Le Tafta vise à créer la plus grande zone de libre-échange du monde. Il veut réduire au maximum les droits de douanes afin de faciliter les importations, les exportations et les investissements outre-Atlantique. Il a pour objectif également d’harmoniser les réglementations entre l’Europe et les États-Unis sur certains secteurs.

En résumé, si l’on reprend les mots du géopolitologue Pierre Hillard, le Tafta permet :

« l’assujettissement du Vieux Continent aux financiers de Wall Street. » « Les normes transatlantiques standardisées made in USA appelées à être les références pour le monde entier. C’est le point clef de l’affaire. Sans oublier les droits de douane en voie d’évaporation qui vont décapiter des secteurs clefs de notre industrie et de notre agriculture. Il s’agit d’appliquer à toutes les strates des sociétés occidentales des mesures calquées sur les intérêts et les normes régissant le modèle américain. Ces normes édictées par l’activité intense des lobbies anglo-saxons à Bruxelles reposent toutes sur le principe du libéralisme le plus effréné. »

Le ministre du Développement économique italien, Carlo Calenda, a défendu, ces derniers jours, les travaux en cours pour arriver à l’accord commercial transatlantique entre les États-Unis et l’UE. L’argument qui tue, imbattable, sésame pour toutes les trahisons et les abandons : « Il servira l’humanité! » Alors, s’il sert l’humanité, laissons l’Europe et ses nations se dissoudre dans l’impérialisme américain, sans regret !

Cet argument n’a cependant pas fait taire les représentants du parti italien La Ligue du Nord qui dénoncent le secret excessif qui entoure le texte du traité :

« Peu d’heures par semaines, visites au compte-gouttes, sous la surveillance de l’Otan et sans possibilité de prendre des notes sur le texte original. Aucun smartphone ou tablette, enregistrement obligatoire avec des instructions. La directive d’accès aux documents se rapportant aux accords de partenariat pour le commerce et les investissements, envoyée par le ministère du Développement économique, ressemble plus à un texte de la Gestapo. Nous voudrions comprendre pourquoi consulter ces documents qui se rapportent à l’économie du pays soient si difficiles, pratiquement impossible. Le moment est venu de dénoncer les secrets de ce gouvernement qui abaisse la tête de l’Europe qui, au lieu d’être garante de démocratie, impose des traités sur les têtes des citoyens et les entreprises. Ces textes ne devraient pas être cachés dans des chambres secrètes, mais devraient être faits au grand jour et d’une manière la plus transparente possible. Les actions sous la main du gouvernement et de l’UE qui agissent dans l’ombre continuent, en cachette, pour porter en avant les intérêts des grands lobbies au détriment de la collectivité. »

Une autre député italienne du mouvement 5 stelle, Elena Fattori, a fait la même remarque :

« Depuis quelques semaines ont été ouvertes des salles de lecture pour les parlementaires nationaux avec des restrictions notables : seulement une heure, sans téléphone et sous escorte, au mépris de la transparence. Mais nous pourrons lire pratiquement seulement ce qu’a déjà publié Greenpeace, et dans tous les cas, seulement ce qui a été fait jusqu’à maintenant, mais pas les tractations finales et définitives parce que, à partir de maintenant, tout sera sous clé encore plus qu’avant. Aussi notre appel STOP TTIP sera encore plus fort. »

Tous les pays européens sont concernés par ce texte, si jalousement et bien gardé, négocié en secret entre l’UE et les États-Unis : un pas de plus pour désintégrer la souveraineté politique des nations et leurs frontières et un pas de plus en avant vers la gouvernance mondiale !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. vaxelaire says:

    Evidemment ,tout le monde bougeras quand il sera trop tard ,comme d ‘habitude ,c ‘est pourtant maintenant qu ‘il faut réagir ,il y va de notre survie dans tout les cas ,travail ,agriculture ,surtout notre souveraineté etc ,il devrait y avoir un référendum ,c ‘est trop important ,on sait déjà fait avoir grâce a Sarko ,merci ,on va pas se faire avoir une deuxième ,ou alors ,le Français et maso

  2. michèle chevrier says:

    Le TAFTA est à rejeter, heureusement Obama va quitter la Maison Blanche dans 6 mois, il sera remplacé par Donald Trump qui fera une politique de bon sens.

  3. Chere Madame Francesco
    J’apprecie vos articles et bien sur tout le service de Medis-Presse-Info.
    Sur la question de la TAFTA ou TTIP je me demande pourquoi une tentative similaire aupres de l’OCDE ne vient pas a l’esprit des commentateurs.
    Pourquoi apres un debacle fracassant dans les annee 1990
    on a pense pouvoir recommancer? et avec quelles modifications ? Cela pourrait etre un sujet interessant a developper.
    Je fus present a la session OCDE quand cette ancienne tenttive a ete abandonnee.

    Anton Smitsendonk
    (pour vous faciliter les recherches voici partie d’ue note Wiki: Multilateral Agreement on Investment (MAI) was a draft agreement negotiated between members of the Organisation for Economic Co-operation and Development (OECD) in 1995–1998. Its ostensible purpose was to develop multilateral rules that would ensure international investment was governed in a more systematic and uniform way between states. When its draft became public in 1997, it drew widespread criticism from civil society groups and developing countries, particularly over the possibility that the agreement would make it difficult to regulate foreign investors

  4. Le tafta est un pas de plus dans l’arrogance et l’hégémonie US qui profitent et abusent toujours plus de leurs alliés et manigancent pour déstabiliser ceux qui ne le sont pas.

  5. Raiford says:

    Nos élites nous trahirons comme d’habitude, en acceptant le TAFTA.

    Espérons que la CGT réagira à temps……………..

  6. daniel Ridey says:

    Nous avons commencé à nous placer sous contrôle des USA le jour où nous avons accepté l’union europeenne. Et s’il faut porter nos espoir sur la CGT,comme suggéré précédemment nous ne sommes pas sortis de l’orniere.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com