hillary-clinton-planned-parenthoodNous sommes maintenant à quelques jours de l’élection présidentielle. Le matraquage médiatique, les campagnes de haine ont officiellement porté leurs fruits  et Hillary Diane Clinton semble devancer dans les sondages Donald John Trump.  

En France, la presse est totalement inféodée à Clinton, aucun journal ne vivant des subsides d’Etat ne soutenant Trump. La campagne haineuse contre le candidat républicain avec de pseudo-accusations de viols (dont l’une émanant d’une… prostituée) pour contrebalancer les accusations de viols (dont un viol pédophile) très réelles elles contre  William « Bill » Jefferson Clinton, a atteint les tréfonds de la nullité, pire encore que la campagne de haine contre Jean-Marie Le Pen en 2002. Tous les coups furent permis : des campagnes de presse sur des déclarations d’impôts parfaitement légales, des propos grivois vieux de 11 ans remis à jour… il ne manquait plus que l’accusation, forcément gravissime, d’avoir volé un bonbon chez Wall Mart à l’âge de 5 ans et d’avoir fait pipi au lit à 8 ans… Outrances qui n’eurent d’égales que la clémence pour Hillary, empêtrée dans des scandales tels – Nixon a démissionné pour bien moins que cela – que tout est fait pour museler l’investigateur australien Julian Paul Assange qui multiplie les révélations montrant le vrai visage de la candidate démocrate. L’Equateur, « régime de gauche progressiste », a volé au secours de la haute finance apatride en coupant les accès internet du dissent au moment où il multipliait les révélations sur la vraie nature d’Hillary. Sa tête ayant été mise à prix 10 millions de $, ça peut tenter les esprits simples…

Le vice et le crime sont au bras d’Hillary. Commençons par le crime. Comme les cavaliers de l’Apocalypse étaient quatre, les forces criminelles qui soutiennent la candidate le sont également. En premier lieu, le crime financier. Je vis un cheval vert, et son nom était dollar, et le cavalier qui le montait s’appelait Wall Street. Clinton est la candidate des banques véreuses, des escrocs qui ont ruinés des millions de retraités et de petits épargnants. Elle a des relations très proches avec la tristement célèbre Golden Sachs, qui la paya 675.000 $ pour trois conférences et se présentant comme « partenaire gouvernemental » après de son président Lloyd Blankfein, l’assurant qu’elle « l’avait soutenu pendant huit ans ». Mieux, après avoir garanti à hauteur de 20 milliards une opération immobilière dans laquelle la Goldman Sachs était partie prenante, elle annonça qu’elle était pour une dérégulation du secteur boursier. Après tout c’est son mari (et non Ronald Wilson Reagan comment ment la propagande de gauche) qui a supprimé en 1999 le Glass Steagel Act (pour comprendre le pourquoi de la collusion systématique entre la banque et la gauche, lire à profit le livre de Thierry Gobet France les véritables enjeux). On peut également évoquer ses liens avec Citygroup qui par le bien de l’un de ses dirigeants, Michaël B. Froman, envoyait dès le 6 octobre 2008 la listes des personnes souhaitées au gouvernement Obama (un mois avant les élections), liste suivie quasiment à la lettre et comprenant nombre de ses coreligionnaires…

En second lieu, le crime de guerre. Je vis un cheval rouge, et son nom était intervention, et le cavalier qui le montait s’appelait Pentagone. Clinton, c’est la candidate de la guerre et du lobby militaro-industriel. Elle a menacé d’encercler la Chine de missile dans  et de faire la guerre à la Russie, entourée de généraux rêvant de guerre thermonucléaire mondiale. Comme Roosevelt a déclenché la Seconde Guerre Mondiale, promise par le discours de Chicago de 1937 et rendue irrémédiable à la fois par l’assassinat de Huey Long en 1935 et par l’accord Roosevelt-Staline de 1938, Hillary veut sa guerre à elle. Elle dont le mari a été le bourreau de la Serbie, fut celle de la Libye, de la Syrie, du Yemen. Via Barack Hussein Obama, elle participa à l’armement des rebelles fantoches syriens mais aussi de Daech.Les affaires étant les affaires, cela n’a pas empêché son proche collaborateur John David Podesta (ancien directeur de cabinet de son mari et directeur de sa campagne) d’empocher quelques menues liasses de billets dans des transferts de technologie avec la Russie, exactement comme en 1992 son mari avait fait financé sa campagne par la mafia chinoise en échange d’un transfert de technologie dans la fabrication des missiles nucléaires…

