Le Brunei, un petit sultanat situé sur l’île de Bornéo, a approuvé mardi la mise en place de la charia qui prévoit notamment la lapidation en cas d’adultère. Le sultan Hassanal Bolkiah a annoncé dans un discours officiel la promulgation d’un nouveau code pénal islamique qui entrera progressivement en vigueur dans les six mois à venir. La nouvelle législation, qui faisait l’objet de débats depuis des années, prévoit l’amputation de membres pour les voleurs, la flagellation pour la consommation d’alcool ou l’avortement, ainsi que la lapidation en cas d’adultère. « Avec l’entrée en vigueur de cette législation, nous remplissons notre devoir envers Allah », a déclaré le sultan. La loi islamique ne s’appliquera qu’aux musulmans mais il reste à savoir dans quelle mesure. Le Brunei compte déjà deux systèmes judiciaires: l’un civil et l’autre islamique. Le domaine de compétence de ce dernier est actuellement limité aux litiges mineurs comme les différends matrimoniaux.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs , ,

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com