oxi-non

Tremblement de terre chez les oligarques. La télévision grecque a annoncé le NON vainqueur selon les premières estimations.

premières-estimations

Dans un communiqué publié quelques minutes après l’annonce des premières estimations, donnant le « non » vainqueur, l’Elysée a annoncé une rencontre entre François Hollande et Angela Merkel lundi soir.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Mots clefs , , ,

9 commentaires

  1. Elieja says:

    Vive le sirtaki, à mort le n.o.m. !

  2. Bravo aux grecs, compte tenu de la guerre psychologique et économique que la Troïka leur mène, ils font honneur à leur ancêtres spartiates!
    Non au terrorisme économique et intellectuel de Bruxelles!!!
    Non aux politiques d’austérités!!!
    Non à l’union européenne des socialistes soviétiques!!!
    Non aux états unis d’Europe!!
    Non à une BCE soumise à la Bundesbank, au FMI et à la BRI.
    Oui au retour des monnaies nationales non détenues par des monopoles privés et à une confédération d’états souverains économiquement et politiquement!!!
    Oui à l’inverse de ce qui se fait actuellement.

  3. Vive la Grèce!
    Et merci pour l’exemple courageux que nous donnent les Grecs… malgré le mépris dont ils ont pu faire l’objet, y compris parmi les bobos endoctrinés qui bêlaient à l’unisson.
    Pourvu en tous les cas que rien ne soit « modifié » dans la nuit…

  4. alsaco says:

    à lire vos commentaires, j’en déduis que les Grecs font bien d’envoyer valser un remboursement qui est du, ce qui revient à dire que toutes les personnes qui ont un crédit en ce moment, n’ont qu’à envoyer leur banquier sur les roses… la Grèce a vécu trop chichement, un pays d’une autre époque, pas de cadastre, des gens très riches qui ne paient pas d’impôts ou presque, des fonctionnaires trop gâtés, et j’en passe, et maintenant, ce serait à nous de passer à la caisse, alors soit les Grecs quittent l’UE, soit ils paient l’ardoise, à eux de trouver la solution pour respecter un accord, arrêter de vous en prendre à X ou Y, j’en ai déjà marre de voir le montant de mes impôts, en sachant ce qu’ils vont en faire, je me vois très mal à devoir casquer pour un pays qui « vivait dans le monde des bisounours » comme chez nous, une des premières actions des politicards grecs, c’était de faire faire ceinture aux retraités, comme chez nous, mais là bas, comme ne France, les politicards, eux, continuent à se servir dans les caisses de l’état, et pour avoir fourni quel effort ?, pour avoir atteint quel objectif ?
    en France, commençons à faire du ménage dans les rangs des députés, sénateurs, sages, commissions, et j’en passe

    • LANKOUDU says:

      Les « créanciers » ripoux voulaient faire du fric sur le dos des GRECS . C’est raté .
      FH est resté muet comme une carpe Avec MERKEL ;ils se croyaient les maîtres de l’UE , c’est raté encore .

      Vive les GRECS et les AUTRICHIENS (qui demandent un référendum sur leur appartenance à l’UE / + de 260000 signatures !

  5. Vincent says:

    Attention ! Une Grèce peut en cacher une autre ! Le cas de la Grèce préfigure ce qui attend à la France si elle continue à ne pas vouloir faire les réformes de structure nécessaires ! Le magicien Hollande fait des efforts désespérés pour cacher la situation catastrophique de la France ! Qu’on ne me parle plus du « couple » franco-allemand !

    • Vous parlez comme si les réformes exigées par les banksters étaient justifiées et logiques. En gros comme s’ils représentaient la vérité et l’équilibre. Or ce sont des banksters qui ont organisé ces faillites d’état pour justifier la création des états unis d’europe et nous culpabiliser quant aux dépenses des états. Rien n’est plus vicieux que la rhétorique des banksters et de leur affidés, les politichiens. Comprenez l’inverse de tout ce qu’ils disent et vous tendrez à une politique équilibrée et juste pour le plus grand nombre et non pour le petit nombre comme les traités le prouvent.
      Dans pas longtemps ce seront des tribunaux d’arbitrages qui mèneront les états devant les tribunaux si on refuse de polluer la nature ou de ravager notre patrimoine et notre histoire et ce serait ça le bon sens des réformes?
      Vive les grecs qui nous montrent que la seule façon de traiter avec ces gens est la fermeté.
      Un bon bankster est un bankster ruiné!!!

  6. Aliénor says:

    Par ZEUS ! FUCK l’europe avec ses banquiers

  7. Maître Cube says:

    Il faut regarder les faits au lieu de se réjouir en rêvant.

    Les banksters zaméricains, pas zeuroniens, ont choisi la Grèce, avec la complicité de leur dirigeants pour…

    La dernière pièce dramatique a été préparée de longue date.

    Il s’agissait en l’occurrence de démontrer aux zeuropeuplades que la sortie de la zeurozone serait vraiment une calamité cataclysmique pour eux. La preuve étant que ces pôvres Grecs préfèrent ne pas en sortir, car, officiellement, ils ne veulent pas sortir, malgré toutes les plumes qui leurs sont arrachées.

    Ce cirque a été montée plus que vraisemblablement par les Zamiricains, pour, entre autre, que ne se dissolve pas l’Empire du bien et de la vertu.

    Mais cette dramaturgie, qui va se poursuivre que ce soit un « OUI » ou un « NON » « démocratique », a été aussi visiblement montée pour plumer les membres, donc les contribuables, de la zeurone : Les membres et le FMI prêtent à la Grèce et celle-ci rembourse des banques Zaméricaines.

    Cette triste réalité ressort d’une réunion du G8 passée, quand Mme Merkel et l’homme aux deux pieds-bots, Sarkozy, ont obéi à Obama et Geithner quand « ils ont insisté pour que la BCE ne tienne aucun compte de l’analyse des économistes du FMI montrant que la Grèce ne pouvait payer ses dettes et renflouer les banques. Geithner et Obama ont expliqué que des banques américaines ayant fait de gros paris financiers, la Grèce devait rembourser ses créanciers privés, ce qui fait que la BCE et le FMI devait prêter au gouvernement des fonds pour le faire » :
    http://www.alterinfo.net/A-l-Ouest-le-capitalisme-a-degenere-en-pillage_a115334.html

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com