photo-1228470217140-6-0

Le patriarche Cyrille de Moscou en compagnie de Vladimir Poutine

Le 17 mai 2015, le Synode de l’Église protestante Unie de France a autorisé la bénédiction des « unions homosexuelles », l’Église orthodoxe de Russie:

 » a accueilli ces décisions des églises protestantes d’Écosse et de France avec une profonde déception, dans la mesure où elles sont incompatibles avec les normes de la morale chrétienne.

Nous constatons que de nouvelles divisions sont intervenues dans le monde chrétien, non seulement sur le plan théologique, mais aussi concernant la morale.

S’appuyant fermement sur une position découlant de l’Écriture Sainte, l’Église orthodoxe russe déclare en conséquence l’inadmissibilité des nouveautés susmentionnées dans la doctrine morale et est forcée de réexaminer le format de ses relations avec les églises et les communautés violant les principes de la morale chrétienne traditionnelle. Ainsi, en 2003, l’Église orthodoxe russe a suspendu ses contacts avec l’Église épiscopales des États-Unis, cette église ayant consacré évêque un homosexuel notoire. Des raisons semblables ont motivé la rupture des relations avec l’Église de Suède en 2005, qui avait alors décidé d’autoriser la bénédiction des unions homosexuelles.

(…)

S’appuyant sur les décrets du Concile épiscopal [orthodoxe russe] de 2008 affirmant que « l’avenir des relations avec de nombreux communautés protestantes dépend de leur fidélité aux normes de la morale évangélique et apostolique, conservées par les chrétiens durant des siècles », et sur ceux du Concile épiscopal de 2013, qui estime « impossible le dialogue avec les confessions qui violent ouvertement les normes morales bibliques », le Département des relations ecclésiastiques extérieures ne voit plus de perspectives à la poursuite ultérieures de contacts officiels avec l’Église d’Écosse et l’Église protestante unie de France. »

Malheureusement, une fois de plus, seule la Russie tient le bon cap alors que tout se délite en Occident, y compris, hélas, à Rome où aucune rupture de contact avec les protestants déviants ne semble être à l’ordre du jour. Le  Synode sur la Famille, l’année dernière, qui doit se prolonger par un nouveau synode à l’automne cette année, ne s’est pas illustré jusqu’à présent pour sa fermeté dans ce domaine, bien au contraire. 

Jusqu’à présent les divisions entre chrétiens se situaient au niveau théologique, tandis que sur le plan de la loi naturelle, c’est-à-dire de la morale, il n’y avait aucune différence. L’Eglise orthodoxe de Russie note à juste titre qu’à présent cette division s’étend au premier niveau, c’est-à-dire à celui de la morale. Si le Vatican maintient la morale enseignée dans les Saintes Écritures, sans doute que les relations avec l’Eglise orthodoxe de Russie, auxquelles le pape François semble attaché, poursuivront leur route. Peut-être en sera-t-il question lors de l’entrevue que Vladimir Poutine doit avoir au Vatican avec  François le 10 juin prochain ? En effet le Président de la fédération de Russie s’est toujours montré comme un ardent défenseur de la morale chrétienne.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

34 commentaires

  1. Tchetnik says:

    Par rapport à d’autres églises Orthodoxes comme Constantinople, certainement. Les Serbes tiennent bon aussi. Cependant, les évêques ne sont souvent que des roi-nègres locaux aux ordres des caids de paroisses, surtout en « occident ». Et sont donc très tentés par le relativisme qui plait aux riches familles Grecques « Phanariotes » ou Russes « émigrées » mais en réalité Francmacs. L’activité missionnaire et la formation des ouailles Orthodoxes en « occident » est à zéro.

    Mais, en Russie, l’Église joue un rôle plus profond, véritablement Chrétien avec une formation catéchétique et une activité missionnaire de bien meilleure qualité et plus authentique.

    • Chouanne says:

      Effectivement le patriarche Athénagoras de Grèce ne cachait pas son adhésion à la FM…
      En France, il y a quelques années, les orthodoxes se démarquaient de la glissade conciliaire des catholiques, mais depuis il y a eu un alignement.

      Chez les orthodoxes les patriarcats sont souvent très liés au pouvoir locaux ou d’état. Alors que jusqu’à Vatican II les catholiques, à travers le pape, étaient plus indépendants. Mais depuis Vatican II c’est la Bérézina.

