Les médias britanniques (BBC, Daily Express,…) révèlent le témoignage d’une de leur ressortissante, âgée de 18 ans, agressée sexuellement la nuit du 31 décembre à Paris.

La liste des agressions sexuelles commises par des immigrés le soir du 31 décembre s’allonge chaque jour. Après l’Allemagne, l’Autriche, la Suisse, la Suède et la Finlande, c’est maintenant la France qui est concernée.

Klaudia Fior et Kamali Brown, toutes deux âgées de 18 ans, ont raconté comment elles ont été harcelées  puis agressées sexuellement près de la Tour Eiffel dans le centre de Paris.

Les deux filles dansaient en rue à 1h du matin, au milieu de la foule fêtant le Nouvel An quand un groupe d’hommes a commencé à les entourer et les caresser de force.

« Il y avait un tas d’hommes derrière nous qui faufilaient leurs mains entre la foule pour nous toucher. » Klaudia Fior a alors été poussée à terre et agressée sexuellement par un groupe d’hommes qui lui ont arraché ses vêtements.

« En un quart de seconde, un homme m’a tripoté les fesses je me suis retournée pour voir qui c’était, pour lui dire d’arrêter, c’est à ce moment que d’autres hommes m’ont attaquée et m’ont fait tomber à terre. »

« Ils ont attrapé mes vêtements et les ont arrachés. Je me suis retrouvée assise par terre, les fesses nues. J’avais un body qu’ils ont déchiré puis arraché. »

« Ensuite ils m’ont tripotée le corps, ils ont cassé mes colliers et c’est à partir de ce moment qu’ils m’ont pénétrée avec leurs mains. »

« J’étais complètement sous le choc. »

« J’ai essayé plusieurs fois de me relever mais à chaque fois j’étais repoussée à terre. »

« Ca a duré deux ou trois minutes au total mais cela semblait une éternité. Je me sentais impuissante, comme si rien ne pouvait me sortir de là. »

« J’ai crié et mon amie Kamali a essayé de s’approcher pour me venir en aide mais c’était difficile. Non seulement il y avait 5 ou 6 hommes penchés sur moi, mais il y en avait une cinquantaine tout autour. »

« La police est arrivée vers nous et a demandé si il y avait un problème, mais les policiers étaient incapables de communiquer avec nous en anglais et ils sont repartis. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

32 commentaires

  1. « La police est arrivée vers nous et a demandé si il y avait un problème, mais les policiers étaient incapables de communiquer avec nous en anglais et ils sont repartis. »
    Je ne comprends pas très bien car la Police bien que ne parlant pas la langue aurait du voir ce qui se passait surtout que selon le témoignage les jeunes filles avaient les vêtements soit ôtés soit déchirés; en tous cas la Police aurait du s’apercevoir de la détresse de ces jeunes filles.
    Si cette affirmation se confirme : Honte à la Police qui, visiblement, a préféré ne pas se confronter aux racailles.

    • Michèle Chevrier says:

      La police qu’elle soit d’Angleterre, d’Allemagne, de France ou d’ailleurs, (là où se trouve ces si gentils migrants) a des ordres pour ne pas intervenir, c’est incroyable mais c’est ainsi, certains policiers ont osé briser le mur du silence.
      Evidemment que les policiers savent que la personne est en détresse, combien de temps ce déni va t-il durer?

      • combien de temps ce déni va t-il durer?
        Je crains fort chère compatriote qu’il ne dure jusqu’à notre extermination totale.
        A moins – il n’est pas interdit de rêver – que le Peuple Français ait un sursaut.

        • « qu’il ne dure jusqu’à notre extermination totale. »

          « Une grande civilisation ne se conquiert de l’extérieur que lorsqu’elle s’est éteinte de l’intérieur » (W. Durant) : citation qui se trouve au début du film de Mel Gibson :

          https://www.youtube.com/watch?v=ngWBddVNVZs

          Cela rejoint les propos du vénérable Fulton Sheen : « Au fur et à mesure que l’Occident perd son christianisme, il perd sa supériorité. L’idéologie du communisme a surgi des restes sécularisés d’une civilisation occidentale dont l’âme était jadis chrétienne. »