En troisième lieu, le crime totalitaire. Je vis un cheval noir, et son nom était Internet, et le cavalier qui le montait s’appelait Silicon Valley. A une seule exception, la totalité des magnats de la Silicon Valley soutiennent Clinton. Ceux qui font les programmes du régime totalitaire de demain. Ceux qui créent les programmes qui pourront déterminer les faits et gestes de chacun. Ceux qui veulent tuer toute liberté, toute vie privée…  Notons également la curieuse conception qu’à Clinton de la démocratie. Un de ses cadres, Robert Creamer, s’est vanter avec un de ses employés, Scott Foval, de méthodes pour truquer les résultats des élections et même de provoquer des violences dans les meetings de Trump. Bien entendu Slate, qui relaie l’info en la considérant comme sans intérêt, ne précise pas que Creamer est marié à une député démocrate de l’Illinois, Janice Danoff (ils eurent tout deux d’ailleurs maille à partir avec l’IRS, le fisc américain), lituanienne par papa, polonaise par maman, juive par les deux. Mieux, il y a la présence de George Soros, gros financier de Clinton mais également… . Tout ceci amène à dire qu’il y a de fortes présomptions que l’élection éventuelle de Clinton n’ait aucune légitimité.

En dernier lieu, le crime contre la vie. Je vis un squelette de cheval, et son nom était avortement, et le cavalier qui le montait s’appelait Planning Familial.  Cette sinistre organisation, totalement liée à l’extrême gauche, lui a donné son soutien total en janvier 2016. Rappelons que les médias avaient tenté d’étouffer une brillante enquête sur les pratiques sordides de cette organisation, prouvant son implication dans un trafic d’organes de bébés assassinés in-utero, comme l’avoua sans savoir qu’elle était filmée le docteur Deborah Nucatola. Sans parler des petits détails de mœurs, comme le patron du Planning Familial de la ville de Lubbock, Tony Ray Thornton, arrêté en 2012 pour exhibition sexuelle…  Il est vrai que la fondatrice du Planning Familial, Margareth Sanger,  était une chose partisane de l’élimination des races inférieures…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

14 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    « chaude » partisane j’imagine 🙂

  2. charbot says:

    « l’accord Roosevelt-Staline de 1938 ». Xiep, vous voulez parler de l’accord secret dévoilé par Viktor Souvorov, j’imagine ? Mais rien ne prouve qu’il ait réellement eu lieu. Ce prétendu accord secret était nécessaire à la thèse au transfuge russe Souvorov, pour crédibiliser auprès des gogos la thèse d’une préparation militaire de staline pour envahir l’Europe de l’Ouest. Car il lui fallait des armes que la Russie n’avait pas pour mener à bien ce prétendu plan secret. Donc un accord avec Roosvelt qui lui
    aurait fourni les armes… Pour le coup on est en plein révisionnisme.

    Souvorov allias Bogdanovitch, est passé des services secrets militaires russes à l’Intelligence service britannique en pleine guerre froide. Comment pouvez accorder le moindre crédit à ses élucubrations concoctés avec ses nouveaux maîtres ? Et en remerciement des services rendus il a ensuite été embauché à l’ONU…

    La thèse de Sovourov, suivant laquelle Staline préparait la guerre en secret tandis que ce pauvre benêt d’Hitler, par un coup de tête subit, aurait lancé contre l’URSS une armée mal préparée, relève de la même politique que l’anti-Poutinisme primaire actuel qui confine à l’hystérie. Il est évident que URSS et USA ont été alliés durant la guerre et se sont même partagées le monde à la fin de la guerre… C’est de notoriété publique. Mais en 1938, seuls les USA avaient avantage au déclenchement de la guerre. Réfléchissez logiquement. Pourquoi Roosvelt aurait-il eu besoin d’un accord secret avec Staline alors qu’il en passé des publics ? D’ailleurs ses livres sont remplis de citations tronquées et d’incohérences.

