fellayRome et Mgr Fellay, Supérieur Général de la FSSPX, continuent de préparer les esprits à un accord entre les deux parties. En effet, le pape François et Mgr Fellay se sont rencontrés à Rome le 1er avril 2016.

Le site DICI, organe de presse de la FSSPX, a donné une version « minimaliste » de l’événement :

« Le pape François avait souhaité une rencontre privée et informelle, sans le caractère officiel d’une audience. Elle a duré 40 minutes, et s’est déroulée dans un climat cordial. A l’issue de l’entretien, il a été décidé que les échanges en cours se poursuivraient. Il n’a pas été directement question du statut canonique de la Fraternité, le pape François et Mgr Fellay considérant qu’il faut poursuivre ces échanges sans précipitation.

Le lendemain matin, samedi 2 avril, Mgr Fellay a rencontré Mgr Guido Pozzo, secrétaire de la commission pontificale Ecclesia Dei, dans le cadre des relations habituelles de la Fraternité avec cette commission depuis les discussions doctrinales de 2009-2011 et les visites de plusieurs prélats en 2015-2016″.

Le quotidien Il Foglio donne une version légèrement différente en disant que la rencontre a été « positive » et « qu’entre François et Fellay le courant est passé. Il a été question d’un pas supplémentaire vers la reconnaissance canonique de la Fraternité de la part du Saint Siège sous la forme d’une prélature élaborée sur mesure sur le modèle de celle de l’Opus Dei avec une plus grande marge d’autonomie et pas seulement sur le plan de l’organisation« .

Pourtant, lors du congrès de l’Angelus Press, des 11 et 12 octobre 2013, Mgr Bernard Fellay avait affirmé :

« Quand on voit ce qui se passe maintenant [sous le pape François], nous rendons grâce à Dieu de ce que nous avons été préservés de toute sorte d’accord l’an dernier. Et nous pouvons dire que l’un des fruits de la croisade [du rosaire] que nous avons faite, c’est que nous avons été préservés d’un tel malheur. Dieu merci. »

Pourtant, depuis 2013, le pape François n’a eu de cesse de battre en brèche la doctrine catholique notamment lors du Synode sur la famille, et a posé quantité d’actes relativisant la gravité de l’homosexualité, en concélébrant par exemple avec un prêtre ouvertement homosexuel, et en nommant un de ses proches, Mgr Ricca, homosexuel notoire, à la tête de la Maison Sainte Marthe et de l’IOR (la banque du Vatican).

Qu’est-ce qui aurait donc bien pu changer le 1er avril 2016 pour qu’un malheur se transforme subitement en possibilité d’accord ?

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

63 commentaires

  1. DUFIT THIERRY says:

    Je vois que Media Press Info continue son beau travail de dénigrement de la Fraternité St Pie X. La Fraternité n’acceptera jamais les erreurs de Vatican II. La seule possibilité est une reconnaissance unilatérale de la Fraternité St Pie X. Si Rome accorde un statut canonique à la Fraternité St Pie X pourquoi le refuser ? La fraternité St Pie X a bien été reconnue de 1970 à 1975 avant d’être illégalement supprimée.

    • patate says:

      non travail d’informations me semble t’il….
      Vous savez DUFIT THIERRY je suis un converti et en aucun cas je dis bien aucun je ne retournerai vers cette religion conciliaire qui ne m’a strictement rien appris, ni le Ciel ni même l’enfer…
      Sinon si c’est pour faire comme les « conservateurs » Mgr Fellay n’a qu’à aller chez la FSSP ou l IBP ou le Christ Roi: eux ont effectivement beaucoup de belles apparences…en revanche leur doctrine est pourrie par Vatican II qu ils ne condamnent JAMAIS.
      D’ailleurs DUFIT THIERRY qu’ont-ils changé à Rome ces ralliés??

      • DUFIT THIERRY says:

        M Patate vous n’avez rien compris, la Fraternité St Pie X n’a nulle intention de se rallier aux hérésies conciliaires. Il est normal que Mgr Fellay qui est le supérieur d’une congrégation rencontre le Souverain Pontife. Mgr Lefebvre lui -même a rencontré Paul VI (au plus fort de la crise avec Rome), Jean Paul II et à maintes reprises le cardinal Ratzinger. Quand on est catholique on reconnait le pape. Sur le fond rien n’est changé.

        • Raphaël says:

          « M Patate vous n’avez rien compris, la Fraternité St Pie X n’a nulle intention de se rallier aux hérésies conciliaires. »

          En se mettant sous la juridiction des hérétiques conciliaires, la FSSPX cautionnerait ces mêmes hérésies. C’est comme si je demandais la juridiction à l’église luthérienne tout en disant que je ne suis pas luthérien. Niaiserie et illogisme !

          • Robert says:

            Elle est déjà hérétique ( FSSPX ) elle reconnait François comme souverain Pontife légitime mais refus sa juridiction de droit divin , la FSSPX est non seulement schismatique , mains encore hérétique !