      D’où l’importance fondamentale du pouvoir politique dans la religion. Le christianisme ne trouve sa gloire et sa force qu’avec des chefs d’état vraiment chrétiens. Idéalement avec un roi, dont le pouvoir est plus pérenne. Pour le catholicisme, il faut à la fois un pape vraiment chrétien, et un roi très chrétien. L’un sauve l’autre.

      Ainsi l’empereur d’Allemagne avait rétabli la papauté à la fin du Grand Schisme d’Occident.

      La Russie avec Poutine s’approche du schéma traditionnel: Tsar/Sainte-Russie.

      Autrement il paraît que le modèle politique de Poutine c’est le monarchime populaire: http://www.medias-presse.info/la-monarchie-populiste-russe-interview-digor-strelkov-le-heros-charismatique-de-la-novorossiya-video/17966

  2. Tchetnik says:

    Rappel de la prise de position du patriarche Irénée de Serbie il y a quelques années sur la guépraide:

    « « Notre ville et notre opinion publique, cette année encore, est ébranlée par la question de la tenue de la soi-disant « gay pride », prévue le 2 octobre à Belgrade. C’est tout-à-fait à juste titre que j’appellerais cette manifestation non pas « parade de l’honneur », mais « parade de la honte ». En effet, elle traîne la dignité humaine dans la boue et foule aux pieds le caractère sacré de la vie et de la famille. Nous éprouvons une pleine compréhension ainsi qu’une sollicitude pastorale pour les personnes qui sont tombées dans le piège de la nature adamique déchue. Ce que le Seigneur a créé nature let normal, par une étrange déviation, a été transformé en ce qui n’est ni naturel ni moral, ce dont parle clairement l’Apôtre Paul dans son épître aux Romains (Rom. I, 26-27). Et ceci en ce moment difficile et accablant que doit affronter notre peuple : nous ne mentionnerons que le Kosovo et la Métochie, ainsi que la situation extrêmement tendue dans la région de Kosovska Mitrovica, où le peuple défend ses terres à mains nues, et où le sang innocent a été versé ces derniers jours (1). Par la parade prévue à Belgrade, nous en sommes convaincus, on souhaite cacher et reléguer au deuxième plan la situation triste et tragique du peuple serbe au Kosovo et en Métochie. Nous nous demandons à qui sont nécessaires les désordres, les affrontements, avec toutes les conséquences possibles pour les parties concernées dans la principale ville de Serbie. De même, nous nous demandons qui la police serbe protégera-t-elle, qui défendra-t-elle ? Un groupe de déviants qui veut imposer ses vues minoritaires – dont les fondements vont à l’encontre de la nature – à une majorité écrasante, qui ne partage pas et n’accepte pas leur perception du sens de la vie et de la liberté de l’homme. Aussi, nous lançons un appel à toutes les institutions dont dépend l’autorisation de la tenue de cette parade déshonorante, afin qu’elle n’ait point lieu. Nous en avons assez des humiliations et de l’accomplissement des souhaits étrangers. Cette liberté grotesque que nous offre « la parade de l’honneur » est étrangère à notre histoire, notre tradition et notre culture. Nous appelons aussi tous ceux qui ont l’intention de s’opposer à cette parade, si elle devait se tenir, de ne pas le faire en utilisant la force. L’utilisation de la force lors de ces événements ou manifestations similaires ne constitue pas un moyen de lutte chrétien. On ne peut vaincre le mal par le mal, mais par le bien. Dans ce cas concret, nous considérons comme le plus opportun d’ignorer totalement les participants de la parade. Cela peut les freiner. Nous prions le Seigneur que le bon sens prévale des deux côtés. »
    Le 30 septembre 2011
    + Irénée, patriarche de Serbie

    • Chouanne says:

      Effectivement, je me rappelle de quelle façon cette ignominie a été imposée aux Serbes!

