier, et je n’en peux rien si des personnes en font délibérément abstraction. Serait-ce votre cas ? Etes-vous d’accord ou pas d’admettre que La Salette et Fatima sont réalité authentique pour nos temps contemporains ? D’après vous, quel va être le dénouement de la situation que nous vivons actuellement ? Car ce sont les réponses à de telles questions que certains lecteurs cherchent, et non pas du blabla comme on en fait avant, pendant et après les match de football.
    J’espère avoir suffisamment démontré que vos propos sont empreints de confusion et qu’il n’y a pas mieux pour « égarer le lecteur » sur le fond de votre pensée mais surtout sur la réalité de l’actualité contemporaine dans l’Eglise et dans le monde. C’est le lecteur qui en jugera ! En tout cas, moi, je n’ai rien compris à vos réactions démesurées qui recèlent certaines incohérences.
    Je vous assure que ce ne sont ni vos propos ni mes propos sur cette plateforme de dialogue (ou de combats de coqs) qui vont empêcher le pire. Mais peut-être que certains propos peuvent être utiles à certaines personnes pour se préparer à ce pire. Vous connaissez certainement la fable de Jean de la fontaine : « La cigale et la fourmi ».

    • fatilasa says:

      corrections :
      … « cessé de montrer »…
      … « une immense guerre se prépare »…

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com