          • DUFIT THIERRY says:

            La position de ceux qui refusent tout contact avec Rome n’est pas catholique. Mgr Lefebvre lui-même n’a jamais rompu avec Rome même après Assise en 1986. Une rencontre entre le Souverain Pontife et Mgr Fellay est naturelle puisque Mgr Fellay est supérieur d’une congrégation. De toutes manières on sait que la Fraternité St Pie X a tous les défauts : trop intégriste, pas assez intégriste, trop ceci trop cela, pas assez ceci pas assez cela. Cela fait 46 ans que cela dure et malgré tout la Fraternité a continué à progresser dans le monde entier.

            • Robert says:

              DUFIT , c’est votre possition qui est strictement pas catholique !

              Si François est le vicaire légitime de Jésus-Christ ,c’ est le pasteur suprême qui a le charisme de l’infaillibilité Pontificale ( Dogme Catholique ) !

              • DUFIT THIERRY says:

                Et c’est bien pourquoi il faut garder l’enseignement de Mirari vos (Grégoire XVI), le Syllabus et Quanta Cura (Pie IX), Humanum Genus (Léon XIII) , Pascendi (St Pie X), Mortalium Animos, Quas Primas, Divini Redemptoris (Pie XI) , Humani generis (Pie XII). Ces encycliques sont claires : le libéralisme et le modernisme sont condamnés par l’Eglise.

                • Robert says:

                  DUFIT , Francois est le vicaire légitime de Jésus-Christ pour vous !

                  Donc , lui seul est le juge supreme et non vous !
                  Seul lui a reçu le charisme de l’infaillibilité pontificale et non vous ou la Frat , donc seul lui est le juge sans appel !

                  Sorte de votre schizophrénie diabolique , il y a que deux possibilités et non trois , c’est comme pour les deux étandars , soit c’est le vicaire légitime !? soit c’est un Anti-Pape imposteur hérétique et on le dénonce comme t’elle !

                  • DUFIT THIERRY says:

                    « Sorte de votre schizophrénie diabolique ». Monsieur il est inutile d’employer l’injure pour répondre. Moi je suis reste toujours poli. Actuellement nous avons la religion des droits de l’homme. Or les droits de l’homme ont été condamnés par le pape Pie VI. Lorsque le pape actuel encourage l’immigration folle en Europe qui nous mène à l’islamisation je ne crois pas qu’il use de son infaillibilité. Lorsque l’œcuménisme mortifère –n’oublions pas Jean-Paul II embrassant le coran- aura eu pour conséquence la création d’une Europe islamique vous ouvrirez peut-être les yeux mais il sera trop tard.

                    • Robert says:

                      Exacte DUFIT !
                      et vous pensez que c’est  » Papes  » postconciliaires sont les vicaires légitimes de Jésus-Christ !?

                      Moi non , simplement des Anti-Papes !
                      Car un Vicaire légitime de NSJC n’aurait jamais fait cela , car il a le charisme de l’infaillibilité promis par NSJC !

                    • Robert says:

                      Je vous rappel DUFIT , qu’un Concile est ipso facto couvert par l’infaillibilité Pontificale !
                      Mais comme Vatican II n’est qu’un conciliabule de fait , la déduction de la légitimité de pédo VI est vite fait non !?

                    • DUFIT THIERRY says:

                      Ah bon !!! Je vous ai enfin compris M Robert. Vous êtes sédévacantiste. Vous auriez pu le dire plus tôt.
                      C’est vrai que je ne le suis pas. Discussion clôse.

                    • Robert says:

                      (Extrait du catéchisme du concile de trente, Tome 1, ed. Delhomme et Briguet, 1883, page 186)
                      « Quand nous disons que l’Eglise est infaillible, nous ne demandons pour elle, il est bien essentiel de l’observer, aucun privilège particulier ; nous demandons seulement qu’elle jouisse du droit commun à toutes les souverainetés possibles, qui toutes agissent nécessairement comme infaillibles.
                      Car tout gouvernement est absolu ; et du moment où on peut lui résister sous prétexte d’erreur ou d’injustice, il n’existe plus. (… )
                      Il en est de même de l’Eglise : (…) ce gouvernement est donc de sa nature infaillible, c’est-à-dire absolu, autrement il ne gouvernera plus. »

                      DIFIT = Hérétique protestant comme sa secte de d’hérétique FSSPX !

                  • poipoi31 says:

                    @ Robert, je vous conseille de mieux vous renseigner sur els papes depuis Paul VI et particulierement Francois. Il a ete eleu Vicaire du Christ mais lui se proclame seulement Eveque de Rome. Lisez-bien ce qu’il vous raconte et vous comprendrez que quelque chsoe cloche.
                    REnseignez-vous sur la « qualite » des hauts fonctionnaires a la Curie , vous seriez surpris d’apprendre leurs activites « annexes » (lisez Don Villa, Malachi Martin…).
                    Il est temps d’ouvrir les yeux.
                    On doit bien reconnaitre a la SSPX qu’ils ont defend le pur dogme depuis sa destruction par l’Eglsie Conciliaire, et la Fraternite a toujours cherche a respecter la function du Pape meme en etant en disaccord avec ses dispositions, une maniere tant bien que mal de respecter leur devoir d’obeissance.