    Ce qui est clair par contre, c’est que Souvorov qui s’appelait en vrai Bogdanovitch Rezoun (très probablement juif, Bogdanov étant un nom juif) est passé à l’Intelligence service d’Angleterre dans les années 70 où il a inventé de toutes pièces pour les besoins de la guerre froide et pour acheter sa reconversion, ses thèses .

    Quand on sait le nombre de soldats russes qui ont péri faute de matériel militaire pour vaincre l’armée allemande, ceci relève d’une fabrication d’agence de renseignement. C’est une inversion de la réalité comme savent si bien en inventer l’intelligence Service de sa très gracieuse majesté. A peine plus subtile que les fausses preuves qui ont servi à déclencher la guerre contre l’Irak en 2003. Au vu des réalités constatées ce n’est pas crédible. Lisez les journaux d’époque.

  3. Bien joué, sauf que Suvorov ne s’appelle pas Bogdanov mais Rezoun et que les juifs le haïssent….
    Les propos de Suvorov sont confirmé par de nombreux historiens russes et allemands, ainsi que par le propre gendre de Roosevelt.
    Roosevelt a signé des accords secrets car il y avait encore une grande opposition contre l’axe Washington-Moscou aux Etats-Unis, de grands américains comme Coughlin, Patton, Kennedy, Lindbergh…

    Votre fanatisme pro-russe, aussi stupide que celui des pro-américains, vous fait manipuler l’histoire mais les faits sont là : URSS et USA étaient alliés de 1933 à 1948 pour la destruction de l’Europe chrétienne, Roosevelt, Churchill et Staline partageant une ethnie commune (Roosevelt et Staline par leur père, Churchill par sa mère). Le reste n’est que mensonge et falsification historique

  4. Qui est l’éminence grise islamiste d’Hillary ?

    Juin 19 2016

    Huma Abedin, vice-présidente de la campagne présidentielle d’Hillary Clinton, est aussi la personne la plus proche de la candidate démocrate et elle a été « profondément impliquée » dans la création du serveur d’em-ails privés de Clinton, selon les documents exposés par Roger Stone, un adversaire spécialiste des recherches sur Richard Nixon et Donald Trump.

    « Huma a été variablement décrite comme la « garde du corps féminine » d’Hilary, une sorte de domestique personnelle à tout faire glorifiée pour services rendus, une douce confidente et par d’autres, comme une « espionne islamiste ».


    Huma Abedin, ancienne rédactrice du Journal des Affaires de la Minorité Musulmane, et Hillary Clinton. / Getty Images
    « Depuis que nous avons appris qu’Hillary a étalé des centaines de documents top-secrets classifiés sur son serveur vulnérable (ce ndépit de ses mensonges préalables disant qu’il n’en était rien), toute confiance dans le jugement d’Huma – à tout le moins – a été complètement démolie. Vous vous demanderez ensuite : « Comment une telle femme a t-elle pu jouir d’une habilitation de sécurité? », en lisant le reportage de Stone publié sur le site de Breitbart. Ce dernier pose en effet 3 questions auxquelles Hillary Clintron ne répondra jamais :

    1) Quelle est la nature des relations entre Huma Abedin et le responsable saoudien de la trésorie mondiale des Frères Musulmans, Abdullah Omar Naseef, financier du Hamas et d’al Qaïda?

    2) Est-ce bien lui le fondateur de l’association « caritative » saoudienne appelée Rabita Trust?

    3) Juste après le 11 Septembre, Rabita Trust a t-elle bien été mise sur une liste du gouvernement américain parmi les groupes qui financent le terrorisme?

