Adam Stump, le porte-parole du Pentagone, a annoncé, hier jeudi 13 mars, que les États-Unis venaient de larguer une méga-bombe en Afghanistan, sur des grottes, à la frontière avec le Pakistan, servant de caches d’armes et de combattants pour l’organisation État islamique.

C’est la première fois que l’armée américaine utilise ce type de bombe dans des combats. L’engin a été largué depuis un avion de transport MC-130 dans le district d’Achin de la province de Nangarhar. Surnommée la Moab ( (Massive Ordnance Air Blast), cette bombe thermobarique GBU-43 est présentée comme étant particulièrement efficace contre les cibles en surface ou à quelques mètres de profondeur. Qualifiée de « mère de toutes les bombes » pour sa puissance, c’est la bombe conventionnelle et non-nucléaire la plus puissante jamais utilisée dans l’histoire. Elle a la faculté de tout détruire dans le rayon d’un kilomètre de l’épicentre. Cette arme de plus de neuf tonnes guidé par GPS a été testé pour la première fois en mars 2003, quelques jours avant le début de la guerre en Irak et a été construite dans l’usine McAlester Army Ammunition Plant à 17 exemplaires.

Selon les autorités afghanes, cette frappe aurait fait au moins 36 morts dans les rangs des combattants du groupe État islamique.

« À la suite du bombardement, des repaires stratégiques de Daech (acronyme arabe pour l’EI) et un complexe profond de tunnels ont été détruits, et 36 combattants de l’EI tués », a indiqué le ministère adghan de la Défense dans un communiqué. « Aucun civil n’a été tué et seule la base à partir de laquelle Daech lançait ses attaques vers le reste de la province a été détruite », a déclaré Dawlat Waziri, porte-parole du ministère.

L’ancien président afghan Hamid Karzaï a condamné vendredi l’utilisation de cette bombe sur le sol afghan.

« Ce n’est pas une guerre contre la terreur, mais l’utilisation inhumaine et abusive de notre pays comme un terrain d’essai pour des armes nouvelles et dangereuses », a-t-il écrit sur Twitter.

Le complexe militaro-industriel des États-Unis semble avoir de beaux jours devant lui.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

8 commentaires

  1. MCF68 says:

    Au lendemain du bombardement en Afghanistan et une semaine après celui de la Syrie, le président Trump a réaffirmé sa détermination à poursuivre son action et ce jusqu’à ce qu’on lui attribue le prix Nobel de la paix.

  2. daflon says:

    Dix tonnes d’explosif ultra puissant contre 36 ennemis tués, n’est ce pas un bilan assez mince compte tenu des moyens à x millions de dollars mis en œuvre ?
    Peut être cela permet il à l’armée US de liquider ses vieux stocks qui seront remplacés par de nouveaux modèles, plus chers, fournis par des copains milliardaires de Trump.
    Quand on aime, on ne compte pas, c’est bien connu…surtout si ce sont les contribuables qui paient!

  3. Saint-Plaix says:

    Un joli joujou pourtant déjà dépassé!
    Pauvres néocons américains…
    Les russes ont déjà fait beaucoup mieux que MOAB!
    (Et au passage le message subliminal qu’elle induit de par son nom n’est pas encourageant pour les judéo-ricains: dans la bible, Moab, fils incestueux de Noé, qui a établi un grand royaume, est connu pour avoir flanqué une tannée mémorable aux Hébreux…)
    Après la « mère des bombes » voici donc FOAB « le père des bombes » reconnu quatre fois plus puissant que ne l’est maman!…
    https://en.wikipedia.org/wiki/Father_of_All_Bombs
    Mais tout cela ressemble formidablement à une course aux armements et l’Histoire nous a montré où cela mène à court ou moyen terme!

  4. sraël veut la guerre mondiale. Elle ne cesse de violer le territoire syrien. Les EU sont au ordres de Jérusalem et pas l’inverse. La France ne sert les USA que par soumission au petit pays sioniste.

    La provocation continue plus que jamais depuis que Trump a fait la démonstration qu’l n’était qu’un petit soldat soumis au pouvoir réel qui gère réellement l’empire américain.

    Ce sont les EU qui sont vassaux d’Israël qui effectivement commence à comprendre que l’escalade ne se jouera pas en faveur de Sion. Rappelons -nous le Vietnam.

    Le génocide des populations de l’Orient se retournera inévitablement contre le provocateur qui sous prétexte de mondialisation veut imposer son hégémonie au monde entier au nom d’une démocratie universelle qui supprimerait les 7/8 de la population planétaire

  5. N’importe quel fou d’Allah en Irak fait a lui tout seul 70 morts en se faisant sauter la tronche à bord d’un 4×4..
    La superbe bombe n’est qu’un gros pétard mouillé !

  6. phebus says:

    Grand moyen et très petits effets. Pas de quoi crier victoire. Une manœuvre dictée par le complexe militaro-industriel des États-Unis tout comme le 59 missiles obsolètes lancés la semaine dernière.

  7. Paul-Emic says:

    ça fait cher du mort, mais il est vrai que le dollar comme l’euro ne valent pas plus que le prix du papier pour les imprimer.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com