Dimanche, les Italiens se rendent aux urnes. Et cette campagne électorale contient une inconnue intéressante à suivre : le résultat des différents mouvements nationalistes qui y présentent des candidats.

Car au-delà de la Ligue du Nord et du Mouvement Flamme Tricolore qui ont pour ambition de former une nouvelle coalition gouvernementale avec le parti de Silvio Berlusconi, Casapound et Forza Nuova ont connu ces dernières semaines un énorme regain d’intérêt.

Le réveil du nationalisme italien est bien sûr lié à l’invasion migratoire qui frappe ce pays de plein fouet.

Reste que ces mouvements avancent en ordre dispersé, chacun présentant ses propres listes. Mais chacun parvenant aussi à mobiliser des troupes sur le terrain…

Simone Di Stefano, figure de proue de Casapound

Meeting de Casapound à Milan

Roberto Fiore, secrétaire général de Forza Nuova

Manifestation de Forza Nuova

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

3 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    INFOS les « gauchistes » immigrationnistes veulent faire voter les envahisseurs …et ils sont nombreux en ITALIE ;
    Alors , élections comme en FRANCE en Mai dernier .

  2. Cadoudal says:

    en Italie , comme en France , le « politiquement correct  » c’est la soumission totale aux valeurs maçonniques et licrasseuses; sous peine de diabolisation et d’ envoi express en enfer.

  3. dissident says:

    n en deplaise a Maruine? le FN vivra…en Italie, avant de renaitre en France

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com