Le salésien indien, le père Tom Uzhunnalil, capturé en mars 2016 dans l’attaque islamiste de la maison des Missionnaires de la Charité de Aden, au Yémen, qui avait coûté la vie à quatre religieuses et à douze personnes, vient d’être libéré.

Le Vicariat apostolique de l’Arabie du Sud, dont dépend le Yémen, a annoncé sa libération hier mardi 12 septembre dans un communiqué :

« L’évêque Paul Hinder est heureux d’annoncer que le père salésien Tom Uzhunnalil, qui avait été capturé dans la maison de Missionnaires de la Charité à Aden le 4 mars 2016 a été libéré aujourd’hui. Il se trouve en sûreté. L’évêque remercie tous ceux qui ont œuvré à sa libération et tous ceux qui dans le monde ont prié continuellement pour que le père rentre sain et sauf chez lui ».

Le Vatican, de son côté, a remercié

« tous ceux qui ont œuvré à sa libération, et en particulier sa majesté le sultan d’Oman et les autorités compétentes du Sultanat« .

Dans sa communication officielle, l’Omam a revendiqué le rôle de médiation jouée dans l’affaire par son sultan, Qaboos bin Said, « en collaboration avec les différentes parties du Yémen. »

« Le père Tom Uzhunnalil est maintenant en route vers Rome (…) pour un bilan médical et des soins. Avec une joie immense et une grande émotion, nous remercions Dieu et tous ceux qui ont coopéré à sa libération »,

a déclaré dans un communiqué le père Francesco Cereda, supérieur général des salésiens, la congrégation du prêtre indien.

Francesca de Villasmundo  

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. Deo gratias.

  2. Gabrielle says:

    et pas une parole de regret pour les 4 religieuses et les 12 autres personnes ?
    Que l’orgueil du sultan ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com