    Abedin a étudié à l’Université George Washington et, aux côtés de Monica Lewinsky, est devenue une interne de la Maison Blanche à l’époque de Bill et Hillazry Clinton.

    « Alors qu’elle travaillait à la Maison Blanche, Abedin était rédactrice des « Affaires de familles » – le Journal des Affaires de la Minorité Musulmane. quand Clinton s’est présentée au Sénat en 2000, Huma a commencé à grimpé aux barreaux de l’échelle pour devenir sonaide et sa conseillère personnelle.

    « Quand les tours se sont effondrées en 2001, Hillary Clinton était Sénatrice de New York. Quand les avoirs de l’association Rabita Trust ont été gelés et le groupe déclaré financier du terrorisme, il n’était pas question que l’assistante de la Sénatrice Clinton, Huma Abedin ne fasse un pas en avant afin de faire toute la lumière sur le mécène bienveillant envers sa famille, Abdullah Omar Naseef, La Ligue Musulmane Mondiale et ses liens avec Rabita Trust.

    En 2008, Abedin était la cheffe d’Etat-Major des voyages de Clinton et en 2009, elle a été nommée Adjointe au Chef d’Etat-Major de la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

    « A cette époque, Huma a fait supprimer son nom de la rédaction au Journal des Affaires de la Minorité Musulmane », écrit Stone.

    « La chance d’Huma semblait ne plus connaître de fin, quand Hillary Clinton a personnellement signé un accord controversé en 2012, qui autorise Huma à travailler simultanément pour le Département d’Etat et une entreprise privée de New York qui a des relations profondément enracinées dans la fondation de la famille Clinron », poursuit Stone

    « Madame Clinton a personnellement signé le changement de forme de sa titularisation, en passant d’Adjointe au Chef d’Etat-Major (du Département) à SGE (Employée Spéciale du Gouvernement), l’équivalent d’une contractante ayant des privilèges très spéciaux. Cela a permis à Huma de travailler à la fois pour le Département d’Etat et pour le groupe Teneo. Certains d’entre vous peuvent se rappeler que le Groupe Teneo est une entreprise importante de consulting dirigée par le lieutenant et gardien de Bill Clinton, Doug Band. Bill Clinton fait ausdsi partie du personnel de Teneo. De juin 2012 à février 2013, elle a tenu 4 emplois. Elle était l’aide d’Hillary Clinton au Département d’Etat,consultante du groupe Teneo, elle travaillait et salariée de la fondation Clinton et elle travaillait en tant qu’assistante personnelle et privée d’Hillary. Elle disposait d’un triple cumul des fonctions.

    En 2010, Clinton a dit d’Abedin : « J’ai déjà une fille. Mais si j’avais une seconde fille, ce serait Huam ». Clinton a aussi rendu visite à la mère d’Abedin, Saleha, en Arabie saoudite, en 2011, e lui disant que la position d’Huma était « très importante et ultra-sensible ».

    Saleha Abedin est réputée pour être une ardente partisane des mutilations génitales imposées aux petites filles dans le monde islamique.

    Huma est la fille du dirigeant et chef de file de l’organisation mondiale des Frères musulmans, Mahmoud Abidinen, qui fut un professeur de théologie à l’université de Ryad.

    « Donc, de quelle manière les médias ont -ils géré les questions autour d’Huma Abedin? Pour faire court, ils n’ont rien fait. Les critiques contre la famille ont été très vite classées et stigmatisées comme « théoriciens de la conspiration », écrit Stone.

    « Il n’y a quasiment qu’une exception à cela, le sujet traité en février 2016, par Vanity Fair. Son auteur William D Cohen, a intitulé l’article : « Huma Abedin est-elle l’arme secrète ou le prochain très gros problème d’Hillary Clinton? ». L’article est très bien écrit, informatif, documenté et polémique. Les retours de bâton ont été immédiats.

