couplelesbiennesaccueillialegliseHier, mercredi 7 septembre 2016, un couple de lesbiennes se sont « mariées » civilement à la mairie de Palerme devant le maire de la ville, Leolucca Orlando. La propagande Lgbtqi se diffuse dans le monde entier et fait des adeptes aux quatre coins de la terre ! Les esprits contemporains sont comme emprisonnés dans l’immense toile d’araignée de l’homosexuellement correct, un des dogmes de la nouvelle religion mondiale, au nom de la liberté suprême de l’Homme et de la dignité de chaque être humain à choisir son propre destin…

Cette information n’aurait aucun intérêt sauf que… ce couple d’inverties a été béni par le curé de la paroisse où il se rend habituellement ! Eh oui ! Parce qu’aujourd’hui tout ce petit monde arc-en-ciel se targue dune certaine pratique religieuse et aspire à une reconnaissance ecclésiale.

Dimanche dernier, en l’église de San Saverio, le curé, Padre Cosimo Scordato, au début de la messe, a présenté le couple en annonçant leur « prochain mariage » et en demandant à ses ouailles « de les accueillir dans la communauté et de prier pour leur vie ensemble. » Un choix, a-t-il précisé, « qui regarde le futur. »

Protagonistes d’un documentaire sur le mariage pour tous en Italie diffusé prochainement à la télévision italienne Rai2, les deux femmes, raconte le curé, « sont venues me demander, il y a quelques jours, que je bénisse leurs alliances. L’Église n’autorise pas ce sacrement pour les couples homosexuels mais je les ai invitées cependant à venir à la messe pour que je les présente à la communauté, parce que l’Église doit accueillir tout le monde. »

Oh le gentil curé altruiste et humaniste… Que les âmes aillent en enfer à cause de tous ces péchés contre-nature qui crient vengeance est vraiment le cadet de ses soucis ! Son « souhait est que l’Église accepte de bénir aussi ces relations homosexuelles. » Et, ajoute-t-il, il dit vouloir répéter la formule avec d’autres couples gays. « Les choses, explique-t-il, se changent peu à peu, un pas à la fois. »

Quant aux deux lesbiennes, elles ne tarissent pas d’éloge pour ce super-curé, si magnanime et si bon pour la famille arc-en-ciel : « Padre Scordato a été incroyable. Son naturel et celui de la communauté nous ont surpris. » Cette rencontre dans l’église a été pour elles une émotion « forte et inattendue. » Elle a peut-être aussi été une émotion forte et inattendue pour les quelques bonnes âmes encore attachées à la vraie doctrine de l’Église catholique,  prises en otage par leur curé à la mode lgbt ! 

Il est bien entendu que cette initiative, qui présente l’homosexualité comme une pratique bonne compatible avec l’enseignement de l’Église, n’a reçu aucun blâme de la part de l’archevêque de Palerme, Corrado Lorefice !

C’est ainsi que vogue la galère, à voile et à vapeur, qu’est cette Église conciliaire sans foi ni loi…

Francesca de Villasmundo

http://palermo.repubblica.it/cronaca/2016/09/06/foto/palermo_il_prete_benedice_l_unione_gay-147283799/1/#1

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. DUFIT THIERRY says:

    Le concile Vatican II fait tomber les hommes d’Eglise toujours plus bas. Ces hommes d’Eglise ignorent ou plus exactement font semblant d’ignorer la Sainte Ecriture qu’ils méprisent et qu’il faut rappeler. Comme l’enseigne saint Paul aux Romains, sans la foi en Jésus-Christ, tous les hommes sont dans le péché et sous la menace de la colère divine. Le monde actuel, qui a rejeté son Sauveur, sa Loi d’amour et ses commandements, est retombé dans le paganisme le plus honteux, celui dont l’Apôtre des nations n’a pas craint de décrire les « passions d’ignominie : leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; de même aussi les hommes au lieu d’user de la femme selon l’ordre de la nature ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce infâme, et recevant, dans une mutuelle dégradation, le juste salaire de leur égarement ». (Rm 1, 24-27). Mais s’ils sont coupables ceux qui s’y livrent, plus coupables encore sont « ceux qui approuvent ceux qui font de telles choses ». (ibid. 1, 32) Car « malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres » ! (Is. 5, 20). « Sachez-le bien, aucun impudique, aucun impur, aucun homme cupide – lequel est un idolâtre – n’a d’héritage dans le royaume du Christ et de Dieu ». (ibid, 5, 5). C’est dire le jugement qui attend ces prêtres qui bafouent ainsi la loi divine.

    • DUFIT THIERRY, vous avez raison de citer les Écritures qui nous révèlent ce qui est selon la volonté de Dieu et ce qui s’y oppose, qui est une voie de perdition.

      Distinguer le bien du mal ne se résume pas à savoir s’il s’agit du modèle pré ou post conciliaire; les pratiques sexuelles du clergé et leur permissivité ne datent pas des 50 dernières années.

      Comme si avant le concile tout était blanc comme neige et que depuis lors tout est noir et ténébreux. Retournons au Fondement de notre foi qui est Jésus et sa Parole.

      • DUFIT THIERRY says:

        Sans doute le clergé n’était pas parfait avant le concile. On voyait déjà dans les années d’après-guerre un certain relâchement. Le pape Pie XII avait dû sanctionner des théologiens hérétiques tels Congar, Chenu, de Lubac… Mais avec le concile et son libéralisme –liberté religieuse, collégialité, œcuménisme- les choses se sont aggravées : désormais tout était permis et les Commandements de Dieu, la morale catholique étaient mis à la poubelle remplacés par les droits de l’homme. Enfin ne tombons pas dans l’hérésie protestante qui voit dans la Sainte Ecriture la seule source de la Révélation. Ce fut une des hérésies de Luther Les deux sources de la Révélation sont la Tradition et l’Ecriture Sainte.

        • En fait la principale source de la Tradition, ce sont les Ecritures saintes, la Tradition ne faisant que donner la bonne interprétation de celles-ci pour éviter les hérésies des fausses interprétations. Parmi celles-ci l’interprétation de la Scène, que les protestants interprètent comme un simple commémoration, alors que la Tradition qui remonte aux débuts de l’Eglise a toujours été le renouvellement du sacrifice du Christ avec Sa chaire et son sang.

    • @ « plus coupables encore sont « ceux qui approuvent ceux qui font de telles choses ». (Rm. 1, 32)

      Encore un prêtre qui a pris avec le sourire son ticket pour l’enfer.
      Que peut bien valoir sa bénédiction ?

  2. Stratediplo says:

    Petite erreur dans le titre, il ne s’agit ni d’un couple ni d’un accouplement, mais d’une paire et d’un appariement, puisque les deux constituants du duo sont identiques et interchangeables.

  3. ….Rome a perdu la Foi.

  4. Selak Saspas says:

    Voilà l’image d’un Occident dépravé et décadent et qui contraint les femmes pudiques à se dénuder

    • Comment ? Quelle femme, pudique ou non, est contrainte, dans cet Occident dépravé et décadent, à se dénuder ?

  5. Selak Saspas says:

    Réponse à pamino ! Et l’interdiction du burkini sur les plages, ça mène à quoi ?

  6. Enfin une image ouverte de l’Eglise !!!!! Cela fait le plus grand mieux
    Et tant mieux si cela emm… les coincés, intégristes et autres haineux !!!!

    • savkar, on ne dit pas « le plus grand mieux », mais « le plus grand bien ».
      Votre français, en revanche, ne nous fait pas le plus grand bien.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com