Le « Pont de Crimée » a été inauguré, tous klaxons hurlants, par un vaste défilé de camions de chantier, dont celui de tête était conduit par Vladimir Poutine en personne, comme on le voit dans la vidéo. Ce sont ceux qui ont participé à la construction du pont qui ont pris place dans ces camions. Le président n’a visiblement pas boudé son plaisir car ce pont est l’emblème du couronnement de la Russie de retour parmi les plus grandes puissances de la planète. C’est le rattachement de la Crimée qui a valu au président russe de faire un bond dans le cœur de ses compatriotes qui en ce jour délectent probablement eux aussi ce pied-de-nez de 19 kilomètres envoyé à ceux qui ont fomenté les tueries de la place Maïdan à Kiev pour déstabiliser la Russie et l’enserrer dans leurs tenailles OTANesques.

Ce pont est destiné à la circulation automobile et ferroviaire et mesure 19 kilomètres de long, c’est le plus long de Russie, il enjambe le détroit de Kertch, permettant ainsi de relier la Russie continentale à la Crimée, seulement quatre ans après le rattachement de la presqu’île à la Fédération de Russie. Si l’Union européenne et les USA espéraient encore briser la détermination russe à coup de sanctions économiques pour refouler les deux millions de Criméens hors des frontières russes vers l’Ukraine, leurs intimidations ont reçu une réponse cinglante et définitive.  L’ouverture du pont au trafic ferroviaire devrait avoir lieu début 2019.

Cette œuvre monumentale rattache physiquement la Russie au berceau de sa civilisation et à ses fonds baptismaux.

La construction  du pont a été annoncée très rapidement après le référendum de mars 2014 et les travaux ont commencé dés février 2016. Cette inauguration est un signe très fort envoyé par le président Poutine à peine « intronisé » président pour la troisième fois ce mois-ci aux Criméens qui lui ont fait si spectaculairement confiance lors du référendum de rattachement mais encore lors de sa toute dernière réélection. La Crimée lui ayant donné le plus fort taux de voix en sa faveur (ou l’un des plus forts) de toute la fédération avec 92,15% des suffrages. C’est dire que la romance entre le président et la Crimée est au beau fixe. Jouez violons! Mais c’est aussi une belle fin de non-recevoir envoyée à ceux qui espéraient avec de lourdes sanctions économiques parvenir à faire plier l’ours russe.

Jusqu’à aujourd’hui la Russie continentale n’était reliée à la Crimée que par voie de mer ou par voie aérienne à travers ou au-dessus du détroit de Kertch. Pour l’heure, la capacité du pont est estimée à 40 000 véhicules par jour et 47 trains par jour, permettant ainsi la circulation de 14 millions de passagers et de 13 millions de tonnes de marchandises par an.

Quelques mois après la rattachement de la Crimée à la Russie, Poutine  avait déclaré à l’Assemblée fédérale de Russie le 4 Décembre  2014 :

« Ce fut en Crimée (…) que le Grand Prince Vladimir fut baptisé avant d’apporter le christianisme à la Rus. (…), le christianisme a été une puissante force unificatrice spirituelle qui a contribué à impliquer les diverses tribus et les unions tribales du vaste monde slave orientale dans la création d’une nation russe et de l’Etat russe. Ce fut grâce à cette unité spirituelle que nos ancêtres pour la première fois et pour toujours se sont considérés comme une nation unie. Tout cela nous permet de dire que la Crimée, (…), et Sébastopol ont une importance civilisationnelle et même sacrée inestimable pour la Russie. »Vladimir Poutine

Voir aussi: Inauguration par Poutine d’une statue monumentale de Vladimir-le-Grand de Kiev armé d’une gigantesque Croix, au coeur de Moscou

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. Hum! hum! « 40 000 véhicules par an » … n’est-ce pas plutôt « par jour »?

