L’abbé Billecocq continue l’examen de l’encyclique Pascendi dans laquelle Saint Pie X décrit et condamne les erreurs modernistes.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. Soupape says:

    Merci à MPI d’avoir transmis cette vidéo.

    1 – En effet, l’Encyclique « Pascendi Dominici gregis » de Saint Pie X est très difficile à comprendre,

    et les propos de l’abbé Billecocq, (qu’il est bon de découper en séquences de 1/4 d’heure)
    lui font une heureuse … et presque indispensable introduction,
    qui m’a été bien utile … car j’ai failli passer à côté de cette Encyclique …

    Pie X nous montre aussi que le modernisme est beaucoup plus ancien … que Vatican II …

    Vatican II – mai68 … a inauguré une 2ème forme de modernisme.

    Et dégringoglio a inauguré une 3ème forme de modernisme.

    2 – Foin des philosophes qui, coupés de Dieu, et ne pouvant dès lors que ratiociner leur solitude,
    ne peuvent conclure … qu’au nihilisme généralisé ! …

    La solution est dans le retour à la Parole rapportée par les Ecritures.

    Je répète que si Dieu ne vient pas, en Personne, nous dire ce qu’Il est, et ce qu’Il nous veut,
    ce n’est pas nous qui pouvons l’inventer !

  2. Crux fidelis says:

    à 40’30 je n’ai pas compris.
    Il parle selon les modernistes? A partir de la pentecôte et de la communion, c’est bien Notre Seigneur vivant et vivant dans notre âme?

    • Soupape says:

      Pour bien comprendre … la conférence de l’abbé Billecocq,
      il est préférable d’avoir sous les yeux … le texte de l’encyclique de St Pie X.

      On télécharge facilement cette encyclique depuis vatican.va

      Le début de la conférence …
      facilite grandement la compréhension du début de l’encyclique.
      à condition d’avoir ce début sous les yeux,
      et il me parait souhaitable de commencer par parcourir ce début, même sans comprendre.
      afin de repérer les mots difficiles, … qui sont expliqués par Billecocq.

      Si on a raté le début de la conférence, tout parait hermétique.
      Car Saint Pie X dénonce l’emploi systématique par les modernistes
      d’une technique de quiproquos (que, pour ma part, j’assimile à la méthode des .°.).

      Ce qui explique pourquoi, si on prend les quiproquos à la lettre, … on peut être surpris !!!

      • Crux fidelis says:

        Merci. Je vais me replonger dans cet encyclique qui n’est pas facile vous avez raison.
        J’ai la version avec l’introduction de Mgr Henri Delassus.

        • Soupape says:

          Je viens de télécharger la version commentée par Mgr Delassus
          (datée du 29/12/1907)

          Mais l’abbé Billecocq commente le texte officiel
          numéroté en 78 paragraphes (daté du 07/09/1907)
          suivi des notes des renvois.

          Je vous conseille donc d’utiliser les 2 textes.

    • Geneviève says:

      Oui, il parle selon les modernistes, mais pas à partir de la Pentecôte, mais de la Résurrection. Notre Seigneur est vraiment ressuscité, c’est dans le Credo. Ce n’est pas juste un sentiment ou une expérience intérieure, c’est un fait objectif ! C’est cela qu’il veut dire. Certains modernistes pensent le contraire. Ils diminuent la Vérité catholique, donc ils ne sont plus catholiques !

  3. Crux fidelis says:

    Et à 50’05 aussi?…
    Jean XXIII initié en Turquie puis Rose-Croix par Vincent Auriol ne peut plus être catholique, encore moins Pape? Paul VI homosexuel voire pédophile avec son éphod non plus ?
    Jean-Paul II et Benoît XVI avec leurs nombreuses hérésies non plus?
    Et Bergoglio ordonné en 1969 n’est même plus prêtre, c’est bien ça?
    Là, c’est la fracture  » una cum  » et  » non una cum « ?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com