Alors que certains se livrent non seulement à l’Est mais aussi en Europe, mais aussi en France et même aussi dans la « droite nationale » à une réhabilitation ouverte de Staline (qui marche généralement de paire avec celle de Robespierre…), les Etats-Unis détruisent la mémoire de leur pays. Tout ce qui rappelait les héros confédérés est passé à la trappe, par contre les symboles de Martin Luther King, prêcheur hypocrite, pervers sexuel et financé par une dictature, eux, demeurent. Même une plaque en hommage au Maréchal Pétain est supprimée.

Ils ne sont pas les seuls : en Espagne, les revanchards haineux de la république de Valence suppriment toutes références à Franco et veulent même détruire son mausolée.

En France, pays où il y a autant de rue Staline que de rue Louis XVI (c’est-à-dire une), on profane en toute impunité les symboles du génocide vendéen. Rappelons aussi que la République Française, comme ses filles spirituelles des révolutions russe, espagnole, chinoise, khmer rouge et islamiste, a saccagé des œuvres d’art, brulé des bibliothèque, assassiné des mémoires. Est-il normal qu’en France, un criminel de guerre dont les sbires ont dépecés des innocents à coup de hache ait un centre sportif à son nom inauguré APRES les révélations de ses crimes ?

En Allemagne, le gouvernement de collaboration avec l’occupant américain vient de se lancer dans une chasse aux sorcières contre les tenants des traditions allemandes dans l’armée. Rappelons que là où le régime nazi avait brulé les livres d’une cinquantaine d’auteurs (dont ceux de Margareth Sanger), ce sont 36.000 ouvrages culturels allemands qui furent traqués dans les bibliothèques allemandes, publiques comme privées, et mis au bucher. Rappelons également que l’occupant américain a été jusqu’à détruire le tombeau de Charlemagne.

En Angleterre, une université élimine les bustes d’universitaires ou de grands hommes blancs pour ne pas « choquer » les colons.

Bien entendu, la droite est incapable de se défendre. Elle n’a pas compris l’importance de la bataille mémorielle. La preuve, combien de mairies « de droite » ont encore des rues célébrant des criminels communistes alors que la moindre personnalité de droite est éradiquée dans les communes de gauche (souvenons-nous d’Alexis Carrel…)

A l’étranger, certains pays montrent le chemin, notamment les régimes patriotiques de Pologne et d’Ukraine qui se débarrassent des statues des criminels de l’Armée rouge qui a multipliée les atrocités dans ces deux pays, ce que les Etats Baltes avaient déjà fait avant. Comme disait Orwell, qui contrôle le passé, contrôle l’avenir. C’est pourquoi il est du devoir de tout vrai parti nationaliste et catholique d’éradiquer dès qu’il en aura le pouvoir tout ce qui fait la fierté mémorielle de la gauche ou de la République. Pour un œil, les deux, pour une dent, la mâchoire. Le diable portant pierre et la gauche étant toujours punie par où elle pêche (n’est-ce pas Charlie ?), qui sait si la gauche américaine n’a pas lancé une jurisprudence qui un jour amènera à la destruction de ses propres totem ?

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

6 commentaires

  1. jules brayotte says:

    l’assassinat de la mémoire a commencé sous la III éme république avec le bourrage de crâne républicain.

  2. John Bourde says:

    C’est la révolution culturelle. Destruction de la mémoire du passé, annihilation de toute trace de civilisation avec l’application de la terreur (pornographie violente gratuite sur internet pour en démultiplier les effets par rapport à la révolution française). La Sainte Vierge a annoncé que nous vivions le combat de la fin, entre nous et le démon. Il écorchera le talon mais il ne gagnera pas.

    En Ukraine, ils enlèvent les statues mais une est prise à Manchester : http://www.atlasobscura.com/articles/friedrich-engels-statue-communism-manchester-ukraine
    C’est très symbolique. Les gens à l’Ouest ont une mentalité communiste (allocs, grèves) et il suffit de regarder les noms d’une ville pour savoir dans quel guêpier on se trouve.
    Il est assez symbolique également que ‘antifascistes’ étaient le nom donné aux communistes contre leurs opposants pendant la construction du mur de Berlin. On assiste à la construction d’un nouveau mur dont personne ne pourra s’échapper comme nous a prévenu Sarkozy.

  3. Cadoudal says:

    il s’ agit de détruire la mémoire des nations chrétiennes pour commencer; ensuite de détruire ces nations elles mêmes;
    des nations qui ont choisi de se suicider, en reniant leurs valeurs.

    c’est la Révolution nietzschéo-nihiliste de la « mort de Dieu ».

    le remède : imiter Israël qui défend bec et ongles sa Mémoire à nulle autre pareille ,ses valeurs juives, sa race élue, sa Terre Promise, pour affirmer son identité, sa volonté de puissance et de domination.

  4. c’est le prolongement de la démarche d’acculturation menée par les États et la gauche depuis plus de 50 ans. L’aboutissement ultime, bien vu par Orwell dès 1948, c’est un monde d’individus isolés au sein d’une dictature où l’histoire sera réécrite en fonction des besoins de cette dictature et où les individus fonctionneront à l’affect et sous la contrainte.

  5. Le Pog says:

    Il me semble qu’il serait plus honnête de garder l’ensemble. Pétain, Matin Luther King, Franco et d’autres ce sont tous des personnages historiques. Un de mes professeurs me disait un scientifique n’est ni de droite ni de gauche. Il est dans l’axe. J’aimerai qu’il en soit de même pour les historiens.

    • L’histoire est malheureusement une science sociale dont le but est d’éclairer l’action des vivants donc elle est nécessairement orientée, même si ça nous choque et même si personne ne l’admet. Elle ne devient scientifique que lorsqu’elle n’a plus d’influence sur le présent.
      Par exemple nous somme persuadés que l’Allemagne nous a déclaré la guerre trois fois alors que c’est le contraire dans deux cas sur trois 70 et en 39.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com