Jean Lopez, directeur de la rédaction de Guerres et Histoire, est l’auteur de nombreux ouvrages consacrés au front germano-soviétique.

En ces premiers jours de l’an 1945, on meurt comme jamais en Allemagne. Chaque jour, en moyenne, 30.000 êtres humains perdent la vie sur les différents fronts, dans les villes bombardées, dans les convois de réfugiés qui fuient l’Armée rouge, sur les navires qui s’aventurent en mer Baltique, dans les prisons et les camps, dans les trains,… Ces cent derniers jours d’Hitler témoignent d’une résistance acharnée, quand tout crie que la guerre est perdue et que plus rien ne peut en changer l’issue. Nous suivons Hitler depuis le 15 janvier 1945, lorsqu’il retourne définitivement à Berlin.

L’ouvrage s’intéresse non seulement au Führer et à son entourage immédiat, mais aussi à l’ensemble du Reich, c’est aux fronts Est et Ouest, aux civils, aux détenus et déportés. Ce récit des cent derniers jours se présente comme une chronique, jour par jour et parfois heure par heure. Un ouvrage précis et très documenté.

Les cent derniers jours d’Hitler, Jean Lopez, éditions Perrin, collection Tempus, 264 pages, 7,50 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Je suppose que ce sont les 100 jours avant l’exfiltration d’AH, n’est-ce pas ?

  2. Anastasia says:

    @Adolf Kim
    Qui peut croire cette histoire farfelue d’Hitler en cavale réfugié en Amérique du sud ? Tout comme cette histoire du Docteur Megele nous racontant pendant 50 ans qu’il a été réfugié en Amérique du sud alors qu’il a été exfiltré aux Etats unis sous le nom du docteur Green par les Etats Unis afin d’initier le programme de controle mentale MK ULTRA/MONARCH.
    j’ai le souvenir il y a 30 ans, sortait en une la fabuleuse découverte des 50 carnets personnels de Hitler écrite de sa main, bref le monde découvrait avec stupéfaction que Hitler avait été écrivain ( SIC). Paris Match et une revue allemande se sont a l’époque arrogé les droits de publication. Les abonnements aux revues concernés ont explosé et 6 mois après on apprenait qu’il s’agissait d’une vaste supercherie, les experts en écritures étaient formel. les documents étaient tous des faux. en attendant Des millions de gogo sont tombé dans le panneau et beaucoup d’argent ont été récolté par cette supercherie, les revues s’étant très bien vendu. Je rappelle que l’identification formelle du corps de Hitler a été rendu possible grâce à une analyse dentaire des restes du corps carbonisé.

    méthodes d’identification d’un corps reconnues comme absolues :
    – empreintes digitales,
    – empreintes génétiques,
    – dents

    SOURCE http://www.laboratoiredanthropologieanatomiqueetdepaleopathologiedelyon.fr/l%27anthropologie%20dentaire%20m%C3%A9dico-l%C3%A9gale%20m%C3%A9thodes%20comparatives%20Y.Desbois%20.htm

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com