En Italie, la chambre des députés a approuvé, le 8 juin 2016,  la loi qui punit avec un emprisonnement de 2 à 6 ans, « l’incitation à la haine raciale qui se fonde en tout ou en partie sur la négation de la Shoah ou des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre. »  Elle est passée avec 237 oui, 5 non, et 102 députés se sont abstenus.

En substance, le « négationnisme » deviendra un cas aggravant de la loi Mancino par rapport aux délits de discrimination raciale et de nature xénophobe.

« Hier, à la chambre, a été accompli le dernier acte d’un extraordinaire engagement civique et culturel qui a eu comme protagonistes les plus importantes institutions de notre pays » s’est exclamé le président de l’Union des Communautés juives italiennes (l’Ucei), Renzo Gattegna. « Avec la voie libre à la loi contre le négationnisme, qui introduit une aggravation de la peine pour quiconque se rend responsable de propager la haine et de négationnisme de la Shoah, l’Italie écrit en effet une page historique de sa récente vie parlementaire et dote le législateur d’un nouveau et fondamental instrument dans la lutte contre les professionnels du mensonge tout en protégeant dans le même temps, avec clarté, les principes immuables tels que la liberté d’opinion et de recherche. »  Drôle de façon de défendre la liberté de recherche et d’opinion…

« Nos remerciements, rajoute le président de l’Ucei, vont en particulier à tous les parlementaires qui ont permis que ce résultat puisse avoir lieu par des moyens et en un temps adéquats. »

Le texte approuvé à la chambre prévoit, en particulier, la réclusion jusqu’à 1 an et 6 mois ou une amende de 6000€ pour qui propage des idées fondées sur la supériorité ou sur la haine raciale ou ethnique, ou qui incite à commettre ou commet des actes de discrimination pour motifs raciaux, ethniques, nationaux ou religieux.

Par cette loi, sont donc interdits toute organisation, association, tout mouvement ou groupe, qui aurait, selon des critères laissés à l’appréciation du seul législateur,  parmi ses buts l’incitation à la discrimination ou à la violence pour motifs raciaux, ethniques, nationaux ou religieux. Qui y participerait risquerait entre 6 mois à 4 ans de prison, qui passeraient de 1 à 6 ans pour qui dirige ou promeut ces associations. En ces temps d’immigration-invasion qui submerge la péninsule, voilà une loi faite pour museler l’opinion et interdire toute contestation ou défense identitaire pour le plus grand profit des lobbies immigrationistes et mondialistes.

Est prévue par ailleurs dans l’ordonnance pénale la réclusion de 2 à 6 ans, dans les cas où la propagande, l’instigation et l’incitation se fondent « en tout ou en partie sur la négation de la Shoah ou des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité et des crimes de guerre. « 

L’Italie se met aux normes de la célèbre loi française anti-révisionniste Fabius-Gayssot.

En Occident, terre anciennement chrétienne, ce n’est pas un délit d’avoir des doutes sur l’existence de Dieu. Mais c’est un délit grave, punissable par la loi et l’emprisonnement, d’avoir des doutes sur l’Holocauste

Francesca de Villasmundo

http://www.ilsecoloxix.it/p/italia/2016/06/08/ASOYXN2C-reclusione_negazionismo_diventa.shtml

http://www.ilgiornale.it/news/politica/negare-lolocausto-ora-reato-si-rischiano-fino-6-anni-carcere-1269288.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. le gall says:

    la Dictature Juive est bel et bien là !

  2. ddaflon says:

    La dictature de la pensée augmente son emprise.
    Les Italiens vont finir par regretter Mussolini… Nous aussi.

  3. sergio antoniovicht capa e bomba says:

    -pax britanica
    -pax americana
    -pax judaica
    telle est la chronologie décrite par monsieur Sheick Imran Hosein

  4. La clé de la construction du nouvel ordre mondial dont le noachisme de Benamozegh et son corrolaire, le concile Vatican II par les trois dernières déclarations de nostra etate, lumen gentium et diginitis humanae participe étroitement, est constituée essentiellement et de façon néo-spirituelle de la proclamation de 6 millions de Juifs exterminés dans la Shoah par balles en Ukraine et les chambres à gaz, peu importe les preuves physiques et documentaires que l’on ne peut pas fournir,point à la ligne.
    Maurice Bardèche, dans Nüremberg et la terre promise,a démontré le premier dans l’ordre philosophique, qu’avec la chute plus que désastreuse de l’Allemagne en 1945, c’était l’ancien monde gréco-romain avec ses qualités et ses défauts,ses hauts et ses bas, son paganisme et son christianisme qui disparaissait pour laisser place à l’avénement d’un ordre nouveau complètement différent fondé exclusivement sur la dialectique marxiste,l’évolutionnisme, le matérialisme athée et le communisme, ce dernier pouvant se muter dans d’autres conceptions socialistes comme le trotzkisme ou l’écologisme. C’est en quelque sorte une mise progressive en esclavage du genre humain tant physique que spirituelle en lui otant les facultés de jugement.
    Il faut bien comprendre que nous vivons depuis plus de 70 ans, dans un autre paradigme, et que ce paradigme vide de toute toute transcendance parce que matérialiste, en souffre inconsciemment, et c’est pour cela qu’il lui faut un mythe dont l’article discuté ici en est l’objet.
    Voilà pourquoi, il est interdit d’émettre le moindre doute avant même toute contestation, sur les chambres à gaz, qui est une chasse particulièrement bien gardée. C’est pourquoi, je pense que toute démarche vraiment politique de redressement et de reconquête du pouvoir ne pourra vraiment étre efficace que si elle ne fait pas l’économie de la remise en cause de ce même sujet.

    • MDC68 says:

      Aux Etats Unis, il n’y pas de lois mémorielles.

      Les écrits de l’Institute for Historical Review sont ignorés par les milieux universitaires tel que l’American Historical Association.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com