Pour imposer un regard positif sur les pratiques des invertis dans le monde catholique, les lgbt se positionnent en victimes millénaires de la doctrine de l’Église catholique considérée rigide et discriminatoire envers eux. Avec le soutien d’évêques aveuglés par la volonté de donner l’image d’une Église ouverte et non-discriminatoire.

Sous le vernis subtil de cet accueil indifférencié et de cette non-discrimination envers les homosexuels auxquels l’Église doit se soumettre sous peine de passer pour rétrograde, fasciste, extrémiste, homophobe, etc., ce n’est rien de moins qu’un pas en avant des lobbies arc-en-ciel pour rendre acceptables dans le monde catholique des pratiques et des comportements que l’Église a pourtant toujours rejetés. Et, en toute logique, une manière de faire passer la théorie du genre et tous ses corollaires : l’adoption par les couples de même sexe, la bénédiction de « toutes les familles » et ainsi de suite.

Dernièrement, c’est l’évêque de Parramatta, en Australie, Vincent Long, appartenant à l’ordre franciscain, qui a émis des accusations par rapport à l’attitude de l’Église, dans le passé, envers les homosexuels et autres déviants.

Il a écrit une lettre pastorale relative au référendum postal que le pays est entrain d’organiser sur le thème du « mariage » entre personnes de même sexe. Il débute en invitant la communauté catholique de son diocèse

« à conduire ce dialogue avec un sens profond de respect envers tous ceux concernés et les opinions et décisions que chacun est libre de faire ».

« Il faut se rappeler que ce sondage est sur cette question : les Australiens veulent-ils ou non changer la définition légale du mariage civil, en y incluant les couples de même sexe. Ce n’est pas un référendum sur le mariage sacramentel de l’Église. »

Qui continuera à le considérer une institution naturelle établie par Dieu pour « l’union permanente entre un homme et une femme ».

L’évêque poursuit sa lettre en affirmant que pour beaucoup de catholiques le thème n’est pas uniquement théorique mais profondément personnel :

«ils peuvent être des personnes attirées par le même sexe » ou « avoir des parents et amis dans ce cas ».

Il invite donc tous les catholiques à exercer leur responsabilité

« dans ce discernement commun. Cela ne doit pas être seulement une réponse oui ou non ; cela doit être une opportunité de témoigner notre profond engagement dans l’idéal du mariage chrétien. Mais cela devrait être aussi une opportunité pour écouter ce que l’Esprit est en train de nous dire à travers les signes du temps.

Dans l’histoire, nos frères et sœurs gay, lesbiennes, (ou Lgbt) n’ont pas été traités avec respect, sensibilité et compassion. Malheureusement l’Église n’a pas toujours été un lieu où ils se sont sentis bienvenus, acceptés, aimés… donc nous devons nous engager dans le devoir de rejoindre nos frères et sœurs Lgbt, en affirmant leur dignité et en les accompagnant dans notre voyage commun vers la plénitude de la vie et de l’amour en Dieu. »

De tels messages qui, tout en désavouant d’un côté l’attitude passée de l’Église envers « frères et sœurs Lgbt« , ne contiennent de l’autre aucune condamnation ferme et doctrinale concernant les mœurs de Sodome et Gomorrhe ni le projet anti-naturel d’un « mariage homosexuel » ne peuvent que faire les délices de la communauté Lgbt.

L’Église conciliaire est en mode transgenre pour le plus grand plaisir de la révolution Lgbt !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

22 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    à vomir ou à chier selon sa sensibilité

    • Il faut être un peu plus analyste que ça et décoder les événements.
      Que peut-on décoder ?
      Tout d’abord, que ce qui abolira le célibat de vos prêtres ne sera pas le mariage traditionnel (hétéro) mais le mariage homosexuel.
      Sur quelle base peut-on l’affirmer ?
      Eh bien sur cette insistance croissante et troublante de vos prêtres d’afficher leur homosexualité (mais aucun son penchant pour les femmes).
      On se dit: mais quelle importance qu’ils soient homos ou pas puisqu’ils sont tenus de toute façon à la chasteté ?
      Réponse: le projet forcing d’abolir le célibat des prêtres par le mariage… homosexuel.

