Comme l’an dernier, nous donnons la liste des 50 pays les plus christianophobes de la planète tels que recensés par le site Portes ouvertes lors des douze mois s’étendant du 1er novembre 2016 au 31 octobre 2017. Il y a toujours trois catégories : persécution extrême (rouge), très forte persécution (orange), forte persécution (jaune cette année, rose en 2016). Notons qu’en un an, il y a un pays de plus en catégorie rouge (11 contre 10), quatre de plus en catégorie orange (24 contre 20) et cinq de moins en catégorie jaune (15 contre 20).

Dans la catégorie rouge, la Corée du Nord reste toujours en tête par rapport en 2016, mais l’Afghanistan dépasse désormais la Somalie et lui ravit la 2e place, tout comme le Soudan supplante désormais le Pakistan à la 4e place. L’Erythrée progresse aussi de la 10e à la 6e place et la Libye de la 11e à la 7e.  L’Irak perd une place de la 7e à la 8e place et l’Iran en perd deux de la 8e à la 10e. Le Yémen, lui, reste à la 9e place, et l’Inde entre dans la zone rouge en faisant un gros bon en avant de la 15e à la 11e place.

Dans la catégorie orange, la destruction quasi-totale de Daech voit la Syrie quitter la zone rouge et passer de la 6e à la 15e place. Les autres pays bougent un peu au classement, selon que la situation s’améliore ou se dégrade. L’Arabie Saoudite gagne 2 places de la 14e à la 12e, le Nigeria faisant le chemin inverse, de la 12e à la 14e. Entre les deux, les Maldives restent 13e, de même que l’Ouzbékistan qui reste 16e. Le Vietnam descend de la 17e à la 18e place, à contrario de l’Egypte qui passe de la 21e à la 17e place, alors que le Turkménistan reste 19e. Le Laos progresse de la 24e à la 20e place, la Jordanie faisant pire en passant de la 28e à la 21e place. Et ce n’est rien à côté du Tadjikistan qui passe de la zone rose (35e place) à la zone orange et la 22e place, tout comme la Malaisie, de la 31e à la 23e place. Le Myanmar voit son rang passer de la 29e à la 24e place, à la grande indifférence de François qui préfère s’occuper des musulmans. A peine les communistes ayant remporté les élections, le Népal fait son entrée cette année au classement à la 25e place, de par le fait, pire progression. Le Brunei reste 26e, alors que le Qatar semble découvrir la « tolérance » maintenant qu’il est dans l’œil du cyclone et tombe de la 20e à la 27e place. Le Kazakhstan passe aussi du rose à l’orange, de la 43e à la 28e place. L’Ethiopie, pays chrétien à la base, voit la violence musulmane s’atténuer et passe donc de la 22e à la 29e place.  La Tunisie reste à la 30e place.  La Turquie monte de la zone rose de la 37e à la 31e place, croisant le Kenya qui descend de la 18e à la 32e place, et le Bhoutan, de la 25e à la 33e. Le Koweït passe de la zone rose à la zone orange en passant de la 38e à la 34e place et de la à la 35e place. Le cas de la Centrafrique est paradoxal car si le pays rétrograde de la 34e à la 35e place, il monte de la zone rose à la zone orange !

La catégorie jaune maintenant, plus réduite que l’an dernier. La Palestine tombe de la zone orange et de la 23e à la 36e place. Le Mali reste en zone jaune, mais tombe de la 32e à la 37e place. L’Indonésie par contre progresse de la 46e à la 38e place. Le Mexique gagne deux places de la 41e à la 39e, progression de quatre en ce qui concerne les Emirats Arabes Unis, de la 44e à la 40e. Nouvel arrivant, encore un pays musulman, le Bengladesh, qui entre à la 41e place, dépassant l’Algérie qui perd 6 places (36e à 42e) et la Chine qui en perd 4 (39e à 43e). Le Sri Lanka en gagne une (45e à 44e). Au fur et à mesure que l’on descend, des pays font leur entrée : l’Azerbaïdjan à la 45e place. Les 4 dernières places sont occupées par des pays classés en 2017 : Oman passe de la 49e à la 46e place, la Mauritanie reste à la 47e, de même que Bahreïn à la 48e. La Colombie gagne une place (49e au lieu de 50) et Djibouti en perd 10 (de la 40e à la 50e).

Qui dit entrée dans un classement de 50 pays dit forcément sorties : c’est le cas du Koweït, qui était 38e en 2016 et sort du classement. Plus haut encore, la Tanzanie, classée 33e et aujourd’hui hors-classement. Dernier pays à quitter la liste, les Comores, qui étaient 42e… Mais quitter le TOP 50 ne signifie as pour autant sortir de la zone jaune. En effet, plusieurs pays ne sont pas classés mais sont recensés dans cette zone car considérés comme « pays où la persécution est forte ». Sont ainsi placés dans cette catégorie : Cuba, le Maroc, le Sahara Occidental, le Niger, l’Ouganda, la Tanzanie, les Comores, la Russie et la Kirghizie.

La définition donnée par le site des méthodes de calcul sont les suivantes :

« L’Index Mondial de Persécution des Chrétiens fait la différence entre la persécution marteau (faits dont la violence est visible tels des kidnappings, attentats, meurtres…) et la violence étau (pressions vécues dans le cadre de la vie privée, familiale, sociale, civile et ecclésiale). Ces deux types de violence ont le même objectif : faire disparaître la foi chrétienne. Les trois premiers pays les plus violents envers les chrétiens sont : le Pakistan (5), le Nigéria (14), la Centrafrique (35). »

Lors de la période étudiée, 1 chrétien sur 12 dans le monde a été gravement persécuté, 3066 ont été assassinés, 1922 ont été arrêtés et 793 églises ont été attaquées.

Hristo XIEP

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Un commentaire

  1. « Dans la catégorie rouge, la Corée du Nord reste toujours en tête par rapport en 2016,… »

    Bizarrement, Alain Soral, dans le documentaire sur la Corée du Nord dont il est le narrateur, ne dénonce pas la christianophobie qui sévit en Corée du Nord. Si je ne m’abuse, il dit même que la tolérance religieuse est de mise.

    https://www.egaliteetreconciliation.fr/A-la-decouverte-de-la-Coree-du-Nord-le-documentaire-en-acces-libre-47516.html

Laisser un commentaire

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

36,66 % récoltés 26.559 € manquants

15401 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 26.559 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com