bainville

« Tout se passe comme si le respect de la ploutocratie était une conception de socialistes. Le résultat, c’est qu’on charge maintenant les banquiers de décider du sort des peuples par-dessus la tête de leurs gouvernements. C’est ce qu’on appelle la démocratie. Et l’on est un réactionnaire quand on se permet de douter que ce soit un progrès.« 

Jacques Bainville, dans l’hebdomadaire Candide

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. La démo(no)cratie finement observée, analysée et décrite sous la plume alerte d’un Grand Monsieur.
    Merci pour ces belles citations, friandises pour l’esprit…

  2. Il ne s’agit pas de la démocratie, mais de son contraire : la République. Combien de fois faudra-t-il que je répète que dans une démocratie il n’y a ni partis politiques ni Parlement, car les citoyens (enfin dignes de ce titre) sont souverains ?

    La vraie démocratie : http://lavraiedemocratie.fr/

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com