                    • Robert says:

                      Question simple :
                      Est-ce que François est le Vicaire légitime de Jésus-christ ?

                  • DUFIT THIERRY says:

                    « DIFIT = Hérétique protestant comme sa secte de d’hérétique FSSPX ! »
                    Merci beaucoup Monsieur pour vos propos si charitables et aimables.

                    • Robert says:

                      Dans un communiqué publié mercredi 1er juillet, le District de France de la Fraternité sacerdotale saint Pie X (FSSPX) annonce « ne plus soutenir la communauté des dominicains d’Avrillé (près d’Angers, NDLR) qui, par ses menées subversives, sème le doute et la division dans les rangs de la Tradition et affaiblit ses forces ».

                      La croix a écrit:
                      « En cautionnant le sacre épiscopal de Mgr Faure par Mgr Williamson (exclu de la FSSPX en 2012, NDLR) les Pères dominicains d’Avrillé se font les complices d’une œuvre néfaste et portent un préjudice grave au bien commun de la Tradition », déplore-t-il.

                      Tradiconciliaire n°1 : « – C’est que moi qui a le droit de sacrer ! »

                      Tradiconciliaire n°2 : « – Non, moi aussi j’ai le droit ! »

                      Tradiconciliaire n°1 : « – Répète un peu pour voir ! »

                      Tradiconciliaire n°2 : « – Mgr Lefebvre est avec nous ! »

                      Tradiconciliaire n°1 : « – Non, il est avec nous ! »

                      Un passant lambda : « – Les gars, au fait, vous n’êtes pas Catholiques et Lefebvre non plus. »

                      Tradiconciliaires n°1 & 2 : « – Heu ? »

                    • Robert says:

                      Petite réflexion en passant… :

                      Pour mieux comprendre la Frate, il suffit de se rendre compte qu’elle ne se bat pas contre le conciliabule « Vatican II », mais contre le Concile du Vatican de 1870 !

  2. Heureusement que nous avons l’Institut Mater Boni Consilii http://www.sodalitium.eu

    En décembre 1985 quelques prêtres italiens de la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X, société religieuse fondée par Mgr Lefebvre, sortaient de ladite Fraternité pour fonder à Turin l’Institut Mater Boni Consilii.

  3. Robert says:

    Turin l’Institut Mater Boni Consilii. secte satellite de la Frat

    et il y d’autre encore !

    Mais , si je me souviens bien !?

    Ricossa le boss de sa boutique à Turin l’Institut Mater Boni Consilii. n’a t’il pas signé la reconnaissance de JP II comme pape légitime pour se faire ordonner en 1980 par la Frat !?

  4. gigibobo says:

    Pas mal le poisson d’avril…

  5. Daniel Daflon says:

    Le Vatican est devenu Babylone, la mère de toutes les impuretés et de la fausse religion.

  6. Garantez says:

    Quand le Pape lui-même vous tend la main, on ne lui répond pas par un bras d’honneur !
    C’est assez « basique », je le reconnais, mais ça a le mérite du bon sens.

    • Robert says:

      Est-ce que un Pape hérétique public conserve sa Juridiction ?

      • Un pape ne peut pas être hérétique, c’est impossible. St Jean de Capistran, par ex, a déjà démontré pourquoi. Il faut arrêter de parler pour ne rien dire, et de calomnier. Ce n’est pas vous le juge d’un pape.

        • Robert says:

          Donc , c’est personnes ci-dessous parlent pour ne rien dires d’après vous !

          Innocent III, Pape
          « Le Pontife peut être jugé par les hommes, ou plutôt son jugement déjà fait peut-être manifesté par eux, s’il s’évanouit dans l’hérésie, car celui qui ne croit pas est déjà jugé. » (Serm. iv, In consecratione pontificis)

          Billot, cardinal Louis
          « Dans l’hypothèse du pape qui deviendrait notoirement hérétique, il faut avouer sans hésitation qu’il perdrait par ce fait même le pouvoir pontifical puisqu’il serait transféré par sa rompre volonté en dehors de l’Église, devenant un infidèle… » (De Ecclesia, Q. XIV, thèse xxix, p. 609, édition de 1921)

          L’Ami du Clergé
          « Au cas où le pape deviendrait personnellement hérétique, il cesserait ipso facto d’être membre de l’Église : n’étant plus membre il perdrait a fortiori la qualité de chef. D’où les théologiens concluent que si un pape était « déposé » du chef d’hérésie, en réalité il ne serait ni déposé ni jugé ; on le constaterait simplement déchu par sa propre volonté, pour s’être transféré lui-même hors du corps de l’Église. » (Vol. 54, p. 422-3) (1937)