    • Autre chose: Vos prêtres citent souvent… TROP SOUVENT… l’Ancien Testament, qui n’est que la traduction de la Bible Hébraïque. Vous êtes donc bien « Judéo-Chrétiens » !
      Le Christianisme n’est en aucun cas un appendice du Judaïsme: C’est une Nouvelle Alliance.
      Enfin, c’est le NOUVEAU Testament ou pas ?
      Ce qui veut dire que l’Ancien Testament est… CADUC !!
      Vous comprenez ce que veut dire caduc ? Ca veut ABOLI !
      La vérité est que vous avez donc trahit le Christ en vous fourvoyant toujours dans ce qu’il était venu abolir et en est mort. Vous n’avez… pas le droit… de citer l’Ancien Testament !
      IL A ÉTÉ ABOLI par le Christ ! On peut pas être en même temps Républicain et Royaliste !
      Alors choisissez… et vite !

      • Désolé, vous n’y connaissez rien : le Christ a respecté l’AT durant toute sa vie. Il n’a pas aboli l’AT, il l’a complèté.

        • Oui bien sur : la loi du talion œil dent pour dent, il l’a selon vous « améliorée » : … tends l’autre joue…. »
          Désole de vous dire que la loi du talion, il l’a bien abolie.
          Effectivement le mélange subtil de l’AT et du NT est tout simplement d’origine protestante et il s’agit là d’un retour au judaÏsme, et comme l’église conciliaire , nouvelle secte créée par Vatican II, veut nous imposer la religion commune maçonnique, avec le rapprochement des protestants, de nombreux prêtres de cette secte y adhèrent
          On constate ici qu’il y a bien une discorde de fond entre les catholiques traditionnels et les moutons que Vatican II conduit à l’abattoir.
          Faut-il rappeler que l’église, la vraie, interdisait dans le temps aux fidèles la lecture de l’ancien testament. plusieurs raisons à cela : la violence contenue dans l’ancien testament, les textes sont souvent très compliqués et ceci peut mener à des interprétations dangereuses et parce que tout simplement c’est l’aboutissement qui est l’essentiel qu’il faut savoir et respecter : le nouveau testament.

          • Vous travaillez au mixsoup et vous n’êtes même pas rigolo.

      • C’est stupide. NS a dit quelque part qu’il n’était pas là pour abolir la loi et les prophètes mais pour les perfectionner. Il est dommage que les Orthodoxes soient si antijuifs ; ce n’est pas catholique (mot grec).

      • Drago
        Si vous lisiez un peu mieux l’Ancien Testament, vous verriez qu’il y a de nombreux points de contacts entre les deux textes. De plus vous verriez que le Christ n’a absolument pas annulé la loi, pas plus que Paul. Le décalogue est toujours d’actualité pour les humains. Maintenant, dans l’épître aux galates, Paul dit bien que la loi est un pédagogue pour conduire à Christ et donc à la repentance. Maintenant, l’Apocalypse est la description des événements de la fin, lorsque Israël se sera repenti et aura été dirigé vers le Messie par l’Esprit de Dieu (lisez donc Zacharie ch.12.10 et Romains ch.11).
        Maintenant, lisez bien 1 Timothée ch.3 et vous verrez que la religion catholique qui a obligé le clergé au célibat s’oppose totalement aux ordres de l’apôtre Paul.
        Si le pape est successeur de Pierre, qu’il le prouve, Pierre était marié et il a ressuscité des morts. Maintenant, vos saint sont désignés comme tels du fait qu’ils ont guéri un malade. Mais Satan peut en faire autant.

        • Oui il y a des « points de contact » bien sûr. Je suppose que comme vous avez trouvé les points de contact, vous reconnaissez donc Jésus Christ comme étant le Messie (???)
          Mais inutile d’aller chercher les erreurs dans l’ancien testament, tout est dans le nouveau.Il suffit de savoir que le Christ, il était annoncé dans l’ancien testament et que tout le concernant, s’est vérifié..
          Un catholique s’en tient au nouveau testament et ne cherche pas les contre vérités de l’ancien.

