euthanasie-3-mpi

C’est une vieille religieuse qui a mis les pieds dans le plat. Sœur Marie-Rose Genoud, 75 ans, a simplement déclaré à l’hebdomadaire alémanique Schweiz am Sonntag du 6 juillet 2014 : « Je soutiens toute personne qui, après mûre réflexion et en toute connaissance de cause, choisit de mettre fin à sa vie ».

Mais l’épiscopat helvétique, l’un des plus progressistes, est également bien placé pour remporter le championnat du monde des faux-culs : « Il s’agit d’une position nouvelle au sein de l’Eglise. Bien que je ne la partage pas, elle montre qu’un débat sur le sujet est nécessaire, également à l’intérieur de l’Eglise ». Ce sont les paroles au Schweiz am Sonntag de Simon Spengler, porte-parole de la Conférence Episcopale Suisse.

En voulant être à la page, les épiscopats progressistes se mettent à la remorque. En jouant les diplomates et les consensuels, ils se font les complices et les acteurs du totalitarisme de la culture de mort qui s’abat sur nos sociétés.

Les évêques suisses n’ent sont pas à leur coup d’essai : déjà il y a quelques mois, ils avaient combattu l’initiative « Financer l’avortement est une affaire privée » qui visait à dérembourser l’assassinat des enfants à naître. Ces éminences n’avaient rien trouvé de mieux que de juger l’argumentation de cette initiative pas suffisamment claire théologiquement pour mériter d’être soutenue. L’initiative échoua, et l’avortement est toujours remboursé en Suisse, en partie grâce aux évêques suisses.

Parfois on se dit que l’euthanasie serait méritée par certains prélats dits « catholiques » et qui trahissent tout… Après tout, si on suit le raisonnement, plus le temps avance, plus ils sont vieux ! C’est choquant ? Mais c’est cela la réalité pratique de l’euthanasie !

Xavier Celtillos

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

13 commentaires

  1. Eddy K says:

    Chez les catholiques, le suicide est un péché mortel qui conduit tout droit en Enfer. Un « détail » que cette vieille religieuse semble avoir oublié. Trahison ou gâtisme ?

    • Si Dieu était vraiment au centre des considérations de l’église, alors ils reconnaîtraient que chaque être est en droit et devoir de suivre ce que Dieu leur dicte de faire. Si Dieu te dit que de vivre comme un légume tant que tes cellules sont en vie, alors tu dois suivre ce chemin; mais si Dieu te dit que la vie est la valeur la plus précieuse que tu as, que cette vie mérite que l’on la respecte et donc que lorsqu’elle n’a plus de sens on se doit de la quitter en paix, alors tu dois faire face à la vérité, tu es mortel, tu meurs car tu es un être vivant. Décider que la vie est trop précieuse pour la gâcher, pour l’imposer sous formes dégradées à ses proches, pour effacer ses joies et ses bonheurs avec une agonie ignoble … es-ce la volonté de dieu? Je ne le crois pas tout comme cette religieuse et des millions de personnes qui souhaitent que l’on respectent leur volonté face à la vérité ultime de la vie, son propre dialogue avec Dieu.
      Voir notre blog http://www.aavivre.fr pour une legislation qui respecte chacun face à sa propre vision de DIEU.

    • Cloclo54 says:

      Décidément, tous les commentaires laissés sont très peu charitables pour ceux qui ne partagent pas vos idées !
      Pourquoi voulez-vous que cette soeur soit « gâteuse » ? parce qu’elle ne partage pas vos idées ou parce qu’elle a 75 ans… ou les deux ?
      Allons, un peu d’ouverture d’esprit et essayez de penser que tout le monde ne partage pas votre foi et que c’est faire preuve de tolérance que d’accepter qu’il en soit ainsi !
      Si Dieu existe, ce que je souhaite vraiment parce qu’il y aura certainement quelques surprises à l’arrivée près de lui…. il a donné à chacun d’entre-nous la faculté de réfléchir et de décider en son âme et conscience, donc OK décidez pour vous, nous ne vous enlevons pas ce droit mais accordez-nous celui de décider pour nous-même avec la conscience que Dieu nous a donnée.
      Aider son prochain à bien mourir est certainement plus charitable que de vouloir à tout prix le laisser agoniser pour vos croyances à VOUS !

  2. Olivier M says:

    Cet épiscopat ne mérite aucune indulgence.
    Il ne s’agit pas de le confondre avec toute l’Eglise, Dieu merci, mais, à l’image de la majorité de l’épiscopat français (à de très rares exceptions près, telles que celles de Mgr Aillet ou Mgr Rey), de dénoncer et laver la laide tâche anti-chrétienne de ceux qui devraient pourtant servir Dieu avant toute chose.
    Les « progressistes » qui trahissent la foi sont une plaie saignante supplémentaire pour NS Jésus-Christ.
    Les dénoncer est faire acte de foi et de défense des plus humbles et des plus faibles, particulièrement dans ces sujets d’euthanasie.
    Puisse St Joseph, patrons des mourants, faire taire ces apôtres apostats.