          Wernz, F-X et Vidal, P
          « Le pouvoir du Pontife Romain cesse… (n. 453) … en conséquence de l’hérésie notoire et ouvertement divulgué. Le Pontife Romain, dût-il y tomber, se trouve par ce fait même privé de son pouvoir de juridiction même avant toute sentence déclaratoire de l’Église.
          (…)
          « En effet un pape publiquement hérétique, étant donné qu’il doit être évité par le commandement de Jésus-Christ et de l’Apôtre ainsi qu’à cause du danger à l’Église, doit être privé de son pouvoir comme presque tous l’admettent. Mais il ne peut en être privé par une simple sentence déclaratoire … D’où il faut affirmer absolument qu’un Pontife Romain hérétique se déposséderait de son pouvoir. » (Jus Canonicum ad Codicis Normam Exactum, tom. II, Titulus vii, n. 453) (1928)

          Naz, Raoul
          « Résumons… l’explication que les meilleurs théologiens et canonistes ont donnée à cette difficulté (Bellarmin, De Romano Pontifice, l. II, c.30; Bouix, De papa, t. II, Paris, 1869, p. 653; Wernz-Vidal, Jus Decretalium, l. VI, Jus poenale ecclesiae catholicae, Prati, 1913, p. 129). Il ne peut être question de jugement et de déposition d’un pape dans le sens propre et strict des mots. Le vicaire de Jésus-Christ n’est soumis à aucune juridiction humaine. Son juge direct et immédiat est Dieu seul. Si donc d’anciens textes conciliaires ou doctrinaux semblent admettre que le pape puisse être déposé, ils sont sujets à distinction et rectification. Dans l’hypothèse, invraisemblable d’ailleurs, où le pape tomberait dans l’hérésie publique et formelle, il ne serait pas privé de sa charge par un jugement des hommes, mais par son propre fait, puisque l’adhésion formelle l’exclurait du sein de l’Église. » (R.
          (…)
          « Cet argument se fonde sur ce que l’hérétique manifeste n’est d’aucune manière membre de l’Eglise, c’est-à-dire, ni spirituellement, ni corporellement, ce qui signifie qu’il n’y est pas membre ni par union interne, ni par union externe. »
          Dict. de Droit Canonique, t. IV, col. 1159). (1935)

          • Non, pas d’après moi, mais d’après saint Jean de Capistran.

            • Robert says:

              Qui fait autorité absolu ?
              Le CIC de St Pie X couvert par l’infaillibilité pontificale ou l’opinion d’un Saint ?

            • Robert says:

              Mais de plus , Ce qui est cocasse , c’est que vous apporter crédit absola un bon Saint Jean de Capistran qui n’est meme pas docteur de l’église , c’est comme si j’apportais comme absolu l’opinion de Ste Bernadette Soubirous sur le Sujet en question !

              Parallèlement , l’opinion des Saints et DOCTEUR de l’église Catholique ne vous touche pas du tout !?

              Bellarmin, Saint Robert, docteur de l’Église !

              Liguori, Saint Alphonse de, docteur de l’Église !

              d’évidence , il y a de la mauvaise foi de votre coté , c’est comme pour l’histoire du Dogme de l’infaillibilité Pontificale , Non non Vatican II n’est pas sous le Dogme de l’infaillibilité Pontificale ect……

            • Robert says:

              Et voici le droit Canonique du moyen age sur le sujet du Pape Grégoire XIII !

              Decretum Gratiani (Droit canonique du moyen âge, édité à l’ordre du pape Grégoire XIII)

              « Toutefois nul mortel ne présume lui [au Pape] reprocher ses fautes, puisque celui qui doit juger de tous ne doit lui-même être jugé par personne, à moins qu’il ne soit repris pour avoir erré dans la foi. »
              (Canon « Si papa », distinctio XL, canon vi)

              Beste, Udalricus
              « Un grand nombre de canonistes enseignent qu’en dehors de la mort et de l’abdication, la dignité pontificale peut aussi être perdue par l’aliénation mentale certaine, ce qui équivaut légalement à la mort, et par l’hérésie manifeste et notoire. Dans ce dernier cas un pape se trouverait par le fait même déchu de son pouvoir, et ceci sans l’émission de quelque sentence que ce soit… La raison en est qu’en tombant dans l’hérésie le Pape cesse d’être membre de l’Église. Celui qui n’est pas membre d’une société ne peut évidemment pas en être le chef. » (Introductio in Codicem, Canon 221, 3e éd.) (1946)

        • Robert says:

          @Efgy , mais de plus Bergoglio n’est meme pas éligible canoniquement a la Papauté pour hérésie public et notoire !