    « Media Matters for America, Questions Médiatiques pour l’Amérique, la machine de propagande privée d’Hillary Clinton, a fait des efforts surdémultipliés, jusqu’à envoyer une réplique à l’article de Cohen, qui attaque directement sa crédibilité et jusqu’à tous les faits un par un qu’il a soulevés dans son article. Selon Lee Stranahan, qui écrit dans Breitbart, l’article de Questions Médiatiques est bourré de fausses informations et n’a été gribouillé que dans l’unique but de protéger à tout prix la campagne de Clinton.

    « Il ne s’agit pas de quelque lieutenant de seconde classe. Huma Abedin est aux côtés de Clinton depuis des décennies et il est grand temps que l’Amérique obtienne des réponses précises à son sujet ».

    Cette jeune femme joue un rôle clé entre l’administration de Clinton et la Confrérie, matrice d’Al-Qaïda. La Confrérie, basée sur l’infiltration politique, n’a de loyauté envers aucun pays. Elle est présente dans plus de 60 pays. Son objectif est et a toujours été le même que celui de Daech (l’État islamique auto-proclamé en Irak et au Levant) : dominer le monde aux fins d’instaurer un «Califat».

    World Tribune,

    Adaptation : Marc Brzustowski

    Copie d’un article provenant de

    jforum.fr

    « Le portail juif francophone »

  5. Claire favretto says:

    Hillary Clinton NE devance PAS Donald Trump dans les sondages.
    Arrêtez de répéter les mensonges des mainstream médias !!!!!!!¡!
    Trump devance Hillary , que ça vous plaise ou pas les jaloux de Donald Trump!
    Vous écrivez dans un site des réinformations mais vous désinformez , comme tvlibertés! Cen’ est que de la pure et simple jalousie !
    Amen

    • Officiellement si. Même si les sondages sont truqués. Si vous aviez lu un tantinet mes articles, vous seriez que je suis le plus ardant supporter de « The Donald » qui soit…

      • Claire favretto says:

        NON je n’ ai pas lu vos articles ! Il n’ empêche que vous n’ avez pas l’ air d’ être au courant de ce qui se passe aux US , a part écouter ce que les mainstreams médias racontent !!!!!
        Trump est bien en avant et depuis un momemt déjà !
        Il aaussi plusieurs milliers de personne a ses rallues ALORS que le cadavre de hillary a seulement 3 p3lés et un tondus .
        Il y a beaucoup beaucoyup de patriotes qui se battent ici pour donner les VRAIES informations et je souhaite que vous vous branchiez sur ces sites ! Le numéro 1 est Infowars ! Tant mieux si vous êtes un supporters de Trump .Bonne Chance pour les informations !

  6. luciferg says:

    Les peuples sont ils devenus fous ? Aux USA, Clinton ne cache pas son « intérêt pour les islamistes et a de forte chance d’être élue. Et en France ,les français s’apprêtent à élire Juppé qui est amoureux de l’islamisme aussi. La charia se précise en occident .Cela nous promet beaucoup de plaisir………

    • Claire favretto says:

      Vous avez tord pour les USA ! Les clintons falsifient les élections et donc hillary peut peut être gagner dû aux fraudes MAIS la majoritée ici sont pour Trump!
      Savez vous que Sorros est propriétaire des machines a voter dans 16 des états les pkus importants ?!? Une pétition a été démarrée pour que ces machines soient changées.

  7. Boutté says:

    Dommage que l’article soit écrit dans un Français aussi approximatif . On a du mal à s’y retrouver et il perd en crédibilité par ce fait .

    • Paul-Emic says:

      « par ce fait », n’est-ce pas impropre ? ne devrait-on pas plutôt dire « de ce fait » ou alors si la préposition « par » vous convient tant, ne faudrait-il pas écrire « par le fait de sa piètre rédaction, nous peinons à nous y retrouver ? Mais je chipote je l’admets.

    • JEAN-MARIE L says:

      Il y a des coquilles qui déroutent, c’est vrai. Et j’ai bien aimé le qualificatif de « primesautier » appliqué par l’auteur à son correcteur d’orthographe.
      Mais, pour le contenu, l’article va à l’essentiel. Et le style est plus que recommandable.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com