derniers jours de Drieu La Rochelle

Aude Terray est historienne, Docteur en histoire contemporaine, chargée de recherches au Comité pour l’histoire économique et financière de la France.

Avec ce livre Les derniers jours de Drieu la Rochelle, Aude Terray nous éclaire sur la personnalité complexe – et parfois contradictoire – de l’écrivain « maudit » Pierre Drieu la Rochelle ainsi que sur son comportement entre le 5 août 1944, où il se rend à la messe d’enterrement de l’écrivain Ramon Fernandez, et le 15 mars 1945, jour de son suicide.

A travers ce portrait de Drieu la Rochelle, c’est la complexité des relations entre les grands écrivains de l’époque que nous découvrons. Loin du manichéisme d’aujourd’hui, nous percevons le respect, voire l’amitié, qui existait chez ces frères dans l’écriture malgré les oppositions idéologiques. A la messe d’enterrement de Ramon Fernandez par laquelle débute ce livre, il y a parmi l’assistance des écrivains aussi opposés que Drieu la Rochelle, Jacques Chardonne, Jouhandeau, André Thérive, Alfred Fabre-Luce, Marcel Aymé, Pierre Bost, François Mauriac, Jean Paulhan… Et ce malgré que Ramon Fernandez fut un écrivain engagé, passé du communisme au Parti Populaire Français de Jacques Doriot, organisant chez lui des dimanches littéraires où se croisaient officiers allemands francophiles et romanciers et poètes, parmi lesquels Marguerite Duras.

N’est-il pas surprenant, alors que les Allemands fuient Paris, de voir Jean Paulhan, résistant et ancien directeur de la NRF de la maison Gallimard, se rendre dans la cache de Drieu la Rochelle au chevet de celui qui lui avait succédé à la direction de la NRF sous l’Occupation ? Les deux hommes étaient restés amis. L’amitié entre Drieu et Malraux a également perduré jusqu’au bout.

Ce livre fort bien écrit permettra à ses lecteurs de mieux cerner Drieu la Rochelle mais aussi et surtout d’explorer un temps méconnu de l’histoire de la littérature.

Les derniers jours de Drieu la Rochelle, Aude Terray, éditions Grasset, 234 pages, 18 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. hincmar says:

    Aucun intérêt sur un site catholique de s’arrêter sur le naufrage d’un intellectuel torturé, bourré de paradoxes, à la vie privée sordide, en quête d’un idéal fantasmé, jamais assouvi, refusant Dieu et le réel.

    • Volodymyr Bellovak says:

      Au contraire Hincmar, ce livre peut avoir l’intéret historique de décrire le « nauffrage » spirituel et moral de beaucoup des intellectuels européens de l’époque, mais aussi la complexité idéologique de cette époque quand, « refusant Dieu et le réel », nombre d’esprits pourtant brillants ont erré ou louvoyé d’une idéologie à l’autre…, et ont fini par y sombrer corps et ames, et tout notre « vieux continent » avec, par refus de la Chrétienté.

  2. Drieu La Rochelle faisait partie des « écrivains de la collaboration ». Son parcours fut chaotique, et sa fin terrible.
    Il a laissé une oeuvre assez complexe où les textes politiques ne furent pas ses plus grands succès.
    Quelques titres disponbiles sur et de Drieu La Rochelle sur Livres en Famille : http://www.livresenfamille.fr/index.php?s=Drieu%20La%20Rochelle

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com