          Les sauvages sont de retour…

          • Pardonnez-moi mais les citations, en ce qui me concerne, je l’en tamponne complètement. Ce qui m’intéresse avant toute chose c’est d’analyser les réalités quotidiennes et de faire un retour en arrière afin d’observer l’avancée du phénomène islamiste-j’écris bien sans faute ISLAMISTE. Notre pays la France est gangréné, non pas de l’extérieur, mais de l’intérieur et ce depuis 4 décennies où l’Islam pernicieux a étendu ses tentacules avec une banale histoire de voile sur une « écerveléeé, passant par les incendies de lieux publics, se poursuivant en agressions verbales et arrivant à ce jour en embuscades des forces de police et de guerre déclarée.
            Après que vous citiez ce bon Fulton???!!!Je crois que tout individu normalement constitué et avec un tant soi peu de réflexion peut parvenir à sa conclusion et il n’est point nécessaire de faire l’ENA (Ecole Nationale des Anes) pour se rendre à l’évidence que dès lors où la Chrétienté faiblit la religion diabolique qu’est l’Islam prend le dessus.
            N’oubliez pas une chose: l’Islam n’a JAMAIS été modéré; l’Islam ne bougeait pas car face à lui il y avait une force.
            « Embrasse la main que tu ne peux mordre » voila un précepte de l’>>Islam où »face à un lion sois mouton, devant un mouton deviens lion ».
            Enfin pour clore sur cette religion maléfique: le Musulman intégriste tranche la gorge; le Musulman modéré tiend solidement les jambes »

            • « Notre pays la France est gangréné, non pas de l’extérieur, mais de l’intérieur »
              – Oui parce qu’elle s’est éteinte de l’intérieur. Au temps d’un saint Louis, roi très catholique, les islamistes et autres hérétiques n’auraient jamais pénétré en France.

              Mgr Fulton Sheen est un prêtre catholique né en 1895 (pas encore canonisé, mais dont les vertus ont pu le hisser déjà au titre de vénérable).

            • @Moktar

              Premièrement la « Chrétienté » n’existe pas, il y a plusieurs christianismes…
              Deuxièmement la « religion diabolique » c’est le judaïsme. A côté les musulmans sont des enfants de cœur.

              Conclusion : en vous attaquant aux conséquences plutôt qu’aux causes vous validez le choc de civilisation.

              • Qu’il y ait plusieurs christianismes: soit; mais il n’en reste pas moins que toutes les tendances ont les mêmes valeurs basées sur la même culture.
                Les Musulmans sont des enfants de coeur? j’ai entendu et lu des inepties (le mot est faible) mais cette affirmation dépasse tout.
                Pouvez-vous nous dire quand les Juifs décapitent leurs victimes? quand les Juifs dépècent leurs victimes? quand les Juifs ouvrent le ventre des femmes? Quand les Juifs fracassent des bébés contre des murs? Quand les Juifs mettent le sexe de leurs victimes dans la bouche? etc..etc…
                Toutes ces ignominies sont l’oeuvre de l’Islam hier, aujourd’hui et demain ce sera pareil car depuis la nuit des temps ils n’ont agi que par la barbarie. Vous aussi prenez connaissance avec internet ou mieux quelques bons livres.
                Que les Juifs soient responsables de certains maux? je vous l’accorde Mais pas de barbarie telle que je l’ai citée et VECUE.

              • Gaucelme says:

                Je constate que vous procédez par affirmation, en laissant s’exprimer ouvertement votre haine banale des juifs, mais que vous n’avez rien pour fonder votre écrit assez abject.
                On reconnaît bien là l’antienne des antisémites, et on reconnaît aussi leur pauvreté d’esprit qui leur fait tenter de cacher sous des arguments fumeux leur haine pure et simple de l’autre au seul motif qu’il est juif.
                En revanche, vous ne dites rien sur les faits eux-mêmes, à savoir la dramatique montée en puissance des fanatiques musulmans.
                Les islamistes tuent et violent, égorgent et décapitent.
                Mais là-dessus vous êtes muet. Ou alors vous allez encore me dire que les juifs sont derrière ?
                Probable puisque c’est une obsession qui vous empêche de penser.

          • À propos : Mgr Sheen est-il déjà Vénérable au sens canonique ?

