AuschwitzLes JMJ de Pologne qui débuteront demain seront l’occasion pour le pape François d’une visite tout-à-fait spéciale au camp de concentration d’Auschwitz, passage obligé de son séjour polonais, tribut indispensable d’un chouchou des médias et des élites mondialistes à la pensée unique. Comme si l’histoire pathétique de la Pologne avait commencé en 1939 dans le ghetto de Varsovie et s’était arrêtée en 1945 à Auschwitz ! Sans minimiser l’horreur des camps de concentration allemands, véritables lieux de morts que l’homme a su enfanter dans le monde entier depuis la nuit des temps, la Pologne a connu, jusqu’à récemment, des décennies de régime communiste dont on tait, pour mettre en exergue l’unique souffrance d’une seule communauté religieuse et raciale, les goulags, les massacres et les exactions dont ont souffert jusqu’au martyr de sang de nombreux Polonais catholiques.

Il avait été décidé, par les services du Vatican, que Jorge Maria Bergoglio prononce un discours sur ces lieux chers à la communauté juive internationale. Mais l’évêque de Rome en a décidé autrement à quelques jours de son départ. Pour rendre plus solennel encore cet événement primordial des Journées mondiales de la Jeunesse, le père Lombardi a communiqué que le pape François  visitera le lager d’Auschwitz et Birkenau, le vendredi 29 juillet, mais qu’il ne prononcera pas de discours, il restera en silence et priera en privé : « il ne dira pas de paroles, dans un silence de douleur et de compassion. »

Ensuite, toujours dans le camp, le pape rencontrera 10 survivants d’Auschwitz qui lui remettront une bougie qu’il se devra d’allumer ainsi que « 25 justes des nations » et ira se recueillir seul dans la cellule du Franciscain Maximilien Kolbe.

Cette décision tardive de garder le silence a été applaudie par la communauté juive italienne qui rappelle par ailleurs le devoir « de ne pas oublier le leçon de la Shoah ». Sa représentante, Noémie De Segni, a tenu à manifester sa satisfaction à travers un message adressé au pape François :

« Je tiens à dire que j’ai beaucoup apprécié votre choix de ne pas intervenir avec un discours formel mais de concentrer l’émotion de cette visite, si significative, dans un long et intense silence.  Une forme de prière qui frappe et qui sera l’écho des cris et de la douleur de tant d’enfants, mamans, jeunes hommes qui de cette terre ne sont pas revenus.»

« Votre visite, écrit-elle au détenteur du trône pétrinien, devient l’emblème d’un parcours introspectif de redécouverte et de défense des valeurs plus profondes, respect de l’autre et respect de la vie, qu’aujourd’hui de nouveaux et terribles ennemis semblent mettre en discussion ainsi que les formidables conquêtes que l’Italie, l’Europe, le monde entier ont su conquérir depuis l’après-guerre.

Fruits d’un pacte entre les générations, né des cendres d’Auschwitz-Birkenau et des autres lieux de mort de cette époque, la démocratie, l’intégration Européenne et l’existence d’Israël, sont la preuve du long chemin parcouru pour ne pas oublier la dramatique leçon de la Shoah et pour garantir à tous, sans exclusion, un futur meilleur et prospère. »

Toujours ce rêve maçonnique d’un monde meilleur, bâti sur les ruines des nations européennes et des identités d’Avant-Guerre, avec comme fondement la démocratie mondiale, le politiquement et historiquement correct, l’Union Européenne, avant-garde de la gouvernance mondiale, et bien sûr l’État d’Israël, le garant de la pensée unique, le gendarme des esprits et des mentalités, le geôlier des déviants et des résistants au formatage idéologique né des décombres  de la deuxième guerre mondiale.

« Jamais comme aujourd’hui, conclut-elle, les religions et leurs chefs ne sont autant appelés à être un exemple pour tous les citoyens, sans faire abstraction des propres idéaux, spirituels et culturels. Un long chemin d’engagement et de collaboration nous attend dans la prise de conscience que les éléments qui nous unissent sont plus nombreux et plus significatifs que ceux qui nous divisent. »

Il est singulièrement étonnant qu’une juive puisse adresser de tels mots au représentant du Christ sur terre. Le Christ, le Messie, Fils de Dieu incarné et honnis par les juifs, n’est-il pas l’élément le plus significatif qui divise irrémédiablement, depuis sa mort sur la Croix, sur le Calvaire, à Jérusalem, le monde catholique du monde hébraïque ?

