Que la franc-maçonnerie soit favorable à la PMA n’est pas une surprise. Mais le Grand Orient de France (GODF) vient de le faire savoir officiellement par voie de communiqué. Tiens, on tente pourtant fréquemment de nous faire croire que la franc-maçonnerie ne fait pas de politique…

Communiqué du Grand Orient de France PMA
.

LE GRAND ORIENT DE FRANCE EST FAVORABLE A L’OUVERTURE DE LA PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE (PMA) A TOUTES LES FEMMES

La PMA (AMP, assistance médicale à la procréation, selon la loi) comprend un ensemble de techniques cliniques et biologiques agréées permettant d’aider à la fécondité d’une femme : fécondation in vitro, conservation de gamètes, insémination artificielle, etc. Elle n’est actuellement ouverte qu’aux couples hétérosexuels, marié ou ayant 2 ans de concubinage, en âge de procréer, et sous réserve de la constatation médicale d’une pathologie : infertilité d’un membre du couple, ou maladie grave transmissible. Elle est remboursée à 100% par la Sécurité sociale si la femme a moins de 43 ans.

La rigueur des conditions posées et la complexité des procédures constituent déjà un obstacle à la maternité souhaitée par nombre de femmes hétérosexuelles en couple, qui sont obligées de se rendre en Belgique ou en Espagne, pays où la PMA est ouverte, pour réaliser leur projet –à condition qu’elles en aient les moyens financiers. Les femmes célibataires, alors même qu’elles sont admises à adopter des enfants, ne peuvent pas davantage recourir à la PMA. Quant aux femmes en couple de même sexe, auxquelles la loi du 17 mai 2013 a pourtant reconnu le droit au mariage, elles en sont exclues.

Sans qu’il soit besoin d’invoquer un quelconque « droit à l’enfant », une telle situation de fait est contraire à l’égalité, au libre choix des femmes et à leurs droits à la santé et à la reproduction. Elle place la France en retrait sur le plan de l’évolution des moeurs par rapport à certains de ses voisins européens.

Or 60% de nos concitoyens sont d’ores et déjà partisans de l’ouverture de la PMA à l’ensemble des femmes. Le président de la République s’y est engagé au cours de sa campagne. Le CCNE (comité consultatif national d’éthique) a délivré le 15 juin 2017 un avis favorable sur le principe.

Le Grand Orient de France souhaite que cette évolution vers plus d’égalité et de justice sociale se réalise rapidement. Il suffit pour cela que le législateur prenne toutes ses responsabilités, conformément aux principes de notre République laïque. Il serait contre-productif de relancer à cette occasion d’éternels débats de société qui font la part belle aux lobbies politico-religieux, voire provoquent des déferlements d’homophobie, comme en 2013. Le droit de toutes les femmes à la PMA, leur égalité quelles que soient leurs préférences sexuelles et leurs modes de vie, ne doivent pas plus être otages des campagnes politiciennes que des anathèmes religieux.

A celles et ceux qui s’interrogent sincèrement sur l’avenir du concept de filiation ou la « construction identitaire » des enfants concernés, il faut rappeler qu’en France l’adoption est déjà permise aux célibataires, et que 20% des familles comportent un seul parent. Les enfants de couples homosexuels, mariés ou non, ne constituent qu’un cas particulier d’une situation que la loi doit prendre en compte pour assurer l’égalité réelle.

Le vrai débat, qui revient au Parlement, doit porter sur la faisabilité technique et financière –notamment les conditions de remboursement- de cette ouverture de la PMA. Le Grand Orient de France met en garde contre tout amalgame avec l’indispensable réflexion sur la GPA (gestation pour autrui), sujet de nature différente, qui pose d’autres types de questions que l’on ne peut considérer tranchées à ce jour.

Paris, le 29 septembre 2017

Les connivences entre la franc-maçonnerie et le lobby LGBT sont d’ailleurs établies depuis longtemps.

Rappelons cet appel publié en 2013 par la Fraternelle homosexuelle Les Enfants de Cambacérès en faveur de loi Taubira dénaturant le mariage.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

14 commentaires

  1. Franc maçon = idiot utile au service des juifs.

  2. Paul-Emic says:

    Que les FM soient des enc… n’est une decouverte pour personne, qu’ils sortent du bois montre qu’ils pensent la fin proche

  3. Les FM favorables la PMA , GPA , à l’ euthanasie et autres abominations …..
    A cela rien d’ étonnant , puisque ces projets de loi sont concoctés dans les loges !

  4. MA Guillermont says:

    Les pauvres … bernés et enchaînés … leurs équerres en trophées autour de leurs faces de craie , comment est – t’il possible de donner du crédit à des guignols pareils ?
    – 60%de nos concitoyens seraient selon ces quidams , favorables à la PMA ?
    Nous exigeons un référendum , le peuple est plus sensé que ces tartuffes !

    • Sancenay says:

      Vous faites une grave erreur MA Guillermont.Le respect de la vie est le principe non négociable par excellence, on ne le met pas aux voix !
      Ce serait en outre une terrible méprise tactique.Car quand bien même le résultat serait conforme à la Loi naturelle, ce qui ne serait nullement garanti, avec un déchainement de l’orchestre glauque et la sottise formatée d’un peuple privé de mémoire autant que de sens , on serait assuré qu’un deuxième,et au besoin un troisième, référendum suivrait pour satisfaire enfin l’appétit des sectes canibales qui ont confisqué le pouvoir depuis plus de deux siècles.
      Référendum, c’est non, absolument non!