          • Robert says:

            Cardinal L.-N. Bégin, LA SAINTE ÉCRITURE ET LA RÈGLE DE FOI, p.215, Québec, 1874 a écrit:
            Si donc l’on suppose un instant que cette Église est faillible, qu’elle sape la foi, qu’elle corrompt la morale, qu’elle enseigne l’erreur, elle cesse par là même d’être l’Église du Christ, et il serait vrai de dire qu’elle a apostasié, qu’elle n’est plus sa chaste épouse, qu’elle était bâtie non sur la pierre mais sur le sable, que les portes de l’enfer ont prévalu contre elle (!!!!!!!!!!!!!!), et que par conséquent le Sauveur a été infidèle à sa promesse ou n’avait pas prévu sa ruine future. La conséquence est rigoureuse; mais comme cette conclusion renferme un blasphème contre Dieu, il s’ensuit que les prémisses sont fausses et que l’Église du Christ est nécessairement infaillible.

            (Extrait du catéchisme du concile de trente, Tome 1, ed. Delhomme et Briguet, 1883, page 186)

            « Quand nous disons que l’Eglise est infaillible, nous ne demandons pour elle, il est bien essentiel de l’observer, aucun privilège particulier ; nous demandons seulement qu’elle jouisse du droit commun à toutes les souverainetés possibles, qui toutes agissent nécessairement comme infaillibles.
            Car tout gouvernement est absolu ; et du moment où on peut lui résister sous prétexte d’erreur ou d’injustice, il n’existe plus. (… )
            Il en est de même de l’Eglise : (…) ce gouvernement est donc de sa nature infaillible, c’est-à-dire absolu, autrement il ne gouvernera plus. »

            • Xavier Celtillos says:

              Vous êtes bien à la mode sédévacantiste : vous transformez des thèses et des avis théologiques en certitudes et en dogmes.

              Les choses ne sont pas aussi simple, la théologie n’est pas binaire ni simpliste Robert, et visiblement vous n’en maitrisez pas les nuances.

              • Robert says:

                Le CIC Naz 1917 de St Pie X est une thèse ou le Saint Magistère couvert par l’infaillibilité Pontificale ?

                La Foi est une thèse ou un absolu ?

                il est de Foi comme exprimé jusqu’a Pie XII ex cathedra qu’un hérétique public & notoire n’est plus membre du Corps Mystique de la Ste Eglise !

                PS : le Siège n’est pas vacant , mais bien occupé par un Anti-Pape , un élu non canoniquement muance !

  7. Onclin says:

    Vatican II, quand temps vas « ti » (toi) ? Dans ton tombeau!

  8. Robert says:

    La secte de Frateux écrit : « En cautionnant le sacre épiscopal de Mgr Faure par Mgr Williamson (exclu de la FSSPX en 2012, NDLR) les Pères dominicains d’Avrillé se font les complices d’une œuvre néfaste et portent un préjudice grave au bien commun de la Tradition », déplore-t-il.

    Tradiconciliaire Frateux n°1 : « – C’est que moi qui a le droit de sacrer ! »

    Tradiconciliaire satellite n°2 : « – Non, moi aussi j’ai le droit ! »

    Tradiconciliaire n°1 : « – Répète un peu pour voir ! »

    Tradiconciliaire n°2 : « – Mgr Lefebvre est avec nous ! »

    Tradiconciliaire n°1 : « – Non, il est avec nous ! »

    Un passant lambda : « – Les gars, au fait, vous n’êtes pas Catholiques et Lefebvre non plus. »

    Tradiconciliaires n°1 & 2 : « – Heu ? »

  9. Robert says:

    Voici la citation du Cardinal Cajetan que fait le R.P. Suarez :

    Citer:
    « Suarez (écrit) : « Dans cette deuxième série de schismes, le pape pourrait donc être schismatique, s’il ne désirait pas être en union normale et en coordination avec tout le corps de l’Eglise, comme ce serait le cas s’il essayait d’excommunier toute l’Eglise, ou s’il voulait renverser toutes les cérémonies ecclésiastiques fondées sur la tradition apostolique, comme l’observait Cajetan (ad 2.2.39) et, d’une manière plus ample, Torquemada (4,11).» (De caritate d 12 s 1).

    Le cardinal espagnol Juan de Torquemada disant en effet de façon semblable : « … par désobéissance, le pape peut se séparer du Christ, qui est la tête principale de l’Eglise : c’est en relation avec lui que l’unité de l’Eglise a été essentiellement constituée… en ordonnant une chose contraire à la loi naturelle ou à la loi divine. Par ce moyen, il se trouverait séparé du corps de l’Eglise, car celui-ci est sujet du Christ dans l’obéissance. C’est pourquoi, assurément, le pape tomberait alors dans le schisme. Le pape peut aussi, sans cause raisonnable, par simple décision personnelle, se séparer du corps de l’Eglise et du collège des prêtres. C’est ce qu’il ferait s’il n’observait pas ce que l’Eglise universelle observe en se basant sur la tradition des apôtres, selon le ch. Ecclesiasticarum d.11, ou bien s’il n’observait pas ce qui a été décrété pour le monde entier par les conciles universels ou par l’autorité du Siège apostolique, surtout en ce qui touche au culte divin. Par ex., en ne voulant observer pour sa part tels ou tels coutumes universelles de l’Eglise, ou le rite universel du culte ecclésiastique… etc…» (Summa de Eccl. Part. I L. IV ch. 11)