Mais notre Après-Guerre  a ses nouveaux dogmes œcuméniques, son suprême dogme shoatique, âme de  l’union des religions. C’est notre temps, le temps de Nostra Aetate, le temps de l’église conciliaire qui aspire à la fraternité mondiale au pied d’un Dieu unique.

Pour ce voyage en terre polonaise de François, ces paroles de Noémie De Segni s’harmonisent parfaitement avec le credo œcuménique du pape polonais Jean-Paul II professé le 11 mars 1996 lors de l’audience accordée à une délégation du B’ naï B’ rith International: 

« En un temps où les espérances de paix ont à nouveau été mises en danger nous devons renouveler notre prière et nos efforts pour insister sur ce qui nous unit plutôt que sur ce qui nous sépare. » (L’Osservatore Romano du 12 mars 1996)

A force d’insister sur ce qui unit les hommes des diverses religions, c’est du Christ que cette humanité post-moderne  se sépare de plus en plus !

Francesca de Villasmundo

http://www.lastampa.it/2016/07/22/vaticaninsider/ita/news/auschwitz-noemi-di-segni-a-papa-francesco-grazie-per-scegliere-il-silenzio-XxO2jz9RqFrwTdbMA55FsJ/pagina.html

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

23 commentaires

  1. Quéniart says:

    1 spécialiste de la lèche ce pape

  2. chris83 says:

    Je suis toujours très intéressée par vos chroniques. Je n’ai rien à rajouter sinon que « personnellement » je préfère que le Pape ne dise RIEN que de dire des choses qui fâchent comme il en a pris l’habitude de plus avec ce qui se passe dans nos églises françaises aujourd’hui le silence ne peut qu’être une marque de respect pour son clergé et son troupeau.

  3. Madame Francesca de Villasmundo: BRAVO! Vous êtes au « top » pour moi.

    • Armand HAGE says:

      Je renchéris, et j’aimerais savoir d’où sont venus les « 6 millions » de juifs? La propagande a lobotomisé les Européens et particulièrement les Français. La moindre remarque contre les juifs est passible d’anathème et même de prison. L’ignorance dans laquelle on tient les gens permet de leur inculquer n’importe quelle ineptie.

  4. Le Christ est moins important : nous sommes sur Terre, pas lui ! Nous prenons nos décision pour ce monde, et l’unité est ce qu’il y a de mieux. Nous devons être unis tout en cultivant notre différence pour que cela aille au mieux.

    • Philibert says:

      Vraiment n’importe quoi… Subversion, subversion, quand tu nous tiens…

    • Les Juifs conspirent depuis toujours pour mettre à bas le christianisme, et notamment le catholicisme.

      Le Pape n’a pas à aller se prosterner sur un site défiguré par la propagande soviétique.

      Il ne devrait pas aller là-bas.

    • Si nous n’avions pas fait de subversions de nos valeurs traditionnelles, ect… certaines choses n’auraient jamais étés possibles.

      Vous y croyez vraiment au complot des franc-maçons et des juifs ?

    • Si nous n’avions pas fait quelques subversions, la femme serait encore derrière les fourneaux, par exemple !

      Vous y tenez à ce complot franc-maconico-juif…

    • @ Eliott « nous sommes sur Terre, pas lui ! »

      « Ils ont des yeux et ils ne voient pas » ne fut pas une parole vaine…

      Venez à la messe, et vous Le verrez (à la consécration).

      • Oui, je ne vois pas pourquoi est-ce qu’il faut devoir croire en une personne céleste et suivre ce que dit un livre vieux de 1000 ans. Nous pouvons choisir de ne pas le faire et avoir la vie que nous souhaitons, autre que dans la dévotion et la bigoterie.

        Si nous n’avions pas changé nos façons d’agir, notre société n’aurait pas évoluer d’une grande manière.

        • Ce n’est pas les barbares qui ont fait évoluer la société, mais les chrétiens.
          Vous avez une dévotion, ne la voyez-vous pas ? Puisque ce n’est pas Dieu, c’est vous même.

