capture

Les mouvements de protestation se sont multipliés en Californie, où des admirateurs d’Hillary Clinton refusent le résultat de l’élection présidentielle. A Los Angeles, les manifestants ont défilé dans les rues en hurlant des slogans contre Donald Trump, alors qu’à Oakland, l’action de protestation a pris une tournure plus violente : des voitures et des poubelles ont été incendiées, d’autres véhicules vandalisés et une personne a été blessée. la victime souffrirait de blessures «majeures» selon la police. Des manifestants ont lancé des objets en direction des forces de police tout en brisant la vitrine d’un magasin. La police a riposté en tirant des gaz lacrymogènes, selon l’agence de presse Reuters.

Des mouvements ont également éclaté à l’université de Berkeley, où l’on pouvait entendre scander : «Ce n’est pas mon président», ainsi qu’à l’université de Davis où les étudiants ont bloqué les rues en chantant des slogans hostiles à Trump et ses électeurs : «Vous n’êtes pas l’Amérique, nous sommes l’Amérique».

Des groupes prétendument anti-racistes organiseraient des actions devant l’ambassade des États-unis à Londres. Il sera difficile de continuer à répéter après cela, que les pays anglo-saxons sont des modèles de démocratie, surtout lorsqu’on observe les manœuvres honteuses des juges de la Haute-cour de Londres pour bâillonner les électeurs du Brexit.

Comme pour le Brexit les grands démocrates de la gauche mondialiste, n’acceptent les règles démocratiques aux USA que lorsqu’elles donnent la victoire à leur camp. Et comme le Brexit l’a déjà démontré, les grandes métropoles urbaines, de plus en plus cosmopolites, dévoyées et amorales se barbarisent, refusent toute autorité et deviennent incontrôlables. Parmi les causes de cette décadence urbaine, le multiculturalisme et le communautarisme ne sont probablement pas les dernières. Ces concentrations urbaines, aux citadins sans foi ni loi, sont emblématiques du melting pot américain, que l’ont nous a mis en demeure d’imiter, maintenant poussé à son paroxysme, et auquel la victoire de Trump vient de donner un coup d’arrêt, quoique tardif. Du moins c’est ce qu’attendent ses électeurs respectueux des lois démocrates, tant vantées, elles aussi.

Par ailleurs plusieurs centaines de jeunes se sont rassemblés devant la Maison Blanche, à Washington, pour une veillée aux bougies, dénonçant le racisme, le sexisme et la xénophobie, dont ils accusent le vainqueur des élections présidentielles. Ils brandissent des pancartes proclamant « Nous avons une voix! ». Sans que cette revendication soit très explicite puisqu’ils viennent, manifestement, d’être mis en minorité.

A New York et Chicago des manifestations ont rassemblé jusqu’à plusieurs milliers de manifestants en début de soirée.

A New York, des manifestants se sont réunis , à Union Square (Manhattan), avant de remonter vers la Trump Tower, où vit le futur président qui ne sera investi que dans deux mois. D’autres manifestations étudiantes ont eu lieu à Portland en Oregon, mais aussi dans l’ouest du pays, où péniblement 300 personnes se sont rassemblées, selon les médias locaux, bloquant la circulation tandis que d’autres ont brûlé patriotiquement s’entend, le drapeau américain. Même groupes de protestataires à Philadelphie, à Boston ou encore Austin, la capitale du Texas. Bien d’autres débordements ont eu lieu partout dans le pays.

Les perdants de l’élection manifestent sur les réseaux sociaux mais cela est dans l’ordre des choses, tout comme les vainqueurs inondent la toile de leur bonheur et de leurs espoirs, bien que cet immense élan d’espoir au-delà de toutes espérances, soit beaucoup moins médiatisé.
emiliedefresne@medias-presse.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

10 commentaires

  1. Walker Fiamma Corsa says:

    Comme quoi la démocratie n’ existe plus.
    Les gens n’ acceptent plus l’ ordre, le pouvoir, l’ autorité.
    Qui aurait osé contester des élections il y a 25 ans ?
    Il faudrait arrêter d’ enseigner, de prêcher la liberté à outrance car trop de libertés réduisent l’ ordre et conduisent à l’ arachie.

    • C’est juste une bande de petits cons payés par Sorros qui protestent !
      New York est TRÈS calme .

      • Etienne says:

        Bien d’accord à propos du magouilleur anti-catho. Il est passé et il va repasser à la caisse.
        Celui-là, un de ces quatre, il sera reçu au Vatican comme Mme Bonino (?).

    • Boutté says:

      Vous faites, je crois, une erreur de diagnostic : Il y a des gens qui acceptent l’ordre , d’autres non . Pour les gens de gauche, si les élections leur conviennent, tout va bien mais si elles leur sont contraire on a droit à chaque fois à une « troisième mi-temps », à une remise en question : c’est leur bizarre conception de la démocratie . Ce n’est pas nouveau.

      • NON je ne fais pas une erreur !
        Il y a biensûr des gens qui protestent MAIS Sorros payent des gens pour créer une guerre civile ici , Sorros ET Clinton aussi biensûr !
        MAIS c’est LA même chose puisqu’ils sont en Biz Biz .
        Il y avait même des posted sur Craigslist , Ils offraient 15 dollars de l’heure pour aller casser et faire des bagarres durant les rallies de Trump !
        SI je Le dis , c’est parceque j’ai entendu dire ici ce qui se passe .
        Je ne raconte pas n’importe quoi contrairement beaucoupDe français en France .

  2. Champallier says:

    C’est comme en France entre le 21 avril et le 5 mai 2002 alors que Jea Marie Le Pen était arrivé en deuxième position au second tour des présidentielles.
    La battaille sera dure, courage.

  3. Walker Fiamma Corsa says:

    Je viens de m’ apercevoir que j’ ai fait une faute de frappe 🙁
    « … car trop de libertés réduisent l’ ordre et conduisent à l’ arachie. »
    Beaucoup l’ auront compris il fallait lire « anarchie ». 😉

  4. Réveil français Bravo les américains pour avoir élu Donald TRUMP la pensée unique à perdue un vent nouveau souffle sur l ‘Amérique et bientôt pour la FRANCE en 2017

  5. Comme en France, on devrait faire réapprendre aux Français, ce qu’est la démocratie. Les réactions que nous pouvons constater aux USA, sont des comportements anarchistes, contre les lois démocratiques. Sans vouloir mettre de l’huile sur le feu, je dirais que ce comportement est semblable, à l’esprit islamique salafiste, qui incite, à l’insoumission aux lois républicaines françaises.

  6. martin bruno says:

    le commencement de la mort du gauchisme dans le monde

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com