Jean de Viguerie, professeur agrégé d’histoire, est l’un de nos brillants intellectuels catholiques.

Les éditions DMM ont eu la bonne idée de rééditer en format de poche ce passionnant livre de référence de Jean de Viguerie. Il y décortique comment le mot « patrie » a changé de signification au cours de l’histoire.

La « patria » des Romains était la terre des pères. Dans l’Antiquité chrétienne et dans le vocabulaire liturgique, « patria » désigne le Ciel, demeure des bienheureux. Le mot « patrie » fait une entrée tardive dans la langue française où il prend très vite un accent guerrier. Il faut combattre pour elle. Mais le changement le plus important date de la Révolution. La patrie se confond alors avec les droits de l’homme, avec la Révolution elle-même.

Les Français du Moyen Âge parlaient de la France et non de la patrie. Ils disaient la France ou le royaume de France. Leur pays se confond avec la royauté. On a appelé, on appelle encore Jeanne d’Arc la « sainte de la patrie ».

Bien différent est le patriotisme révolutionnaire, celui qui renie la France. Il combat, non pour la France, ni le bien des Français, mais pour l’expansion des droits de l’homme jusqu’aux extrémités de la terre. Sa patrie est le genre humain, sa philosophie, celle du mondialisme.

Ce livre écrit il y a vingt ans est particulièrement d’actualité. Car le pouvoir issu de la Révolution de 1789, non seulement n’a pas abdiqué, mais il n’a pas cessé de poursuivre son œuvre de destruction.

Les deux patries, Jean de Viguerie, éditions Dominique Martin Morin, format de poche, 276 pages, 9,95 euros

A commander en ligne sur le site de l’éditeur

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 commentaires

  1. Soupape says:

    Le mot « patrie » a été inventé après la révolution, … quand il a fallu se défendre,

    … et qu’on ne SAVAIT PLUS … ce qu’il y avait à défendre !!!

    Transmis à la fille le pen, …
    qui s’imagine qu’on peut refaire les Nations … sur la base de mai68, …

    La fille le pen est, HELAS, NEE dans la décadence …
    et personne (pas même son père !), … ne lui a jamais appris à s’en débarrasser !

    • Geneviève says:

      Et c’est vous qui appeliez à voter pour Marine, il me semble !

  2. Soupape says:

    A Geneviève,

    Tout à fait !

    1 – Je rappelle que j’ai voté pour la fille le pen,
    non pour sa personne, incapable de gouverner,
    mais pour la France et pour nous autres français,
    afin que certains sujets de contestations … ne disparaissent pas du paysage !

    Car imaginez que la fille le pen … n’ait fait que 10%.
    Est-ce que vous mesurez dans quel état nous serions aujourd’hui ?

    La politique ne se fait pas
    avec des considérations immédaites, et des déductions simplistes !

    2 – Ce raisonnement, … 33% des Français l’ont fait !

    Si on vous avait écouté, la fille le pen aurait fait 0%, … et nous aussi !
    Vu ?

    3 – Quand à ceux qui, aujourd’hui, suivent encore les propos de jmlp,
    ils n’ont rien compris à son jeu depuis 40 ans.

    Son jeu consiste à ne JAMAIS réussir,
    et à regrouper les Français, pour mieux les envoyer dans le mur !

    En 2011, aux élections du parti,
    jmlp a soutenu sa fille contre Gollnisch.

    Pourtant, il savait très bien que sa fille était gauchiste !
    Il est donc aujourd’hui mal placé … pour lui faire des reproches !
    Tout ce cinéma était prévu d’avance !

    Sur ce point, je rappelle que Roger Holeindre, co-fondateur du FN,
    a clairement désavoué jmlp,
    en démissionnant le jour même du congrès du FN, en 2011.

    Et vous faites encore confiance à jmlp ?

