Le Times of Israël titre fièrement : « Golden Globe 2018 : tous les nominés juifs« …

Imaginez un instant le tollé si c’est un média dissident qui avait titré ainsi. Mais cet article du Times of Israël a au moins le mérite de la franchise et doit être conservé parmi les archives.

« La merveilleuse Madame Mrs. Maisel », l’une des séries les plus profondément juives de la télévision, a été nominée aux Golden Globes de la meilleure série (musicale ou comédie) télévisée grâce à ses critiques fortement élogieuses. (…)

Cette sitcom des studios Amazon, créée par Amy Sherman-Palladino – auteure juive mieux connue pour le succès qu’elle a remporté au début des années 2000 avec « Gilmore Girls » – suit la vie d’une femme au foyer des années 1950 qui devient une humoriste. JTA a déclaré au mois de mars que le feuilleton parvient à « faire de la judéité de ses personnages une partie intégrante – mais pas exagérée – de leur identité ».

Steven Spielberg — meilleur réalisateur (film)

Le dernier film de cette icône juive est un drame consacré au journalisme à l’époque du Watergate. Il s’appelle « The Post », et présente Meryl Streep dans le rôle de Kay Graham, la première rédactrice en chef du Washington Post.

Daniel Day-Lewis — Meilleur acteur dans un film (drame)

Ce lauréat de trois Oscars, dont la mère était juive, tient le premier rôle dans « Phantom Thread », le dernier film du réalisateur Paul Thomas Anderson.

Ansel Elgort — Meilleur acteur dans un film (musical ou comédie)

Cet acteur de 23 ans au visage juvénile est nominé pour son premier rôle dans le film de gangsters « Baby Driver ». Son père est juif et sa grand-mère maternelle était allée en camp de concentration pour avoir aidé à soustraire des enfants juifs norvégiens aux nazis.

Alison Brie — Meilleure actrice dans une série de télévision (musicale ou comédie)

Brie, qui a une mère juive (et qui a commencé sa carrière d’actrice au centre communautaire juif de Californie), a charmé les spectateurs dans son rôle dans « Glow », sur NetFlix, qui raconte la création d’un combat féminin de catch dans les années 1990.

James Franco — Meilleur acteur dans un film (Drame)

Le dernier rôle tenu par cette star juive est celui de Tommy Wiseau, qui avait réalisé « The Room » – considéré par un grand nombre comme le pire film jamais conçu. Franco a également réalisé et produit « The Disaster Artist », un film consacré au tournage d’un film, qui a été nommé dans la catégorie du meilleur film (musical ou comédie).

Maggie Gyllenhaal — Meilleure actrice dans une série ou film de télévision

Cette lauréate d’un Golden Globe a tenu le rôle principal dans « The deuce », une série diffusée sur HBO consacrée à l’industrie du porno dans le New York des années 1970 et écrite par le réalisateur juif David Simon.

Timothée Chalamet — Meilleur acteur dans un film (Drame)

Ce jeune homme de 21 ans, né d’un père français et d’une mère juive américaine, est nominé pour son rôle dans « Call Me by Your Name », qui s’intéresse à une histoire d’amour gay. C’est une année importante pour lui : Il est également apparu dans « Ladybird », qui a accumulé de multiples nominations aux Golden Globes.

Pamela Adlon — Meilleure actrice dans la catégorie série télévisée (musicale ou comédie)

L’actrice juive, également connue pour son travail d’écriture et de comédienne dans « Louie » de Louis CK, a été nominé pour son travail dans sa propre série qu’elle a co-écrit avec Louis CK, « Better Things ».

Liev Schreiber — Meilleur acteur danns une série de télévision (Drame)

C’est la quatrième année d’affilée que cet acteur musclé est nominé pour son rôle dans la série policière « Ray Donovan ». Il s’était entretenu au début de l’année avec JTA sur l’inspiration qu’il avait tirée de son grand-père juif.

Aaron Sorkin — Meilleur scénario (film)

Ce lauréat d’un Oscar est nominé pour son scénario mais il a également fait ses débuts de réalisateur à l’occasion de « Molly’s Game », basé sur les mémoires de Molly Bloom, qui organisait des tournois de poker clandestins pour l’élite hollywoodienne.

Josh Singer — Meilleur scénario (Film)

Ce scénariste juif est nominé pour avoir co-écrit le script de « The Post » avec Spielberg avec Liz Hannah. Il avait remporté un Oscar pour la co-écriture de « Spotlight », le dernier film consacré au journalisme qui s’était distingué dans le circuit des remises de prix en 2015.

Hans Zimmer — Meilleure bande originale (film)

Tout se déroule comme d’habitude pour ce titan des bandes originales, qui a remporté de multiples Golden Globes, des multiples Grammys et un Oscar. Il est nominé cette année pour la bande originale de « Dunkirk », l’épopée du réalisateur Christopher Nolan sur la bataille de la Seconde Guerre mondiale.

Tout commentaire serait superflu. Joignons simplement quelques autres documents issus de la presse sur le même sujet.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. cadoudal says:

    sans oublier Weinstein : prix du meilleur porc suractif.

  2. Saint-Plaix says:

    Vieille affaire communautariste aussi ces Golden Globe; cela rejoint la fameuse formule de Woodie Allen :
    « J’aime beaucoup la cérémonie des Oscars, c’est la plus grande fête juive du monde! »

  3. Quand il y a du « golden » quelque part, on est sûr de la suite .

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com