      Cette liberté grotesque que nous offre « la parade de l’honneur » est étrangère à notre histoire, notre tradition et notre culture. (…) L’utilisation de la force lors de ces événements ou manifestations similaires ne constitue pas un moyen de lutte chrétien. On ne peut vaincre le mal par le mal, mais par le bien. (Patriarche)

      « On ne peut vaincre le mal par le mal » si seulement tous les chrétiens de bonne volonté en avaient conscience! Néanmoins, il existe des combats et des guerres justes, du moment qu’ils ne sont pas guidés par le mal, mais par les lois de l’Evangile.

      Magnifique déclaration! Les Serbes ont été plus directemebnt atteints que nous par l’étranger, mais nous ressentons tous la même chose: « Nous en avons assez des humiliations et de l’accomplissement des souhaits étrangers. » (patriarche) Nous en avons plus qu’assez!

    • Gothulator says:

      En effet, il y a encore des arriérés pas très loin de chez nous…. Même si ils ne représentent pas grand monde, ils font du mal à beaucoup de serbes qui sont des gens bien plus ouvert que ces quelques mafiosi de « patriarches ».

  3. Monsieur T says:

    Les chapelles « orthodoxes » françaises sont pleines de francs-maçons et d’occultistes, les obédiences maçonniques comme le grand prieuré des Gaules sont remplies de schismatiques en soutanes hyper anti-catholiques, je ne mentionnerais pas ici la littérature qui circule chez ces sorciers.
    Quant au patriarche de Moscou il est aussi dingue que Bergoglio, immigrationnisme, appel à une société multiculturelle, ouverture, etc…
    https://www.stormfront.org/forum/t959410/
    Ce charlatan et son église ne trouvent rien d’autre à dire que d’accuser les catholiques de prosélytisme alors qu’il y a 4 millions de muzzs dans la capitale de son pays et dont le nombre ne va certainement pas diminuer, sauf pour ceux qui pensent encore que Poutine mène une politique intérieure inverse à l’UE…
    L’église orthodoxe russe un rempart? l’activité missionnaire de ces églises « orthodoxes » a toujours été au point mort.

  4. Tchetnik says:

    Il faudrait avoir l’honnêteté de comprendre deux choses.

    La première est qu’il est difficile de juger un discours sur la base de phrases prises hors contexte, surtout quand on ne parle pas la langue.

    La deuxième est que la société Russe a toujours été multiculturelle, même-et surtout-sous les Empereurs. Les paramètres d’appartenance à la Nation sont très différents. Et effectivement, les patriarches de Russie se sont toujours distingués du racialisme et les églises Russes ont toujours été remplies d’Arméniens, de Géorgiens, de Kalmouks, de Bachkirs, de Mordoves, de Tatars…

    Il y a toujours eu des Loris Melikov, des Bagration, des Alibekov, des Hussein Ali, des Wrangel, Kappel et autres dans l’Armée comme dans l’appareil d’État, ce qui n’enlève rien à la place primautaire du Christianisme Orthodoxe come de l’Empereur.

    Stormfront s’est déjà distingué par ses globiboulga de listes prises au hasard et d’inventaires à la Prévert sur des situations qu’ils ne maitrisent pas et qui par conséquent tapent complètement à côté.

    Quant à la situation de l’Église Orthodoxe en France, elle est n effet hautement criticable par son ethnicisme et son racialisme comme par l’idéologie relativiste de certains de ses membres éduqués à la Jésuite, mais encore faudrait-il ne pas y accoler n’importe quoi, au risque de décrédibiliser complètement l discours par quelques idées et faux renseignements pillés à des sources qui n’y connaissent rien.

    • Monsieur T says:

      Sauf que Moscou n’a pas toujours abritée des millions musulmans… la dernière fois qu’il y a une grosse présence de musulmans autour de Moscou c’était pour l’incendier et repartir avec des milliers d’esclaves.
      Quand des zones ethniquement blanches sont submergées par des ressortissants issus de l’Asie Centrale et du Caucase alors que ces régions voient leur population d’origine slave décroître voire disparaître, il ne s’agit plus de multiculturalisme mais de génocide des Blancs.
      Sinon, c’est tomber il y a quelques jours : le gouvernement russe a décidé de faciliter l’invasion de Kirghizes.
      http://www.kommersant.ru/doc/2738263
      ça aurait été une décision ukrainienne de laisser des centaines de milliers de Kirghizes rentrer sur son territoire, Emilie Defresne en aurait déjà tirer 4 billets avec photos, vidéos et les critiques habituelles mais comme c’est la Russie, silence complet.
      Quant à Stormfront, ils ont surtout dézingués les fables habituels du Poutine qui a vaincu les oligarques juifs alors qu’en réalité les oligarques sont toujours là, des lois anti-racistes sont votés tous les ans, les centres de la Tolérances (sic) s’ouvrent, les frontières sont ouvertes aussi pour les envahisseurs, des coins de Moscou n’ont rien à envier à Barbès ou à la Goutte d’Or etc…Mais ça il ne faut pas en parler, parce que Poutine il a interdit la propagande tapette, whaou! interdire la propagande tapette pour laisser rentrer des millions d’étrangers, c’est comme sauter de la casserole d’eau bouillante dans la friteuse.

