Même la télévision se trouve aujourd’hui forcée d’évoquer ce qu’il est convenu d’appeler « l’affaire de l’exo de maths sur les immigrés » : c’est devenu un véritable scandale dans la bienpensance médiatique qui met en avant non pas la manipulation éhontée des esprits et la propagande immigrationniste patente associée, mais bien « l’instrumentalisation du fait migratoire » et l’ignorance des « souffrances des migrants » (sic !)

Seul un enseignant de mathématique interviewé hier par FR2, refusant de se joindre au concert des bêlements qu’on aurait souhaité lui voir entonner devant le micro, a trouvé le mot juste, déclarant simplement : « C’est surtout de mauvais goût ». C’est le moins qu’on puisse dire !

Quant à la déontologie de l’enseignement dit « public » qui se veut « laïc » et «apolitique », il est clair qu’une entorse est toujours considérée comme « normale » et impose la propagande ad hoc, dès qu’on évoque des thèmes sociétaux sensibles tels l’immigration, l’antisémitisme, le racisme, la théorie du genre ou le lobby gay…

La responsabilité des Editions Nathan est donc pleine et entière dans cette histoire, chaque volume édité étant (en principe) contrôlé et devant recevoir l’aval du directeur de collection scolaire et du directeur général…

Restait à savoir si cette honteuse manipulation était le simple fruit de la manœuvre isolée d’un auteur propagandiste fanatisé ou si elle s’inscrivait dans une ligne concertée, immigrationniste et politiquement orientée, prônée par la direction de Nathan au mépris de la déontologie de l’enseignement.

Le 17 septembre par un communiqué, signé de présidente Catherine Lucet, les Editions Nathan ont tenu à mettre les choses au point.

Un communiqué au contenu proprement ahurissant, qui nous révèle – au-delà de toute supposition raisonnable – le degré d’infiltration idéologique atteint et assumé dans ces éditions scolaires : cette triste affaire nous aura hélas permis d’en avoir la preuve et de bien le comprendre !

___________________________________________________

17 septembre 2017

Manuel de mathématiques Terminales ES-L – nos excuses et nos actions

Les éditions Nathan ont été alertées par les réactions suscitées par un exercice de l’ouvrage de mathématiques de Terminales ES-L récemment publié dans la collection Hyperbole qui prend pour exemple une population de migrants.

Nous comprenons l’indignation provoquée par l’utilisation de cette thématique dans cet exercice et regrettons sincèrement le manque de sensibilité et de discernement dont il témoigne. Les Editions Nathan et les auteurs de l’ouvrage présentent leurs excuses aux enseignants, aux élèves, aux parents, ainsi qu’à l’ensemble de la communauté éducative.

Nous présentons nos vives excuses aux associations d’aide aux migrants, réfugiés et demandeurs d’asile, dont la CIMADE, qui nous a alertés.

Nous assurons à tous nos auteurs, éditeurs, illustrateurs et partenaires engagés en faveur des migrants et des réfugiés la poursuite de notre soutien très actif.

En accord avec les auteurs de l’ouvrage, nous avons décidé d’arrêter immédiatement la commercialisation du livre incriminé et de remplacer gratuitement l’ouvrage actuel par la version corrigée qui sera disponible très prochainement. Nous nous engageons également à redoubler de vigilance dans la validation de nos contenus.

Catherine Lucet

Présidente des Editions Nathan

http://actualites.nathan.fr/manuel-de-mathematiques-terminales-es-l-nos-excuses-et-nos-actions/

Vous avez bien lu !

« Nous présentons nos vives excuses aux associations d’aide aux migrants, réfugiés et demandeurs d’asile, dont la CIMADE, qui nous a alertés.

Nous assurons à tous nos auteurs, éditeurs, illustrateurs et partenaires engagés en faveur des migrants et des réfugiés la poursuite de notre soutien très actif. »

Nous découvrons ainsi que la direction idéologique des Editions Nathan est entre les mains de la CIMADE !

D’ailleurs pour ceux qui n’en seraient pas encore persuadés, madame Lucet s’est fendue d’un tweet de repentance d’une obséquiosité écœurante :

« Nous renouvelons nos excuses à madame Geneviève Jacques présidente de la CIMADE. »

(Accessoirement, pour les amateurs, il est plus que temps d’acheter cette édition du manuel, celle où figure ce fameux exercice, qui va donc disparaître et par là même devenir collector !)

