L’OMS part en croisade ! Contre les vaccins, les avortements, les drogues douces et dures, la chimie oppressive qui envahit tout et tous, contre la ‘mal-bouffe’ ?

Que nenni ! L’OMS part dans une guerre ‘sainte’ contre certains produits traditionnels européens, déclarés responsables du diabète, du cancer, des maladies cardio-vasculaires, etc. L’OMS a décidé que d’ici 2030 les morts à cause de ces maladies devront diminuer d’un tiers. Elle veut donc mette au ban des tables les aliments gras et salés, y compris le parmesan, le jambon de Parme, l’huile d’olive, les pâtes, les pizza… Sous peu on risque en allant acheter du parmesan d’avoir droit à la formule consacrée sur les paquets de cigarettes : « Le parmesan nuit gravement à votre santé » ou « Le fromage rend diabétique » avec image répulsive à l’appui.

Voici donc diabolisés par les technocrates de l’OMS ces incontournables de la diète méditerranéenne et de la culture culinaire européenne. Mis sur le même plan que la cigarette, le fast-food, le Coca-Cola… Même pire que le Coca-Cola puisque cette boisson dans sa version light ou zéro est étiquetée du fameux sésame international « vert» qui signifie « à volonté ».

Le ministre italien de l’Agriculture Gian Marco Centinaio a décidé de se battre contre ce parti pris de l’OMS, qui fera les délices du très controversé CETA, l’accord de libre-échange qui lie l’Europe et le Canada, et du futur TAFTA, le traité de libre-échange transatlantique :

« Il y a une volonté de redimensionner les produits italiens. Nous sommes attaqués. Mais notre objectif est celui de faire comprendre au monde que la gastronomie italienne est de qualité. Je ne veux absolument pas faire un pas en arrière. Je ne peux croire que nos produits comme le Gran Padano, le parmesan, le jambon de Parme ou l’huile viennent considérer comme les produits chimiques qui sont souvent vendus dans les supermarchés américains. »

Le directeur du consortium Parmigiano Reggiano, Riccardo Deserti, s’indigne lui-aussi :

« Le parmesan se produit aujourd’hui comme il y a 900 ans. »

« Ses propriétés sont multiples et toutes liées aux qualités intrinsèques du produit : haute digestibilité, calcium en quantité élevée présent sous une forme particulièrement biodisponible, absence d’additifs et de conservateurs, riche en minéraux, goût puissant et plaisant. »

Mais malheureusement les mondialistes de l’OMS ne semblent pas conquis par ces produits traditionnels de notre vieille Europe : ils semblent préférer la ‘mal-bouffe’ de Tricatel dans un monde uniformisé sans saveur, le meilleur des mondes

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

10 commentaires

  1. Déconseille car aliment avec un pH acide élevé, mauvais en cas de tendinite, mais je le mange et  » me ne frego », devise d’une squadra d’azzione

  2. LANKOUDU says:

    l’ ITALIE a dit NON à l’invasion ! voilà le résultat l’Organisation Mafieuse Sinistre va frapper !
    Et pour nous « mac do » a volonté !

  3. Paul-Emic says:

    Le Coca Cola sous toutes ses formes est un poison.

  4. Geneviève says:

    Cela dit, il est vrai que le lait qui sert à faire le parmesan n’est plus le même qu’avant, vu les conditions d’élevage des bovins !

  5. Daniel Daflon says:

    Il faut bien comprendre que les fonctionnaires de l’OMS doivent de temps en temps faire parler d’eux pour justifier leurs postes. Ces gens sont très grassement payés pour pondre des inepties concernant nos produits plusieurs fois centenaires. Selon eux, certains de ces produits alimentaires seraient nocifs pour la santé. Si on en mange trop, c’est certain, comme pour tout autre produit d’ailleurs. Mais ces honorables scientifiques peuvent ils nous garantir la vie éternelle sur Terre si nous nous conformons à leurs préceptes ? Non, évidemment. Alors, dans ce cas qu’ils mangent ce qu’ils veulent et qu’ils nous laissent en paix manger des produits traditionnels de nos terroirs européens. Nous savons bien que nous allons mourir, comme tout ce qui vit, mais un peu plus tôt, un peu plus tard, fondamentalement cela change peu. Et durant la brièveté de notre passage, nous voulons profiter de la vie en nous nourrissant comme il nous plaît, avec modération.
    A ma connaissance, l’OMS, comme sa maison « mère » l’ONU, n’a jamais rien apporté à l’Europe et comme ces « machins », comme disait de Gaulle, nous coûtent une fortune que nous pourrions consacrer à des choses plus utiles pour nos pays, le mieux ne serait il pas d’en sortir ?

  6. balaninu says:

    C’est tout simplement la mise en place d’un « embargo » alimentaire bien caché !!!!! les italiens ne veulent plus et à juste raison de ces hordes de … hors la loi, alors comment faire pour les mettre en « faillite » ? comme pour la Russie….. pour les pommes ! et quoi ? la Russie a planté des milliers de pommiers et elle en exporte, mais d’abord ces pommes sont pour elle ! Alors que les italiens fasse de même.. le seul problème est que l’on trouvera le parmesan à un prix excessif ! donc …. lorsque l’on ne veut plus d’un chien on dit qu’il a la galle non ? quoique vu les 20000 animaux abandonnés bref c’est un autre sujet… mais tous ces technocrates assassins en gants pas tout-à-fait blancs ne veulent que ruiner notre civilisation, ce qui fait la richesse de chaque pays, sa chrétienté etc etc…

  7. Gabriel Zallas says:

    Oh mon Dieu !!! Mais comment le Italiens ont-ils pus survivre pendant des siècles en mangeant ces horreurs. Bon… à tout prendre autant se délecter d’une fine tranche de « prociuto di Parma » arrosé d’un Valpolicela avant de déguster des tagliatelles saupoudrées de ce poison infâme qu’est le parmesan en prenant comme dessert une bonne gelati. Si je dois mourir un jour autant le faire avec de bonnes choses et non avec le gras et le soja des hambourgeurs et le sucre des sodas. Chacun ses goûts comme dit la mouche.

    • balaninu says:

      Je sens chez vous… une certaine délectation pour ces produits vraiment …. aaaah quelle horreur mon Dieu ! face à ces hambourgueurs et boissons hyper décapantes… franchement ce n’est pas … sympa ! Mais en attendant : quel régal…

      J’en profite pour rectifier une faute de français que j’ai faite dans mon commentaire précédent : … les italiens fasse(nt) de même…

  8. MA Guillermont says:

    Indéniablement , cet article et tous les posts des contributeurs sont frappés au coin du bon sens …
    Les sanctions de ces institutions à la solde du pouvoir du Mal et de ses suppôts patentés utilisent TOUJOURS l’arme redoutable des MISES AU BAN de produits alimentaires phares des pays résistants à Leurs Plans Pourris de MONDIALISATION pour les faire plier en les ruinant financièrement par des campagnes fausses et mensongères sur la Santé des gens !
    Merci à vous , POUR que la VÉRITÉ soit connue PAR TOUS !

  9. Aube de la Force says:

    Pourquoi toujours dramatiser? Nous serons peut-être admis à consommer ces produits en salles de shoot.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com