      • Chouanne says:

        Vous êtes le champion des amalgames « M. T ».
        La Russie s’est dépeuplée, comme l’Occident en raison des lois sur l’avortement à la période soviétique. Depuis Poutine au contraire la natalité d’origine russe se développe. Un chèque de l’équivalent de 9000 € est attribué à chaque naissance, ainsi que beaucoup d’autres mesures d’encouragement des naissances.

        En Russie les étrangers n’ont pas les mêmes droits que les Russes, surtout lorsqu’ils sont clandestins. Et même les multinationaux russes sont obligés de se faire connaître et n’ont pas les mêmes droits que les simples et uniquement russes.

        Cela fait pas mal de différences en faveurs des nationaux russes par rapport à la France. D’autant plus que la nationalité russe ne s’acquiert pas aussi facilement que la nationalité française.

        A préciser que le Kirghizstan est une ancienne république soviétique qui reste très soviétisée. C’est un état laïc et non un état musulman, même si la plupart des Kirghizes sont musulmans, avec un retour au chamanisme.

        Merci aux mondialistes qui tiennent le pouvoir en Occident et en Ukraine; grâce à eux, en effet, la Russie doit relever des défis économiques. Ce qui l’oblige à recruter de la main d’œuvre étant sous-peuplée suite à la soviétisation dont elle a été victime.
        Alors qu’avant que les sbires cosmopolites et pro-mort l’encerclent, elle se contentait de ce qu’elle avait.

        Cela l’a aussi poussé à se rapprocher de la Chine alors qu’elle est tout naturellement tournée vers l’Occident et la culture européenne dont elle est l’un des fleurons.

  5. taras says:

    langue de bois Tchetnik, et puis fais court, les lecteurs de MPI n’ont pas ta science et le temps de lire tes commentaires dignes d’un schizophrène

    • Tchetnik says:

      Fais-nous donc profiter de ta « science », fiston.

      Si en Histoire Sainte et en Patristique elle équivaut ton ignorance en Histoire Russe, cela promet d’être un grand moment intéressant.

      Mais essaie de dépasser le stade coprophile habituel, et de revenir de ta mythomanie.

  6. taras says:

    Relire plus haut.

  7. taras says:

    -l’église orthodoxe est-elle le dernier rempart contre l’éclatement familial: non, la Russie a le plus fort taux de divorce d’Europe.
    -l’église orthodoxe est-elle le dernier rempart contre l’islamisme et le multiculturalisme: non, la Russie installe l’islam et ses mosquées sur son territoire pour le « contenir », installant en pratique le relativisme religieux dans les consciences. Les jolis bulbes dorés de Tchétchénie ne sont pas des églises. —l’église orthodoxe est-elle le dernier rempart contre les politiques de mort et de marchandisation des humains: non, la Russie a été l’un des premiers pays à légaliser l’avortement, c’est une des principales destinations pour la GPA. -l’église orthodoxe est-elle le dernier rempart contre l’inculturation religieuse et la désertification du culte divin: non, la pratique religieuse est proportionnellement aussi faible que dans nos pays déchristianisés. La France ne s’est jamais relevé par l’entremise d’un étranger, mais par la Providence qui a éclairé un des membres de la « Fille aînée de l’Eglise catholique ».

    • taras says:

      … et le dernier en date fut Monseigneur Lefebvre!