      • Les parlementaires de l’État de Rhénanie du Nord avec la Westphalie, dans lequel se trouve la ville de Cologne, a décidé aujourd’hui d’ouvrir une enquête parlementaire portant justement sur la question de savoir d’où est venue la prohibition à la police de mentionner la provenance ethnique des criminels de la Saint-Sylvestre. Le préfêt de police de Cologne, qui n’est pas socialiste, a bien été renvoyé en hâte, mais on soupçonne que ce renvoi a le caractère de ce qu’on appelle en allemand le « sacrifice d’un paysan », son ministre étant du parti socialiste actuellement en office dans cet État. Des têtes vont certainement rouler encore.

        • Le devoir d’apporter une petite correction à ma contribution en haut me permet de corriger en « Les parlementaires […] ont décidé […] ». Cette faute miroite le fait, attesté par les informations les plus récentes de la télévision étatique allemand, que le parlement ne votera cette loi que dans deux semaines. On dit cependant qu’une majorité des parlementaires de chaque parti est en faveur, donc il est plus que vraisemblable que l’enquête aura lieu.

    • michelb says:

      oui Moktar,
      y’a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre.

      les policiers ne sont quand même pas des cons?

    • LANKOUDU says:

      C’est certainement VRAI ! les « ordres  » de ce gvt de m….sont de laisser les « envahisseurs » faire leurs sales besognes , tout comme en Allemagne/Angleterre et autres pays de l’UE et du Nord !
      Seules réponses : appliquer les lois EI/DAESH et Cie contre eux .

    • selon l’article en anglais les deux policiers se sont rendus compte de la situation et ont demandé aux jeunes filles si elles étaient d’accord pour subir cela ? ne comprenant pas la réponse (sic) ils se sont contentés de demander aux gens d’arrêter de les embêter et sont partis ….

      http://www.express.co.uk/news/world/634667/New-Year-s-Eve-sex-attacks-British-teenagers-Paris-France-Germany

      le plus révoltant est qu’étant donné qu’une plainte a été déposée à la police qui a diligenté une enquête, l’affaire ait été complètement censurée , les organisations féministes affirmant partout qu’il n’y’avait eu aucun viols en France et se taisant sur les 600 et quelques en Allemagne…
      et L’agression n’a pas été liée à la vague d’attentats en Allemagne dans le cadre du saint padamalgam.

  2. queniartpascal says:

    il y en a eut certainement d’autres mais nos merdias ont certainement reçu des ordres de cazeneuve ou sinon de valls le fourbe

    • michelb says:

      à l’époque du virtuel, il vaut mieux un ordre public virtuel peu onéreux à un ordre public réel coûteux

  3. michelb says:

    l’ei avait promis des attentats permanents, nous y sommes, sans pudeur

  4. Il conviendrait que de nombreux européens lèvent une pétition pour mettre en cause les Autorités, pour non assistance à personne en danger, car elles ne prennent pas les mesures nécessaires pour réprimer, expulser ces bandes de violeurs, qui se considèrent en terrain conquis, d’autant qu’ils pourraient porter atteinte aux vies.
    Il y a sans doute des gentils migrants demandeurs d’asile, mais il est inadmissible de subir ces groupes barbares qui se comportent comme des envahisseurs.
    Sommes-nous devenus si faibles, si passifs, si lâches ?
    Comment le(s) gouvernement(s) ose(nt) prétendre qu’il prend (prennent) toutes les mesures pour protéger leurs contitoyen(ne)s, sans défense ?
    S’il(s) continue(nt) à faire preuve de grande indulgence avec les mécréants, ils vont les contraindre à assurer, légitimement, leur auto-défense.

    • « …Il y a sans doute des gentils migrants demandeurs d’asile, »….
      NON Monsieur Gouverneur, vous aussi être gangréné; il n’y pas pas de gentils migrants; il y a des hordes de sauvages téléguidés ayant pour consigne et seul objectif l’anéantissement de l’Occident. Vous faites une grossière erreur en pouvant imaginer et laisser supposer qu’il y a des gentils.
      Ce sont tous des barbares dont on ne peut strictement rien tirer; vous allez vous en rendre compte au fil des semaines et des mois à venir.
      Quant à créér une pétition: vous rêvez là aussi: quand bien même 80% des Français signeraient cette pétition (ce qui correspondrait d’ailleurs aux mécontents) les parasites qui nous dirigent ne lèveront pas le petit doigt.
      Nous n’avons qu’un seul espoir – voeu pieux – que Monsieur Guillotin reprenne du service, mais là aussi, il aurait du « pain sur la planche ».