          Catholique : NT qui se suffit à lui même.
          Juifs : AT
          Protestants : AT + NT le protestant est un révolté qui retourne au judaïsme.
          Musulmans : Coran.

          « Qu’il le prouve » est aussi idiot que si je vous demande de prouver ce qu’on trouve dans votre ancien testament.
          Il est vrai que moi aussi , j’ai du mal à admettre que François soit le successeur de Pierre, il y a du y avoir un déraillement quelque part, un sabotage.

    • (Désolé mais le nombre de caractères est limité).
      Cessez de faire passer l’Ancien Testament pour du Christianisme, en le mêlant subtilement et subrepticement aux Paroles du Christ, se demandant parfois si c’est un prêtre ou un rabbin qui s’exprime.
      C’est une horrible souillure, directement responsable de votre antinomie spirituelle.
      ON NE PEUT SERVIR QU’UNE SEULE RELIGION !!

      • Et vous, qui servez-vous en écrivant de telles âneries ?

        • Bonne question, que je me permets de vous renvoyer, un peu modifiée : qui croyez vous réellement que l’église Romaine actuelle : la secte conciliaire « Vatican II » sert-elle ?
          Jésus Christ ou la franc maçonnerie? autrement dit Jésus ou satan ?
          Pour moi la réponse est vite trouvée.

      • Bien dit : et la secte conciliaire , je veux dire l’église avec papes, depuis Vatican II , veut justement sous prétexte d’œcuménisme , servir touts les religions.
        Cherchez l’erreur.

        De l’église catholique il ne reste plus grand chose

        • mac gyver says:

          Cette secte est moribonde, et a donné les clés de la « spiritualité » à l’islam. Ce qui prouve que les grands esprits se rencontrent, et que l’histoire est un éternel recommencement (se souvenir des crimes commis par la belle église KTO) !

  2. Frenette says:

    Bonjour Drago,
    Notre-Seigneur vous a déjà répondu en Matthieu 5;17 :
    « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. »
    Vous parlez de « nos » prêtres, je suppose que vous n’êtes donc pas catholique. Avant de venir donner des leçons de catéchisme, commencez par l’étudier !
    Je vous souhaite d’y trouver la paix dont vous semblez manquer, vu la véhémence de vos messages.
    Et pour ce qui est des prêtres et des femmes, malheureusement, il arrive encore régulièrement qu’un prêtre trahisse sa vocation pour aller convoler … Prions pour ces malheureux.

  3. PERONNET says:

    Les LGBT et compagnie ont besoin de traitements médicaux ! Toutes ces histoires devraient rester d’ordre privé et ne pas être déployées sur la place publique !

  4. Cadoudal says:

    la sodomie , une tradition de Vatican II.

    l’ homosexualité de Paul VI a été affirmée par diverses sources.

    il y a le témoignage de Roger Peyrefitte

    Roger Peyrefitte, écrivain français et ex-ambassadeur, aborde également l’homosexualité de Paul VI.
    Défenseur du « droit des homosexuels », dans un entretien accordé en 1976 à D.W. Gunn et J. Murat, représentants de Gay Sunschine Press, il divulgue la vie dissolue de l’archevêque de Milan (plus important diocèse d’Italie). De 1954 à 1963, Montini fréquente des bordels de jeunes hommes.
    Cet entretien sera reproduit par la revue italienne Tempo. Le 26 avril 1976, le vicaire de Rome et la Conférence épiscopale italienne fixent une journée de réparation universelle, le dimanche des rameaux. De son balcon, le pape prétend qu’il est victime de calomnies sans apporter de précisions.

    le pape de la messe de Luther est un pauvre type.

  5. mac gyver says:

    Cette secte est moribonde, de par ses turpitudes et ses « alliances », je dirais ses soumissions à l’islam ,auquel le pape , ce traitre à la civilisation judéo-chrétienne, a donné les clés de la spiritualité, à cette « religion d’amour et de paix » en oubliant les attentats, sur le sol de la fille ainée de l’église: la France. Pour moi, cette secte romaine devrait être interdite et accusée de crime contre l’humanité pour avoir abandonné les chrétiens d’orient, à leur triste sort: la mort ….. tout en appelant et obligeant les pays, à recevoir plus de « bons » musulmans. Comme disait un intervenant: à chier !!