    • Chouanne says:

      « la pratique religieuse est proportionnellement aussi faible que dans nos pays déchristianisés. »

      Ceci est faux, je peux en témoigner. Il suffit pour cela de se promener dans les églises en Russie et dans les églises en France, et de voir les prêtres et religieuses dans les rues de Moscou et de ne pas les voir (sauf vers Saint-Nicolas du Chardonnet), dans les rues de Paris pour noter la différence.

      Il faut cesser de reprendre les poncifs de la propagande occidentale.

  8. Dagobert says:

    « la Russie a été l’un des premiers pays à légaliser l’avortement »

    ne pas confondre (sciemment ) URSS et ERussie . Typique de la mauvaise foi de certains tridentins .Je dis « certains » , car le répertoire des « brigandes » laisse à croire que ça commence à évoluer ds les cervelles tridentines … « Laissez vivre la Russie! » chantent-elles …

  9. Volodymir Bellovak says:

    Vas donc te rhabiller « Dagobert », qu’est-ce-que tu as contre les « tridentins » ? La vraie France est fille ainée de l’Eglise catholique romaine, pas de l’église schismatique russe ! Ce n’est pas parce que la Rome actuelle est « occupée », que l’on doit jeter le « bébé » romain avec « l’eau du bain » ( très sale ! ) moderniste !
    « Hors de l’Eglise ( catholique romaine ) point de salut ! »
    C’est manquer de charité pour nos « frères » séparés que de ne pas leur rappeler cette vérité de Foi !
    ( N.B. : Dans l’actuelle Russie l’avortement est toujours légal…, avec la GPA, etc…)

    • Chouanne says:

      En effet, les orthodoxes comme les catholiques sont tous tridentins.
      Je ne comprends ce que Dagobert met derrière les « tridentins », tout chrétien est tridentin.

      • Tchetnik says:

        « Tridentins », pas exactement, vu que l’Église Orthodoxe ne reconnait que les sept premiers Conciles œcuméniques.

        • Chouanne says:

          Vous faites erreur, il faut réviser votre catéchisme.

          Les orthodoxes font leur signe de Croix souvent avec trois doigts pour honorer la Sainte-Trinité.

          C’est dés le deuxième concile œcuménique qui est commun aux catholiques et aux orthodoxes, bien avant le schisme, que la Sainte-Trinité a été proclamée.

          Voici la position orthodoxe:

          le DEUXIEME Concile oecuménique:
          « fut-il convoqué à Constantinople en 381. C’est durant ses travaux qu’un accent tout particulier fut mis sur l’Esprit Saint, également Dieu au même titre que le Père et le Fils ; l’Esprit Saint  » qui procède du Père, qui avec le Père et le Fils est adoré et glorifié « . Mais il a aussi été proclamé qu’en Dieu l’unité absolue (ousia) est inséparable d’une divinité non moins diverse. Ainsi le Père, le Fils et l’Esprit Saint sont trois personnes divines (hypostaseis)  » en une seule personne « .

          Ceci sera d’ailleurs merveilleusement développé par les trois géants de la théologie orthodoxe : les saints Grégoire de Nazianze, Basile le Grand et Grégoire de Nysse. »

          A retrouver sur ce lien: http://www.orthodoxa.org/FR/orthodoxie/theologie/septconciles.htm

          • Tchetnik says:

            « Trinitaires » dans ce cas-là, mais pas « tridentins ».

          • Chouanne says:

            Même si par la suite, au moment du schisme le filioque (avec le Fils) dans le Credo a fait couper les cheveux en quatre de part et d’autre et a été le prétexte théologique qui a opposé catholiques et orthodoxes. Mais le vrai prétexte était politique.

            Ceci n’empêche absolument pas la reconnaissance des Trois personnes de la Sainte Trinité chez les orthodoxes, comme chez les catholiques.

            • Tchetnik says:

              … »tridentin » ne faisant pas référence à la reconnaissance du Dieu trinitaire (effectivement reconnu dès les Apôtres et intellectuellement expliqué à Nicée, avec Saint Basile, Saint Grégoire de Nazianze, de Nysse et autres), mais à la ville et au concile de Trente (1545-1563).

              C’est juste une question de termes comme dirait Audiard.