    4 – La politique est faite de gens …
    qui font semblant de se taper dessus par devant,
    alors qu’ils sont … bien copains par derrière …

    C’est la même chose dans les relations professionnelles.
    Tant que vous n’aurez pas réalisé qu’il en est partout ainsi,
    vous serez juste bonne à abandonner votre avenir …
    à Filon … puis à macro-HONTE …

    La Cause de la France est trop importante … pour la laisser aux lepen.
    Il va donc falloir vous en occuper … personnellement.

    • Geneviève says:

      Non je ne fais pas plus confiance à jmlp, qui a été propulsé sur la grande scène politique par les mitterandiens dans le but de diviser la droite. On est bien d’accord, il n’a jamais cherché le pouvoir, mais sa propre gloriole ! Et par là même il s’est bien enrichi sur le dos des nationalistes.

      Pour faire échec à Macron, il fallait voter Fillon; le seul qui au deuxième tour pouvait vaincre Macron. Et ne me dites pas qu’il avait le même programme mondialiste que Macron, sans cela la presse les aurait tranquillement laissé tous les deux se combattre dans l’arène politique, sans tout ce montage médiatique et judiciaire honteux contre lui.

      Si Marine a grandi sur les bases de mai 68, ce n’était pas le cas de Fillon, qui malgré tout a des valeurs plus morales que cette dernière. Il est surtout plus réaliste qu’elle, et lui voulait vraiment gouverner et remettre de l’ordre en France ! Y serait-il arrivé ? Je n’en sais rien, vu que les mondialistes ne veulent laisser aucune concession à la France !

      Le hic du FN, c’est leur absence de la Manif pour tous. Si cela n’a pas suffit à ouvrir les yeux de leurs partisans !

      • Soupape says:

        1 – La Manif pour tous … était un truc préparé d’avance ….

        Brusquement, sans qu’on sache comment, …
        des inconnus, sortis d’on ne sait où,
        se sont auto-proclamés « chefs » …
        d’un mouvement de contestation général … soi-disant « a-politique »
        en se faisant appeler par des pseudos infirmes (frigide barjot) !.

        Ces gens n’étaient que des .°.fm.°. ou des pions téléguidés par les .°.fm.°.
        destinés à encadrer « la réaction » … que les .°.fm.°. avaient anticipée …
        afin qu’elle ne déborde pas … les limites qu’ils avaient fixées …
        et surtout, qu’elle n’aille pas grossir les rangs du FN …

        2 – A l’époque, le FN n’était pas en état de résister
        à la propagande qui n’aurait pas manqué de se déchaîner …
        s’il s’était mêlé de vouloir encadrer ce pseudo-mouvement de contestation,
        qui, d’ailleurs, n’a jamais abouti à rien, comme prévu …
        si ce n’est à renseigner les RG sur les noms des contestataires,
        surveillés depuis dans les quartiers !

        Pourtant, même l’avocat .°.Collard.°. a fait semblant de participer,
        en allant tenir une banderole, afin de se faire bien voir !

        3 – Sur les « valeurs morales » de Filon, je n’y crois pas un moment !

        Ce type est resté 5 ans 1er ministre servile et porte-bidon … de cirquosa,
        et a été incapable de lui tenir tête, ni de lui faire entendre raison !

        Il a préparé et fait voter le congrès pour ratifier le « traité de lisbonne » …

        Filon n’est qu’un professionnel de la politique,
        conçue comme un simple métier rémunéré,
        comme c’est le cas de la plupart des députés,
        qui sont aux ordres de leurs partis, et se contentent de faire leurs heures.

        En 36 ans de carrière, Filon ne s’est jamais démené
        pour quelque cause que ce soit !

        Quant aux espoirs que « Ploncard » a fondé sur lui,
        au dernier moment et après avoir changé plusieurs fois d’avis,
        c’est risible.
        Ploncard aussi est une taupe (malgré ses « bonnes » analyses !)
        C’est pour ça qu’on le laisse en liberté !

        4 – Dans tous les pays d’europe, les têtes du parti de l’indépendance nationale
        sont tous des CAS notoires d’incapacité.