      • Moktar, on a fait en 1914-18 des deux côtés ce que vous proposez, et cela n’a servi à rien ; en fait, ça a mené à encore pire. Il faut bien traquer ces criminels efficacement et avec toute la force nécessaire, mais il faut les traiter strictement selon la loi, sinon on a le jungle.

  5. http://www.breitbart.com/london/2016/01/15/15-year-old-boy-was-stabbed-to-death-by-migrant-because-he-was-protecting-young-girl-from-sex-assault/

    Arminas Pileckas, originaire de l’Etat nord-européen Lituanie vivait en Suède avec ses parents quand il a été brutalement assassiné lundi par un «arabe» – camarade migrant – aurait syrienne.

    Il est rapporté que Arminas intervenu pour protéger une école-mate femme d’être agressées sexuellement en Décembre, seul à avoir le Syrien il lui défendu de le poignarder dans le dos et dans le cœur, le premier jour de la prochaine législature.

    Alors que le meurtre d’un européen sur son premier jour de retour à l’école par un élève migrant a reçu une couverture médiatique minimale en Suède, il a été pratiquement ignoré dans le reste de l’Europe, un état de choses que son père a appelé un «cover-up» .

    Dans une interview en colère contre son pays natal, la Lituanie presse, le père de Arminas dit qu’il n’a même pas été approché pour des entrevues par la presse suédoise, après la mort de son fils, tandis que le même média suédois se précipita pour interviewer le père du tueur. Il a dit en Lituanie le problème des migrants a été franchement et ouvertement discuté, tandis qu’en Suède « tout est gardé caché ».

    Cette semaine, le courant de gauche du papier Aftonbladet a publié un entretien avec le sympathique père du tueur de 14 ans migrant qui a accusé le garçon mort de ne pas défendre l’adolescente, mais coupable de l’intimidation à la place beign son camarade de classe migrant. Dans un aveu remarquable de la culture étrangère l’accusé est venu, le père de la « étudiant arabe » a déclaré au journal que l’école avait rien dans le sillage de l’altercation fait en Décembre:

    « L’école n’a rien fait pour lui venir en aide et d’établir son honneur. Au lieu de cela, mon fils a dû répondre à cette de 15 ans tous les jours. Il lui a fait très en colère « .

    Aftonbladet n’a pas contesté que l’honneur de la blessure était une raison suffisante pour avoir tué un camarade de classe, ni n’a un rapport sur ​​l’adolescente Arminas est dit avoir perdu sa vie au-dessus ou l’origine syrienne de l’assassin présumé.

    Le père de Arminas a dit que les rapports dans la presse suédoise à propos de son fils être un tyran sont des mensonges éhonté. Il a dit à l’Lyrtas: « Il était travailleur, joyeux et avait beaucoup d’amis suédois. Tous l’aimaient … La presse suédoise écrit que Arminas agressé l’étudiant, mais qui est pas le cas …. notre fils a vu ce garçon prend la jeune fille. Il l’arrêta et ils ont obtenu dans un combat « .

    M. Pileckas dit le jeune garçon a juré de prendre sa revanche sur Arminas pour lui tenir à l’écart de ses camarades de classe de sexe féminin, que l’école savait à ce sujet, et qu’il était pas un incident isolé dans Broby, Skåne où ils vivaient. Il a dit de la salle de «réfugiés» dans la ville: «Une fille lituanien a été attaqué il ya quelques mois. Ils ont essayé de la violer. La police n’a rien fait alors … l’année dernière les réfugiés ont attaqué un autre Lituanien, qui prenait son chiot pour une promenade « .

    Rejetant toute idée de son fils être un tyran, il dit que l’école aurait certainement dit lui ont été TAHT le cas: « l’école ne se cache jamais rien. Si il était juste en retard en classe, nous parents reçoivent instantanément les messages « .