  6. Hilarion says:

    A force de se « séculariser » l’église finira par disparaître. Après l’approbation de l’homosexualité, on attend quoi dans les décennies: à venir l’inceste (qui n’avait rien de grave pour la pythie Dolto) la zoophilie, le viol, le meurtre etc… En bref l’église vaticane semble vouloir détruire ce que deux mille ans de christianisme ont bâti: la civilisation occidentale. Autrement dit collaborer à la décivilisation de l’Occident.
    Ou sont les bons prêtres de la Vendée qui mouraient plutôt que de faire allégeance à la meurtrière république.

  7. Le Christ Jésus va bientôt revenir. Le principal signe est le retour d’Israël dans son pays. Le second signe qui correspond à Ézéchiel ch.38 est l’intervention de la Russie en alliance avec l’Iran (la Perse). Le Christ va revenir avec le nom de Parole de Dieu et non plus avec celui de Jésus, nom qui signifie YaH Sauve. Là ce sera comme vengeur et conquérant qu’Il interviendra. Sa justice sera celle de la loi: Les idolâtres, les impudiques de toutes sortes (dont les LGBT), les menteurs, les meurtriers, les voleurs, les occultistes etc seront jetés dans les lieux de tourments éternels.

  8. « […]. Ce n’est pas un référendum sur le mariage sacramentel de l’Église. »
    Si, en Australie bien un peu, parce que, comme j’ai déjà expliqué ailleurs sur ce site, là-bas les rabbins, popes, prêtres, imams, pasteurs etc. déclarés comme « marieurs » à l’État par leurs supérieurs sont habilités en outre comme fonctionnaires d’état civil en ce qui concerne les mariages, et de ce fait doivent faire remplir et signer les papiers concernés en double (ecclésiastiques et étatiques) par les partis et les témoins le jour même où a lieu le mariage en synagogue, église, mosquée, temple etc.
    En ce qui concerne les pères O.F.M. en Australie, j’en ai connu deux à Canberra, la capitale fédérale. L’un j’avais souvent vu, avant de faire sa connaissance, se balader en froc franciscain, son étui d’alto à la main, dans les rues de cette petite grande ville artificielle ; plus tard, ses parents étant riches, il y acheta une maison où il s’installa avec sa concubine, mais n’avait pas jeté son froc aux orties, parce qu’à un dîner, auquel entre autres moi j’étais invité (il cuisinait très bien), il en a habillé celle-ci. Il est encore prêtre, comme nous savons, mais plus Franciscain et très probablement plus clerc. L’autre, son confrère qui faisait des études universitaires de philosophie, s’est établi avec la femme et les deux enfants du mariage catholique échoué et petit à petit a aliéné les enfants complètement de leur père, qui de surcroît vivait dans une autre ville. La femme s’est divorcée d’avec celui-ci et a été ‹ mariée › avec Franciscain nº 2 par un troisième confrère O.F.M. dans la maison du Professeur de philosophie, son directeur d’études, un juif. Du point de vue de l’Église, évidemment, ce mariage était nul et non avenu. Longtemps après, le présumé vrai mari a soumis une pétition au tribunal ecclésiastique qui après plusieurs années a décidé que le mariage original, faute d’une conception suffisante de ce que c’est que le mariage, était nul et non avenu. Ce mariage original avait d’ailleurs été célébré avec une messe chantée à laquelle j‘étais présent par un curé melburnien qui plus tard dut se sauver dans son Angleterre natale de poursuites australiennes en matière de corruption de mineurs (enfants de chœur), affaire que les autorités britanniques traînèrent en longueur jusqu’à ce que la mort du prévenu s’ensuivît.
    Sans doute de telles choses ont mené à la fondation des Franciscains de l’Immaculée – et plus tard au démantèlement de cette branche apparamment incorruptible de l’ordre.

    • Pardon, lire « les deux enfants d’un mariage catholique échoué ».

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com