    Poutine conduit un camion de chantier … eh ben alors, nous on a bien un président qui conduisait un scooter … et ça c’est duraille: n’y a que 2 roues, faut tenir l’équilibre …!

    Vive Vladimir Vladimirovitch et la Russie !

    • Emilie Defresne says:

      le chiffre vient de RT… Mais 40 000 véhicules par jour ça me semblerait beaucoup…

      • Geneviève says:

        « 40 000 véhicules par an »… ça fait 109 ou 110 par jour !

        • Emilie Defresne says:

          Merci à Rémi et à Geneviève pour leur attention, j’ai vérifié le chiffre est de 40 000 véhicules par jour. Je corrige. Cela fait un beau trafic!

        • Emilie Defresne says:

          Vérification faite, j’ai bien indiqué 40 000 véhicules par jour dans mon article…

          • A madame Emilie Defresne:
            1 / 40 000 véhicules par jour, cela n’est pas extraordinaire, puisque cela ne fait que 28 à la minute; c’est moins que le périphérique parisien.
            2 / La première version de votre article mentionnait bien 40 000 véhicules « par an »; j’avais immédiatement relevé l’erreur, car j’avais lu, la veille, l’article de RT, qui donnait ce chiffre; d’ailleurs vous écrivez vous-même que vous avez repris l’article de RT -ce qui revient un peu à dire « c’est pas moi, c’est l »autre! ».
            3 / Donc, quand vous écrivez « vérification faite, j’ai bien indiqué 40 000 véhicules par jour dans mon article … », soit vous êtes dupe de quelqu’un qui a corrigé le chiffre sans vous le dire, soit vous mentez …

            • Emilie Defresne says:

              A M. de Völn
              Je ne suis pas adepte du mensonge et encore moins de la mesquinerie. D’ailleurs avant de vérifier le chiffre indiqué dans mon article (après vous avoir répondu sans vérifier une première fois) j’avais d’abord envoyé un message de remerciement aux personnes attentives, pour avoir relevé cette erreur, avant de le corriger après vérification, puisque d’erreur il n’y avait pas ou plus. Si je n’avais pas écrit des remerciements avant d’avoir vérifié, je n’aurais rien écrit du tout, tant l’anecdote est de peu d’importance.

              Avant de monter sur vos grands chevaux pour si peu de chose, sachez qu’après avoir édité mes articles, je les vérifient et je les retouche de nombreuses fois. Vous avez du voir l’article au tout début de son édition; à un moment où cette erreur était mentionnée, et j’ai du refaire pour une raison quelconque un changement de présentation , d’ordre, de vérification, etc. au cours desquels j’ai naturellement été amenée à reprendre le texte de RT. Car voyez-vous, je n’invente rien. Parfois j’ai des données de première main, comme pour cet article où j’ai personnellement été en contact avec des tchétchènes, http://www.medias-presse.info/le-president-tchetchene-khadirov-pointe-la-responsabilite-totale-des-autorites-francaises-dans-lattentat-de-lopera-a-paris/91718/
              mais, bien sûr, la plupart du temps il faut rechercher les infos et les recouper. Je référencie d’ailleurs toujours attentivement mes données. D’ailleurs les lecteurs n’accordent généralement pas plus d’importance à une info récoltée de première main qu’à des infos récoltées passées entre de multiple mains, et donc souvent dénaturées, censurées, etc… C’est donc un travail très ingrat.

              J’ai d’ailleurs rajouté la seconde vidéo et de nombreux commentaires, entre sa première édition et les suivantes, etc.

              La prudence étant une vertu théologale, il vaut mieux ne pas accuser les gens d’être des menteurs à la légère, l’esprit soupçonneux étant un bien vilain défaut. Et mieux vaut n’accorder aux petites choses que l’importance qui leur revient.

              Ceci dit je vous remercie d’avoir été attentif à cet article…
              Bien cordialement ED

  2. Pierre Sanders says:

    Quelle claque pour les invertis de l’Union – comme ils disent – européenne

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com