      • Geneviève says:

        @ Sancenay, je vous rejoins entièrement.

        @ MA Guillermont, vivant en Suisse où beaucoup de lois sont votés par le peuple, je peux constater à quel point c’est facile d’influencer l’opinion publique avec les médias et la finance.
        les Suisses ont voté eux-même pour le droit à l’avortement en 2002, bien que déjà légal dans une majorité de cantons. Ils ont voté la loi relative à la recherche sur les cellules souches embryonnaires en 2004 et la révision de la loi autorisant le diagnostic préimplantatoire en 2016., loi ouvertement eugénique !

        Et sur bien d’autres sujets, ils avalent des couleuvres sans s’en rendre compte, y compris contre leur propre intérêt. La politique ne peut absolument pas être l’affaire de monsieur et madame tout-le-monde. La démocratie citoyenne est un leurre imposée au peuple par la FM pour lui faire croire qu’il est son propre chef, non soumis à Dieu !

        Les gens se sentent en paix lorsqu’ils sont bien gouvernés, ce n’est pas une question de référendum ou de bulletin de vote !

        • MA Guillermont says:

          @ Sancenay
          @ Geneviève
          Entre gens bien élevés , je reconnais bien volontiers que mon propos était une simple opinion personnelle et que proposer un référendum face à un pouvoir totalitaire de cet acabit pouvait être imprudent , sachant que je ne suis pas suisse car haïssant la neutralité , préférant le feu sacré aux feux follets !

          • Sancenay says:

            à la bonne hure ! ( la chasse aux erreurs tactiques est ouverte !)
            bonne journée à vous , et bon affût , MA Guillermont.

          • Geneviève says:

            Désolée, mais on ne choisit pas ses ancêtres, même si j’en ai des deux côtés de la frontière, et par conséquent sa nationalité !

        • Sancenay says:

          En effet , Geneviève, nos amis suisses légitimement attachés à leur drapeau et leurs fières traditions se croient souvent à l’abri de la perversion nihiliste.En fait, isl se font régulièrement enfumer malheureusement.
          Mais,Dieu merci, nous avons convaincu MA Guillermont (qui n’est pas suisse !) et qui plaidera dorénavant là-bas dans le bon sens.

          • Geneviève says:

            J’ajouterai cependant qu’habitant dans un petit village, j’y apprécie la démocratie locale, où les décisions prises concernent la gestion communale, sans que s’y mêle trop un pouvoir central comme en France.
            La tradition démocratique suisse est malgré tout resté plus proche de la démocratie organique d’Ancien Régime, parce que nous n’avons pas eu de révolution. Par exemple, il n’y a pas eu de redécoupage administratif abstrait en départements; chaque canton est lié à sa propre histoire ! Et jamais un candidat à une élection ne se présenterait ailleurs que là où il habite par calcul électoral ! Ce qui veut dire que les autorités cantonales sont toutes des personnes ayant un lien concret avec le territoire qu’ils gouvernent, donc plus proches des réalités quotidiennes des habitants. Il en découle une gestion plus efficace et moins chaotique qu’en France voisine.

            La dégénérescence de la démocratie d’Ancien Régime et sa transformation en une démocratie moderne à doubles chambres a eu lieu après 1848 et et a été l’oeuvre de la Franc-maçonnerie. Mais auparavant la diète suisse (parlement) a fonctionné pendant des siècles, et plutôt bien fonctionné, mais dans un cadre chrétien, c’est-à-dire soumission à Dieu et à ses commandements.
            C’est cette démocratie moderne qui est un véritable poison !

  5. Pour les surcoûts de ce droit à se faire faire des enfants par le biais de l’industrie médicale, on peut donc adresser la facture au Grand Orient de France.
    Voilà une bonne chose : tout le monde ne sera pas obligé de payer les caprices des unes et les appétits féroces des autres.

    Malgré cette idée personnelle (non confirmée par les intéressés) ne soyons pas dupes : un enfant a besoin d’un père et d’une mère (certes imparfaits mais) qui lui permettront d’entrer dans sa nature d’enfant et dans la nature.

  6. Pourquoi s’étonner d’une telle position de fêlés du casque, il faut être complètement neuneu pour croire à toutes leur conneries, cinéma pour détraqués dangereux pour la société. La preuve est là..

  7. Friendly says:

    Un couple, implicitement hétérosexuel, a la capacité par sa diffèrence sexuelle, a pouvoir pocréer. Si des difficultés biologiques les empêchent d’avoir des enfants alors la médecine s’en mêle. Mais des paires d’homosexuels par nature, ne peuvent pas procréer et cela n’aborde pas le domaine médical mais le caprice ! Y a t il eu besoin de légiférer pour autoriser les couples à faire des enfants de manière naturelle ?
    Ces frères la truelle paragon de l’égalitarisme, ne serait ce que leur parement ridicule symptôme d’une inculture flagrante quant à la compréhension de la différence,devrait sortir de leurs œillères et admettre qu’en France c’est l’égalité de moyens et non de resultats qui prime, et si les paires d’homos ont choisi cette sexualité non naturelle qui est le résultat de n’a pas avoir voulu se remettre en cause, ce n’est pas là Société ni à l’ordre naturelle d’en payer le prix.
    Il y en a assez de ces gamins de bacs à sable, Francs Mac et invertis, faire la loi en France !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com