subventions-2-MPI

Sans l’argent du contribuable par l’entremise de subventions publiques, les associations LGBT disparaissent. Dernier exemple en date, la coordination LGBT de Catalogne a annoncé sa dissolution.

C’est ce qu’a annoncé cette organisation le 17 décembre dernier sur sa page web dans un communiqué faisant référence à un projet phare, le service d’information 900 Rosa, financé durant des années par le Plan national du sida du ministère de la santé.

Mais la crise économique est passée par là et voilà deux ans que l’association LGBT est priée de se débrouiller pour faire vivre « 900 Rosa » sans subventions. Or, cette association s’est montrée incapable de trouver des financements privés.

On peut se demander comment ces associations gaspillent l’argent des contribuables si le fait de perdre le financement d’un projet spécifique suffit à entraîner la dissolution de la fédération des associations coordinatrices LGBT de Catalogne.

Cela démontre assez, si besoin en était, le fait que ces associations n’ont aucune représentativité, sans quoi elles parviendraient à s’organiser sur base des cotisations et des dons de leurs militants et sympathisants.

Le bilan que fait cette coordination LGBT de Catalogne est instructif. On y souligne, outre l’importance des subventions publiques, le traitement favorable des médias qui ont accordé une place de choix aux associations et aux événements LGBT, ainsi que le rôle du lobby homosexuel dans les campagnes électorales.

« A partir de 1988, à l’occasion de chaque élection, se mettait en marche la campagne du vote rose, cherchant l’engagement des partis politiques en faveur de la communauté homosexuelle », explique la coordination dans son mot d’adieu.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. « Or, cette association s’est montrée incapable de trouver des financements privés. »
    Soit cette association est composée d’incapables, soit sa cause n’intéresse pas grand monde.
    Dans un cas comme dans l’autre, aucune raison de continuer à gaspiller l’argent public.
    Lors de l’arrivée de l’automobile, les maréchaux-ferrants (qui avaient sans doute tort de n’avoir ni syndicat ni association représentative, ni coordination) n’ont pas demandé d’être subventionnés; quelques-uns (rares) ont continué à exercer (garde nationale, clubs hippiques…) les autres se sont adaptés à un monde qui change sans exiger que le monde s’adapte à eux.
    Idem pour les fabricants de lampes à huile.

  2. Pingback: 06 Janvier 2014 | conflitmondial

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com