Le petit Charlie Gard, 10 mois, est atteint d’une maladie congénitale qui le mènerait inéluctablement à la mort. Les médecins du Great Ormond Street Hospital de Londres ont décidé contre la volonté de ses parents de l’euthanasier en débranchant l’assistance respiratoire. Ceux-ci se sont portés devant les tribunaux. Mais tant ceux de Londres que de la Cour Européenne des Droits de l’Homme à Strasbourg ont décidé qu’il ne devait pas vivre. Il fallait qu’il meure « dans la dignité », version contemporaine du concept écrit par Hitler : « vie ne méritant pas d’être vécue ». Excuse classique des partisans de l’euthanasie.

Une forte mobilisation s’est faite sur le plan international. Le pape François a proposé le transfert du petit Charlie vers clinique Gemelli liée du Vatican. Donald Trump a proposé les services de l’Amérique (transport et soins) pour tenter de donner sa chance à cet enfant par des soins adéquats pour essayer de le voir survivre. Le Congrès a même en catastrophe accordé la nationalité américaine à l’enfant et à ses parents. Nous arrivons à une situation invraisemblable : celle d’un citoyen américain séquestré arbitrairement dans un service médical britannique.

Conjointement la Haute cour de Justice vient de renvoyer cette affaire devant un tribunal basique chargé de juger s’il faut à nouveau condamner à mort cet enfant.

Or apparemment l’imagerie médicale n’a pas été lue correctement selon le professeur américain de neurologie Michio Hirano. Il se demande même si elle a été lue. Ce médecin déclare d’ailleurs qu’il est tout à fait possible de guérir cet enfant. Il va se déplacer en Grande-Bretagne pour revoir le dossier.

L’opinion publique internationale s’est émue et déjà les parents ont reçu un million et demi en dollars pour tenter de sauver Charlie. Mais les médecins arguent que même s’il était guéri, sa qualité de vie s’en trouverait affectée.

Conjointement des manifestions ont eu lieu devant l’hôpital, lequel a porté plainte car, parait-il, elles troublaient le repos des malades.

Rappelons que l’élimination des handicapés a commencé avec le fameux programme T4 promu par Hitler. De quel droit les médecins et les juges se permettent de disposer de la vie des autres, de ce bébé contre la volonté de ses parents.

On est frappé de la concordance entre cette affaire et ses péripéties juridiques avec ce qu’ont vécu les parents de Vincent Lambert. Admirons-les ! Nous sommes tous Charlie !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    Un film à voir ou à revoir : Soleil vert

    • balaninu says:

      Ahh! ce film ! à l’époque j’avais des frissons et maintenant nous y sommes… fiction ? non ! réalité !
      Alors pourquoi pousser des cris d’orfraies lorsque l’on parle du nazisme qui ne faisait pas pire que ce que nous voyons aujourd’hui et mis en place par des marionnettes sataniques !
      Et ceux que les équipes médicales font mourir en silence ? qui ne sont jamais reconnus et qui du jour au lendemain on s’entend dire… son coeur était fatigué, il a succombé, il ne pouvait plus se nourrir… etc etc… les bébés et les « vieux » oui, meurent en silence sans tapage..
      Il est bon que ces faits soient dénoncés ! nous serons tous, à plus ou moins longues échéances, mis devant ce fait ! Arrêter l’alimentation et l’hydratation, débrancher, ou même refuser que les personnes soient sondées par voie gastrique : c’est de l’euthanasie !
      et c’est un crime ! au même titre que l’avortement !

  2. L' ANKOU RU says:

    et ça a continué avec « veil », bachelot et aujourd’hui celle qui s’occupe de la santé des Français distributrice de vaccins .

  3. Jean-Pierre Dickes says:

    Plus récemment le Congrès (l’équivalent de notre parlement) a donné un logement aux parents dans le but de prouver que la famille est désormais américaine.

  4. balaninu says:

    Merci Monsieur Dickès, mais hélas, je pense que malheureusement il n’en sera pas tenu compte, au vu de précédents qui se sont vu refuser l’entrer sur le territoire anglais !!! et eux c’est pour en sortir ….. après « on » nous parle de « liberté » ? par contre les fichés S eux se déplacent partout en toute impunité….. quel monde satanique !
    Seigneur revenez vite………..
    Sang de Jésus répandu sur la terre, sauvez-nous ! (tiré des Litanies du Précieux Sang).

  5. selaksaspas says:

    je ne suis ni Charlie ni Charlot !!

  6. Jean-Pierre Dickes says:

    Salaksapas, je suis pout Charlie ce petit enfant auquel on ne veut pas donner sa chance de vivre.
    Balaninu, bien sûr vous avez raison. Plus on nous parle de liberté, moins on en a.

  7. tuustotusegosum says:

    Mon chapelet du jour sera pour le petit Charlie et sa famille…
    @Balaninu: j’ai justement récité les litanies du précieux sang en pénitence ce Dimanche.
    En union de prières!

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com