        Ne s’y trouvent que des bras cassés :
        en France, la fille le pen ; en Angleterre, l’alcoolique Nigel Farage ;
        en Italie, le 5 étoiles d’opérette Beppe Grillo ; aux Pays bas, Geert Wilders ;

        C’est donc VOULU !

        5 – La bagarre contre Filon ne prouve rien.
        Elle était prévue depuis très longtemps. Il s’agissait de faire disparaître « la droite ».

        C’est bien la mission que jmlp avait reçue … de mythe-errant !!!

        • Geneviève says:

          1 – La Manif pour tous … était un truc préparé d’avance …. »

          Pas préparée d’avance, mais récupérée rapidement, pour empêcher Civitas et Alain Escada, les véritables initiateurs, d’en organiser la suite.

          Il n’empêche que si le FN s’en était mêlé, il aurait peut-être changer la donne…

          « 2 – A l’époque, le FN n’était pas en état de résister
          à la propagande qui n’aurait pas manqué de se déchaîner … »

          Il faut dire plutôt qu’à l’intérieur du FN, il y avait quelques dirigeants plutôt favorables au mariage pour tous; quant à Marine, elle s’en contrefichait car ça n’a jamais été son cheval de bataille.

        • Geneviève says:

          (suite due à des problèmes techniques d’envoi trop long)
          3″Ploncard aussi est une taupe »

          Donnez m’en la preuve !
          Votre assertion ressemble plutôt à de la calomnie. Si on le laisse relativement tranquille, c’est à cause de sa tactique : dénoncer en citant les propos de l’ennemi pour être inattaquable, sans jamais calomnier ou insulter.

        • Geneviève says:

          « 5 – La bagarre contre Filon ne prouve rien.
          Elle était prévue depuis très longtemps. Il s’agissait de faire disparaître « la droite ». »

          Je ne pense pas, car si la droite est compatible, elle peur passer sans problème. Alain Juppé n’aurait jamais provoqué de lever de boucliers !
          Le plus grand défaut de Fillon aux yeux des FM. c’est de se déclarer catholique, même si son catholicisme est plutôt de type conciliaire, c’est une infâmie pour ces gens. Ils ne voulaient en aucun cas d’un président « catholique », c’est une injure aux valeurs républicaines. D’ailleurs, il me semble qu’il n’y en a jamais eu, tellement les ennemis maçonniques de la France haïssent la religion catholique. Dans d’autres pays, c’est possible, mais jamais en France. A vrai dire, à part les pays communistes ou musulmans, je ne connais pas de pays où on haïsse autant les catholiques !

  3. horace says:

    Le mot « patrie » ne représente plus rien. Plus personne est prêt à se battre pour la patrie, car elle n’existe plus, malgré les chants de la Marseillaise au 14 juillet. Pauvre de nous !

  4. daflon says:

    En effet, la Patrie, littéralement terre de nos pères, n’existe plus, foulée aux pieds par une partie de ses propres enfants et par des hordes étrangères venues sans vergogne s’y installer avec l’aide des traîtres et des collabos.
    Nègres, bicots, bougnoules du fin fond de la Terre, ne cessent d’entrer et s’y conduisent en pays conquis sous l’œil béat des Français mondialistes bien-pensants, fossoyeurs de leur avenir et de celui de leurs propres enfants. Au train où vont les choses, ceux ci seront dirigés dans leur pays par des étrangers, puisque déjà, ces derniers occupent des postes de ministres.
    Pour les vrais patriotes, il est encore temps de se grouper en petites formations bien entraînées sur le modèle des cellules de résistance contre les boches, indépendantes entre elles, mais unies par le projet et l’action.
    Pour l’instant, il faut augmenter et guetter le moment opportun pour passer à l’action. Comme toute action de résistance révolutionnaire, celle ci devra être sans faiblesse ni pitié envers les ennemis de la Patrie.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

25,40 % récoltés 31.330 € manquants

10670 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.330 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com