    • Xavier Celtillos says:

      Très bien Robert, ce sont des avis de Saints et de théologiens éminents. La fait est que nous avons aujourd’hui devant nos yeux une situation qui est un mystère et que nul n’avait imaginé.
      Un peu comme ceux qui croyaient que le Christ était Dieu et qui furent scandalisés de le voir mort : ils refusèrent alors sa divinité.
      Dans des temps d’épreuve où notre intelligence semble devant une contradiction, il ne faut pas se scandaliser mais conserver les éléments qui font partis de notre Foi, et attendre que le Magistère vienne ensuite donner les explications idoines.

      • Robert says:

        Encore une fois , c’est le St Magistère infaillible constant et de Docteurs et théologiens autorisés !

        Nuance Xavier !

        • Xavier Celtillos says:

          Non, vous transformez ce qui est un avis commun à beaucoup de théologiens en un dogme. Un avis même s’il est commun à beaucoup de théologiens n’en fait pas pour autant un dogme.

        • Xavier Celtillos says:

          Non, en aucun manière la Magistère infaillible n’a dit une telle chose. A aucun moment. Et le fait que certains théologiens autorisés aient pu le penser ne change rien.

          • Robert says:

            Je vous pose la de nouveau !
            Affirmez-vous que le Saint Droit Canonique Naz 1917 n’affirme point cela !?

            Et la deuxième question est , est-ce que le Saint Droit Canonique Naz 1917 est couvert par l’infaillibilité Pontificale ?

            • Xavier Celtillos says:

              Là encore vous utilisez des termes dont vous ne maitrisez pas le sens. Le code de droit canon est un ensemble de règles et d’usages, qui se fonde et se justifie par la doctrine, leur but étant le bien de l’Eglise est des âmes. Mais par définition, le doit canon est appelé à évolué car les régles sont circonstancielles. Elles ne peuvent par nature être « infaillibles », cela n’a pas de sens, ce qui est infaillible c’est le Magistère et la Foi que ces lois protègent.

              • Claire Nguyen says:

                Xavier , il y a amalgame dans votre raisonnement .
                Robert et vous meme Xavier avez raison .

                Je m’explique :

                «Le droit canonique peut être divisé en plusieurs branches, selon les points de vue avec lequel il est regardé : si nous considérons ses sources, il comprend le Droit Divin,qui inclut la loi naturelle, fondée sur la nature des choses, et la constitution que Jésus-Christ a donné à son Eglise ; et la loi humaine ou positive, adoptée par un législateur, conformément à la loi divine ».

                Quelques exemples de la loi divine: imprescriptible et infaillible et intemporel comme les lois naturels .

                Les ministres du Christ doivent être « envoyés » de la même manière qu’ Il a été « envoyé » par Dieu le Père.
                Le pape a le gouvernement suprême de l’Eglise universelle.
                Le blé et le vin sont la matière nécessaire pour l’Eucharistie.
                Le mariage catholique est indissoluble.

                – Seul les lois humaines sont évolutif , Toutefois seul un Pape peu changer c’est lis humaines ( ecclésiale ) et c’est dite lois ecclésiales sont bien le Magistère ordinaire Universelle et préserve de toute erreur au point de faire dire :

                R.P. Goupil, La Règle de la Foi, p.68 1948 a écrit:
                L’Eglise est infaillible dans ses lois disciplinaires.
                Il est donc impossible qu’une loi universelle de l’Eglise soit dommageable à la société chrétienne.

          • Robert says:

            Car d’évidence , vous avez la meme fausse théologie protestante de la FSSPX !
            Or, la FSSPX est purement schismatique en plus d’être hérétique. Elle s’est développer une théologie hérétique qui lui est propre et qui soutient l’idée selon laquelle un Pape peut ne pas avoir pleinement la juridiction sur l’Église. Une théologie dont on se demande finalement l’utilité de la fonction pontificale.

            Est-ce que le St Magistère Ordinaire ex cathedra est aussi sous l’infaillibilité pontificale !?

            Est-ce que par exemple le  » Concile Vatican II est couver par l’infaillibilité Pontificale de Paul VI ?

            • Xavier Celtillos says:

              De quoi parlez-vous ?
              parler de « Magistère ordinaire ex-cathedra » est en soi un non sens, puisque ce qui est ex-cathedra est appelé extraordinaire.

              • Robert says:

                C’est ce que je pensais , vous etes dans la négation de l’infaillibilité Pontificale du Magistère ordinaire ex cathedra ( depuis la chaire de Pierre )!

                L’hérésie de base propager par la FSSPX a c’est adeptes !

                Par exemple , est-ce que la canonisation d’un Saint , style JPII est protéger par l’infaillibilité Pontificale du Pape qui canonise le Saint en question !?