  3. Et pendant que des efforts se font pour favoriser l’unanimité du Témoignage Chrétien, l’hétérodoxie doctrinale et morale de certains clercs, religieux ou fidèles creusent de nouveaux fossés…Il est lamentable qu’une religieuse puisse, sans sanction, apporter son soutien à la « culture de mort », revendiquant sa « liberté de parole », il me semble que sa liberté devrait lui être entièrement rendue pour qu’elle ne puisse plus prétendre s’exprimer comme membre de son Eglise et, de ce fait, troubler des personnes faibles…

    • Cloclo54 says:

      Quelle intransigeance ! Mon Dieu ! Heureusement que chacun peut encore s’exprimer sur ce sujet ! Pourquoi votre parole serait-elle parole d’évangile ? Que savez vous de ce que Dieu veut ? Peut-être tout simplement que le bien-portant aide son prochain à quitter ce monde en douceur, ça s’appelle aussi de la charité chrétienne ! « Aider son prochain » ça peut revêtir beaucoup de formes, engendrer beaucoup réflexion et de compréhension dont vous semblez manquer cruellement !

    • Gouyé says:

      « ..Puisse St Joseph, patrons des mourants.. » remette à leur place ceux qui se prennent pour Dieu et s’opposent
      à la mort en nous « branchant » ?
      Dieu ne nous a t il pas créé mortels ?
      n’est ce pas s’opposer à SA volonté que nous « retenir » en sur vie ? en nous maintenant artificiellement en vie ?
      L’euthanasie s’est simplement aider une personne – qui le demande – et uniquement si elle le demande – à mettre fin à une vie qui n’en est plus une et nous laisser rejoindre Dieu – du moins pour ceux qui y croient –
      L’Eglise interdit le suicide ? mais n’a t elle pendant longtemps interdit les cezarienne – les médecins étaient brulés vifs. N’est il pas dit « tu enfanteras dans la douleur » ? et pourtant l’Eglise n’interdit pas la péridurale que je saches ! Qui etes vous pour imposer aux autres vos opinions – Pour vous ce que vous voulez pour moi ce que je veux – La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres. Et sortez « couverts » rédigez vos directives.

  4. Si Dieu était vraiment au centre des considérations de l’église, alors ils reconnaîtraient que chaque être est en droit et devoir de suivre ce que Dieu leur dicte de faire. Si Dieu te dit que de vivre comme un légume tant que tes cellules sont en vie, alors tu dois suivre ce chemin; mais si Dieu te dit que la vie est la valeur la plus précieuse que tu as, que cette vie mérite que l’on la respecte et donc que lorsqu’elle n’a plus de sens on se doit de la quitter en paix, alors tu dois faire face à la vérité, tu es mortel, tu meurs car tu es un être vivant. Décider que la vie est trop précieuse pour la gâcher, pour l’imposer sous formes dégradées à ses proches, pour effacer ses joies et ses bonheurs avec une agonie ignoble … es-ce la volonté de dieu? Je ne le crois pas tout comme cette religieuse et des millions de personnes qui souhaitent que l’on respectent leur volonté face à la vérité ultime de la vie, son propre dialogue avec Dieu.
    Voir notre blog http://www.aavivre.fr pour une legislation qui respecte chacun face à sa propre vision de DIEU.

  5. Eddy K et Pascal Landa pensent peut-être être catholiques, mais rien n’est moins sûr: le nombrilisme fait de nombreux adeptes et le culte des idoles se démultiplie (chacun se considérant comme une idole à vénérer).
    Qui est en mesure de décider qu’une vie n’a plus de sens?

    • Cloclo54 says:

      la réponse à la question posée : soi-même ! ni le médecin, ni la famille, ni personne ! que chacun écrive ses directives anticipées, que l’euthanasie soit légalisée comme en Belgique et ça ne posera plus de cas de conscience à personne !

  6. Steph. says:

    Entre des soins palliatifs dignes et l’acharnement thérapeutique déplacé, il y a un fossé qu’il faudrait mettre en évidence. Sans faire cet effort-là, on n’avance pas. Sur un sujet pareil.

    Quant à cette « bonne soeur » âgée qui semble trancher à la hache.
    Quant à supposer qu’en Belgique, il n’y a plus de cas de conscience pour personne.
    C’est de la poudre aux yeux.

  7. raisongarder says:

    Il est normal qu’un agnostique se considère comme seul maître de sa vie et de sa mort.Donc pour lui l’euthanasie délibérée par choix délibéré et lucide du patient est logique.
    Pour le chrétien par contre Dieu seul est maître de la vie et de la mort et s’arroger ce pouvoir est proprement une tentation satanique.En outre personne ne connaît l’itinéraire de la conscience de chacun avant de se présenter devant Dieu pour le jugement particulier en un oui ou un non définitif à Son Amour Trinitaire insondable…
    Donc pour le chrétien l’euthanasie est clairement un chemin de perdition….même si personne ne sait avec certitude qui est finalement en enfer ..mystère de l’amour de Dieu fondement de la liberté de l’homme….

    Par contre l’acharnement thérapeutique est également condamnable…
    Où est la frontière entre les deux? Pb délicat en pratique..impossible à trancher valablement par un législateur…dialogue soignants-famille incontournable…avec parfois impasses où la sagesse humaine prudentielle devrait favoriser le maintien en vie..plus couteux et contraignant certes pour l’entourage et la société ….!

    Il conviendrait donc pour le moins que les évêques demeurent fermes sur la doctrine catholique pour ceux que celle-ci attire encore…Car si le sel s’affadit….

    Mais il est logique que dans un Etat démocratique où les catholiques convaincus deviennent minoritaires l’euthanasie soit libéralisée ….!

  8. Pingback: François nomme un évêque pro-mort à Chicago (Etats-Unis)

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com