    La représentation de Le père de son fils comme un bon élève a été confirmée par un ancien camarade de classe de 15 ans. Ses remarques ont été signalés par FriaTider: «Il a vraiment répandre la joie autour de lui. Très gentil et aimable. Il était une présence importante dans la salle de classe. Si toute la classe a été déprimé, il était une personne qui pourrait toujours obtenir la classe de rire « .

    Un porte-parole de la police a déclaré qu’ils étaient actuellement essaient de reconstituer exactement ce qui était arrivé à l’école.

  6. http://www.aftonbladet.se/nyheter/article22074760.ab

    Il a été victime d’intimidation – mais n’a obtenu aucune aide

    Le suspect assassiner est de 14 ans était, selon plusieurs informateurs victimes d’intimidation avant l’attaque de couteau à l’école.
    Son père dit à Aftonbladet que le garçon a dû aller à l’hôpital avant la pause de Noël, après un passage à tabac et une vidéo mobile à partir de l’événement a été répandue parmi les étudiants.
    – Je ai appelé l’école et m’a dit qu’il se sentait mal, mais ils ne faisais rien, le père dit à Aftonbladet

    PARLEZ!
    Savez-vous plus? Contactez Aftonbladet

    
Les parents de plusieurs autres sources de deux 14 ans proches de l’enquête disent Aftonbladet que le suspect assassiner le garçon a été victime d’intimidation à l’école pendant une longue période.
    Selon le père, aujourd’hui décédé 15 ans ont été impliqués.
    La police a déjà confirmé qu’il y avait un conflit entre la victime et l’auteur présumé et dit 14-year-old père que tout a dégénéré à la fin de la session d’automne maintenant.
    Puis les deux garçons se sont battus et un film sur l’incident ont été circulé parmi les élèves de l’école.
    Transporté à l’hôpital
    – Le garçon a dit aux autres qu’il avait battu mon fils. Il semblait qu’il se vantait à ce sujet et ensuite propagée le film chez les étudiants. Ils ont montré le film et l’ont envoyé dans le snapchat.
    Selon le père était de 14 ans, si violemment battu qu’il l’a conduit à l’hôpital. Il dit que l’école l’a invité à le rapport de police l’incident.
    La rencontre avec la police à Kristianstad était pas tout à fait comme il l’avait imaginé.
    – Je voulais leur montrer les dommages à mon fils. Mais ils ont dit qu’ils ne pouvaient rien faire. Ils parlaient même pas avec mon fils, dit le père.
    Il a également été surpris que la police ne voulait pas copier et enregistrer le film comme intimidateurs ont commencé à se répandre après la raclée.
    « L’école n’a rien fait »
    Après l’incident, le garçon se sentait très mal et avait des cauchemars. Il n’a pas retourné à l’école.
    – Je parlais à une personne de contact à plusieurs reprises de l’école, mais elle a dit seulement qu’il a dû revenir.
    Le père ne se sent pas que son alarme a été prise au sérieux.
    – L’école n’a rien fait pour lui venir en aide et d’établir son honneur. Au lieu de cela, mon fils devait répondre à 15 ans tous les jours à l’école. Il lui a fait très en colère. Mais je ne pourrais jamais dans ma vie imaginé qu’il allait essayer de tuer quelqu’un.
    Göinge directeur Robert Dirksen dit Aftonbladet qu’il n’a pas entendu dire qu’il n’y a pas eu des problèmes majeurs entre les garçons.
    – Bien sûr, il aurait été que l’homme a dit quelque chose à l’autre. Mais pas de conflit afin que l’on pouvait imaginer que quelque chose comme cela pourrait se produire, dit Robert Dirksen.
    « Est-ce si tragiquement »
    Plusieurs autres informateurs proches de l’enquête confirme le point de vue que le 14-year-old a été victime d’intimidation.
    – Je sais que ce gars-là a été victime d’intimidation pendant une longue période, ils avaient combattu beaucoup plus tôt, a dit une source.
    Selon un autre informateur soit 14 ans, juste après l’attaque au couteau à l’école ont dit aux gens à la place qu’il avait été victime d’intimidation et planifié leur revanche pendant les vacances de Noël.
    Le suspect est de 14 ans et assassiné 15 ans étudier le suédois comme langue seconde de même. Le suspect assassiner était en septième année, et le défunt était en neuvième année, mais les leçons en suédois, ils ont eu ensemble.
    – Il est tout aussi tragique. Je ne pense pas qu’il sait lui-même ce qu’il a fait. Il est si petit, dit une connaissance des deux.
    Une notification de l’intimidation contre 14 ans avait déjà fait pour les services sociaux de la municipalité, mais n’a pas été pris au sérieux, selon le même informateur.
    Lorsque Aftonbladet atteindre Miriam Englund, Chef de l’Est Göinge Municipalité de l’individu et la famille, elle ne connaît pas de notification.
    – La seule chose que je l’ai appris est qu’il aurait effectué l’acte n’a pas été connue des services sociaux, dit-elle.
    Police réticents
    Après un entretien initial avec 14 ans policiers veulent en dire plus sur le sujet que l’attaque au couteau devrait être précédée par un conflit entre le 14-year-old et 15 ans.
    – Pas pour le moment, ça fait partie de l’enquête et les informations que nous traversons actuellement afin d’obtenir une image plus claire de ce qui est arrivé, dit Jimmy Modin, porte-parole de la police dans la région sud.
    Le père du suspect le garçon veut que les événements du lundi 11 Janvier serait un cauchemar – il peut réveiller.