  10. Volodymir Bellovak says:

    Mise au point :
    J’estime très dangereux et nocif la glorification et la promotion de l' »orthodoxie » que font MPI, Civitas, et nombre de catholiques traditionnels français ;
    – ce n’est pas rendre service aux « orthodoxes » que de les conforter dans leur schisme,
    – c’est trahir les catholiques orientaux fidèles, souvent confrontés à l’hostilité et à l’agressivité des schismatiques ( auto-proclamés « orthodoxes » ),
    – c’est semer le trouble et le doute chez tous les catholiques fidèles quant au bien-fondé de l’Eglise catholique romaine dans la très grave crise qu’Elle traverse.
    Merci de nous parler un peu plus de ceux dont nous sommes les plus proches par la religion, par la géographie, et par la culture; en Pologne, Hongrie, etc…; il s’y passe des choses intéressantes qui méritent que vous en parliez un peu plus que de la Russie, notamment sur le plan politique. Pour ce qui est de l’Eglise catholique aussi, les désastreuses réformes envisagées par le Pape François connaissent une oppositions de la part de certains prélats; merci d’en parler un peu plus.
    Que MPI devienne un peu plus la voix de la France « éternelle », catholique, et des nations de l’Europe chrétienne et de la catholicité, pas « la voix de la Russie » de Poutine version francophone bis ! Merci !

    • Chouanne says:

      Lorsque la Pologne cessera d’être le vassal béat du mondialisme satanique, sur le plan politique, il y aura peut-être quelque chose à en dire… Pour le moment il vaut mieux se taire.

      La Hongrie, est une petite nation qui montre l’exemple. Vous aurez pu constater que MPI en parle à chaque fois qu’une information perce le mur du silence. Idem pour tous les pays. En dehors de la Hongrie, qui résiste encore au cosmopolitisme démoniaque répandu par l’UE ? L’UE qui refuse même de reconnaître ses racines chrétiennes!

      Désolée, mais il n’y a eu que la Russie pour s’élever contre la dénaturation de la morale chrétienne en UE, avec ici et là quelques courageuses voix isolées. Mais comme voix officielle, il n’y a eu que Poutine. On n’entend même que très faiblement le pape, quand certaine fois il ferait mieux de se taire: « qui suis-je pour juger? » etc.

      Si vous avez des exemples en Europe, hormis la Russie, merci de ne surtout pas retenir vos infos! L’Ukraine, désolée, ce n’est pas exactement un exemple actuellement!

      Il se trouve que la Russie est européenne et que c’est une grande nation, et donc une grande voix, Dieu soit loué! Pourquoi faudrait-il la mettre sous le boisseau ?

    • Tchetnik says:

      « « J’estime très dangereux et nocif la glorification et la promotion de l’ »orthodoxie » que font MPI, Civitas, et nombre de catholiques traditionnels français ;
      – ce n’est pas rendre service aux « orthodoxes » que de les conforter dans leur schisme,
      – c’est trahir les catholiques orientaux fidèles, souvent confrontés à l’hostilité et à l’agressivité des schismatiques ( auto-proclamés « orthodoxes » ), » »

      -Votre position, marquée par un désir de fidélité et d’exclusivité, est logique, nul ne peut vous la reprocher, vu que nous pensons la même chose de notre Église et avons la même à votre égard.

      Disons cependant que, sans pour autant renier nos fidélités respectives, une collaboration dans certains domaines et combats est possible, que je ne suis pas personnellement hostile à ce qu’un site Orthodoxe dise aussi de bonnes choses sur l’Église Catholique (traditionnelle, il va sans dire) et que, d’un certaine perspective, le site présent peut trouver utile et pertinent de mentionner les résistances Chrétiennes à cet ordre mondial matérialiste, athée et hédoniste, résistance qui dans le cadre de l’Église Russe, Serbe et Géorgienne par exemple, est réelle. Dans le cas de Constantinople, beaucoup moins, les patriarches dee Cple étant FM depuis le XVIIIième siècle (Grégoire V l’était, en dépit de sa mort en martyr, par exemple). Cependant, même au sein de Constantinople se trouvent plusieurs choses. Le Mont Athos n’est certes pas la même chose que l’Institut Saint Serge à Paris.