                ( l’infaillibilité Pontificale , Dogme Catholique qui a été défini par Vatican I 1870 par Pie IX )

                Je vais recommencer le débat que j’ai eu avec Efgy sur un autre poste qui affirmait que le concile Vatican II n’est pas couver par le Dogme Catholique de l’infaillibilité Pontificale, mais uniquement les Dogmes Ex cathedra extraordinaire , et non le magistère ordinaire ex cathedra , comme par exemple les encycliques , les bulles ect….

                Je vous reviens , car vous etres dans une hérésie matériel véhiculé par les clercs illicites hérétique de la Frats pour justifier leurs propre prévarication !

              • Claire Nguyen says:

                il y a deux Magistère ex cathedra , l’un extraordinaire ( Solennel ) & l’autre Ordinaire Universel ( au quotidien )

      • Robert says:

        @Xavier , c’est vous qui dans un poste qui avait affirmez que la JURIDICTION n’était pas un absolu !?

      • Robert says:

        Je re-poste a votre attention Xavier , le Catéchisme du Concile de Trente Dogmatique infaillible , Rien que cela démoli la fausse théologie protestante de la FSSPX :

        Extrait du catéchisme du concile de trente, Tome 1, ed. Delhomme et Briguet, 1883, page 186)

        « Quand nous disons que l’Eglise est infaillible, nous ne demandons pour elle, il est bien essentiel de l’observer, aucun privilège particulier ; nous demandons seulement qu’elle jouisse du droit commun à toutes les souverainetés possibles, qui toutes agissent nécessairement comme infaillibles.
        Car tout gouvernement est absolu ; et du moment où on peut lui résister sous prétexte d’erreur ou d’injustice, il n’existe plus. (… )
        Il en est de même de l’Eglise : (…) ce gouvernement est donc de sa nature infaillible, c’est-à-dire absolu, autrement il ne gouvernera plus. »

        • Xavier Celtillos says:

          Faux Robert, le texte que vous citez n’est pas extrait du concile de Trente, mais c’est un commentaire fait par de Maistre. Vous avez fait copier/coller d’une commentaire trouvé sur un site rallié qui posait cette affirmation, et sans le vérifier.
          SVP, la théologie n’est pas là pour prouver votre croyance, ce n’est pas un faire valoir que l’on découpe et recolle selon les besoins ; c’est à vous de vous adapter à ce qui est bien et juste et d’y faire adhérer votre intelligence.

  10. Pierre says:

    Dufit: « La Fraternité n’acceptera jamais les erreurs de Vatican II »: Les Eclesia Dei non plus n’avait pas l’intention d’accepter les erreurs de Vatican II, mais ils l’ont fait en ne le dénonçant plus, par peur de déplaire. C’est déjà un peu le cas à la tete de la FSSPX. QUI NE DIT MOT, CONSENT ! 🙂

    • DUFIT THIERRY says:

      Oui M Pierre on sait. Cela fait 46 ans que les ultra intégristes nous le disent : la Fraternité St Pie X est libérale et moderniste. Déjà dans les années 70 ils reprochaient à Mgr Lefebvre de dialoguer avec Rome. On sait, on sait …

      • Pierre says:

        …et Monseigneur Lefebvre en 1988 a retiré sa signature d’un pré accord qu’il venait de signer et a avoué qu’on l’avait trompé..

  11. Robert says:

    Cardinal Henry Edward Manning,
    The Present Crisis of the Holy See, , 1861, pp.88-90 traduit par le chartreux a écrit:

    L’idée de l’apostasie de la ville de Rome et sa déstruction par l’Antéchrist est si étrangère à tant de catholiques aujourd’hui qu’il n’est pas inutile je pense de transmettre les paroles des plus grands théologiens à ce sujet. Malveda, qui traite expressément de cela, cite comme opinion commune à Ribera, Gaspar Melus, Biegas, Suarez, Bellarmin et Bosius que Rome apostasiera, renverra le vicaire du Christ et retournera à son ancien paganisme … Alors l’Église sera dispersée aux quatre vents, et restera cachée dans des catacombes, des montagnes, des grottes, des cavernes ; pour un temps elle paraîtra avoir été balayée de la surface de la terre. Tel est le témoignage universel des Pères de l’Église

  12. pamino says:

    Sait-on ce qu’ils ont pensé en ce qui concerne les Orthodoxes ?

  13. Robert says:

    Xavier Celtillos écrit :

    (Encore une fois vous juxtaposez des termes qui parfois sont incompatibles, ce qui démontre que vous n’en maitrisez pas les définitions et donc leur utilisation.
    Vatican II par exemple n’appartient ni au magistère ordinaire, puisqu’il a voiulu rompre avec le magistère, ni au magistère extraordinaire puisqu’il n’y a aucune définition dogmatique. Mais là encore, nous discutons avec un vocabulaire que vous ne maitrisez pas.)