    – Je pleurais quand je entendu dire que 15 ans étaient morts. Toute ma famille est terriblement désolé pour ce qui est arrivé. 

    Aftonbladet a été en contact avec des proches de l’enfant mort. Ils ont refusé de participer à une entrevue. 


  7. Incident de Teen-médiatisé en Suède entrée 65
    « TV lituanienne du matin

    Suède choqué par l’assassiner d’un jeune Lituanien – un autre adolescent a été poignardé à mort juste un étudiant dans le couloir de l’école.
    La police enquête sur l’Kristianstad étudiants mortels Brubio conflit dans le sud de la Suède dans le couloir de l’école.
    Vidéo-ado affrontement. Il ya une vidéo partagée sur réseau social Facebook.

  8. 12/01/2016 18:34″
    TV lituanienne du matin

    Père du garçon assassiné de 15 ans :
    «Il est – une vengeance de réfugié »

    . L’adolescent a reçu coup de couteau fatal de l’école 14 anniversaire.
    Bien que l’identité du tueur et la nationalité cachée, mais la langue de la communauté locale qui est arrivée en Europe et a déménagé à la Suède dans les familles des fils de migrants. Parmi les conflits copain antérieures également eu lieu, causée par une version qui couteau de coup mortelle lituanienne reçue après l’école a bloqué la fille de son gąsdinusio attaquant.

  9. NOUVELLES
    Jeu 14 Janvier 2016

    Les parents du garçon de 15 ans assassiné :il était heureux et travailleur

    Maintenant, parlant des parents de 15 ans assassinés de la tragédie.
    Il se produit dans un journal lituanien.
    – Il était diligent et heureux et avait beaucoup d’amis suédois, les parents ont dit.

    
    Leur fils est assassiné à l’école le premier jour après la pause de Noël.
    A 14-year-old condisciple soupçonné d’assassiner.
    – Notre fils a été attaqué par derrière, sans se douter de rien, avec un coup de couteau directement dans le cœur. Pour répondre de façon si précise que vous devez avoir beaucoup de puissance.
    À côté de la 15-year-old était assis un jeune fille qui a vu ce qui est arrivé. Elle courut se cacher dans la salle de bain pour appeler à l’aide et le directeur a déjà déclaré qu’il était là juste une minute plus tard.
    15 ans est mort quelques heures après l’attaque au couteau sur l’hôpital de Kristianstad.
    Dans Aftonbladet, le père de la 14-year-old boy a dit que son fils avait été victime d’intimidation à Göinge scolaire dans Broby.
    Aucune intimidation
    Il aurait avec leur fils de nier les parents de 15 ans.
    – Dans les médias suédois est que notre garçon intimidé les autres, mais il était pas ainsi. Ils ont poussé une fois à l’école, dans le courant de la fin de Novembre, dit le père.
    Une semaine plus tard rencontré les garçons à l’école avec leurs parents et le personnel de l’école pour démêler tout cela.
    – L’école ne peut pas cacher quoi que ce soit, si nous sommes en retard en classe, les parents sont informés que si notre fils lui avait intimidé, avait-il pas été caché des enseignants ou des mentors, et puis ce que la police le savoir, dit le père.
    Avez âgés
    Ils décrivent leur garçon sympathique, heureux et aimé par tous.
    – Il avait des amis qui étaient plus âgés, de 60 et plus, les femmes âgées et les vieillards, il a permis de réduire l’herbe et ont aidé avec les animaux dans les fermes autour d’ici. Il n’a pas été pas méchant à l’école, mais bien sûr, comme tous les enfants, il ne pouvait faire aucun mal.
    La famille a été durement touché, un fils et frère est mort, et maintenant ils ne savent pas ce que l’avenir nous réserve.
    – Nous ne sommes pas en mesure de réfléchir pour savoir si nous devrions revenir à la Lituanie ou de rester en Suède, dit la mère.
    La famille a à plusieurs reprises refusé une entrevue avec Aftonbladet.
    Karin Ahlborg
    Le 14 janvier 2016