      « « – c’est semer le trouble et le doute chez tous les catholiques fidèles quant au bien-fondé de l’Eglise catholique romaine dans la très grave crise qu’Elle traverse.
      Merci de nous parler un peu plus de ceux dont nous sommes les plus proches par la religion, par la géographie, et par la culture; en Pologne, Hongrie, etc…; il s’y passe des choses intéressantes qui méritent que vous en parliez un peu plus que de la Russie, notamment sur le plan politique. » »

      -Ce n’est pas faux, pour la Hongrie en particulier. La Pologne n’est pas inintéressante, mais il est bien dommage qu’elle soit autant à la remorque des USA.

      « « Pour ce qui est de l’Eglise catholique aussi, les désastreuses réformes envisagées par le Pape François connaissent une oppositions de la part de certains prélats; merci d’en parler un peu plus. » »

      -Il faudrait aussi que ces prélats acquièrent plus de visibilité, mais là aussi, vous n’avez pas tort.

      « « Que MPI devienne un peu plus la voix de la France « éternelle », catholique, et des nations de l’Europe chrétienne et de la catholicité, pas « la voix de la Russie » de Poutine version francophone bis ! Merci ! » »

      -MPI est manifestement un médium qui tente de relayer toute opposition Chrétienne, peu importe son origine, à cet ordre diabolique que lobbies et officines tentent d’imposer. Et il est vrai que toutes les nations n’y ont quand même pas la même part.

      Pour répondre plus haut, si l’avortement est toujours pratiqué en Russie, il est cependant de plus en plus déconseillé par les pouvoirs publics qui y mettent de plus en plus d’obstacles et l’Église Russe se distingue par une campagne assez forte et efficace qui porte ses fruits (et il est dommage de ne pas voir l’Église catholique en France faire de même), campagne menée avec la participation des pouvoirs publics du reste, dont voici certains visuels :

      http://www.02varvarafiles.wordpress.com/2010/10/a04-russian-orthodox-pro-life.jpg
      http://www.02varvarafiles.wordpress.com/2010/10/a03-russian-orthodox-pro-life.jpg
      http://www.02varvarafiles.wordpress.com/2010/10/a02-russian-orthodox-pro-life.jpg
      http://www.02varvarafiles.wordpress.com/2010/10/a01-russian-orthodox-pro-life.jpg
      http://www.02varvarafiles.wordpress.com/2010/10/a06-russian-orthodox-pro-life.jpg
      http://www.02varvarafiles.wordpress.com/2010/10/a05-russian-orthodox-pro-life.jpg

      Idem pour la GPA, l’Église Orthodoxe en Russie, par des voix nombreuses allant du patriarche Cyrille à Père Dimitri Smirnov (si vous arrivez à trouver ses vidéos, regardez-les c’est instructif), mène contre elle une campagne plus qu’active qui porte aussi ses fruits. Simplement, les choses se font à leur rythme, qu’on peut estimer lent, mais l’influence de l’Église dans la législation en Russie st réelle et effective. Elle prend simplement du temps et de la patience, mais existe bien plus qu’ailleurs.

      De même que l’Église Russe a toujours été confrontée à des populations musulmanes et autres en grand nombre, dans des conditions différentes. Même si l’immigration d’Asie Centrale actuelle est un phénomène nouveau, et, en effet, en partie d’inspiration philosophique « occidentale », la présence de tatars, d’Ouzbeks, de Kalmouks et autres sur Moscou par exemple n’est pas nouvelle, Moscou n’ayant pas toujours compté 14 millions d’habitants. Ces populations y sont bien moins revendicatives qu’en France, souvent carrément laiques (héritage Soviétique), bien moins visibles aussi. Vous ne verrez pas autant de femmes voilés dans le métro de MK qu’à Paris. Le patriarche Cyrille a de plus prononcé des discours sans équivoque et sur le patriotisme et sur la défense du monde culturel et historique russe. Discours pas incompatibles avec la gestion de l’espace multiculturel qu’a toujours été la Russie du reste.

  11. Volodymir Bellovak says:

    Merci à Tchetnik pour ces renseignements .

  12. Orophel says:

    Encore une fois, ce « medium » au service des intégristes de Civitas et prorusse considère les LGBT comme des ennemis à abattre, des pestiférés.

    Les prêcheurs de haine comme cela agissent en toute liberté.

    La société européenne souffre de cette maladie de plus en plus.

    Après cela, les camps de concentrations de nouveau ??!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com