  5. Pardon et encore pardon et toujours pardon,les juifs nous les cassent tout comme le clergé!
    Mon grand-père maternel est mort dans ce camps en 1942 alors qu’il n’était pas juif,qui demandera pardon et à qui?
    Pardon pour quelle raison,la véritable raison tient à un évident complot de la haute finance sioniste américaine qui laissa faire,et peut-être finança, une Allemagne qui en très peu de temps se réarma.
    Avec 6 millions de victimes la shoa donna la possibilité de créer Israël en très peu de temps,ces victimes « qui n’étaient pas toutes juives »ont servi et serviront encore Israël et le sionisme mondial!
    Le Bienheureux Pape Pie XII sauva des millions de juifs de manière discrète et efficace,le bien ne fait pas de bruit,surtout en temps de guerre.
    Exigeons que ce grand Pontife reçoive les honneurs des autels,à coté d’un tel homme Bergoglio ne pèse rien!

    • Euh… Vous pensez que le complot sioniste existe ? J’avoue ne pas avoir non plus compris si vous étiez ou non content que François I° ait fait ce geste.

      • Etienne says:

        Cher Eliott

        J’ai visité Auschwitz deux fois.

        La première fois, nous étions un groupe de profs d’histoire (dans le secondaire), avec comme cornacs un paquet de « témoins » ou « enfants de » issus d’une association juive.

        Dans la caserne, arrivés sur les lieux où le père Kolbe est mort, comme on ne nous en parlait pas, j’ai posé une question à son sujet.
        Quelle affaire ! Comme si j’avais lancé une grenade dans l’assemblée.

        Permettez, pour ce motif et quelques autres indices convergents, que je déclare ma méfiance vis-à-vis du business de la Shoah. Je suis intimement persuadé que cette tragédie est utilisée « à fond la caisse », pour d’autres objectifs que le devoir de mémoire.
        A preuve ?
        Quand nous dit-on que les bombardements alliés ont contribué à l’aggravation du sort des prisonniers, fin de la guerre ?
        Silence de mort sur cet élément du problème.

        Quant au complot sioniste proprement dit.
        Le déclenchement et la durée de la guerre en Syrie en est une preuve évidente.

        • Que pensez-vous ? Nous savons évidement que tout ce qui peux faire converger les peuples peut-être utilisé comme moyen de redorer son image, que ce soit sur la Shoah ou non, d’ailleurs.

          Quand nous dit-on que les bombardements alliés ont contribué à l’aggravation du sort des prisonniers, fin de la guerre ?
          Je peux avoir la réponse ? 🙂

          Quel est le rôle des juifs dans le conflit en Syrie ?

          • Etienne says:

            Mon cher, vous faites la bête.

            Commençons par noter que, dans un premier temps, l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs. Et « ils ne nous disent pas tout ! » :-))

            Parmi les déportés accumulés dans les camps, beaucoup travaillaient en usines pour pratiquement toute l’industrie allemande, BMW, etc. etc…
            Le réseau ferroviaire étant détruit, on n’a plus été en mesure de nourrir (même mal) cette main-d’oeuvre concentrée dans les camps.
            De ceci, on peut tirer que :
            – les alliés ont contribué, partiellement mais réellement, à l’élimination de la main d’oeuvre réunie dans l’univers concentrationnaire nazi.
            – la dénonciation ostentatoire des horreurs découvertes servait aussi à jeter un manteau de Noé sur une des origines de la tragédie, les « dommages collatéraux » des bombardements alliés.
            Vous n’aviez jamais pensé à ça ? Ce serait une grosse lacune de votre part.

            Quant à la Syrie.
            Vous ne savez pas que la Syrie était naguère le voisin le plus fort, donc le plus dangereux, pour Israël ?
            Vous n’avez rien lu ni entendu, ni sur des combats actuels du côté du Golan, ni sur des aides israéliennes sélectives ?

            Bon. Franchement, tournons la page. Je ne vous répondrai plus sur ces sujets.

      • Jaroslav says:

        Croire à un complot sioniste ? Mais non !
        En revanche, l’existence d’un réseau d’influence puissant et actif est acquise.

    • Abbé ARBEZ says:

      Comme les Européens maintenant et depuis plus longtemps, l’Etat d’Israël freine l’avancée des barbares, sous des noms différents.
      C’est cela qui vous contrarie??

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com