  10. Données Aftonbladet:
    « Il existe des-sites en ligne pour apprendre à tuer » !!

    La tragédie de l’école Göinge Skane peut être le résultat d’un plan.:

    Avant de commettre l’assassinat, selon les données à Aftonbladet, le suspect de 14 ans, a visité des sites où l’on apprend à tuer…

  11. Un assassinat prémédité :
    Le jeune « migrant  » de 14ans avait consulté des sites internet durant les vacances de Noël pour apprendre à tuer avec un couteau…

    Savez-vous plus? Contactez Aftonbladet

    La tragédie de l’École Göinge dans Broby le lundi où un 15-year-old a été assassiné était pas un acte aléatoire.

    Selon des personnes familières avec le sujet avait été de 14 ans, qui est soupçonné d’une attaque au couteau, soigneusement planifié comment il allait s’y prendre.
    – Ce ne fut pas un coup de tonnerre. Pendant les vacances de Noël le garçon avait été mis sur les différentes pages Web qui enseigne comment tuer quelqu’un.
    Là, il a dit immédiatement après l’attaque, a déclaré une source a déclaré à Aftonbladet.
    « Couper en morceaux de tuer »
    Jeunes de 14 ans doivent avoir pris un petit couteau de cuisine, appelé un couteau d’office, avec une longue lame à l’école peine pouces lundi et poignardé la victime dans la région du cœur.
    – Si je comprends bien, il n’a pas été particulièrement sanglante. 14 ans savait qu’il allait poignarder à tuer.
    Chef de la police locale Pär Cederholm confirme qu’il ne portait pas sur une quelconque « assassiner brutale »:
    – Je marche autour de l’école maintenant, et il ne présente aucune trace de ce qui est arrivé hier.
    « Inquiète à l’école »
    Selon l’expérience Aftonbladet, il ya eu un schisme grave entre les deux garçons pendant une longue période et il a également eu des conflits à l’école avec différents gangs.
    – Les policiers ont obtenu arracher à plusieurs reprises pour éviter des combats là-bas. Il ya eu des réunions avec le directeur, les autorités policières et sociales, dit une personne.
    Que l’école serait particulièrement salissante contredit, cependant, par Pär Cederholm:
    – Ceci est sur une école relativement paisible pour nous. L’acte a certainement été précédée par une discorde, je ne sais pas, il pourrait être un problème si une fille, pas d’intimidation, il se trouve en avance.
    Saisi
    Aftonbladet a également pris note de l’information selon laquelle il aurait préparé une demande au département social de la victime assassiner et qu’il était connu de la police plus tôt. Celui-ci est confirmée par Pär Cederholm.
    – Il ya une enquête en cours, sans aucune connexion à l’auteur présumé. Je ne sais pas ce qu’elle est tout au sujet du crime, mais rien de particulièrement grave.
    Depuis la mort est devenue connue réuni près de 20 amis du garçon tué à prendre en quelque sorte de vengeance, selon une source.
    Il ya des appels également sur les médias sociaux pour se venger.
    Le suspect de 14 ans a été pris en charge par les services sociaux et même la famille a déménagé dans un logement plus sûr en raison du risque de nouvelles violences.
    – Nous avons pas gardé tout interrogatoire détaillé que il se sent très mauvais, mais elle devrait avoir lieu sous peu, dit Pär Cederholm

