lenovo-chine-mpi

Le ministère de la Défense accumule les problèmes avec ses marchés informatiques. Nous avions déjà fait écho aux soucis causés par le logiciel Louvois acquis pour la bagatelle de 500 millions d’euros pour gérer les payes des militaires et qui a provoqué une épouvantable pagaille au sein de l’administration militaire. Maintenant, c’est le contrat de 160 millions d’euros signé avec IBM pour l’équipement des « sites critiques » de l’armée qui pose problème. IBM doit fournir à la Défense des serveurs X86 présentés comme des solutions standardisées pour le stockage et la sauvegarde de données informatisées.

Mais le 23 janvier dernier, IBM a annoncé la vente de ce département à la société chinoise Lenovo. Et le renseignement militaire de sonner l’alarme car il est notoire que les chinois de Lenovo installent des logiciels espions indétectables dans les équipements qu’ils livrent.

Les militaires français sont conscients que les sociétés informatiques américaines font la même chose pour le compte des services secrets des Etats-Unis. Mais ils ont le sentiment que c’est moins grave de ne plus avoir de secrets militaires pour les Américains que pour les Chinois.

Bien sûr, certains se demanderont pourquoi la Défense a choisi IBM pour ce marché. Il faut savoir qu’il n’existe aucun fabricant de serveurs en France ni même en Europe en mesure de répondre aux exigences de la Défense. Au milieu des offres américaines, celle d’IBM a été retenue parce qu’elle était la moins onéreuse. On comprend pourquoi…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Dominique says:

    Il faut s’adresser aux Russes qui ont un serveur indépendant.

  2. champar says:

    Déjà, que l’armée utilise IBM pour des données statégiques montre l’incompétence informatique des autorités militaires françaises alors donner l’information aux chinois n’est qu’une bêtise de plus à peine plus grave que la première (à moins qu’ils s’agisse de désinformer ces pays?).
    L’affaire BNP montre comment les États-Unis se comportent avec ceux qui ont malencontreusement utilisé le dollar, tu marches à la schlague ou je te flingue.
    L’affaire BNP devrait déjà servir de leçon aux imbéciles qui se réjouissent la mondialisation économique : éviter d’incorporer des pièces des entreprises américaines dans la fabrication, éviter de souscrire des contrats directement en dollars se méfier des entreprises trop liées avec les États-Unis (les entreprises peuvent prendre éventuellement le dollar comme unité de compte avec couverture de change mais pas de compensation par les États-Unis, savoir que toute liaison avec les États-Unis peut se transformer en piège, un homme averti en vaut deux, donc ne pas penser que ce qui est arrivé aux autres ne vous arrivera jamais).
    Si sur le plan militaire il n’existe pas de solution indépendante, il faut la développer c’est une question de survie (voyez ce qu’a fait Israël après l’embargo sur les armes en 1967, les armes israéliennes ne sont sûrement pas les moins bonnes du monde et Israël est beaucoup plus petit que la France …)
    Écrire qu’IBM est incontournable est de la désinformation car BULL est dans les premiers mondiaux pour les supercalculateurs notamment pour le nucléaire.
    Enfin, je rappelle que la force nucléaire française a été développée à la suite de l’affaire de Suez en 1956 : La France et l’Angleterre ont été menacé d’attaque nucléaire par l’Urss les États-Unis qui devaient nous soutenir dans le cadre de l’Otan ne l’on pas fait, c’est comme cela que la force nucléaire française a été mise en route par le socialiste Guy Mollet d’abord et développée à bon niveau par de Gaulle après, de Gaulle tirant les conclusions que l’alliance avec les américains n’avait qu’une valeur toute relative, il en tira les conclusion en quittant l’Otan que ce nigaud de Sarkozy a réintégré stupidement.
    Les États-Unis : un « ami » qui vous veut du mal.

  3. Pingback: Communiqué du Conseiller aux Armées du CER : Défense en échec… | conseil dans l'espérance du roi

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com