Benjamin et Ariane de Rothschild viennent de sauver le site gauchiste Slate.fr, déficitaire depuis sa fondation en 2009.

Le couple de banquiers mondialistes dirige le groupe Edmond de Rothschild. Déjà actionnaires principaux du site d’informations Slate.fr, ils vont y injecter un total de deux millions d’euros, a indiqué à l’AFP Jean-Marie Colombani, ex des Young Leaders de la French-American Foundation, ancien du Monde et président de Slate.

C’est le journal Libération dans le capital duquel on retrouve également les Rothschild, qui livre plusieurs éléments de ce sauvetage financier de Slate.fr. On apprend ainsi qu’une première augmentation de capital de 1,15 million d’euros avait été réalisée le 20 juin et que cet investissement de Benjamin et Ariane de Rothschild a été réalisé via leur société personnelle Catleya Finance, domiciliée au Luxembourg.

Selon Forbes, Benjamin de Rothschild est le plus riche membre de la famille Rothschild.

Son épouse Ariane de Rothschild (née Langner) est aussi à l’initiative de l’Ariane de Rothschild Fellowship qui œuvre notamment au  » dialogue interculturel entre communautés juive et musulmane « .

Avec une chute de son chiffre d’affaires à 950 000 euros en 2015, contre 1,5 million en 2012, le site Slate.fr avait creusé une perte qui s’élève à 1,9 million d’euros. Slate espérait atteindre l’équilibre en 2017.

Ce nouvel investissement de Benjamin et Ariane de Rothschild s’accompagne de quelques changements : l’homme d’affaires et producteur Marc Sillam remplace le fondateur Eric Leser à la direction générale. Christophe Carron, ancien rédacteur en chef du Grand journal de Canal+ et ancien de Voici, prend en charge la rédaction en chef du site à la place de Charlotte Pudlowski. Quelques journalistes du site devraient également profiter de la clause de cession pour quitter Slate, qui emploie 23 personnes.

Officiellement, Slate attire chaque mois trois millions de visiteurs uniques, selon des chiffres de l’institut Nielsen cités par sa direction.

Aux Etats-Unis, Slate.com, qui détient environ 15% du capital de Slate.fr, retire plus d’un million de dollars annuels de son offre payante sur un chiffre d’affaires de 30 millions de dollars.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. bruand says:

    Rigolera bien qui rigolera le dernier

  2. luciferg says:

    Pour la gauchiasse , il y a toujours des mécènes ; juifs en l’occurrence ,qui n’hésitent pas à s’accoquiner, avec une mouvance pro-islamique. Certainement de bons bénéfices à la clé, surtout quand une officine agit pour affaiblir le pays nourricier , en l’occurrence , la France.

  3. Guy de la Croix says:

    Pour les français qui comme des veaux se font mener par le bout du nez par la juiverie mondialiste …

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com