  12. Ils commencent à 12 ans…

    Article de « La Voix du Nord »

    Lille : trois mineurs syriens accusés d’agressions sexuelles dans un train


    Trois mineurs syriens ont été arrêtés après une série d’attentats à la pudeur dans un train SNCB reliant Bruxelles à Tournai.
    Trois mineurs syriens, demandeurs d’asile dans la métropole lilloise, ont été arrêtés après une série d’attentats à la pudeur dans un train SNCB reliant Bruxelles à Tournai.
    Le parquet belge est saisi des faits mais le dossier pourrait être rapidement transmis à la justice française.
    C’est la polémique du moment outre-Quiévrain. Une affaire qui n’est pas sans rappeler celles de Cologne ou de Stockholm.

    Dimanche 10 janvier, au moins trois jeunes femmes ont été victimes d’agressions sexuelles ou d’attentats à la pudeur dans un train de la SNCB reliant Bruxelles à Tournai.

    Les suspects sont trois jeunes Syriens âgés de 12 et 13 ans, demandeurs d’asile en France, et domiciliés dans la métropole lilloise, comme le confirme Frédéric Bariseau, substitut du procureur de Tournai. Sans plus de précisions.

    Le trio revenait de Bruxelles

    Selon nos informations, le trio revenait de Bruxelles et se rendait à Tournai.

    Au milieu du trajet, ce sont deux jeunes voyageuses âgées de 16 ans qui ont été victimes d’attouchement. « Des mains aux fesses », explique-t-on au parquet. Les deux jeunes filles descendent en gare et ne déposent pas plainte tout de suite.
    Le train poursuit son trajet.
    À Leuze, juste avant Tournai, l’un des mis en cause jette son dévolu sur une jeune femme de 22 ans. « Il s’est assis en face d’elle et, dans un Français hésitant, il lui a demandé de l’embrasser sur la bouche. La fille a refusé.
    Une bagarre a éclaté entre les quatre personnes.

    Deux mineurs sont intervenus pour défendre la dame. Mais dans la bousculade, une main est venue caresser la poitrine de la victime ».

    Des témoins cités par nos confrères belges évoquent une victime en état de choc, secourue par des voyageurs alertés par ses cris.

    Reconvoqués prochainement
    18 h 30. Le train entre alors en gare de Tournai, son terminus. Les jeunes Syriens sont arrêtés. Non pas pour les agressions mais parce qu’ils voyagent sans titres de transport.
    « Ce n’est qu’une fois au commissariat, que la dernière victime vient déposer plainte et que les policiers font la relation avec eux », continue Frédéric Bariseau.

    Le trio a été remis en liberté.

    Ils doivent être reconvoqués prochainement.

    Ceci dit, le dossier pourrait être transféré à la justice lilloise, lieu de domiciliation des trois mis en cause.

    PAR VINCENT DEPECKER

    (Article de « La Voix du Nord « )

  13. michelb says:

    le fait qu’UNE personne soit agressée ne porte pas grand préjudice à la société.

    vous devez savoir que dans ce cas, il n’y a pas atteinte à l’ordre public. autrement dit ce n’est pas une affaire comme celle-ci qui met en danger le dirigeant.

    ce dernier cache tout ce qui va mal et communique sur du vent parce qu’il lui faut être reélu.

    une affaire comme le bataclan porte atteinte à l’ordre public, pose le problème de la reélection, donc là il faut agir.

    si vous cumulez toutes les agressions vers les personnes seules et donc sans moyen de faire intervenir les médias, le nombre est important mis l’atteinte à l’ordre public est nulle.

    le rôle des médias est important pour déguiser la réalité.

  14. Nos pourris de politiques de toutes couleurs se moquent totalement de ce qui arrive au petit peuple dont ils ont la charge.Pour qu’ils se la bouge ils faut qu’ils subissent les mêmes sévisses soit sur eux soit dans leurs proches.
    Ainsi, ils se décideront peut-être enfin de prendre les décisions qui s’imposent pour nous protéger de tous ces envahisseurs sauvages.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com