    Réponse :

    Pie IX, DEI FILLIUS, Vatican I, ch. III, 24 avril 1870 a écrit:
    Or, on doit croire d’une foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans les saintes Écritures et dans la tradition, et tout ce qui est proposé par l’Église comme vérité divinement révélée, soit par un jugement solennel, (ex cathedra) soit par son magistère ordinaire et universel.

    – Pie IX : Quiconque ne croit pas en l’infaillibité du magistrat solennel ET ordinaire est hérétique .

    1° infaillibilité « positive » (ou absolue) : il s’agit du pouvoir de formuler des décisions dogmatiques ou morales, obligatoires pour tous les chrétiens. (= magistère extraordinaire du Pape)

    2° infaillibilité « négative » : il s’agit de l’assistance divine permanente qui préserve l’Eglise de toute erreur: c’est ce qu’on appelle infaillibilité négative.

    (Saint Thomas d’Aquin dans sa Somme théologique, supplément de la IIIe partie, q. 25).écrit :
    Si vous refusez de croire en l’inerrance (ou infaillibilité négative) de l’Eglise et du Pape, vous vous trompez gravement car il est théologiquement certain (si ce n’est de foi) que l’Eglise universelle, donc sa tête visible, ne peut errer

    – Voici une petite vidéo historique du Cardinal Liénard en 1964 à Rome pendant le Concile Vatican II , l’un des Pères principale

    Le Cardinal Liénard rappel a 44 minutes pour le coup la sainte Doctrine , a savoir qu’un Concile oeucuménique uni au Pape ( légitime ) est couvert par l’infaillibilité pontificale .

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=wbcLAWuwD_s#t=2655

    Mgr Louis-. Gaston de Ségur (1820-1881)avec approbation Apostolique de Pie IX Le Pape est infaillible. Opuscule populaire. Paris, Tolra et Haton, 1870 écrit :
    C’est Dieu, c’est Jésus-Christ qui a fondé sur la terre et constitué l’Église; et c’est lui qui a divisé l’Église en deux parties, unies mais distinctes, l’Église enseignante et l’Église enseignée. L’Église enseignée est formée des laïques et des simples prêtres, lesquels ne sont, en aucun cas, juges de la foi. L’Église enseignante, par laquelle Dieu enseigne et gouverne les fidèles répandus sur toute la terre, est composée du Pape et des Évêques; et comme c’est Dieu lui-même qui parle par elle, qui, par elle, enseigne, commande, condamne, pardonne, tout ce que l’Église enseignante lie ou délie sur la terre, est en même temps infailliblement lié et délié dans les cieux. En d’autres termes, l’Eglise enseignante est infaillible; elle ne peut se tromper ni nous tromper; elle est immédiatement assistée de Dieu.
    Or, le Concile n’est autre chose que l’Église enseignante assemblée; et c’est pour cela que le Concile est infaillible, et que tous ses décrets, toutes ses décisions ont un caractère d’autorité souveraine et divine. Tout le monde doit s’y soumettre; tout le monde, sans exception. Et c’est tout simple : qui a le droit de ne pas se soumettre à Dieu?
    En définissant, comme il l’a fait, que le Chef de l’Église est infaillible dans son enseignement, le Concile a donc parlé au nom de Dieu même; c’est l’Esprit-Saint qui, pour le bien de nos âmes et pour le salut du monde; a parlé par la grande voix du Concile, et nous a dit, entre autres vérités salutaires: « Le Pape, Chef de l’Église infaillible, est infaillible lui-même; et jamais les Évêques, les prêtres et les fidèles ne peuvent se tromper lorsqu’ils écoutent sa parole. »

    (P. Auguste-Alexis Goupil, S.J., LA RÈGLE DE LA FOI, p.41, 1941)
    Le Pontife Romain quand il parle « ex cathedra » a la même infaillibilité que l’Église enseignante.

    Abbé G. Delcuve S.J., L’église notre mère, chapitre VIII, Casterman paris, 1950, P. 78
    A. Il est œcuménique lorsqu’il réunit, sous l’autorité du pape, l’ensemble des évêques de la catholicité (non pas tous). Uni au pape, le concile jouit de l’infaillibilité et d’une autorité absolue dans toute l’Église.

    – Effectivement , c’est vous Xavier qui avez nier l’absolu de la Juridiction , négation clairement hérétique de votre part !
    Et malgré que je vous ai apporter les preuves avec sources de votre erreur , vous avez gardez le silence !
    Bien évidement que le sacrement de pénitence dans votre secte protestante FSSPX sans JURIDICTION est intrinsèquement invalide !

    Mais de plus , vous apportez aucune source du magistère pour affirmer vos conneries , vus croyez que vous etre libre comme les protestants de prendre uniquement les Dogmes Solennel !?
    Et rejeter le Magistère ordinaire Universel !!!

    http://www.medias-presse.info/25-mars-2016-une-date-extraordinaire-pour-leglise-et-le-monde/51709

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com