professeur_antony_c_sutton

Publié le 22 janvier 2015

le Professeur Antony Sutton a enseigné l’économie à l’Université d’Etat de Californie, chercheur à l’Institut Hoover de l’Université de Stanford jusqu’en 2002.

Le Professeur Sutton explique avec une précision impeccable comment un petit groupe de financiers et d’industrialistes occidentaux (centré autour de Morgan et Rockefeller aux Etats-Unis, et autour de Milner et des financiers de la City en Grande-Bretagne) a créé et supporté ses trois supposés ennemis dès le début : la Russie soviétique, l’Allemagne nazie [le nazisme: Le national-socialisme est une forme de socialisme. Ndlr] et le socialisme fabien de FDR [Franklin Delano Roosevelt. Ndlr].  

Il explique notamment comment les financiers de Wall Street et de la City de Londres ont utilisé leurs institutions bancaires et entreprises financières pour :

1) Financer et supporter la révolution bolchevique. Construire l’industrie soviétique au travers des projets sur cinq ans de Lénine, à la fois grâce à des financements, des transferts technologiques et industriels et une assistance technique. Continuer de soutenir les Soviétiques pendant la Guerre froide de la même manière. Ces périodes incluent la guerre de Corée et celle du Vietnam, pendant lesquelles des soldats américains étaient tués par des équipements soviétiques fournis par l’Occident. 

2) Construire l’Allemagne nazie, aussi bien financièrement qu’industriellement.

3) Placer FDR au pouvoir aux Etats-Unis et tracer les grandes lignes du New Deal, et notamment du Recovery Act – imaginé par Gerard Swopes de chez General Electric et accueilli à bras ouverts par Morgan, Warburg et Rockefeller.

Sutton n’était pas un grand spéculateur. Il était un chercheur de renom qui documentait impeccablement ses conclusions. Incapable de contredire ses recherches, l’établissement (et les intellectuels) se sont contentés de les ignorer.

L’objectif de ces politiques de Wall Street était très simple : créer et globaliser ce que Sutton appelait le socialisme corporatiste. Un système sous lequel tout, au sein de la société, est contrôlé par l’Etat, et sous lequel l’Etat est contrôlé par les financiers qui gèrent ainsi la société de leur plein gré. En d’autres termes, afin que la société travaille pour les financiers, il est nécessaire d’utiliser un état socialiste dictatorial. C’est ce que nous savons aujourd’hui du modèle de globalisation économique. En conséquence de tous les affrontements du XXe siècle, notamment de la seconde guerre mondiale et de la guerre froide (combattues par des puissances manipulées et contrôlées par ces groupes de banquiers), le monde a été globalisé. Cela signifie qu’il a entièrement été conquis par les banquiers, non seulement au travers des Etats nationaux et des systèmes bancaires, mais aussi au travers des agences et institutions supranationales.

Je vous conseille de lire les livres de Sutton, plus particulièrement ceux de la série de l’Institut Hoover sur les transferts technologiques et industriels depuis l’Occident vers les Soviétiques et la trilogie Wall Street. Si vous avez des difficultés à les trouver, certains d’entre eux sont disponibles en ligne en format pdf.

http://4.bp.blogspot.com/-etPgndxmf64/UxzsqbD8aWI/AAAAAAAAGE4/i8C4t8CoM1s/s1600/suttonvid.JPG

Source: 24 H Gold

D’après les études du professeur Sutton, les banques ont pris le pouvoir en favorisant, par la finance, le socialisme sous toutes ses formes: le bolchevisme, le nazisme, le fabianisme… Elles ont poursuivi leur œuvre de globalisation du monde à travers le système de la guerre froide, puis à travers le mélange des peuples en Europe depuis 40 ans.

C’est ce monde globalisé, que Vladimir Poutine appelle le monde unipolaire, qui est tracté et poussé de force par les cosmopolites qu’on peut reconnaître  derrière la puissance américaine.  Le monde est en passe d’être entièrement aux mains des banksters. C’est sans doute ce qui était le plus insupportable pour eux dans le régime syrien de Bachar el Assad; ce pays avait un budget équilibré, il ne leur devait rien, alors que le reste du monde occidental (ou sous domination occidentale) est dans leurs mains, notamment la France avec sa dette colossale. 

Plusieurs vidéos des cours ou interviews du professeur Anthony Sutton sont en diffusion sur la toile; toutes , semble-t-il, sur le même thème. La vidéo à laquelle il est fait allusion dans ce court article est celle-ci, malheureusement en anglais, non sous-titrée.

Pierre Hillard s’est particulièrement intéressé aux travaux de Sutton.

En livre on trouve une bonne recension du livre d’Anthony Sutton: l’Ordre des skull and bones,  ici. Cet ordre auquel appartenait, dit-on, Georges W. Busch. Un film célèbre: « Raison d’Etat« , avec Matt Demon dans le rôle principal, fait la promotion de cette « confrérie d’élite de l’université de Yale », pourtant réputée sataniste.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. Monsieur T says:

    Réfutation de la thèse d’Anthony Sutton selon laquelle « Wall Street a financé les Nazis » :

    http://pascasher.blogspot.fr/2011/01/refutation-de-la-these-danthony-sutton.html

  2. Antony Sutton, un auteur trop longtemps méconnu du monde francophone.
    Ses livres sur Livres en Famille : http://livresenfamille.fr/index.php?s=antony%20sutton

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com