Quant à savoir comment les Editions Nathan vont compenser le manque à gagner d’une telle opération…

Il est cocasse de voir que l’Education (de moins en moins) Nationale prend soin de souligner que « les éditions scolaires sont des structures privées avec lesquelles elle n’a pas à interférer »…

On attend pourtant de voir ce qui se passerait au ministère si :

  • un manuel d’histoire reprenait le testament de Louis XVI ou la proclamation de Godefroy de Bouillon en tant qu’avoué du Saint Sépulcre…

  • un manuel de littérature du XXeme évoquait Robert Brasillach, Abel Bonnard ou Lucien Rebatet

  • un manuel de biologie citait les travaux pourtant fondamentaux en cytologie du prix Nobel de médecine français Alexis Carel

  • etc…

Pour les manuels d’Histoire et géographie nous connaissons déjà le poids de la censure de la LDJ et du CRIF chez Hachette.

http://www.lepoint.fr/societe/des-associations-juives-obligent-des-manuels-d-histoire-a-modifier-l-histoire-du-partage-de-la-palestine-04-07-2011-1349190_23.php

Mais pour en revenir à l’affaire Nathan – Hyperbole à propos de l’exercice sur les migrants, le pire n’a été souligné par aucun des commentateurs « habilités » qui se répandent sur les ondes et les parutions diverses.

Le pire c’est que les responsables des collections, ou de la direction générale, ont fait la preuve dans leur communiqué de leur totale incompétence en matière de maîtrise des sujets dont ils assument la diffusion dans leurs manuels d’enseignement !

Dès le début de l’affaire, le 15 septembre, les Editions Nathan, ont cherché à désamorcer la polémique en publiant un (premier) communiqué officiel qui laisse pantois.

On y lit en effet (ce qui n’a été relevé par personne) :

« Les programmes actuels encouragent la transdisciplinarité et l’ouverture sur d’autres thématiques.

Ils invitent également à traduire une situation concrète à l’aide d’une suite arithmético-géométrique.

C’est ce que nous avons souhaité appliquer dans cet exercice en prenant un exemple d’une population qui croît régulièrement en lien avec un sujet d’actualité : la question des migrants fuyant la guerre. »

http://actualites.nathan.fr/communique-reponse-a-la-critique-dun-exercice-de-mathematiques-de-la-collection-hyperbole-terminales-es-l/

Il n’aura échappé à personne que l’exercice incriminé (voir article précédent) concerne l’illustration pratique d’une suite géométrique et non pas d’une suite arithmético-géométrique (les deux types de suite figurent d’ailleurs au programme).

Que, dans ce contexte le communiqué de Nathan confonde les deux est donc pour le moins aussi troublant qu’inquiétant quant au sérieux de ses publications !

Certes nous n’avons pas la preuve que Catherine Lucet ait signé ce premier document, mais on imagine mal qu’il ait pu être émis par Nathan sans son approbation et pire, si la bévue a enfin été remarquée, qu’elle n’ait pas été corrigée…

Rappelons tout de même que Catherine Lucet a l’une des formations mathématiques les plus importantes de notre pays : elle n’est pas issue d’une formation littéraire comme la plupart des gens des milieux de l’édition, mais sort de l’Ecole Polytechnique avec application au Corps des Mines ! Une « X Mines » qui ne saurait pas faire la différence entre une suite géométrique et une suite arithmético-géométrique, c’est juste impensable : n’importe quel hypo-taupin dans ce cas se ferait virer en fin de maths sup !

C’est dire qu’elle n’a pas fait attention et que la première des choses à souligner, c’est simplement le manque de rigueur et de sérieux manifesté ici par les Editions Nathan !

Et ceci explique aussi cela…

Reste donc à savoir si ces parutions sont vraiment les plus pertinentes et les plus adéquates pour aider à la formation de nos petites et moins petites têtes (brunes ou blondes) scolarisées…

Apparemment, pour Nathan, dogmatisme et idéologie sont des valeurs plus importantes que rigueur et connaissance, et le ministère l’éducation qui accueille ses livres, cautionnés par ses enseignants, n’y trouve rien à redire !

C’est au moins ce que nous aurons appris !

Claude Timmerman 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Nathan , c’est juif.

  2. Vent d'Est, Vent d'Ouest says:

    « Rappelons (…) que Catherine Lucet a l’une des formations mathématiques les plus importantes de notre pays : elle (…) sort de l’Ecole Polytechnique avec application au Corps des Mines ! Une « X Mines » ». Pourquoi cherchez plus loin ? Tout s’explique ! Foin de littérature !

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com